Les parents en classe autour des langues en maternelle : exemple à l’école les Gémeaux (Lyon 5)

Créer du lien, reconnaitre les langues des familles, donner confiance aux élèves/parents dont la langue n’est pas le français et ouvrir tous les élèves au plurilinguisme : tels sont les principaux enjeux de ce projet.

Article mis en ligne le 21 juin 2018
dernière modification le 3 septembre 2018

par Pascale Depuydt
logo imprimer

Ce projet d’accueil des parents dans les classes autour des langues a été initié l’année 2016/17 ; il s’est poursuivi cette année avec l’album "la moufle" (de Cécile Hudrisier et Florence Desnouveaux, ed. Didier Jeunesse) raconté en plusieurs langues.

Pour ce faire, l’équipe des Gémeaux bénéficie du soutien du centre socio-culturel du Point du jour dans le cadre d’un projet d’aide à la parentalité : une fois par mois les parents sont invités à une rencontre animée par Anne Mirabel, directrice de l’école et Karine Barone du centre socio-culturel, sur différentes questions, dont l’éveil aux langues. C’est l’occasion de mobiliser les parents et de les solliciter pour intervenir en classe.
Ainsi, plusieurs d’entre eux ont été présents en novembre puis en mars, pour raconter "la moufle" dans leur langue, en s’appuyant sur des marionnettes fabriquées par les enseignantes. Des parents volontaires ont pu "s’entrainer" en petits groupes avant de raconter devant les élèves, sur un temps proposé à la médiathèque du Point du jour.

PNG - 738.5 ko
la moufle en arabe algérien

Certains ont pu en outre apprendre aux élèves à compter dans leur langue, ou bien à mémoriser quelques noms de couleurs.

JPEG - 156.6 ko
le dictionnaire des couleurs dans plusieurs langues

En juin, les parents volontaires pouvaient choisir de faire découvrir aux élèves une chanson ou comptine de leur culture.

PNG - 747.7 ko
découvrir une chanson turque

Les effets observés sont nombreux : la participation des parents est croissante ; une maman témoigne : "mes enfants ne doivent pas avoir le souci qu’on avait quand on était ado : certains camarades avaient honte de dire qu’ils parlaient arabe à la maison.". Une autre a souhaité lire son album alternativement en arabe et en français, malgré ses difficultés : elle tenait à montrer que ses "erreurs" en français n’étaient pas préjudiciables : belle leçon pour les élèves.

Les enfants développent une vraie attitude d’écoute et de respect, outre la fierté de ceux dont le parent est présent dans la classe. Pour conforter ces acquis, les enseignantes réinvestissent ces activités en classe hors de la présence des parents : notamment pour apprendre les "bonjours" des différentes langues ou pour investir d’autres supports, tels que l’album "le monstre des couleurs" en portugais, qui associe des émotions aux couleurs. L’enseignante précise qu’elle peut se permettre de lire l’intégralité de l’histoire en portugais puisqu’un élève ressource traduit si nécessaire pour les camarades.

JPEG - 95 ko
Après "le monstre des couleurs", chacun peut positionner son étiquette prénom en fonction de son humeur du jour !


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.9