S'identifier

DAAC / INFO

La revue de la DAAC

Retrouvez sur ces pages l'actualité des arts et de la culture dans l'académie de Lyon.
Toutes ces informations sont proposées directement par nos partenaires culturels.


22/11

Musée Gadagne

NOUVELLE EXPOSITION DU MUSEE D'HISTOIRE DE LYON

LYON SUR LE DIVAN - LES METAMORPHOSES D'UNE VILLE

21/11

Ensemble Orchestral Contemporain

Maintenant Musiques !

23 novembre - 2 décembre 2017

20/11

Année de l'Allemagne

Weltenbrand, un collage scénique sur la première guerre mondiale

Mise en scène par le Axensprung Theater Hamburg

16/11

Villa Gillet

Graines de Critiques Littéraires - Inscription au projet

Inscrivez vos classes jusqu'au lundi 20 novembre !

15/11

Galerie Le Réverbère

Exposition Mexique, Aller-retour

Exposition collective présentée “ en écho “ à l’exposition Los Modernos au Musée des Beaux-Arts de Lyon dont

15/11

Maison d'Izieu - Mémorial des enfants juifs assassinés

Formation "Construire un parcours citoyen à la Maison d'Izieu"

Formation inscrite au PAF 2017-2018 le 8 décembre au Mémorial des enfants d'Izieu

14/11

MT-MAD

« La Classe, l’œuvre ! » 2018 au musée des Tissus – musée des Arts décoratifs

Le mercredi 15 novembre à 14h30

06/11

DAAC

Lyon, ville durable demain : une nouvelle utopie urbaine ?

Telle est la problématique que les élèves de 1L2 du Lycée de Saint-Just ont choisi d'interroger dans le cadre de leur participation aux Débats Citoyens en AURA

06/11

RIZE

Vernissage "La Doua : Lieux Communs ?" au Rize

Du grand camp au grand campus

06/11

Ensemble Orchestral Contemporain

Maintenant Musiques !

Répétitions publiques ouvertes aux scolaires

31/10

Théâtre des Marronniers

Frrremd… Vous avez dit étrange ?

Du 8 au 13 novembre 2017

26/10

Villa Gillet

La Chose publique - Perspectives européennes

Un festival des idées - Du 16 au 25 novembre 2017

26/10

Villa Gillet

À quoi sert la sociologie ?

Jeudi 9 novembre 2017 (18h30 à 20h) / Institut d'Etudes Politiques de Lyon

23/10

L'Assaut de la menuiserie

Curiosités économiques : dissections et incantations

Laboratoire sauvage Désorceler la finance et Fabrice Sabatier

20/10

Année de l'Allemagne

Théâtre - Je suis Fassbinder

du 8 au 24 novembre 2017 au TNP (Villeurbanne)

20/10

Année de l'Allemagne

Sortie à la Fête du Livre version allemande à Saint-Étienne

Collèges de Roche-la-Molière et Saint-Étienne

17/10

Ecole Nationale Supérieure des Arts et Technique du Théâtre

Rencontre avec Tatiana Frolova, Yuval Pick et Henri Tournier Séminaire ARFAE

Transmettre dans des langages et cultures étrangères

12/10

DAAC

RAMDAM, un centre d'art

Actualités de la compagnie Maguy Marin

11/10

Monastère royal de Brou

Visite enseignants - exposition Georges Michel, le paysage sublime

Jusqu'au 7 janvier 2018 au monastère Royal de Brou

09/10

Musée d'Art Moderne et Contemporain

Visite enseignants gratuites

30 ans du MAMC+ Les temps forts de la programmation

Publié le 13/09/17

Vernissage de l'exposition THE MARKET by Mark Curran

le 28 septembre à partir de 18h30



Arts visuels
Photographie

2 Rue des Fantasques
69001 LYON
Directeur artistique : Gilles VERNERET

Administrateur
Adrien VARGOZ

04.72.07.84.31
Dans le cas du Market il choisit de tenter de matérialiser ce qui ne l’est pas au premier abord : le capital

Mark Curran fait partie de ce nouveau type d’artiste qui utilise le médium photographique à des fins d’enquête sociologique à dimension anthropologique. Dans le cas du Market il choisit de tenter de matérialiser ce qui ne l’est pas au premier abord : le capital. Il se rend dans plusieurs places financières à Francfort, à la city de Londres, à la place boursière de Dublin, et à la bourse de marchandises de Addis-Abeba, là il se confronte à la peur qu’ont les directeurs, les employés des banques et traders de parler de leur travail ou de livrer leur image. « Le pouvoir n’aime pas qu’on le regarde » confie Mark Curran.


Il réalise de remarquables témoignages visuels qui dans leur abstraction muette crève un peu l’écran du silence qui entoure le monde de la finance. Paradoxalement engoncès dans leur rôles, dans une forme de retrait discret, ses sujets paraissent s’évader de leur costume exprimant une certaine légèreté, comme si le temps de la pose photographique leur permettait d’en oublier le poids de leur gravité responsable et de s’envoler d’un regard délivré de leur mental stressé. Il ressort alors de ce travail une étrange intranquillité, les algorithmes et autres graphiques des marchés, les courbes d’investissement sortis des fonctionnalités du cadre devenant dans leur abstraction ésotérique des objets lyriques de contemplation et de beauté plastiques.

Gilles Verneret