S'identifier


DAAC INFO

Revue culturelle

Théâtre Les Célestins

Festival Sens interdits - Première représentation en France de Hymn to love

Mardi 13 novembre à 20h aux Célestins, Théâtre de Lyon

Mémorial de la Loire

Préparation au CNRD : témoignage de Mélanie Volle, résistante et internée autrichienne

Jeudi 6 décembre 2018 de 8h30 à 17h

Mémorial de la Loire

Centenaire 14/18 : le Traité de Versailles: un échec vraiment programmé ?

Vendredi 9 novembre 2018

Mémorial de la Loire

Journées du Vivre Ensemble

jeudi 24 et vendredi 25 janvier 2019

Maison d'Izieu - Mémorial des enfants juifs assassinés

Plaquette pédagogique

Maison d'Izieu - Mémorial des enfants juifs assassinés

Rencontre avec Philippe Sands

Samedi 10 novembre de 13h à 15h30

Ensemble Orchestral Contemporain

Propositions de projet avec l'EOC

Année scolaire 2018-2019

DAAC

DRECK [Saleté] de R. Schneider, mis en scène par T. Poulard

Compagnie du Bonhomme

DAAC

Fête de la Science sur la Métropole de Lyon & Rhône

Activités à destination du public scolaire... Il reste des places !

DAAC

Opération Dis-moi dix mots - changement de formule !

"Dis-moi dix mots, sous toutes les formes"

Conseil d'Architecture d'Urbanisme et de l'Environnement

Exposition Bâti, penser la "textilité du bâti

Exposition des travaux réalisés par des étudiants du Lycée La Martinière Diderot, Lyon, 2017-2018

DAAC

33ème Fête du livre de Saint-Etienne - Rencontre avec Emmanuelle Pireyre

Du 11 au 14 octobre 2018

Musée Gadagne

Musées Gadagne - Les plaquettes de saison

Musée des arts de la marionnette et Musée d'histoire de Lyon

DAAC

Collège au cinéma - Rencontre annuelle de rentrée

Mercredi 10 octobre à 14h au CHRD - Lyon

Planétarium de Vaulx-en-Velin

Planétarium : Publics scolaires 2018/2019

de la 6e à la Terminale

DAAC

À l'école des arts et de la culture

Permettre à tous les enfants de bénéficier d'un parcours EAC de qualité

Musée des Beaux-Arts

Projet Kino (Musée des Beaux-Arts de Lyon et Cinéma Lumière Terreaux)

Faire mieux comprendre les enjeux du processus de création

Théâtre des Asphodèles

Théâtre recherche lycéens !

Création d'une troupe de jeunes amateurs pour une création autour de l'oeuvre de Shakespeare

DAAC

Concours 'Patrimoines en vues'

Architecture - Classes du cycle 3

Geopark du Beaujolais

Célébrons la labellisation "UNESCO Global Geopark"

Dimanche 23 septembre, à Villefranche-sur-Saône

Musée des Beaux-Arts

Musée en autonomie - Musée des Beaux-Arts de Lyon

Ressources en ligne

Collectif item

Le village - Cyril Marcilhacy /item

Exposition photographique

Agence Rhône-Alpes pour le Livre et la Documentation

La rentrée des auteurs en Auvergne-Rhône-Alpes 2018

Lundi 10 septembre 2017

Monastère royal de Brou

Rencontre avec les enseignants au monastère royal de Brou

Mercredi 26 septembre 2018 à 14h

Publié le 13/09/17

Vernissage de l'exposition THE MARKET by Mark Curran

le 28 septembre à partir de 18h30



Arts plastiques
Photographie

2 Rue des Fantasques
69001 LYON
Directeur artistique
Gilles VERNERET

Administrateur
Adrien VARGOZ

04.72.07.84.31
Dans le cas du Market il choisit de tenter de matérialiser ce qui ne l’est pas au premier abord : le capital

Mark Curran fait partie de ce nouveau type d’artiste qui utilise le médium photographique à des fins d’enquête sociologique à dimension anthropologique. Dans le cas du Market il choisit de tenter de matérialiser ce qui ne l’est pas au premier abord : le capital. Il se rend dans plusieurs places financières à Francfort, à la city de Londres, à la place boursière de Dublin, et à la bourse de marchandises de Addis-Abeba, là il se confronte à la peur qu’ont les directeurs, les employés des banques et traders de parler de leur travail ou de livrer leur image. « Le pouvoir n’aime pas qu’on le regarde » confie Mark Curran.


Il réalise de remarquables témoignages visuels qui dans leur abstraction muette crève un peu l’écran du silence qui entoure le monde de la finance. Paradoxalement engoncès dans leur rôles, dans une forme de retrait discret, ses sujets paraissent s’évader de leur costume exprimant une certaine légèreté, comme si le temps de la pose photographique leur permettait d’en oublier le poids de leur gravité responsable et de s’envoler d’un regard délivré de leur mental stressé. Il ressort alors de ce travail une étrange intranquillité, les algorithmes et autres graphiques des marchés, les courbes d’investissement sortis des fonctionnalités du cadre devenant dans leur abstraction ésotérique des objets lyriques de contemplation et de beauté plastiques.

Gilles Verneret





pour école de la confiance