SlideBar
RDRI
 

Recommander Imprimer

PostHeaderIcon  Les atouts du traitement de texte

  • Date de création
    22 juin 2010
  • Dernière modification
    13 octobre 2013

 Le traitement de texte est une des premières utilisations scolaires de l'ordinateur.
Mais utiliser un traitement de texte en classe ne doit pas se limiter à la simple saisie. Cette activité n'est pas suffisante pour acquérir la maîtrise de la langue.

Les compétences indiquées par le niveau école du Brevet Informatique et Internet nous indiquent quelles sont les compétences de base pour les élèves : saisir du texte, le modifier, le mettre en forme en utilisant les majuscules et minuscules, les formats de caractères, les polices, les paragraphes, utiliser les différentes possibilités d'alignement, utiliser les fonctions copier-couper-coller.

Pourquoi utiliser un traitement de texte ?

Son avantage premier est qu'il libère l'élève des difficultés liées à la calligraphie et libère une partie de son attention, le rendant ainsi plus disponible à une réflexion sur ce qu'il écrit.

D'autre part, le traitement de texte a un aspect ludique évident, aspect non négligeable pour la motivation des élèves mais qui ne doit évidemment pas être premier dans le choix de l'activité par le professeur.

Le traitement de texte permet de travailler sur un document propre et toujours net. Les corrections sont ainsi moins rébarbatives, car le texte reste toujours clairement lisible (pour l'élève et le professeur). On peut toujours retravailler, corriger uniquement la partie du texte qui nous intéresse (et non faire face à la fastidieuse tâche de recopiage intégral). Et on peut aussi réécrire autant de fois que nécessaire le groupe de mots, la phrase, le paragraphe à revoir.

Le traitement de texte permet également de conserver les traces de l'évolution du travail. On peut ainsi revenir sur des phases antérieures du travail pour comparer, et voir ainsi toutes les hésitations, les diférentes pistes explorées. Le professeur peut en effet choisir de garder les traces des modifications dans "Outils/protéger le document/protection pour les modifications" et peut aussi choisir d'afficher ou non et d'imprimer ou non ces modifications dans "Outils/Suivi des modifications/Afficher les modifications" pour Word. (ou simplement par des enregistrements sous des noms différents)

Utiliser un traitement de texte doit permettre une mise au propre d'un texte mais aussi la manipulation du texte - travail sur le texte comme texte, comme agencement de phrases, et comme ensemble à présenter-.
Avec le traitement de texte, on va donc d'abord saisir, modifier, corriger, améliorer, présenter, enregistrer et imprimer.

La saisie

Préparation des ordinateurs :

- Un raccourci vers le logiciel de traitement de texte présent sur le bureau. Pour ce faire clic droit sur l’icône lançant le logiciel et clic gauche sur envoyer vers/bureau (créer un raccourci).

Proposition de progression d'apprentissage du clavier

 Ces conseils devraient permettre aux enfants de pallier seuls les soucis rencontrés dès l’ouverture du fichier.

1. Apprendre immédiatement aux élèves à ouvrir en grand la fenêtre  à l’aide du bouton central.         barre

Leur indiquer que celui de gauche la réduit dans la barre des tâches, et celui de droite la ferme.

2. Grossir l’affichage en utilisant la touche Ctrl et jouant  avec la molette de la souris.

3. Apprendre à placer le curseur à l’endroit où l’on veut saisir à l’aide de la souris.

4. Il est plus facile de sélectionner une partie de texte en plaçant le curseur à la fin et glissant vers le début que le contraire.

5. La position des doigts

Dans un premier temps, faire poser les deux mains sur le clavier et exiger que soit utilisée la main gauche pour saisir les touches se trouvant à gauche d'une ligne verticale imaginaire passant par la touche B.

On peut rapidement demander aux élèves de saisir l'espace à l'aide des pouces, ce qui place naturellement les autres doigts au-dessus des touches.

Progressivement sera abordée la position précise des doigts sur le clavier (décrite ci-dessous).

