Wiki du DRT

Outils d'utilisateurs

Outils du Site


ubuntu_lucid

Table des matières

Exporter la page au format Open Document

UBUNTU - INSTALLATION ET UTILISATION


L'époque où Linux s'adressait à une minorité d'experts informatiques est révolue. La majorité des distributions propose aujourd'hui des interfaces graphiques conviviales. Passée une brève phase de découverte et d'adaptation au changement, l'utilisateur bénéficie d'un environnement de travail complet (bureautique, multimédia, internet et réseau, jeux…) libre.

Et un autre très complet, cliquable :

Le greffon Adobe Flash est nécessaire pour afficher ce contenu.

Présentation du projet Ubuntu

ubuntulucidlynx.jpg

Ubuntu est une distribution GNU/Linux maintenue par la communauté Ubuntu et sponsorisée par Canonical.

Cette distribution, basée sur Debian, est destinée à proposer un système convivial, ergonomique, libre et gratuit y compris pour les entreprises.

Ubuntu, dans sa version serveur, est la distribution retenue par le projet EOLE (Scribe, Horus, Amon…). Dans sa version client, c’est une alternative crédible à Microsoft Windows. Ubuntu est aujourd'hui la distribution Linux n°1 en nombre de téléchargements (« distrowatch.com »).

Versions Ubuntu et cycles de mise à jour

Une nouvelle version stable d'Ubuntu est proposée tous les six mois (synchronisation avec le développement de l’environnement de bureau GNOME). Ubuntu est publié en version stable aux mois d'avril et d'octobre. Une version est numérotée par l'année et le mois de sa sortie. Exemple, la version d'avril 2010 est numérotée 10.04. Les versions normales sont soutenues par les services d'aide et obtiennent des mises à jour de sécurité pour une durée de 18 mois.

Une version stable d'Ubuntu sur quatre est LTS (Long Time Support]]. Les versions stables LTS d'Ubuntu (toutes variantes confondues) sont soutenues par les services d'aide et obtiennent des mises à jour de sécurité pour une durée prolongée. Ils sont assurés :

  • pour une durée de 3 ans sur les postes de travail
  • pour une durée de 5 ans sur les serveurs

Chaque version porte également un nom composé d’un adjectif et d’un nom d’animal en anglais. La version 10.04 s'appelle Lycid Lynx. La prochaine s'appelera Maverick Meerkat.

Voir l'album de famille Ubuntu

Le passage d'une version à l'autre ne nécessite pas de tout réinstaller : procédure de mise à niveau

Tester Ubuntu sans rien modifier sur votre ordinateur

Un moyen simple de tester Ubuntu est de l'exécuter à partir d'un livecd ou d'un live-usb. Ceci est un bon moyen de tester la compatibilité de votre matériel.

Rendez-vous sur le site fr pour télécharger l'iso du CD ou sur le site officiel.

Installer Ubuntu sur votre ordinateur

Nous allons installer la dernière version d'Ubuntu disponible au moment où nous écrivons ces lignes, à savoir Ubuntu 10.04 le Lucid Lynx. Voir les nouveautés de Lucid.

Il existe plusieurs modes d'installation. Voir http://doc.ubuntu-fr.org/installation

Nous allons traiter ici l'installation en mode graphique http://doc.ubuntu-fr.org/installation_graphique, dans la cas d'un multiboot Windows XP et Ubuntu.

Si vous souhaitez disposer des deux environnements Ubuntu et Windows, vous pouvez aussi supprimer l'installation de Windows de votre ordinateur et installer Windows dans une machine virtuelle avec le logiciel gratuit Virtual Box. Ainsi vous pourrez disposer, dans une même session, de l'environnement Linux et Windows.

Remarques importantes :

  • Sauvegardes préalables : le risque zéro n'existant pas, avant d'installer quoi que ce soit sur votre disque dur, il est vivement conseillé d'effectuer une sauvegarde complète vos données personnelles.
  • Dans le cas où votre ordinateur est tatoué, il faudra installer GRUB ailleurs que dans le MBR. Pour plus d'informations, voir * http://doc.ubuntu-fr.org/windows/pc_tatoue * tatouage de disque.
  • Avant de réaliser l'installation, il est très important de bien définir son plan de partitions.

Pour visualiser et/ou modifier le plan de partition de votre disque, depuis la session live, aller dans le menu Système → Administration → Gparted.

