Bandeau
Lycée Edouard Herriot Lyon
Slogan du site

Le lycée Édouard Herriot est un lycée général et technologique avec des CPGE (Hypokhâgnes et Khâgnes) situé en centre ville (place Edgar Quinet, Lyon 6°)...

Des témoignages
Article mis en ligne le 19 septembre 2016
dernière modification le 2 novembre 2016

par Annie Fabre, Matthieu Lecoutre
logo imprimer

Témoignages d’anciens élèves


De bonnes raisons de choisir l’option allemand en Khâgne selon la promotion 2015/2016

Témoignage de Niels Mariat, ENS de Lyon

Après mon année d’hypokhâgne, j’ai choisi de m’inscrire en khâgne allemand. J’ai d’abord fait ce choix par goût pour la langue allemande, sans vraiment savoir ce qui m’attendait, et j’y suis finalement resté deux ans ! Cette spécialité s’est révélée idéale pour moi car elle est très équilibrée et ne nous enferme pas dans une seule discipline. Au cours de l’année, on apprend à parler une langue, à comprendre et analyser des textes aussi bien littéraires que politiques, à se confronter à une histoire et à une culture différentes des nôtres : on est tour à tour traducteur, historien et philosophe, le tout en lien avec l’actualité et le monde dans lequel on vit. Je pense que cette interdisciplinarité est essentielle pour une bonne formation intellectuelle et m’a permis de comprendre beaucoup de choses sur ma propre langue et ma propre culture. Je recommanderais aussi cette formation à tous ceux qui veulent étudier voire travailler à l’étranger. Si je devais le refaire aujourd’hui, ce serait sans hésiter !

Témoignage de Gaëlle Bos, Sekma

Richard Porson, un érudit anglais a dit : « la vie est trop courte pour apprendre l’allemand ». Et oui, l’allemand est une langue complexe qui demande beaucoup de rigueur, mais quelle belle langue et donc quelle chance de pouvoir la comprendre ou l’écrire !
Certains élèves décident d’arrêter l’allemand afin d’étudier une autre langue étrangère en entrant en classe préparatoire, sûrement car leur expérience de l’allemand a été décevante jusqu’ici. Je n’aurai qu’un mot vous dire, à vous, futurs étudiants d’Herriot : ne suivez pas leur exemple !
Étudiez l’allemand en classe préparatoire et plus généralement dans le supérieur est bien plus captivant que ce que vous avez fait jusqu’à présent. Finis (ou presque…) les exercices de grammaire où il faut simplement appliquer la règle, finis les débats sur « faut-il partir à l’étranger ? ». En classe préparatoire, vous allez étudier des textes d’auteurs de langue allemande, apprendre à les commenter, et vous allez découvrir un domaine que vous ne connaissez pas encore ou assez peu : la traduction (la version et le thème). De plus, grâce à ces nouveaux domaines de travail, vous allez beaucoup progresser et vous apprendrez à aimer l’allemand (ou à l’aimer encore plus si c’est déjà le cas).
Jusqu’ici j’ai étudié la langue allemande par intérêt pour elle. Mais il y a quelques mois, j’ai passé des concours et j’étudie actuellement en école de commerce. Je me suis alors rendue compte qu’être germaniste pouvait s’avérer être un réel avantage. En effet, si vous comptez passer des concours (peu importe lesquels), sachez que les élèves germanistes sont très appréciés car de plus en plus rares. Vous pouvez donc faire la différence à l’oral comme à l’écrit, que l’allemand soit votre première ou votre deuxième langue.
De plus, vous serez sûrement amenés à partir à l’étranger durant votre parcours post-baccalauréat et sachez que les pays de langue allemande sont souvent moins demandés et donc que vous avez plus de chance de partir dans le pays que vous souhaitez.
Enfin, vous serez aussi sûrement amené à travailler à l’international ou en lien plus ou moins direct avec l’international et les germanistes sont très recherchés car, encore une fois, plus rares que les anglicistes par exemple.
Pour terminer, si comme Porson, la vie vous paraît trop courte pour apprendre l’allemand, prenez deux vies ou trois, mais faites-le, ça vaut le coup, vous verrez. Parole de germaniste !

Témoignage de Lucie Lasfargue, Montpellier Business School

Le lycée Édouard Herriot est un des rares lycées à proposer une spécialité allemand en khâgne, que j’ai choisie après une année d’hypokhâgne. C’était pour moi le cursus idéal pour continuer d’apprendre cette langue très riche mais aussi pour approfondir les connaissances culturelles de ce pays. Cette spécialisation est très utile et reconnue, elle m’a aidée pour intégrer l’école de commerce de Montpellier car les langues étaient mon atout majeur et le profil littéraire m’intéresse beaucoup. Aussi, elle ouvre de nombreuses portes pour le milieu professionnel. C’est une spécialité très formatrice, exigeante mais destinée à tous ceux qui aiment les langues.

Retour accueil prépa



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.38