Utiliser tous ces doigts pour la saisie du texte ;

  • Les pouces sur la barre d’espace
  • main gauche : Poser
  1. l’auriculaire sur le Q
  2. l’annulaire sur le S
  3. le majeur sur le D
  4. l’index sur le F
  • main droite : poser
  1. l’auriculaire sur le M
  2. l’annulaire sur le L
  3. le majeur sur le K
  4. l’index sur le J

 

taper-avec-les-dix-doigts

Dessinez le clavier sur une feuille de papier, avec la disposition des lettres, puis colorez chaque touche selon le doigt qui doit la servir.

 

  Le doigté est analogue pour les autres lignes. Pour les caractères spéciaux placés à la droite du clavier (ù, % etc.) utiliser l'auriculaire droit ; pour la touche majuscule, n'importe quel doigt peut convenir.

Vous trouverez plus de détails sur les fonctions du traitement de texte sur le site de formation : http://w2.c2imes.org/MODULES/B4txt/_lfrFR/index.html

 

Une fois assimilée la pose des mains sur le clavier, s'exercer à taper en respectant ce doigté.

Commencer lentement, la vitesse viendra plus tard.

Petit à petit apprendre à taper sans regarder le clavier (même si la position des touches n'est pas encore très maîtrisée) : en cas d'erreur ralentir la frappe et autoriser à repérer les touches.

Être attentif à toujours régler sa vitesse de façon à ne pas faire de fautes. La laisser augmenter d’elle-même.

Remarques 

- On utilise la touche Majuscule (ou shift), noté Maj, pour saisir une majuscule isolée ; la touche Majuscule verrouillée (caps lock) ne doit être utilisée que pour saisir plusieurs lettres en majuscules ou les chiffres.

- les majuscules accentuées se font ainsi :

- L'accent grave (`) est disposé sous la touche 7 du clavier alphanumérique. On l'obtient en pressant simultanément sur AltGr et 7. Cet accent se comporte exactement comme l'accent circonflexe (c'est ce qu'on appelle une "touche morte"). Pour mettre un accent grave sur une majuscule, il suffit donc de taper l'accent (AltGr + 7), puis la lettre (E ou A, le plus souvent en Français). Ce qui donne (dans l'ordre) : È ou À.

- Pour l'accent aigu, le caractère du clavier qui y ressemble le plus est l'apostrophe (') qu'on trouve sur la touche 4 du clavier alphanumérique. Pour transformer l'apostrophe en touche morte "accent aigu", il suffit d'appuyer sur la touche Ctrl en même temps que sur l'apostrophe. Pour mettre un accent aigu sur une majuscule, il faut donc taper l'accent (Ctrl + '), puis la lettre (E, le plus souvent en Français). Ce qui donne : É.

- Pour la cédille, le caractère du clavier qui y ressemble le plus est la virgule (,) qu'on trouve à droite du N sur les claviers AZERTY. Pour transformer la virgule en touche morte "cédille", il suffit d'appuyer sur la touche Ctrl en même temps. Pour obtenir un C cédille majuscule, il suffit donc de taper la cédille (Ctrl + ,), puis la lettre majuscule (C). Ce qui donne Ç.

- Pour les ligatures, le caractère du clavier qui y fait le plus penser est l'éperluette (&) puisqu'il sert justement à montrer l'attachement de deux notions (économie & gestion, par exemple ;-). Pour transformer la touche éperluette en touche morte "ligature", il suffit d'appuyer sur la touche Ctrl en même temps. Pour obtenir une ligature, il suffit donc de taper d'abord la touche morte (Ctrl + &), puis la lettre qu'on veut lier avec un "e" (a, o, A et O, le plus souvent en Français). Ce qui donne (dans l'ordre) : æ, o, Æ et O.

- Conventions typographiques (voir document synoptique)

  • Avant un signe de poncutation simple (point ou virgule), il n'y a pas d'espace ; il y en a un après
  • Pour les signes de ponctuation multiples (point-virgule, point d'interrogation,...un moyen pour les retenir : leur nom comporte plusieurs mots), il y a un espace avant et après !

 

Entraînement

Un logiciel d'apprentissage du clavier et d'entraînement à une frappe rapide très ludique : Tuxtype

 

Saisie du texte avec vérification automatique

Le maître aura préalablementinstallé et configuré les correcteurs orthographiques et grammaticaux dans open office en suivant la notice.

L’enfoncement du bouton de vérification automatique verif_autodans la barre d’outils permet le repérage des mots mal orthographiés en soulignant les erreurs d’orthographe en rouge et celles grammaticales en bleu.