Exemple de partitionnement sur un poste en multiboot Windows XP et Ubuntu (situation courante) :

Partition principale NTFSPartition Principale NTFSPartition Principale SWAPPartition principale Ext3
Windows XP (contiendra le boot)DONNEESLe SWAP est “la mémoire virtuelle” pour permettre d'avoir un montant de mémoire disponible plus grand que la RAM physiquement présente sur votre ordinateur. Si votre RAM est < à 1 Go choissisez une taille de SWAP = 2 * la RAMUbuntu
/donneesSWAP /
c'est à dire la racine de notre système Ubuntu


Au moment de l'installation, dans la phase de partitionnement, nous conseillons de choisir le mode manuel afin de créer les partitions manquantes.

En dehors de cet aspect, l'installation en mode graphique ne pose pas de difficultés particulières. Il suffit de se laisser guider par l'assistant d'installation et suivre le tutoriel http://doc.ubuntu-fr.org/installation_graphique.

Cas particulier dans notre salle de formation au CRDP de l'académie de Lyon, la sortie Internet passe par un proxy explicite :-/:

  • il faut donc le déclarer via le menu Système → Préférences → Serveur mandataire;
  • ce proxy n'était pas déclaré durant la phase d'installation. Les paquets de prise en charge linguistique n'ont donc pas pu être téléchargés. Pour y remédier : Système → Administration → Prise en charge linguistique.

Découverte de l’environnement de bureau Gnome

  • 8-o Tutoriel vidéo

Présentation du bureau Gnome 9.04 par Samuel

Le greffon Adobe Flash est nécessaire pour afficher ce contenu.


Et si vous préférez un autre environnement de bureau, c'est possible. Voir http://doc.ubuntu-fr.org/environnements

Pour installer un nouvel environnement de bureau, il suffit d'installer le paquet correspondant :

Le gestionnaire de fichiers Nautilus

Sur Lucid, il s'agit de la version 2.30.

  • Les objets peuvent être affichés soit en icônes, en format liste ou en vue compacte.
  • Depuis la version 2.24, il est possible d'ouvrir plusieurs onglets : clic droit sur le dossier voulu et “ouvrir dans un nouvel onglet”, ou raccourci clavier: CTRL+T. Ce qui nous offre une navigation plus ergonomique et étendue.
  • Par défaut, le menu de gauche contient des raccourcis vers certains dossiers : par exemple vers le répertoire personnel, ou encore les autres partitions du disque dur. Plutôt que de faire apparaître ces raccourcis, on peut très bien afficher l'arborescence du disque.

Pour cela, toujours dans le menu de gauche, il faut cliquer sur le bouton “Raccourcis” et choisir “Arborescence”.

  • :!: Le système Linux est sensible à la casse des caractères, c'est à dire que MonFichier n'est pas le même document que monfichier.
  • Sur les systèmes Linux, les fichiers cachés sont les fichiers commençant par un ”.” Pour les faire s'afficher, on

peut passer par le menu Affichage ⇒ Afficher les fichiers cachés, ou toujours par raccourci clavier: CTRL+H.

  • Où est passée la barre d'adresse qui nous indique le chemin complet ? et bien on peut la faire s'afficher grâce au bouton situé à gauche (bouton avec une feuille et un crayon), qui nous donne le choix entre la barre d'adresse ou une navigation par boutons ou toujours par raccourci clavier: CTRL+L.

Nouveautés de Lucid : possibilité de dédoubler le gestionnaire Nautilus en utilisant la touche F3.

Gestion des utilisateurs et groupes

Ubuntu (comme les autres systèmes GNU/Linux) est un système d’exploitation multi-utilisateurs, c’est-à-dire qu’il peut être utilisé par plusieurs personnes. Chacun aura son propre dossier personnel (inaccessible aux autres utilisateurs), son propre bureau, ses propres réglages… En cliquant sur le bouton de fermeture de session ou encore le nom de l'utilisateur actif dans le tableau bord, il est possible fermer la session active ou d'ouvrir une autre session (plusieurs sessions peuvent être actives simultanément).

Durant la procédure d’installation, un premier compte d’utilisateur a été créé. La gestion des utilisateurs s'effectue via le menu Système → Administration → Utilisateurs et Groupes. Pour pouvoir gérer les utilisateurs, il faut disposer des privilèges administrateur → cliquez sur le bouton Déverrouiller et saisissez votre mot de passe. Voir ci-dessous la notion de sudo.

