Wiki du DRT

Outils d'utilisateurs

Outils du Site


mardi:virtualbox

Exporter la page au format Open Document

VIRTUALISATION DES POSTES DE TRAVAIL


En informatique, on appelle virtualisation l'ensemble des techniques matérielles et/ou logicielles qui permettent de faire fonctionner, sur une seule machine, plusieurs systèmes d'exploitation et/ou plusieurs applications, séparément les uns des autres, comme s'ils fonctionnaient sur des machines physiques distinctes. (Sources Wikipedia).

Aujourd'hui, la virtualisation est très utilisée car les avantages sont nombreux :

  • économie sur le matériel par diminution du nombre de machines physiques (consommation électrique, entretien physique, supervision, compatibilité matérielle, etc.) → projet régional,
  • sauvegarde et migration facile des machines virtuelles d'une machine physique à une autre (pour sauvegarder ou migrer une machine virtuelle, il suffit d'en faire une copie),
  • installer (tester) différents systèmes d'exploitation sans avoir à installer de multi-boot ou avoir plusieurs machines.

Il existe plusieurs solutions de virtualisation. Nous allons, présenter ici Virtual Box, qui est le plus connu pour les postes de travail.

Virtual Box est une solution de virtualisation multi-plateforme. Nous allons l'installer sur une machine hôte Ubuntu mais vous pouvez également l'installer sur des hôtes Windows ou encore Mac OS X. Virtual Box supporte de nombreux systèmes invités : Windows, Linux, OpenBSD et FreeBSD…

Vocabulaire :

  • hôte : machine et système qui hébergent les machines virtuelles invitées
  • invité : machine virtuelle hébergée par une machine hôte

Installation

Pour pouvoir créer et utiliser une machine virtuelle, 2 vérifications s'imposent :
1. vérifier que le processeur de la machine hôte supporte la virtualisation.
2. Activer la virtualisation dans le BIOS de la machine hôte.

Depuis Virtual Box version 4.x, il n'existe plus qu'une seule version de l'application (2 auparavant), sous licence libre GPLv2. Et les binaires exécutables sont librement téléchargeables depuis le site de l'éditeur ou bien les dépôts des distributions linux.

  1. Aller dans la logithèque Ubuntu (Menu Applications)
  2. Chercher VirtualBox
  3. Installer l'application VirtualBox en rentrant le mot de passe de l'utilisateur “super-administrateur” du système
  4. Lancer Virtualbox, prendre connaissance de l'interface de gestion du matériel
  5. Certaines fonctionnalités ne sont pas prise en charge (la gestion de l'USB par exemple) dans l'application proposée par défaut. Il faudra utiliser une extension (VirtualBox Oracle VM VirtualBox Extension Pack) pour obtenir ces fonctionnalités fort utiles.

Depuis Ubuntu Natty 11.04, vous pouvez utiliser la version proposée dans la logithèque et installer ensuite l'extension en la téléchargeant via le site officiel de Virtual Box.
si votre version est plus ancienne Virtualbox older buids

Il va falloir ajouter le compte utilisateur au groupe vboxusers pour bénéficier de la gestion USB. Depuis la version 14.04 on ne peut plus accéder à la gestion des groupes utilisateurs en mode graphique.

sudo usermod -a -G vboxusers $USER

où $USER est à remplacer par son login utilisateur Ubuntu.

Voir les détails de l'installation sur la doc Ubuntu fr : http://doc.ubuntu-fr.org/virtualbox#installation_de_virtualbox

En résumé :

  • Installer l'application VirtualBox depuis la logithèque Ubuntu,
  • Installer l'extension pour disposer des fonctionnalités USB
  • Ajouter l'utilisateur au groupe vboxusers
  • (Redémarrer la machine)

Préférences

Le menu Fichier → Préférences permet de définir les préférences de l'application.

  • Répertoire disque dur par défaut : /home/<user>/VirtualBox VMs → il contiendra les disques durs virtuels des machines (fichiers .vdi).
  • Touche hôte : par défaut CTRL droite → cette touche permettra de basculer entre la machine invitée et la machine hôte. Ces réglages sont accessibles dans le menu paramètres.

Création d'une nouvelle machine

Pour créer une nouvelle machine virtuelle , puis se laisser guider par l'assistant d'installation.

Paramétrage de la carte réseau

Préférences → Réseau permet de paramétrer le mode de fonctionnement de la carte réseau de la machine invitée. 5 modes sont disponibles :

  • Aucune connexion : la carte réseau est débranchée (pas de câble réseau).
  • NAT : option par défaut. Il n'y a aucun paramétrage réseau à faire dans l'OS invité. VirtualBox met à disposition un serveur DHCP pour l'OS invité (configuré en “IP dynamique”) qui a, dès lors, accès au réseau via l'OS hôte.

Attention, en mode NAT, l'OS invité voit le réseau, mais il n'est pas vu par lui (ne pas utiliser ce mode si l'invité joue un rôle de serveur).