Pour corriger, faire un clic droit sur le mot en question ; sélectionner alors une correction suggérée ou lire la règle grammaticale rappelée.

N.B : Pour éviter la surcharge cognitive des rédacteurs, on peut préférer, lors de la première rédaction, désactiver la vérification automatique.

Améliorer le texte

- Corriger l'orthographe

Référence aux programmes 2008 :

-          « Au CP et au CE1, l’attention à l’orthographe est développée chez les élèves et les moyens de la contrôler sont progressivement mis en place. »

-          Cycle 3 : « Une attention permanente est portée à l’orthographe […]Les élèves sont habitués à utiliser les outils appropriés. »

La nouvelle orthographe :

La réforme de l'orthographe

- parue au JO du 6/12/1990

- Ce site vous présente les dernières rectifications de l'orthographe française. Celles-ci sont officiellement recommandées, sans toutefois être imposées : http://www.orthographe-recommandee.info/

- le miniguide

Relecture d’un texte

Lors de la relecture, les élèves peuvent en plaçant le curseur au début du texte puis en cliquant sur orthographe et grammaire de la barre d’outils, vérifier l’ensemble du texte.

Vous trouverez dans la notice comment installer et configurer les correcteurs.

  1. Lorsqu’une erreur est repérée, une fenêtre s’ouvre.
  2. La première correction est orthographique.

 orth_gram1

la suivante est grammaticale :

   orth_gram2

- Enrichir un texte

Disponible dans les outils du traitement de texte, le dictionnaire des synonymes permet d'enrichir un texte en évitant les répétitions. Son utilisation engage une réflexion sur le problème des répétitions, sur les nuances de sens...
On pourra ainsi demander aux élèves de procéder à des modifications sur certains mots d'un texte et d'étudier la pertinence des changements proposés. On peut travailler sur des textes saisis par le maître (textes choisis ou textes des élèves) dans lesquels les éléments à retravailler peuvent être mis en évidence par le jeu des couleurs ou des polices.

Éliminer les répétitions en les remplaçant par des synonymes

Le vérificateur ne détecte pas les répétitions, mais en relisant le texte, les élèves peuvent :

-          Cliquer sur un mot

-          Cliquer dans le menu outils sur langue puis dictionnaire des synonymes (ou plus simplement utiliser le raccourci clavier Ctrl+F7)

-          Sélectionner, parmi les propositions faites dans le cadre synonymes, le mot adéquat et cliquer sur OK pour effectuer le remplacement dans le texte.

 N.B : La poursuite de la recherche est possible en double-cliquant sur un des synonymes proposés (d’autres termes sont alors soumis).

Corriger le sens

- Le dictionnaire le Littré, libre de droit, est téléchargeable sur : http://dictionnaire-le-littre.googlecode.com/files/Littre-windows-2.0.exe

 Une fois installé, il permettra à l’élève de lever ses doutes concernant la signification d’un mot, la conjugaison d’un verbe,…

- d'autres dictionnaires en ligne pour les élèves :

et pour les enseignants :

la mise en page

La typographie

Notons que la typographie, faisant partie du monde de l'image, fait sens indépendamment de la langue. Les quelques règles ci-dessous aideront les élèves à donner ce sens :

  • Un document doit être homogène : ne changez pas vos choix typographiques au milieu.
  • Le titre principal doit être immédiatement apparent, il faut le dégager du reste du texte.
  • La hiérarchie des titres doit être respectée par la typographie (corps et graisse) ; on évitera les retraits qui « affaiblissent » les titres.
  • On ne met pas de ":" ni de "." à la fin des titres.
  • le choix de la police :
    • Caractère avec sérifs (empattement) : Times New Roman - Century Schoolbook - Bookman old style
      Les empattements (traits horizontaux plus ou moins épais en haut et en bas du jambage des lettres) créent une "ligne visuelle" qui facilitent la lecture des débutants sur une feuille blanche.
      Cependant, sur un écran d'ordinateur ils fatiguent le lecteur. 

    • Caractères sans sérifs :Arial - Helvetica - Verdana
      Plus communément appelés caractères bâton , ils ont un jambage d'une épaisseur uniforme.

    • taille de 12 pixels minimum
    • éviter l'italique peu lisible.

