S'identifier

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur le site. Merci de cliquer sur "OK" pour donner votre accord.
Vous pouvez changer d'avis en modifiant les paramètres de sécurité de votre navigateur. Pour davantage de détails, consulter ici notre Politique de confidentialité.

OK



DAAC INFO

Revue culturelle

Maison d'Izieu - Mémorial des enfants juifs assassinés

Appel à candidature

Formations en Israel et en Allemagne

Mémorial de la Loire

SEMAINE CONTRE LE RACISME

Du 18 au 22 mars 2019

DAAC

Les Gueules Noires du Polar

22 et 23 novembre 2018 à Saint-Etienne

Ensemble Orchestral Contemporain

Concert scolaire Sous les étoiles exactement

Mardi 18 décembre 2018 - 14h30

Maison de la danse

Formation à l'utilisation de Numeridanse par La Maison de la Danse

Lundi 10 décembre 2018 à 18h - Inscriptions avant le 10 novembre !

L'Assaut de la menuiserie

Florent MENG - "Maybe a few minutes out of a million"

Vendredi 30 novembre : visite guidée et projection à la Cinémathèque de Saint-Étienne

Théâtre des Asphodèles

Du piment dans les yeux – Compagnie AnteprimA

Théâtre Nouvelle Génération

BORDERLINE(S) INVESTIGATION #1

Création 2018 au Théâtre Nouvelle Génération - Du 6 au 9 novembre 2018

URDLA

Plunder - Rainier Lericolais

à l'occasion des 40 ans de l'URDLA

RIZE

Spectacle Gris

Théâtre immersif par la compagnie En Acte(s)

DAAC

Lancement du Prix Exbrayat des lycéens 2019

Vendredi 12 octobre 18, trois classes, trois auteurs.

Musée Paul Dini

Roger de la Fresnaye (1885-1925), la tentation du cubisme

Du 14 octobre 2018 - 10 février 2019

Ensemble Orchestral Contemporain

Concert scolaire Medea

Jeudi 22 novembre 2018 à 14h

Théâtre Les Célestins

Faites du théâtre !

Ecritures en-jeux - Comité de lecture

Théâtre Les Célestins

Festival Sens interdits - Première représentation en France de Hymn to love

Mardi 13 novembre à 20h aux Célestins, Théâtre de Lyon

Mémorial de la Loire

Préparation au CNRD : témoignage de Mélanie Volle, résistante et internée autrichienne

Jeudi 6 décembre 2018 de 8h30 à 17h

Mémorial de la Loire

Centenaire 14/18 : le Traité de Versailles: un échec vraiment programmé ?

Vendredi 9 novembre 2018

Mémorial de la Loire

Journées du Vivre Ensemble

jeudi 24 et vendredi 25 janvier 2019

Maison d'Izieu - Mémorial des enfants juifs assassinés

Plaquette pédagogique

Maison d'Izieu - Mémorial des enfants juifs assassinés

Rencontre avec Philippe Sands

Samedi 10 novembre de 13h à 15h30

Ensemble Orchestral Contemporain

Propositions de projet avec l'EOC

Année scolaire 2018-2019

DAAC

DRECK [Saleté] de R. Schneider, mis en scène par T. Poulard

Compagnie du Bonhomme

DAAC

Fête de la Science sur la Métropole de Lyon & Rhône

Activités à destination du public scolaire... Il reste des places !

DAAC

Opération Dis-moi dix mots - changement de formule !

"Dis-moi dix mots, sous toutes les formes"

Publié le 18/10/18

Roger de la Fresnaye (1885-1925), la tentation du cubisme

Du 14 octobre 2018 - 10 février 2019



Arts plastiques

2 place faubert
69400 VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE
Direction : Sylvie CARLIER


04.74.68.33.70
L’exposition revient sur la carrière fulgurante de Roger de la Fresnaye et s'intéresse aux peintres cubistes de son entourage artistique, ainsi qu’à l’impact qu’a pu avoir ce mouvement d’avant-garde sur les peintres de la région lyonnaise.

Considéré comme l’un des acteurs du cubisme dès les années 1910, Roger de La Fresnaye expose au Salon d’automne et aux Indépendants en compagnie d’autres cubistes tels que Jacques Villon, Albert Gleizes, Jean Metzinger, André Lhote…
Outre son adresse parisienne, il possède un domaine familial près de Charlieu (Loire), le manoir de Beauvernay, où il séjourne fréquemment et où il dispose d’un atelier.


L’exposition revient sur la carrière fulgurante de l’artiste : œuvres de jeunesse réalisées dans la Loire, apprentissage auprès des peintres nabis Maurice Denis et Paul Sérusier à l’académie Ranson, premières toiles parisiennes où transparait l’influence de Cézanne, chefs-d’œuvre cubistes des années 1913-1914, avant un retour dans les années 1920 à une figuration plus « classique », participant à ce que les historiens de l’art ont nommé le retour à l’ordre de l’entre-deux-guerres. Le cubisme de La Fresnaye ne sera jamais celui de Braque et Picasso. Il privilégiera sans cesse la représentation lisible malgré la géométrisation calculée des formes.

L’exposition s’intéresse également aux peintres cubistes de son entourage artistique, à ceux qu’il a su inspirer, ainsi qu’à l’impact qu’a pu avoir ce mouvement d’avant-garde sur les peintres de la région lyonnaise (Émile Didier, Claude Dalbanne, Louis Thomas, Étienne Morillon…)





pour école de la confiance