Notion de sudo

Par défaut, le compte superutilisateur n'a pas de mot de passe sous Ubuntu. Sous les systèmes unix (dont Linux fait partie), on ne peut pas se connecter directement à un compte utilisateur sans mot de passe. Ceci signifie donc que vous ne pouvez pas vous connecter en tant que root. Mais alors, comment faire pour exécuter des commandes qui nécessitent les privilèges administrateur (souvent des tâches administratives et sensibles, pouvant corrompre le système) ? Il faut utiliser l'utilitaire sudo (Substitute User DO).

Par défaut, le premier utilisateur, celui qui a été créé lors de l'installation du système, peut exécuter des tâches d'administration grâce à sudo. Le mot de passe demandé est celui de l'utilisateur courant. La commande sera exécutée si le mot de passe entré est correct et que l'utilisateur courant peut effectuer des tâches d'administration. L'utilitaire sudo s'utilise en ligne de commande, dans un terminal. Il sert à exécuter, en mode superutilisateur, des commandes ou des applications en console. Pour lancer des applications graphiques avec les privilèges d'administration, il faut utiliser les pendants graphiques gksudo, pour GNOME, ou kdesudo, pour KDE.

Pour plus d'informations concernant l'utilisation et le paramétrage de sudo :

Paramétrages du réseau et Internet

Si un serveur DHCP est disponible sur le réseau, il n'y a rien à faire de particulier pour activer le réseau.

Network Manager

Un icône indiquant l'état du réseau ou (si une carte wifi est présente) est disponible en haut à droite. Il s'agit de Network Manager, l'utilitaire graphique permettant de gérer le réseau.

Un clic gauche sur l'applet permet d'afficher les réseaux disponibles (notamment les réseaux sans fil si votre ordinateur est équipé d'une connexion sans fil activée), ainsi que la puissance du signal pour les réseaux sans fil.

Un clic droit sur l'applet permet d'activer ou désactiver les réseaux filaires ou sans fil, d'obtenir des informations sur le réseau sur lequel vous êtes connectés, ou de modifier votre configuration réseau.

Il est possible de créer manuellement un réseau, dans le cas où celui-ci n'est pas détecté automatiquement.

Dans la plupart des cas, Network Manager n'a besoin d'aucune configuration. Si votre carte réseau est détectée et son pilote activé, la liste des réseaux doit s'afficher, vous permettant de sélectionner celui sur lequel vous souhaitez vous connecter. Voir cette page si toute fois vous rencontriez un problème.

Si vous êtes utilisateur de Firefox, vous ne serez pas dépaysé sous Ubuntu puisque c'est le navigateur par défaut. L'accès se fait via Applications → Internet → Navigateur Web Firefox ou via l'icône firefox dans le tableau de bord.

Vous pouvez bien sur installer d'autres navigateurs. Voir http://doc.ubuntu-fr.org/navigateur

Messageries

Messagerie “classique” ou messagerie instantanée, vous disposez sous Ubuntu d'un choix important de logiciels de communication.

Le client de messagerie installé par défaut est Evolution mais, si vous préférez, Thunderbird vous pouvez décider de l'installer. Il sera ensuite accessible via Applications → Internet - Messagerie Thunderbird.

Evolution

Développé par Novell, Evolution est le client de messagerie par défaut. Evolution offre toutes les fonctionnalités d'un client de messagerie moderne, il intègre un client de courriel, un carnet d'adresse, un agenda et un gestionnaire de tâches. Pour accéder à Evolution : Applications → Internet → Lecteur de courrier Evolution, ou via la petite enveloppe dans le tableau de bord. Au premier lancement, l'assistant de configuration permet de configurer vos paramètres. Pour sauvegarder l'ensemble de vos paramètres (Compte, courriel, contact, calendrier…), utilisez la fonction Fichier→ Archiver les paramètres

Pour plus d'informations voir la documentation Ubuntu-fr.

Empathy

Empathy est le client de messagerie instantanée. Il est multi-protocole et vous permet d'utiliser tous vos comptes de messagerie instantanée en même temps :

  • Msn
  • Facebook
  • Gmail ou Gtalk
  • Jabber
  • Bonjour (permet de voir les voisins sur le réseau…)
  • Yahoo ou encore ICQ

Installé par défaut, Empathy est accessible via Applications → Internet → Messagerie Instantanée Empathy.

Pour démarrer Empathy automatiquement à l'ouverture de votre session, il faut l'ajouter aux programmes supplémentaires au démarrage : Systèmes → Préférences → Applications au démarrage et cliquez sur « Ajouter » et dans la case Nom et Commande, mettez « empathy ».

