SlideBar
RDRI
 

Recommander Imprimer

PostHeaderIcon Éclairage à LED - Conseils de prévention

  • Date de création
    10 janvier 2018
  • Dernière modification
    12 janvier 2018

Depuis quelques années, l'éclairage à diodes électroluminescentes (LED) est devenu très courant dans les environnements de travail.
Pour répondre à certaines interrogations qui nous ont été formulées, voici quelques informations et conseils pour une utilisation raisonnée des outils numériques utilisant cette technologie.

Les avantages et risques liés à l'utilisation des éclairages à LED

Les multiples avantages que présentent les LED sur les autres dispositifs d'éclairage (pas d'émission de rayonnements ultraviolets ou infrarouges, faible émission de chaleur, aucun risque de bris de verre...) expliquent le développement rapide de leur utilisation dans les vidéoprojecteurs ou certains types d'écrans comme ceux des ordinateurs, téléviseurs, tablettes et téléphones.
En 2010, L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) a considéré que deux risques devenaient préoccupants avec l'emploi généralisé des LED : l'effet toxique de la lumière bleue sur la rétine et le risque d'éblouissement (Effets sanitaires des systèmes d'éclairage utilisant des diodes électroluminescentes (LED), ANSES ; 2010)
En effet, les LED émettent une lumière enrichie en bleu qui correspond à l'émission d'une proportion plus importante de rayonnements à des longueurs d'ondes courtes (de 350 à 500 nanomètres environ). Chez l'homme, la lumière bleue a des effets physiologiques qui, à des niveaux de luminance élevés, peuvent entraîner des atteintes de la rétine. L'exposition à la lumière bleue pourrait être un des facteurs à l'origine de certaines pathologies telles que la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).
La norme NF62471 définit quatre groupes de dangerosité pour les sources de rayonnements optiques artificiels (ROA) liés à la durée d'exposition maximale admissible de l'œil à la lumière :

GR0 - groupe de risque 0 : pas de risque quel que soit le temps d'observation de la source
GR1 - groupe de risque 1 (risque faible) : temps d'exposition maximal de 10 000 s (3 h)
GR2 - groupe de risque 2 (risque modéré) : temps d'exposition maximal de 100 s
GR3 - groupe de risque 3 (risque élevé) : temps d'exposition maximal de 0,25 s

Obligatoire à la vente, le marquage CE des lampes et luminaires impose d'afficher leur classement en termes de risques photobiologiques s'il dépasse GR1.

Sont classés parmi les sources ne présentant pas de risque ou uniquement des risques négligeables pour des conditions d'utilisation normales : les vidéoprojecteurs en l'absence de vision directe du faisceau de lumière, les moniteurs LCD (écran à cristaux liquides comme les tablettes...), les moniteurs pour présentation interactive (TBI, TNI...), les écrans d'ordinateurs.

Source : www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/ED/TI-ED-6113/ed6113.pdf

Écrans à LED, pas de risque pour la rétine

Les LED présentes en rétroéclairage, dans les écrans d'ordinateur, de tablette ou de téléphone, présentent des luminances très faibles. Dans ces conditions, au vu des données scientifiques existantes actuelles, elles ne représentent pas de risque pour la rétine. Selon la Société française d'ophtalmologie, la lumière émise par les écrans à LED serait inoffensive dans la vie quotidienne d'un point de vue du « risque toxique lié à lumière bleue ».

Il est cependant à noter qu'une exposition aux sources de lumière enrichies en bleu, particulièrement en fin de journée, peut perturber l'horloge biologique et retarder l'endormissement (Une exposition pendant 2-3 heures inhibe partiellement la sécrétion de mélatonine*).
En revanche, une exposition en début de journée à ce type de lumière ne posera pas de problème et pourra même être bénéfique en facilitant l'éveil.

Mesures de prévention

Pour tenir compte de ces observations, nous conseillons d'éviter d'utiliser les outils numériques en fin de journée.


Quelques recommandations issues du rapport Lutin

pdf-logo

source http://cache.media.eduscol.education.fr/file/TNI/40/2/Rapport_LUTIN_TNI_2011_199402.pdf


La lumière : quelques notions scientifiques

Flux lumineux : puissance lumineuse d'un éclairage, telle qu'elle est perçue par l'œil humain. Nulle dans l'ultraviolet et l'infrarouge, faible dans le bleu et le rouge, maximale dans le jaune-vert. Un flux lumineux s'exprime en lumen.ondes lumiere

Éclairement : flux de lumière incidente, par unité de surface. L'éclairement lumineux prend en compte la sensibilité de l'œil. Il s'exprime en lux (lumen/m²) et se mesure à l'aide d'un luxmètre.

Luminance : flux de lumière émise, par unité de surface, dans une direction et selon un angle limité. La luminance lumineuse s'exprime en candela par mètre carré (cd/m²) et se mesure à l'aide d'un luminancemètre. Elle exprime l'aspect lumineux ou sombre d'un objet. A éclairement identique, un objet clair (A) sera plus lumineux qu'un objet foncé (B)

luminance

Source : http://www.inrs.fr/risques/rayonnements-optiques/eclairage-led.html

 
Twitter   Facebook  
  Flux RSS