S'identifier

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur le site. Merci de cliquer sur "OK" pour donner votre accord.
Vous pouvez changer d'avis en modifiant les paramètres de sécurité de votre navigateur. Pour davantage de détails, consulter ici notre Politique de confidentialité.

OK



2017-2018

APA Atelier théâtre

Mme DILL (professeure de français)

Collège Jules Michelet - Vénissieux (69200)



theatre michelet
theatre michelet

theatre michelet2
theatre michelet2

theatre michelet 3
theatre michelet 3

theatre michelet 4
theatre michelet 4

classes

Classes

Classes concernées
12 élèves volontaires (9 élèves de 6ème, 2 élèves de 5ème et un élève de 3ème)

partenaire

Partenaires artistiques et culturels

Muriel COADOU (comédienne)



details

Détails

Description du projet
Créer un atelier théâtre dans un établissement en REP + comme le collège Jules Michelet était à la fois une nécessité dans la logique de l'approfondissement des multiples pratiques théâtrales déjà en cours, et un défi.
Alors que la comédienne et moi avions peur que trop d'élèves s'inscrivent, seulement 6 élèves étaient inscrits au début. Le premier trimestre a été difficile, avec des élèves irréguliers dans leur présence, des départs pour cause de déménagement et d'autres par "honte" ou pour cause de surcharge horaire dans l'emploi du temps. Alors que nous attendions beaucoup d'élèves de 3ème ou de 5ème qui avaient déjà effectué des ateliers de pratique théâtrale dans le cadre de projets dans la classe, seul des 6ème se sont inscrits au début (les 5ème qui le souhaitaient avaient cours au même moment et les 3ème n'ont pas montré d'intérêt pour l'atelier). Au deuxième trimestre, le groupe a commencé à prendre forme, et les élèves désirant s'inscrire ont été de plus en plus nombreux, ce qui nous a obligé à refuser des inscriptions. Le groupe était alors constitué de 9 élèves de 6ème, 2 élèves de 5ème et un élève de 3ème. Même s'il y a eu quelques absences, ce groupe est solide et motivé. L'atelier théâtre a désormais une place dans l'établissement, il attire des élèves et ceux qui y sont souhaitent y rester et aimeraient continuer dans les années à venir.

Objectifs
Nous avons aussi réalisé un beau chemin en ce qui concerne le parcours du spectateur. Contrairement à nos attentes, les élèves ont d'abord été très réticents à l'idée de voir un spectacle en soirée. Assister à une représentation théâtrale était pour la plupart de l'ordre de l'activité scolaire et l'absence de curiosité (ainsi que l'incapacité pour certains à s'organiser avec les différents parents pour être accompagnés jusqu'au Théâtre) a constitué un obstacle majeur pour ces sorties. L'idée de départ dans la constitution du projet d'aller dans d'autres salles de théâtre que celle de Vénissieux a donc été mise de côté, peut-être pour l'année prochaine. Petit à petit, les élèves ont gagné en curiosité et ont eu le désir d'aller à ces représentations. Alors qu'ils étaient 5 ou 6 pour les deux premières représentations, ils étaient entre 8 et 10 pour les dernières (sur 12 élèves). Ainsi, tout au long de l'année scolaire, ils ont appris à devenir spectateurs, à affiner leur jugement, à prêter attention aux différents éléments de la mise en scène... Contrairement aux représentations pour scolaires, ces représentations en soirée leur ont permis de comprendre ce qu'étaient les vrais spectateurs, puisqu'ils étaient entourés d'adultes ayant payé leur place et qui voulaient profiter pleinement du spectacle. Les élèves ont même assisté à la présentation d'un spectacle par un philosophe et ont ainsi fréquenté de nouvelles sphères.
En ce qui concerne la pratique théâtrale, les élèves ont progressivement appris à canaliser leur énergie débordante. En effet, ils venaient à l'atelier théâtre pour se défouler et s'amuser. Les règles du jeu ont mis du temps avant d'être assimilées, mais ils ont fini par comprendre leur importance pour mieux jouer, apprendre et pour faire de meilleures performances : c'est à l'intérieur du cadre que l'on peut le mieux s'exprimer. L'introduction du texte dans la pratique a d'abord été laborieuse mais cela leur a aussi apporté un repère rassurant et facteur de concentration. Ce groupe d'élèves débordants d'énergie a finalement pris forme et ressemble de plus en plus à une petite troupe de comédiens amateurs. Ils commencent à prendre conscience de leur corps, de leurs gestes, ils ont sur dépasser leur timidité et gagner en assurance, et leur diction a gagné en qualité. Ils ont encore beaucoup à apprendre, et nous souhaitons que cela soit possible grâce à la reconduite de l'atelier en 2018-2019. La restitution aura lieu dans les semaines à venir et sera l'occasion de valoriser les élèves et de les faire se confronter à un public.
Finalement, c'est un atelier qui a mis du temps à devenir un lieu de pratique théâtrale avec une continuité et une progression. Grâce aux efforts et à la persévérance, l'atelier théâtre a gagné sa place au sein du collège Jules Michelet. Les membres de l'atelier, les encadrants et le collège souhaiteraient évidemment vivement sa reconduite dans les années à venir, pour que l'Atelier Théâtre fasse partie intégrante du collège Jules Michelet.

Organisation
Le groupe de l'atelier théâtre a mis du temps à prendre véritablement forme. Plusieurs élèves très impliqués en début d'année ont quitté l'établissement (donc l'atelier), d'autres sont venus occasionnellement, d'autres enfin ont arrêté l'atelier en cours d'année pour diverses raisons. C'est au 2ème trimestre seulement que le groupe a été bien solide et définitif, avec des élèves motivés, majoritairement du niveau 6ème.

Les 30 heures d'atelier effectuées par Muriel COADOU ont été indispensables. En tant qu'enseignante, j'ai dû encadrer le groupe seule plusieurs fois mais la présence de la comédienne était véritablement nécessaire pour l'ensemble de l'année.

4 sorties ont été effectuées, aux frais du collège Jules Michelet et des familles.

pour école de la confiance