Plus d'informations sur Empathy : Documentation Ubuntu-fr ou documentation officielle

Gestion des applications et mises à jour

Une fois Ubuntu installé, vous disposez des applications par défaut classées par thématiques :

Si vous cherchez des renseignements sur l'installation d'une application, une bonne méthode est de faire une recherche dans la documentation Ubuntu-fr ou encore de taper, dans un moteur de recherche, les mots clés “nom de l'appli” + “ubuntu”

Bien entendu, vous pouvez en ajouter des supplémentaires. Pour cela, il existe plusieurs méthodes (dont certaines sont à privilégier) :

  1. Par la logitèque Ubuntu : Menu Applications → Logitèque Ubuntu
  2. Par le gestionnaire de paquets Synaptic : Menu Système → Administration → Gestionnaire de paquets Synaptic
  3. En utilisant un terminal et la ligne de commande via apt
  4. En exécutant un fichier (paquet) .deb (équivalent à .exe sur windows).

Cette dernière méthode n'étant pas à privilégier car la gestion des dépendances n'est pas garantie.

Quelques notions à connaître

Installer des applications sur Ubuntu est un jeu d'enfant, mais il est important de bien comprendre le principe des paquets et dépôts utilisés par les distributions basées sur DEBIAN. Le principe de base est d'interroger un serveur officiel (dépôt) qui propose tous les logiciels disponibles de la plate-forme et, en une seule commande, de télécharger et d'installer tout le nécessaire (un ou plusieurs paquets) au bon fonctionnement de l'application voulue.

Les paquets

Un paquet est un bout de logiciel prêt à être installé, et dont on peut établir les besoins, les compatibilités et les incompatibilités. C'est la plus petite unité d'agencement au sein du système Ubuntu, comme une brique élémentaire.

Un logiciel courant est généralement proposé sous forme de plusieurs paquets, selon les besoins de compatibilité, les imbrications et les agencements envisagés.

Un paquet est donc dépendant d'autres paquets, on parlera donc de dépendances.

Les dépôts

Pour faire simple, un dépôt est un serveur qui contient un ou plusieurs paquets (logiciels ou librairies). Cela a l’avantage de permettre l’installation d’un logiciel très simplement, puisque cette installation peut se faire directement via Internet, sans avoir besoin d’un quelconque CDRom.

Pour éditer la liste des dépôts : Système → Administration → Gestionnaire de paquets Synaptic → Configuration → Dépôts

Plus d'infos sur les dépots : http://www.aide-ubuntu.com/Les-depots-qu-est-ce-que-c-est

La gestion des paquets via APT

APT (Advanced Packaging Tool ou, en français dans le texte, gestionnaire avancé de paquets) est un système complet et avancé de gestion de paquets, permettant une recherche facile et efficace, une installation simple et une désinstallation propre de logiciels et utilitaires. Il permet aussi de facilement tenir à jour votre distribution Ubuntu avec les paquets en versions les plus récentes et de passer à une nouvelle version de Ubuntu, lorsque celle-ci est disponible.

Cette technologie simplifie l'installation des logiciels et garantie la stabilité du système, puisque les paquets sont structurés et organisés dans des dépôts.

Installer une application en utilisant la logithèque Ubuntu

C'est la méthode à utiliser lorsqu'on est débutant sur Ubuntu.

Cet utilitaire est accessible via le menu Applications → Logithèque Ubuntu

A présent, il suffit de faire son marché.

Fonctionnalités principales :

  • Trouver un programme (beaucoup plus intuitif que la recherche de paquet).
  • Ajouter des programmes, sans se soucier des dépendances.
  • Supprimer des programmes (noter que les configurations des paquets persistent).
  • Éditer les dépôts avec la même interface que celle de Synaptic, via Préférences > Dépôts. Si vous demandez d'installer un programme qui n'est pas dans un dépôt actif, gnome-app-install vous propose de l'ajouter automatiquement.

Cet utilitaire (gnome-app-install) est le gestionnaire de paquets le plus simple intégré dans Gnome. Plus d'infos sur la documentation Ubuntu-fr.

Installer une application en utilisant le gestionnaire de paquets Synaptic

Ce gestionnaire est beaucoup plus avancé que le précédent, on le lance via le menu Système → Administration → Gestionnaire de paquets Synaptic.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la documentation sur le site ubuntu-fr.

Installer une application en utilisant la ligne de commande

La 3e méthode est l'installation en ligne de commande. Ce n'est pas la plus simple pour un débutant, car elle n'est pas du tout graphique, mais est indispensable sur un système (exemple : quand on prend la main sur un système à distance).