Quelques activités

Segmenter un texte en paragraphes.

Redonner à un poème sa forme versifiée à partir des indications du maître.

Utiliser les fonctions de police, de taille, de couleur pour jouer avec les textes : jouer avec ces fonctions sans modifier le contenu mettra en évidence les différents sens donnés par les choix typographiques.

Activités sur la ponctuation (changement de sens selon la place de la ponctuation).

Des outils

Logiciels de traitement de texte

  • Wordpad : est présent par défaut sur tous les ordinateurs (démarrer / programmes / accessoires / wordpad).

Les barres d'outils, de format et d'état ainsi que les règles horizontales et verticales peuvent être désactivées facilement via le menu Affichage. L'apparence de WordPad ressemble alors au Bloc-note

d’autres logiciels de traitement de texte conviviaux sont téléchargeables gratuitement :

Ce logiciel présente l'avantage de familiariser l'enfant avec les différentes écritures abordées en maternelle et de lui permettre de découvrir les fonctions de base d’un traitement de texte.

Synthèse vocale

  • - Bertrand Lambard propose au téléchargement des outils de synthèse vocale (pour openofice et word) qui oralisent le texte saisi et permettent aux élèves en difficulté une relecture efficace pour corriger un texte.
  • - Megablocnotes : Cet éditeur de textepermet d'exporter vos documents dans de nombreux formats dont celui de Word. Il est accompagné d’un logiciel de synthèse vocale et d’un dictionnaire pour la correction orthographique (à télécharger séparément sur le site de l’auteur).
  • - Balabolka est un logiciel dédié à la synthèse vocale. Il permet la lecture des fichiers texte à haute voix ; Le texte peut être sauvegardé en tant que fichier son. Il est paramétrable (choix de la voix, vitesse, balayage du texte lu en surbrillance, pause,...)

Prédiction de mots

OpenOffice est paramétrable (cliquer sur outils / options d'autocorrection / diminuer la longueur minimum des mots à "5" caractères.) pour proposer dès la saisie des premiers caractères d'un mot un mot complet que l'on acceptera par la touche "entrée".

Cet outil peut s'avérer très utile pour les élèves dyspraxiques en facilitant leur saisie.

 

- les majuscules accentuées se font ainsi :

L'accent grave (`) est disposé sous la touche 7 du clavier alphanumérique. On l'obtient en pressant simultanément sur AltGr et 7. Cet accent se comporte exactement comme l'accent circonflexe (c'est ce qu'on appelle une "touche morte"). Pour mettre un accent grave sur une majuscule, il suffit donc de taper l'accent (AltGr + 7), puis la lettre (E ou A, le plus souvent en Français). Ce qui donne (dans l'ordre) : È ou À.

Pour l'accent aigu, le caractère du clavier qui y ressemble le plus est l'apostrophe (') qu'on trouve sur la touche 4 du clavier alphanumérique. Pour transformer l'apostrophe en touche morte "accent aigu", il suffit d'appuyer sur la touche Ctrl en même temps que sur l'apostrophe. Pour mettre un accent aigu sur une majuscule, il faut donc taper l'accent (Ctrl + '), puis la lettre (E, le plus souvent en Français). Ce qui donne : É.

* Pour la cédille, le caractère du clavier qui y ressemble le plus est la virgule (,) qu'on trouve à droite du N sur les claviers AZERTY. Pour transformer la virgule en touche morte "cédille", il suffit d'appuyer sur la touche Ctrl en même temps. Pour obtenir un C cédille majuscule, il suffit donc de taper la cédille (Ctrl + ,), puis la lettre majuscule (C). Ce qui donne Ç.

* Pour les ligatures, le caractère du clavier qui y fait le plus penser est l'éperluette (&) puisqu'il sert justement à montrer l'attachement de deux notions (économie & gestion, par exemple ;-). Pour transformer la touche éperluette en touche morte "ligature", il suffit d'appuyer sur la touche Ctrl en même temps. Pour obtenir une ligature, il suffit donc de taper d'abord la touche morte (Ctrl + &), puis la lettre qu'on veut lier avec un "e" (a, o, A et O, le plus souvent en Français). Ce qui donne (dans l'ordre) : æ, o, Æ et O.

 
Twitter   Facebook  
  Flux RSS