S'identifier

Rôle et mission du
référent culture



Le parcours est destiné à identifier un certain nombre d’étapes, de rencontres, de lieux et d’occasions. Ce n’est pas un enseignement, ce n’est pas une discipline; c’est destiné à jalonner la formation de l’élève. C’est l’occasion pour la communauté éducative de réfléchir à la façon dont à travers l’ensemble des enseignements l’élève rencontrera et fera vivre sa culture.

Florence ROBINE, Directrice Générale de l’Enseignement Scolaire
18 juin 2015



Les textes officiels

B.O. spécial n° 1 du 4 février 2010

Un « référent culture » a pour mission d'assurer la cohérence, la qualité et le suivi de la mise en œuvre du volet culturel du projet d'établissement. Son rôle et ses missions sont :

  • contribuer à l'élaboration du volet culturel du projet d'établissement.
  • travailler en lien avec le conseil pédagogique et le conseil des délégués pour la vie lycéenne.
  • informer la communauté éducative de l'offre culturelle de proximité en lien avec la délégation académique aux arts à la culture (DAAC) et les services éducatifs des institutions culturelles locales.
  • veiller au développement et à la mise en œuvre de projets culturels dans le cadre du temps scolaire, périscolaire et/ou extrascolaire.
  • encourager et faciliter les démarches partenariales mises en place entre le lycée, les institutions culturelles et les collectivités territoriales.
  • valoriser sur le site internet de l'établissement les actions pédagogiques particulièrement innovantes dans le champ culturel.


Les spécificités à la rentrée 2015

B.O.E.N. n°18 du 30 avril 2015

Une mission qui donne lieu à la rédaction d’une lettre de mission

Une mission qui donne lieu systématiquement à une rétribution.

Taux d'IMP à attribuer : 625 € ou 1250€
625€ : équivalent ½ heure hebdomadaire
1250€ : équivalent 1 heure hebdomadaire



Les priorités pour cette année scolaire


Une culture et une approche artistique qui éveillent / affûtent l’approche argumentée des faits.


  • La mise en place du parcours d’éducation artistique et culturelle
  • La citoyenneté
  • L’éducation à l’esprit critique
  • L’éducation à l’image
  • La culture scientifique : COP 21


PARCOURS D’EDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE

Textes officiels

B.O.E.N. n°28 du 9 juillet 2015

lire sur education.gouv.fr

La démarche de projet


3 piliers : connaître / rencontrer / pratiquer

3 modalités de travail : continuité / cohérence / concertation


Un parcours = un cheminement / une progression

a priori

en suivant des jalons (les actions) qui ont été placés sur le trajet (avec une problématique ou une cohérence établies)

a posteriori

l’ensemble des actions que l’on aura accomplies sur son trajet




Elaborer un projet


UN PROJET = DES PARTENAIRES

Au sein de l’équipe pédagogique : interdisciplinarité.
Avec les élèves : Conseil de Vie Lycéenne, Conseil de Vie Collégienne.
Sur le territoire : structures, collectivités (locale, départementale et régionale)
Pour une expertise artistique et culturelle : DRAC
Conseil : DAAC


PROJET = CONCERTATIONS


TEMPS DU PROJET = TEMPS LONG

Opportunité du projet = projet d’établissement + ressources locales
Rencontres des partenaires
Elaboration avec les partenaires
Rédaction des objectifs (artistiques et pédagogiques) visés
Evaluation des coûts

Le parcours : la mise en cohérence


  • prendre en compte la pertinence des actions
  • mettre en synergie les enseignants et les intervenants
  • identifier les temporalités des actions inscrites dans le parcours
  • proposer à chaque enseignant d’identifier la contribution de sa discipline aux différents domaines artistiques
  • choisir les dispositifs les plus propices pour mettre en l’œuvre le parcours (classe à PAC, Ateliers, EPI)
  • articuler les actions entre elles pour donner une cohérence d’ensemble au parcours


Un outil pour une meilleure concertation : la formation d’initiative locale (FIL)


  • Faite à la demande d’un établissement
  • Durée variable (1-2 jours)
  • Des enseignants, mais aussi des médiateurs, des artistes peuvent y participer (ouverture territoriale)
  • Un temps de concertation et d’élaboration de projet
  • Un temps de conseil et d’expertise avec / par les partenaires