Pour cela, il suffit d'ouvrir un terminal : Menu Applications → Accessoires → Terminal

et taper la commande :

sudo apt-get install <nom-paquet>

Cette méthode possède des avantages mais n'est pas recommandée pour les débutants. En effet, il faut connaître le nom du paquet correspondant à l'application, même si souvent c'est le même nom.

Installer une application téléchargée depuis internet

Des sites tel que GetDeb fournissent des paquets .deb prêts à l'emploi. Ils peuvent être téléchargés, puis installés très simplement, comme un fichier .exe sur windows.

Cette méthode d'installation est à proscrire. En effet, votre application ne sera pas mise à jour lors de la mise à jour du système.

Exemples

Installation de Scribus via la logithèque Ubuntu

  1. Lancer la logithèque,
  2. Saisir le nom du logiciel dans la barre de recherche
  3. Cliquer sur installer
  4. Entrer votre mot de passe et valider

Installation de Stellarium via Synaptic

  1. Lancer le gestionnaire de paquets Synaptic via le menu Système → Administration → Gestionnaire de paquets Synaptic,
  2. Taper votre mot de passe superutilisateur,
  3. Dans le moteur de recherche, taper Stellarium,
  4. Cliquer droit sur le paquet qui apparaît, puis sélectionner pour installation (comme la figure ci-dessous)

Sur la nouvelle fenêtre qui apparaît, on vous propose d'ajouter, à la sélection, le paquet stellarium-data, c'est le cas concret d'une dépendance du paquet stellarium. Il faut donc l'ajouter pour le bon fonctionnement.

Ceci fait, on revient à la fenêtre principale, il suffit de cliquer sur le gros bouton Appliquer qui ouvre une fenêtre de synthèse :

On applique et c'est terminé : l'installation sera disponible dans le menu Applications dès la fin de l'installation.

Installation de Google Earth en ajoutant 1 dépôt

Google Earth est un logiciel gratuit mais propriétaire. Il n'est donc pas installé par défaut dans Ubuntu. Il n'est pas non plus dans les dépôts officiels Ubuntu du fait de sa licence. Mais cela n'empêche pas son installation.

On va procéder en 2 étapes :

  1. Installation via le gestionnaire de paquets synaptic

Ajout du dépôt Medibuntu

C'est dans ce dépôt que l'on va trouver des logiciels du type Google Earth, Skype, Acrobate Reader…

Pour l'ajouter à votre liste de dépôts : Système → Administration → Gestionnaire de paquets Synaptic → Configuration → Dépôts → Autres logiciels puis ajouter le dépôts Medibuntu correspondant à votre distribution.

deb http://packages.medibuntu.org/ lucid free non-free

Pour pouvoir récupérer les paquets de ce dépôt, il vous faut importer une clé d'authentification (clé GPG). Cette clé a pour but de vérifier que tout paquet provenant de ce dépôt est un paquet valide, autorisé à s'y trouver. Pour importer la clé d'authentification, exécutez cette commande dans un terminal :

wget -q http://packages.medibuntu.org/medibuntu-key.gpg -O- | sudo apt-key add -

Installation via le gestionnaire de paquets synaptic

Lançons le gestionnaire de paquets synaptic qui se trouve dans le menu Administration.

En premier lieu, il faut recharger les informations sur les paquets. En effet, le dépôt Medibuntu n'était pas présent lors de l'ouverture précédente. Nous allons donc ajouter tous les paquets disponibles en téléchargement pour pouvoir voir apparaitre Google Earth.

Il suffit de cliquer sur le bouton Recharger :

Ensuite, on peut chercher le paquet googleearth, et l'installer en suivant la procédure décrite ci-dessus.

Installation de Pinta par ajout d'un dépôt PPA

Pinta est une application de retouche d'images similaire à Photofiltre sur Windows.

pinta.jpg

Ses principales caractéristiques sont :

  • Effets (niveau automatique, noir et blanc, Sépia, …)
  • Filtres multiples (pas autant que dans Gimp
  • Fonction undo / redo (annuler/recommencer) illimitée
  • Outils de dessin (pinceau, crayon, formes, …)

Pinta est actuellement au début de son développement, de nouvelles fonctionnalités sont donc à prévoir dans le futur (qui arriveront de manière automatique).

Inconvénient majeur : il est en Anglais, mais un contributeur français fera peut-être un début de traduction ;-)

Avantage : est disponible sous Windows, Mac et Linux.

Ajout du dépôt PPA

Ajout d'un PPA

Depuis Ubuntu 9.10, l'ajout d'un dépôt PPA et de sa clef GPG a été simplifié en une seule opération.

