S'identifier

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur le site. Merci de cliquer sur "OK" pour donner votre accord.
Vous pouvez changer d'avis en modifiant les paramètres de sécurité de votre navigateur. Pour davantage de détails, consulter ici notre Politique de confidentialité.

OK



2016-2017

Français du Futur à Cuzin

Judith Rosenfeld, professeure lettres histoire

LP André CUZIN - Caluire et Cuire (69300)



francais futur cuzin3
francais futur cuzin3

francais futur cuzin2
francais futur cuzin2

francais futur cuzin1
francais futur cuzin1

classes

Classes

Classes concernées
classe de première TBEE

Enseignants impliqués
Ilham Moufasih, anglais
Amel Chanegue, mathématiques
Bernard Crouzet, mathématiques
avec l’actif soutien de la communauté éducative de Cuzin



details

Détails

Description du projet
Les élèves de la classe de première TBEE du lycée professionnel André Cuzin ont participé cette année à la première saison de Français du Futur, une proposition de la Compagnie Nomade in France, dirigée par Abdel Safsaf et portée par le théâtre de la Croix-Rousse à Lyon. Le projet a bénéficié d’un financement de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Nous avons largement atteint les objectifs que nous nous étions fixés. En effet, les élèves ont également beaucoup échangé avec d’autres classes, notamment celles de terminales TISEC et AFOR. Avec les TISEC autour des valeurs communes qui nous fondent et des débats que soulèvent les questions migratoires et de diversité culturelle. Avec les AFOR il a été plus question d’écrire des textes mis en scène, d’aller au spectacle, de se forger un point de vue critique, de transmettre ses enthousiasmes et ses doutes. Le climat scolaire de Cuzin s’en ressent positivement. En effet, le comportement des différents groupes est bien meilleur ainsi que leur envie de réussir. Les élèves se sentent moins marginalisés et bien plus à l’aise lorsqu’il faut rencontrer un futur maître de stage par exemple. Ils communiquent mieux à l’oral et gèrent mieux un registre courant. Ils ont donc su transposer les compétences acquises au cours du projet tout en développant leur curiosité artistique et découvrant des esthétiques musicales et scéniques contemporaines.

Objectifs
Les objectifs pédagogiques du dispositif étaient multiples. Le premier est de faire entrer les jeunes dans un processus actif d’apprentissage afin qu’ils acquièrent des connaissances. En première, ils doivent comprendre quelles valeurs et quelles formes littéraires bien vivantes nous viennent de l’époque des Lumières. Abdel Sefsaf est un artiste qui s’inscrit dans la filiation des valeurs humanistes. Les spectacles qu’il propose mêlent la chanson et le théâtre et ses créations empruntent aux cultures du monde, engageant à la découverte des autres, à la curiosité, la tolérance pour mieux défendre les principes qui nous fondent. Le second objectif, celui de la construction du citoyen pouvait donc s’articuler avec le troisième, la rencontre avec un spectacle, un théâtre et ses acteurs. Notre quatrième objectif était de permettre aux élèves d’entrer dans une pratique de théâtre liant une pratique d’écriture et de mise en voix débouchant sur une restitution. Le projet a associé les enseignants de lettres histoire, Judith Rosenfeld, d’anglais, Ilham Moufasih et de mathématiques, Amel Chanegue et Bernard Crouzet.

Organisation
Au mois de novembre, les élèves ont travaillé des extraits de captation de Médina Mérica et des extraits d’un documentaire biographique sur Abdel Sefsaf réalisés par Acte public. Nous nous sommes également appuyés sur le dossier pédagogique réalisé par le service de médiation de la Comédie de Saint – Etienne.

La classe a vu le spectacle Murs au théâtre de la Croix-Rousse et rencontré les membres de la compagnie lors du bord de scène. Un premier article collectif a ensuite été rédigé et enrichi par les autres classes qui avaient vu le spectacle avant d’être publié dans la gazette du lycée.
https://gazettelpcuzin.wordpress.com/2016/12/01/abdel-sefsaf-et-son-equipe-font-tomber-les-murs-au-theatre-de-la-croix-rousse-timon/

Une première séance de travail a eu lieu en décembre. Le projet a été explicité et les élèves se sont initiés aux échauffements, aux déplacements mais aussi à faire émerger et développer des idées grâce à des techniques d’improvisation et de slam. Ce travail s’est poursuivi aux mois de janvier et février.

En décembre la moitié de la classe a participé à une émission de télévision proposée par Acte public dont les invités étaient Françoise Costa – Lascoux et Abdel Sefsaf. L’émission a porté sur la manière dont l’histoire familiale alimente le travail artistique. Elle a également posé les questions des choix d’adultes confrontés aux discriminations et aux questionnements identitaires. Les élèves ont ainsi pu articuler histoire personnelle et questions citoyennes.
https://gazettelpcuzin.wordpress.com/2017/01/30/cuzin-fait-de-la-tele-ryes-et-mikail/

Les jeunes ont été invités à répondre à la question « je suis » et « je suis dans le regard des autres ». Ils ont organisé un débat imitant les débats télévisés mettant en scène diverses manières d’appréhender ce que peut être un « Français du futur ». Au fil des séances, ils ont affiné leurs textes et les ont mis en voix. Ils se sont également initiés à la musique électronique en utilisant un logiciel installé sur des tablettes en tentant l’exercice très difficile de dire un texte en rythme.

Les trente heures d’atelier ont fait l’objet d’un compte – rendu dans la gazette du lycée.
https://gazettelpcuzin.wordpress.com/2017/03/06/francais-du-futur-les-tbee-sur-le-qui-vive-prets-a-en-decoudre-avec-le-theatre-timon/

Les élèves des autres classes, les parents et l’équipe pédagogique ont ainsi pu se tenir au courant de l’avancée de leurs travaux avant la restitution. Cette dernière a eu lieu dans l’établissement ce qui était une première. Le théâtre de la Croix-Rousse a pris en charge l’organisation technique du plateau et contribué à faire de l’évènement une fête, l’équipe de cuisine de Cuzin s’est surpassée et dévouée. Les parents ne se sont pas plus déplacés qu’au moment des rencontres parents d’élèves mais l’équipe pédagogique, les membres du personnel administratif et technique, ceux du conseil d’administration étaient là. Des adolescents parfois très seuls se sont ainsi sentis très soutenus par leurs paires et la société dans laquelle ils vont devenir adultes. La restitution s’est très bien passée. Le buffet était joyeux. Des parents se sont manifestés pour nous remercier et nous dire leur soutien, ce qui est beaucoup, ils sont nombreux à avoir vu la captation.

La restitution a bien entendu fait l’objet d’un article dans la gazette que vous pouvez lire là : https://gazettelpcuzin.wordpress.com/2017/05/09/tres-content-de-nous-voir-jouer-le-jeu-et-de-dire-je-suis-je-me-suis-decouvert-une-autre-personnalite/

Elle a également fait l’objet d’une captation disponible sur viméo, le mot de passe est sous le lien :
https://vimeo.com/fr/upload
mot de passe : 1TBEE2017

contact

Contact

Judith Rosenfeld

pour école de la confiance