SlideBar
RDRI
 

Recommander Imprimer

PostHeaderIcon E-twinning, à travers l'expérience d'une enseignante

  • Date de création
    4 mai 2018
  • Dernière modification
    7 mai 2018
E-twinning, à travers l\'expérience d\'une enseignante
E-twinning

Dans sa pratique pédagogique, Isabelle Jassigneux recherche plus particulièrement à développer les échanges entre élèves, l'éveil de leur curiosité mais aussi, pour elle-même, les rencontres professionnelles.

 

Les correspondances scolaires pourraient répondre à ses attentes. Mais celles-ci ont des limites : le rapport à l'écrit pour les plus petits, voire à l'anglais pour les plus grands. Elles reposent sur deux seuls enseignants, et peuvent s'appauvrir avec le temps ou s'interrompre.

La pédagogie du projet s'avère motivante. Toutes ces dernières années, en élémentaire comme en maternelle, Mme Jassigneux donne à chacune de ses classes la couleur d'un projet phare : autour des maths, des contes, des plantations... Pour le montrer, pour en parler, les enfants produisent, à l'oral, à l'écrit, en arts plastiques.

 

C'est à l'occasion d'un projet Coménius que l'enseignante découvre e-twinning et commence par la même occasion une belle amitié franco-bulgare.

Chaque projet annuel va alors dépasser les frontières matérielles de l'école pour s'épanouir dans plusieurs directions : l'Europe, l'utilisation de supports multimédias et les échanges en ligne.

 

Par exemple, cette année 2017 - 2018, dix enseignantes travaillent ensemble : quatre sur l'école conversent avec deux Italiennes, une Bulgare, une Lituanienne, une Espagnole et une Polonaise. Les élèves concernés ont tous les âges : de la maternelle au CM2. Le projet s'appelle « graines de partage ».

Sur e-twinning, les classes envoient et reçoivent des photos, des diaporamas, des vidéos... Au début de l'année, c'est pour se présenter. Puis les élèves parlent de leur école et de leur quartier. En janvier et février, ils travaillent sur les gestes éco-citoyens. Après commencent les plantations et la participation à la grande lessive. Ce moment de l'année est aussi marqué par une visio-conférence avec la Bulgarie. En mai et juin, les enfants échangeront sur leurs artistes préférés. Le projet sera clos par l'élaboration d'un journal collectif en ligne, chaque pays disposant de pages pour retracer les moments forts de l'année écoulée.

Les familles peuvent suivre le déroulé du projet, grâce à un code visiteur.

Enfin, il y a une salle des maîtres. La langue partagée est définie en début de projet. Ici, c'est le français.

E-twinning et le tableau numérique de la classe permettent et encouragent l'utilisation de supports multimédias. Chaque enseignant utilise les outils qu'il maîtrise. Mais très vite, les bons plans fusent : pdf sonorisé, paddlet, madmagz, animoto, genially…

 

Comment démarrer sur e-twinning ?

Après connexion, deux possibilités s'offrent à vous : créer un projet ou s’insérer dans un projet existant. Par exemple, il y a un forum 4 / 11 ans.

Il est possible de rechercher des annonces rédigées en français et de s'orienter vers des actions courtes ou longues.

Si vous déposez un projet, il est lu par le bureau national et doit être approuvé.

 

Pour les utilisateurs confirmés :

A l'issue d'un projet, on peut demander un label de qualité. S'il vous a été accordé, vous pouvez obtenir le label de qualité européen. Pour cela, il faut avoir eu une bonne note à votre précédent projet, et au moins deux participants qui ont eu déjà reçu le label de qualité. C'est dans ce cadre que Mme Jassigneux a été distinguée cette année.

 
Twitter   Facebook  
  Flux RSS