  • Graphiquement, il suffit d'ajouter le nom de votre dépôt PPA (commençant par ppa:) dans le champs « Autres logiciels » votre interface de mise à jour.
  • En console, il suffit d'utiliser la syntaxe suivante :
sudo add-apt-repository ppa:<nom_du_dépôt>

Exemple pour pinta, ajout du dépôt PPA de Pinta :

sudo add-apt-repository ppa:moonlight-team/pinta

Installation du logiciel en console... rapidement !

sudo apt-get update && apt-get install pinta

Installation d'un .deb avec Gdebi : Skype

Skype permet d'échanger avec des correspondants en utilisant la voix sur IP. Ce logiciel est gratuit mais propriétaire. Il est distribué sur Linux via un package .deb sur cette page.

Skype pour Linux

On sélectionne le paquet correspondant à Ubuntu 8.10+ (nous en sommes à la 10.04) et 32 bits si on n'est pas sur un PC en architecture 64 bits.

Une fois le paquet installé (en cliquant sur Installer le paquet), il est présent dans la base de données de APT. Ceci a pour avantage de faciliter sa désinstallation à l'aide de Synaptic ou Adept.

Immédiatement après l'installation, le raccourci vers l'application est présent dans la rubrique Internet.

Le gros intérêt d'Ubuntu est de pouvoir mettre à jour tout son système (logiciels compris). Malheureusement, avec cette méthode (pas de dépôt), on ne peut pas mettre à jour aisément. Il faudra d'abord désinstaller le paquet, puis réinstaller le nouveau paquet à jour. Il faudra donc éviter ces installations par Gdebi.

Mises à jour du système d'exploitation et des logiciels

Comme pour tout système d'exploitation, des mises à jour corrigeant des failles de sécurité ou apportant des améliorations fonctionnelles sont régulièrement mises à disposition. Il est important de les installer. De plus, si les logiciels ont été installés via les 3 méthodes décrites précédemment, ils seront également à jour. Cela assure un système stable et sécurisé.

Pour mettre à jour, rien de plus simple, puisque le gestionnaire de mises à jour s'occupe de rechercher automatiquement les mises à jour disponibles pour Ubuntu. S'il en trouve, il vous avertira de la présence de mises à jour grâce à fenêtre qui s'ouvre toute seule.
Il est aussi possible de vérifier manuellement si le système est à jour par le menu Système → Administration → Gestionnaire de mises à jour.

Pour en savoir plus sur la gestion des mises à jour, consultez la documentation Ubuntu-fr.

Vous pouvez aussi mettre à jour votre système en ligne de commande :

apt-get update

puis

apt-get upgrade

ou

apt-get dist-upgrade (si les mises à jours possèdent un nouveau noyau (linux-image)
  • Changer la version de son système ubuntu (passer de la version 9.1 à 10.04 par exemple) :
apt-get dist-upgrade ou gksu 'upgrade-manager -c -d'

Multimédia

Juste après l'installation

Dans le domaine multimedia, ce que l'on souhaite, en tout premier, c'est de pouvoir relire les fichiers audio et vidéo que l'on possède.
Les restrictions sur les droits d'auteur et les différentes politiques de brevet compliquent la libre distribution de logiciels capables de lire les formats propriétaires.
Ubuntu s'est engagé à n'inclure que des logiciels libres par défaut ; cela signifie que les formats propriétaires ne sont pas lisibles juste après l'installation par défaut (“out of the box”).
Ubuntu peut, bien-sûr, lire les format non libres les plus répandus, y compris les DVD, les MP3, QuickTime, Windows Media, et bien d'autres encore en suivant les instructions ci-dessous.
Pour information, Ubuntu recommande l'usage des formats OGG Vorbis pour l'audio et OGG Theora pour la vidéo qui sont libres de droits et sans aucune limite d'usage !

En suivant les méthodes préconisées ci-dessus pour les installation d'applications supplémentaires, vous installerez les paquets :

  • ubuntu-restricted-extras : votre système d'exploitation pourra, entre autres, relire les fichiers aux formats mpeg2, aac, xvid, flv, x264, h264 ; cela installera également le plugin flash pour le navigateur Firefox, la machine virtuelle Java ainsi que des polices Microsoft installées avec Windows …
  • libdvdread4 : pour pouvoir lire les DVD commerciaux correctement. Vous lancerez ensuite depuis un Terminal (donc en ligne de commande) :
sudo /usr/share/doc/libdvdread4/install-css.sh

N'hésitez pas à consulter la rubrique “Musique, vidéos et photos” depuis le menu Système > “Aide et soutien” : elle comporte toutes les informations utiles au quotidien pour l'usage multimédia.

