S'identifier

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur le site. Merci de cliquer sur "OK" pour donner votre accord.
Vous pouvez changer d'avis en modifiant les paramètres de sécurité de votre navigateur. Pour davantage de détails, consulter ici notre Politique de confidentialité.

OK



2017-2018

Babel

Maryse Brangier, Enseignante d’anglais

Lycée professionnel Georges Lamarque - Rillieux-La-Pape (69140)



babel 7
babel 7

babel 1
babel 1

babel 2
babel 2

babel 3
babel 3

babel 4
babel 4

babel 5
babel 5

babel 6
babel 6

classes

Classes

Classes concernées
10 élèves de première bac pro TFBMA (technicien de fabrication en bois et matériaux associés) et une élève de première bac pro TMA (technicien menuisier agenceur)

Enseignants impliqués
Mme Dessolain, français histoire géo
Mr Lenoir, maths physique chimie
Mme De Sousa, dessin de construction
Mme Bernard, arts appliqués
Mr Guillot, EPS
Mr Roche, enseignement professionnel
Mr Laurent, enseignement professionnel
Mr Bressand, gestion

Disciplines
Toutes

partenaire

Partenaires artistiques et culturels

Compagnie Arrangement Provisoire, Lyon
> Jordi Gali, chorégraphe, danseur et directeur artistique
> Katia Mozet, régisseur technique



details

Détails

Description du projet
Avec Jordi Gali et Katia Mozet de la Compagnie Arrangement Provisoire, les 11 élèves de première bac bois et matériaux associés et les enseignants de la classe, le projet Babel s'est décliné sur 4 demi-journées consécutives en mars 2018.

Chaque atelier débutait par un travail corporel pour sensibiliser aux notions de poids, de force, d'attention, d'écoute, d'espace et de temps. Les étapes successives de travail ont été : la fabrication de modules et de gabarits aux ateliers bois du lycée, l'apprentissage de nœuds sur les cordages, la construction et la mise en tension des 12 simplexes avec le principe de tenségrité, la recherche d'assemblages pour élever la structure afin d'aboutir à un protocole de mise en volume : 12 modules empilés un à un par le bas qui tiennent en équilibre par un système de haubanage géré par les participants. Enfin, et après de nombreux essais, un moment de restitution publique a eu lieu devant d'autres classes du lycée et des publics divers avec élévation et descente de la structure haute de 10 mètres.

Tous les élèves ont été fortement impliqués dans le projet et ont coopéré à toutes ses phases très variées. Le travail sur le corps les a motivés grâce à l'aspect ludique et abordable des exercices proposés, la production d'objets aux ateliers bois a mobilisé leurs compétences professionnelles ainsi que la recherche de mise en volume avec d'épineuses questions techniques. Par ailleurs, ils ont rapidement compris que la nature même du projet et sa réussite impliquaient un geste collectif et un effort de coopération. Le projet a ainsi permis de fédérer cette communauté d'élèves et d'enseignants autour du défi que représentaient la construction, l'élévation et la descente de la tour Babel haute de dix mètres.

contact

Contact

Site(s) web


pour école de la confiance