S'identifier

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur le site. Merci de cliquer sur "OK" pour donner votre accord.
Vous pouvez changer d'avis en modifiant les paramètres de sécurité de votre navigateur. Pour davantage de détails, consulter ici notre Politique de confidentialité.

OK



2018-2019

Adapter des Nouvelles en bandes dessinées

Laurence LANNIC

Lycée des Métiers du BTP Tony Garnier -



atelier bd4
atelier bd4

atelier bd6
atelier bd6

atelier bd 2
atelier bd 2

atelier bd1
atelier bd1


Télécharger

article bron mag 02.19


classes

Classes

Classes concernées
21 élèves de 1ère BAC PRO TP / ORGO

Enseignants impliqués
Simon, Claude / Lettres-histoire

partenaire

Partenaires artistiques et culturels

EFIX : illustrateur et dessinateur de BD lyonnais



details

Détails

Description du projet
Pour permettre aux élèves de découvrir le plaisir de la lecture et pour leur en faciliter l'accès, douze nouvelles fantastiques, de science fiction, humoristiques et autres ont été lues en classe à haute voix par la documentaliste aux premières TP et ORGO, pendant six semaines.

Les élèves ont ensuite choisi une de ces nouvelles pour en réaliser l'adaptation en bande dessinée avec l'aide de l'expertise d'Efix (illustrateur et dessinateur de BD lyonnais).

Avant de se lancer dans ce travail, nous avons étudié les procédés d'adaptation grâce à deux œuvres adaptées en B.D. par Efix : "Putain d'usine" de JP Levaray et "Le Schpountz" de Marcel Pagnol. Les élèves ont également eu à lire deux autres bandes dessinées d'Efix : "12 rue Royale ou les sept défis gourmands" et "Mon Boss, quelle plaie !"

La première rencontre entre le dessinateur et les élèves, s'est ouverte sur une lecture-dessinée de trois-quart d'heure, réalisée par Efix (dessin) et Laurence Lannic la documentaliste (lecture à haute voix), et a fait l'objet d'un livret qui sera offert aux élèves en fin de projet.

Chaque dessin a été réalisé en direct par Efix, en 3 à 7 mn (selon la longueur de chaque passage), pendant la lecture et sous vidéo-projection. Cette performance a été suivie d'un échange d'une heure, entre la classe et le dessinateur.

La semaine suivant cette rencontre, nous avons commencé les ateliers BD qui ont duré 7 semaines (du 26 novembre au 21 janvier). Les élèves ont ainsi découvert ce qu'est un story-board, des voix off, des vignettes, des bulles, comment on organise une planche de BD, quelles parties de texte on sélectionne pour que la BD ait du sens et soit fidèle au texte de départ, quelles mises en image on doit réaliser pour illustrer une situation, un personnage ...

Pour clore ce projet, en fin d'année scolaire (le 27 mai), nous avons prévu une lecture dessinée, qui donnera aux élèves la place de lecteurs. Nous espérons qu'ils auront éprouvé le plaisir de la lecture et ouvert la porte de l'univers de la bande dessinée mais nous savons déjà, grâce à un questionnaire que nous leur avons soumis, que 100% des élèves de cette classe, ont beaucoup aimé ce travail d'adaptation de texte en BD et cette rencontre privilégiée avec Efix.

Objectifs
1- améliorer la lecture et la compréhension de textes en travaillant sur l'adaptation d'un texte en représentation dessinée cohérente (étude du schéma narratif, extraction d'un scénario, réalisation d'un story board par l'utilisation d'un site de création de story board)

2- élargir sa culture littéraire par la découverte d'une forme d'écriture particulière et de nombreux auteurs

3- élargir son horizon culturel par la rencontre avec un artiste et un métier

4- appréhender le travail de l'écriture à travers des questions portant sur la narration, la scénarisation. Mieux appréhender une œuvre et les processus de création

5- développer la créativité des élèves par des réécritures, des changements de forme (passage du texte à l'image), des créations d'images (dessins, collages...)

6- développer l'expression orale des élèves : lecture de nouvelles à haute voix à destination d'un public (travail de l'oral, diction, respiration, interprétation...)

7- apprendre à travailler en équipe : prendre conscience de ses points forts pour les mettre au service d'un projet

8 – découvrir une manifestation littéraire : Festival Bdécines en avril

9- faire découvrir et naître le plaisir de lire / valoriser le fonds documentaire du CDI

Organisation
Avant la rencontre avec Efix :

Six semaines de lectures de nouvelles à haute voix, en classe : pour chaque lecture nous demandions aux élèves de noter le titre, le nom de l'auteur, le genre, de faire un résumé, de noter les thèmes ou mots importants et de donner leur avis argumenté sur chaque texte.

Parallèlement, les élèves ont eu à lire 4 des BD réalisées par Efix : Putain d'usine / 12 Rue Royale ou les sept défis gourmands / Le Schpountz / Mon boss, quelle plaie !

Deux séances d'étude des procédés d'adaptation, en s'appuyant sur "Le Schpountz"

Rencontre avec Efix :

Pour cette rencontre, nous avons offert aux élèves une lecture dessinée : j'ai lu "Ma main à couper" de Pierre Bordage pendant qu'Efix illustrait en direct cette lecture. Cette "performance" a été suivie d'une heure d'échanges entre Efix et les élèves : les élèves avaient préparé des questions sur les 4 BD d'Efix qu'ils avaient lues, et des questions plus générales sur le métier de dessinateur.

Ateliers BD :

Les élèves ont choisi parmi les nouvelles qu'ils avaient entendues en classe, celle qu'ils préféraient. Ils ont choisi aussi de travailler seul ou à deux.

La classe a été divisée en deux groupes, chaque groupe a travaillé deux heures par semaine et pendant 7 séances sur l'adaptation d'une nouvelle en bande dessinée. Efix et moi-même avons encadré ces ateliers et guidé les élèves dans leurs travaux :

1ère étape : lire le texte et sélectionner les éléments qu'on va garder dans la BD

2ème étape : réaliser un story-board

3ème étape : passer du story-board à la planche de BD. Pour dépasser la difficulté à dessiner, certains élèves sont allés chercher sur Internet des images correspondant à leurs besoins et les ont décalquées puis réajustées à leurs vignettes.

Prix des élèves :

Les réalisations les plus abouties seront soumises à la lecture d'autres élèves du lycée en vue de la remise d'un prix : 6 professeurs de lettre ont répondu positivement à ma sollicitation, si bien que 6 classes (130 élèves environ) vont lire les BD réalisées pour décerner un prix qui sera remis aux lauréats, le 27 mai, lors de la lecture dessinée et de la dernière intervention d'Efix.

Lecture dessinée des élèves :

Le 27 mai, l'ensemble de la classe réalisera une lecture de nouvelle à haute voix, pour d'autres classes du lycée et Efix illustrera cette lecture en direct et sous video-projection.

pour école de la confiance