Installation d'une imprimante

Vous trouverez le gestionnaire de configuration des imprimantes de votre système Ubuntu en passant par :

système administration imprimante

  • L'installation d'une imprimante USB sous Ubuntu s'effectue le plus simplement du monde. Il suffit de connecter l'imprimante sur un port USB libre de l'ordinateur et de laisser Ubuntu faire le travail. Une fois l'installation terminée, vous allez dans le gestionnaire de configuration des imprimantes, vérifier que l'imprimante est bien apparente ; puis, pour lancer l'impression d'une page de test, rendez-vous dans les propriétés de l'imprimante.
  • L'ajout d'une nouvelle imprimante peut aussi se réaliser manuellement (dans le cas d'une imprimante parallèle par exemple). Pour cela, il faut cliquer sur “nouveau”, puis “imprimante” dans le gestionnaire de configuration des imprimantes, et renseigner les informations demandées.

  • Pour partager cette imprimante à travers le réseau, il faut aller dans le gestionnaire de configuration des imprimantes et faire un clic droit sur la souris, puis cocher “partagé” dans le menu contextuel. Vous pouvez tout aussi bien aller dans “serveur”, “paramètres” du gestionnaire de configuration des imprimantes et cocher “publier les imprimantes partagées connectées à ce système”.
  • Pour permettre au client Ubuntu d'accéder à l'imprimante fraîchement installée sur le serveur, ouvrez le gestionnaire de configuration des imprimantes :
    • Sélectionnez “serveur”, “paramètres” ;
    • Cochez la case “Montrer les imprimantes partagées par les autres systèmes” ;
    • Après validation, pensez actualiser le gestionnaire pour faire apparaître l'imprimante.
  • Un simple navigateur Internet est maintenant suffisant pour configurer et gérer votre imprimante grâce au gestionnaire CUPS. Pour cela, il suffit de se connecter à l'adresse suivante :

http://localhost:631/

Pour de plus amples informations ou si vous avez quelques soucis avec l'installation de votre imprimante : http://doc.ubuntu-fr.org/imprimante

Exécuter une application Windows

La liste des applications installables sous Ubuntu est plus que conséquente (voir Gestion des applications) : vous y trouverez certainement votre bonheur pour la plupart des usages. Pour autant, pour un usage spécifique, vous avez besoin d'une application disponible uniquement en version Windows. Comment faire ?

Deux solutions :

  • Utiliser Wine
  • Utiliser la virtualisation.

Wine

Wine est un programme qui permet de faire fonctionner, sur Ubuntu, des logiciels développés pour Windows.

Attention, tous les logiciels développés pour Microsoft® Windows® ne fonctionneront pas sous Wine.

Selon le résultat obtenu, on utilisera Wine ou la virtualisation. Les deux solutions sont complémentaires.

Voir la présentation de Wine sur Ubuntu fr pour plus de détails.

Installation

Pour installer Wine, rendez-vous dans la logithèque. Rechercher “wine” dans la liste de toutes les applications disponibles. Si nécessaire, activer dépôts des logiciels Open Source maintenus par la communauté (universe).

Principe

Une fois Wine installé, une nouvelle entrée est disponible dans le menu Applications. On peut, par exemple, lancer le notepad (application fournie par défaut avec wine) : Applications→Wine→Programs→Accessoires→Notepad. En fait, Wine reproduit un disque C:\. Pour parcourir l'arborescence de ce simili disque C:\, Applications→Wine→Browse C:\ Drive

Cette reproduction d'un disque C:\ est installée dans le répertoire .wine (répertoire caché) de l'utilisateur courant. C'est ici que viendront se copier les fichiers des programmes installés avec Wine.

Plusieurs possibilités permettent de lancer un programme avec Wine :

  • Applications→Wine→Programs→Mon programme ;
  • Depuis Nautilus, clic droit sur le fichier, puis “Ouvrir avec Wine exécuter des programmes Windows” ;
  • Depuis un terminal :
cd .wine/drive_c/cheminappli
wine mon.exe

Par exemple, on peut lancer l'explorateur Windows (explorer.exe) qui est, lui aussi, fourni par défaut avec Wine.

Exemples

Sine Qua Non

Sine Qua Non est un traceur de courbes gratuit, courament utilisé par les professeurs de mathématiques.