  • Accès par pont - bridge - : dans ce mode, la carte réseau de l'OS invité sera vu sur le réseau comme une carte physique. S'il y a un serveur DHCP et que l'OS invité est configuré en IP dynamique, il recevra une adresse. Dans ce mode, l'OS invité est vu sur le réseau comme n'importe quelle machine. Utilisez ce mode si votre machine virtuelle joue un rôle de serveur.
  • Réseau interne : un réseau virtuel est créé en interne sur l'hôte. Deux machines invitées, configurées dans ce mode sur le même réseau interne et ayant une adresse IP compatible, pourront communiquer entre elles. Elles ne pourront pas accéder au réseau local. Cela permet de s'isoler du réseau du lycée, mais rend plus complexe les accès à internet.
  • Pour info : Accès privé hôte : mode hybride entre le bridge et le réseau interne. Les seules connexions possibles sont celles établies entre la machine hôte et la machine invitée. Il crée un nouvelle interface réseau dans la machine hôte.

Installation des composants additionnels

VirtualBox propose des composants additionnels pour l'OS invité : pour Windows et pour GNU/Linux.

Ils permettent :

  • d'améliorer les performances graphiques de la machine invitée,
  • de redimensionner automatiquement la zone d'affichage de l'OS invité quand on redimensionne la fenêtre d'émulation dans l'hôte,
  • de basculer automatiquement de l'invité à l'hôte par déplacement de la souris,
  • de partager des fichiers entre la machine hôte et la machine invitée.

Pour un invité de type Windows, l'installation de ces composants additionnels se fait, machine invitée démarrée, par le menu Périphériques → Installer les Additions invitées… Un cédérom virtuel est alors activé sur la machine invitée. Il permettra d'installer les composants additionnels.

  • TP2 bis : installer les clients invités

Répertoires partagés entre la machine hôte et l'invité

Préférences → Répertoires partagés permet de définir des répertoires partagés, en lecture ou en lecture/écriture, entre l'invité et l'hôte. Ce(s) répertoire(s) est (sont) accessible(s) depuis l'OS invité, via Favoris réseau → Tout le réseau → VirtualBox Shared Folders

Gestion des périphériques USB

Voir http://doc.ubuntu-fr.org/virtualbox#les_peripheriques_usb

Depuis Ubuntu Natty 11.04, vous pouvez vous utiliser la version proposée dans la logithèque et installer ensuite l'extension VM VirtualBox Extension Pack en la téléchargeant via le site officiel de Virtual Box.
si votre version est plus ancienne Virtualbox older buids

Il va falloir ajouter le compte utilisateur au groupe vboxusers pour bénéficier de la gestion USB. Depuis la version 14.04 on ne peut plus accéder à la gestion des groupes utilisateurs en mode graphique.

sudo usermod -a -G vboxusers $USER

Réaliser des instantanés

Les instantanés sont la plus-value de la virtualisation, cela permet de faire des tests dans une environnement virtuel, de faire des erreurs, et de pouvoir revenir en arrière sans difficulté.

L'onglet Instantané permet de sauvegarder des états de la machine virtuelle. Il est ensuite possible de revenir à un état sauvegardé → retour sur l'instantané actuel, c'est à dire, le dernier instantané dans la liste.

N'abusez pas des instantanés : cela augmente, de façon conséquente, l'espace disque utilisé par une machine virtuelle → sauvegarde des différences dans le répertoires Snapshots de la machine.

Sauvegarde d'une machine virtuelle

  1. Pour sauvegarder une machine virtuelle, il suffit de copier les fichiers .vdi représentant le disque virtuel.
  2. Par exportation :
  • Cliquer sur le menu fichier
  • Sélectionner exporter une application virtuelle

Cloner une machine virtuelle

Pour dupliquer une machine virtuelle, la procédure a été considérablement simplifiée :

Par l'interface graphique

  • Menu machine
  • Sélectionner cloner
  • Réinitialiser la mac-adresse des cartes réseaux
  • Sélectionner clone intégral, complet

Travaux pratiques

TP1 : Virtualisation d'une machine Linux

  1. Créez une nouvelle machine virtuelle Xubuntu 14.04
  2. Système d'exploitation Linux
  3. Version Ubuntu 64 bits
    • RAM = 512 Mo
    • Disque dur : nouveau, de type vdi, taille dynamique 8 Go
  4. Démarrez la machine et aller chercher l'iso de Xubuntu fournie par le formateur

TP2 : Cartes réseau

Associer le type de paramétrage des cartes réseaux pour virtualiser un réseau de ce type :

TP3 : Importation d'une machine existante Windows

Notes pour le formateur : le formateur fournit le disque virtuel aux stagiaires via un partage réseau.

  • Importez une nouvelle machine virtuelle Windows7
    • Système d'exploitation Windows 7
    • RAM = 512 Mo
    • Disque dur : existant → disque fournit par le formateur.
  • Démarrez la machine.
    • Fonctionne-t-elle ?
    • Accède-t-elle au réseau ?
    • Quelle est l'adresse IP ?
    • Testez l'accès au réseau dans les quatre modes : aucune connexion, NAT, par pont, Réseau interne.
  • Définissez un répertoire partagé.
  • Testez le fonctionnement.

TP4 : Les Snapshots

Avec la machine précédente :

  1. Créer un instantané de la machine virtuelle
  2. Intégrer la machine au domaine
  3. Créer un groupe de machine intitulé WPKG, dans laquelle se trouvera cette machine virtuelle
  4. Installer le client wpkg
  5. Tester une installation de logiciel
mardi/virtualbox.txt · Dernière modification: 2015/05/19 15:54 par pdumas