SlideBar
RDRI
 

Recommander Imprimer

PostHeaderIcon Programmation du robot à l'école primaire

  • Date de création
    14 décembre 2018
  • Dernière modification
    18 décembre 2018

 

 

 

Depuis la rentrée de septembre 2018, les robots ont envahi une partie de la métropole.

Les écoles Château Gaillard, Rosa Parks, Ernest Renan, Descartes, Saint-Exupéry et Jean Zay de Villeurbanne ainsi que l'école Pierre Corneille de Lyon se sont engagées dans un projet sur la robotique scolaire. Cette expérimentation est menée en partenariat avec un enseignant-chercheur de l'université Lyon 2. 

 

 

 

 

 Pendant trois ans, des classes allant du CP au CM2, vont apprendre à programmer différents robots. Les élèves vont également vivre des activités dites débranchées ou encore programmer les déplacements d'un personnage sur écran, avec l'application Scratch Jr.

Les 44 enseignants impliqués dans le projet ont suivi une formation allant de 9 à 15 heures. Ce temps conséquent visait la création d'un groupe de travail, avec une expérience commune sur tout le matériel, afin de concevoir des séquences d'apprentissage. Un retour reflexif sur leur mise en oeuvre est également prévu. Cette dynamique a été, dans un premier temps, accompagnée par la Dane. Puis les ERUN des circonscriptions de Villeurbanne 1 et Lyon 6 - Villeurbanne ont pris le relai.

Au début du mois de novembre, les 935 élèves ont commencé à programmer les robots Bluebot, Ozobot, Dash et Thymio.

Les enseignants, totalement engagés dans le projet, ne ménagent pas leur efforts. Et la  présence des robots dans les écoles suscite l'enthousiasme de l'ensemble de la communauté éducative.

Rappelons que le codage et la robotique ont fait leur entrée dans les programmes depuis 2015, en mathématiques ou encore en sciences et technologie. Mais les apprentissages ne sont pas seulement disciplinaires. En effet, plusieurs compétences et connaissances du socle commun sont en jeu quand on apprend à coder :

  • Domaine 1 - les langages pour penser et communiquer : connaître les principes de base de l'algorithmique et de la conception des programmes informatiques.
  • Domaine 2 - des méthodes et outils pour apprendre : coopération et réalisation de projet.
  • Domaine 4 - les systèmes naturels et les systèmes techniques : mener une démarche d'investigation, conception, création et réalisation d'objets et de systèmes techniques.

Nous pouvons d'ores et déjà faire un premier bilan très positif de cette expérimentation :

Côté élèves

  • L'utilisation de robots en classe permet une approche non genrée d'un objet technique parfois catalogué comme "jouet pour garçon". 
  • Les robots et personnages sur tablette ou PC peuvent éveiller l'intérêt d'élèves décrocheurs. Dans ces activités nouvelles de codage, tous les élèves seront sur un pied d'égalité.
  • La mutualisation du matériel implique un travail en groupe, pour des aspects pratiques, pour la richesse des échanges langagiers occasionnés et pour développer l'entraide. 
  • Les actions sont validées par la machine : elle exécute les instructions données. L'erreur devient neutre car non liée à un tiers. Son statut change : c'est parce qu'on vise haut qu'on se "trompe".  
  • Les élèves expérimentent l'autonomie. L'aide vient dans un premier temps des pairs. Puis on peut se réfèrer à des "fiches", pour se décoincer ou pour améliorer son programme. L'enseignant n'intervient qu'en dernier recours.

Côté enseignants

  • L'enseignant met en place une pédagogie de projet.
  • L'aménagement des espaces scolaires peut être interrogé : zones d'expérimentations, zones de partage des découvertes, utilisation de tracés au sol, d'ordinateurs... 
  • Dans un cadre bien défini, un certain lâcher prise est nécessaire. Il faut apprendre à faire confiance aux élèves.
  • L'enseignant change de posture pour devenir un guide qui n'a pas forcément toutes les réponses et qui aide l'élève à construire son savoir.
  • Les temps de structuration des apprentissages prennent tout leur sens : vocabulaire appris, explicitation de la démarche d'investigation, organisation dans les groupes, mise en valeur des réussites et des méthodes de recherches...

La première phase touche à sa fin puisque toutes les classes auront vécu une première séquence d'enseignement de la robotique début janvier. Une seconde séquence est programmée au printemps 2019.       

 
Twitter   Facebook  
  Flux RSS