L'installation consiste à décompresser l'archive sinequanon.zip dans ~/.wine/drive_c/Program Files/sinequanone.

Pour lancer l'application, exécutez le fichier ~/.wine/drive_c/Program Files/sinequanone/sinequanone.exe avec Wine.

Pronote client

Comme son nom l'indique, Pronote client est le client pour se connecter à un serveur Pronote de chez Index Education. Malheureusement, seul une version Windows est proposée…

L'installation consiste à exécuter l'exe d'installation avec Wine.

Pour lancer l'application, exécutez le fichier ~/.wine/drive_c/PRONOTE 2008/Réseau/Client PRONOTE 2008.exe avec Wine.

Virtual Box

Il existe plusieurs solutions de virtualisation. Nous allons, pour notre part, utiliser Virtual Box.

PDF et ODT imprimables et livres utiles

Liens utiles

  • Passeralinux : des arguments simples pour convaincre ceux qui ne sont pas encore convaincus de l'intérêt de passer à Linux …
  • Documentation Ubuntu-fr : de la documentation sur presque tous les logiciels, ainsi que des informations précieuses sur Ubuntu.
  • Forum Ubuntu-fr : plus de 116 000 membres qui vous répondent généralement très rapidement. Indispensable.
  • Planet Ubuntu : sélection d'articles provenant de blogs traitant d'Ubuntu. Abonnement possible au flux RSS
  • Zubunux : tutoriels vidéo
  • Framasoft : l'annuaire francophone de référence pour les logiciels libres
  • Linux France : LE site référence de la communauté linux francophone
  • bons-vendeurs-ordinateurs.info : un tableau comparatif de boutiques en ligne pour acheter des machines pré-équipées avec une distribution linux
  • Libera : pour trouver des périphériques garantie 100% compatible avec Linux (de moins en moins nécessaire ;-) )

Applications utiles

  • Shutter est une application indispensable de capture d'écran, bien plus évoluée que celle proposée par défaut, plus d'informations sur la documentation ubuntu-fr
  • Thunderbird que l'on ne présente plus
  • Inkscape est également présent sur Linux
  • Planner est un logiciel de planification de projet, style GanttProject.
  • Filezilla pour le transfert ftp de fichiers
  • FreeGo pour les freenautes
  • Liferea pour lire des flux RSS hors-ligne
  • VLC le lecteur multimedia indispensable
  • Avidemux ou Audacity pour la retouches de vidéos ou de sons
  • RecordMyDesktop pour réaliser des screencast de son écran

Script personnalisé pour l'installation des logiciels essentiels après une installation d'Ubuntu

Détail des logiciels installés

Multimédia/graphisme

Vidéo

  • gstreamer et toutes ses extensions
  • Vlc le lecteur universel
  • mplayer excellent lecteur video.
  • ffmpeg pour encoder les vidéos
  • mencoder pour encoder les vidéos
  • winff une interface pour ffmpeg (encoder des vidéos)
  • RecordMyDesktop permet de faire des tutoriels vidéos
  • cheese Prenez des photos et vidéos avec votre webcam et appliqués leur des effets
  • Codecs pour les fichiers multimedias windows et les DVD → Ubuntu Restricted Extras (Cf plus haut)

Montage Vidéo

Audio

  • audacious le lecteur se rapprochant le plus de winamp.
  • banshee lecteur audio vidéo qui permet de gérer votre bibliothèque
  • audacity un manipulateur audio
  • soundconverter Convertir ses fichiers audio d'un format à un autre.
  • sound juicer Extraire les pistes d'un CD audio

Graphisme

  • inkscape logiciel de dessin vectoriel
  • Pinta logiciel de retouche d'images simple
  • Gimp logiciel de retouches d'images complet

Développement

  • Un environnement de développement minimal (build-essential), le minimum pour le developpement
  • bluefish éditeur de texte orienté développement Web.

Indispensables

  • java
  • flash

Utilitaires

  • compizconfig-settings-manager pour gérer compiz et les effets graphiques.
  • cups-pdf une imprimante virtuelle Pdf.
  • 7zip utilitaire d'archivage
  • rar prise en charge de l'extension ”.rar”
  • Wine emulateur windows
  • virtualbox logiciel de virtualisation, il permet de créer des machines virtuels
  • shutter logiciel de capture d'écran
  • Filezilla client ftp

Outils reseaux

Bureautique

La version par défaut sur ubuntu n'est pas complète, il manque openoffice-math et openoffice-base

ubuntu_lucid.txt · Dernière modification: 2015/04/02 14:19 par cfrayssinet