Bandeau
Lycée des métiers Pierre Coton « Habitat-Énergie »
Slogan du site

Le lycée professionnel des métiers « Énergie-Habitat » Pierre Coton est situé à Néronde (42510), entre Roanne et Saint-Étienne. Il a un internat et offre des formations en bacs pro dans les métiers du bâtiment.

Bilan des activités du CDI
Article mis en ligne le 15 juin 2015

par Lycée Professionnel Pierre Coton
logo imprimer

BILAN D’ACTIVITÉS DU CDI

I) Missions du Centre de Documentation et d’Information

- Fonction documentaire et d’information :
- Politique d’acquisition en vue de constituer un fond multi-supports riche, varié, actualisé
- Gestion et mise à disposition de la documentation sur l’orientation
- Mise à disposition d’informations à caractère culturel

- Fonction de formation :
- Formation à la recherche documentaire :
- méthodologie de la recherche (identifier et respecter toutes les étapes : du questionnement du sujet à la mise en forme de l’information)
- identification des lieux-ressources et connaissance de leur fonctionnement
- maîtrise des techniques de recherche (adapter sa démarche aux différents types de ressources, des usuels aux bases de données en ligne en passant par la maîtrise du logiciel documentaire utilisé au CDI, et connaître les différents modes d’interrogation).
- Formation à la sélection de l’information
- connaissance des réseaux de création et de diffusion de l’information (monde de l’édition, de la presse, Internet) et utilisation de critères de sélection afin d’exercer un regard critique sur l’information
- prise de notes
- prise de références (bibliographie)
- sensibiliser au droit de la propriété intellectuelle (citation des sources, notion de droit de copie…)

- Fonction culturelle :
- Actions en faveur de la lecture : politique d’acquisition, participation à des défis littéraires, à des sélections littéraires, à des opérations comme Lire en fête, série d’actions ponctuelles…
- Actions en faveur de la lecture de l’image, de la connaissance du cinéma et des arts en général
- Actions en faveur du patrimoine : connaissance des ressources locales et nationales…

- Fonction de communication
- En direction des élèves : relais d’information de l’activité des clubs, des animations culturelles locales, gestion de la carte M’Ra
- En direction de l’équipe éducative : relais de l’information administrative (RLR, BO) et pédagogique provenant des partenaires officiels (réseau SCÉREN, région, institutions culturelles).

- Fonction éducative
- Travail en groupe, travail autonome, respect des règles d’usage en bibliothèque.
- Travail sur la citoyenneté : ECJS, Semaine de la Presse, Accueil d’ expositions

II) Etat des lieux du service

II.A. Environnement socioculturel et usagers du CDI.

Le lycée Pierre Coton est au centre du département, c’est-à-dire éloigné des deux principales métropoles où l’on rencontre les plus grandes ressources culturelles.

Les nombreux élèves doivent pouvoir profiter au CDI de certaines animations et de services que leur éloignement rend parfois difficiles d’accès. Ces élèves ont également besoin d’une offre plus importante et d’autant plus diversifiée, non limitée aux classiques de la littérature, qu’ils ont à occuper des plages horaires dans l’attente et les transports. Ces périodes peuvent être synonymes de découvertes culturelles lors d’activités moins scolairement prescrites. On peut ainsi envisager d’organiser dans les années qui viennent :

- un café littéraire animé avec l’aide d’enseignants volontaires

- Un lieu et un temps de visionnage : lorsque la salle audiovisuelle n’est pas utilisée, en heures creuses (fin d’après-midi ou mercredis, de petits groupes sont autorisés à visionner des œuvres cinématographiques acquises auprès de l’ADAV, en étroite relation avec les services de la Vie Scolaire).

II.B. Les moyens

II.B.1. Le personnel

o Un poste de documentaliste certifié

II.B.2. Le CDI

Restructuré en 1992, le CDI actuel occupe le 9e niveau.. Il se trouve à côté de la salle des professeurs Il occupe donc un espace central de l’établissement devant lequel tous les acteurs de la vie scolaire passent nécessairement. La proximité de la salle des professeurs est un atout pour le documentaliste qui peut ainsi les rencontrer et les informer facilement.

Le CDI représente un espace d’environ 200 m².Une salle est prévue en annexe : une petite salle informatique dotée de 12 postes.

II.B.3. Équipement

Les élèves ont pour le moment accès libre à 8 postes informatiques dont un équipé d’un scanner. Le documentaliste dispose de deux postes affectés à la gestion équipés d’une imprimante laser noir et blanc réseau, ainsi que du matériel (PC portable, vidéo-projecteur). Nous avons également accès à du matériel audiovisuel (Lecteurs CD, TV-magnétoscope-lecteur DVD), une photocopieuse, du matériel d’exposition…

II.B.4. Outils de gestion

Le logiciel de gestion et de recherche documentaire BCDI réseau est installé. La fonction e-sidoc est disponible partout, en local comme en ligne, ainsi que via l’application de notre lycée que j’ai moi-même conçue.

Les articles des revues auxquelles le CDI est abonné sont sélectionnés pour être intégrés au catalogue BCDI. Le fonds actuel contient environ 2850 revues ainsi dépouillées et résumé dans le logiciel de recherche. BCDI contient aussi environ 11000 sites Internet sélectionnés, auxquels les élèves peuvent accéder via le logiciel.

II.B.5. Outils de communication

Le documentaliste assure la transmission des informations liées à l’actualité professionnelle et culturelle locale, ainsi que l’actualité du CDI (nouveautés, animations) par voie d’affichage et par le biais de mèls ciblés selon leur contenu.

Le site du lycée offre dans cette perspective un élargissement : mise en ligne du bulletin et des informations concernant les animations du CDI, mise en ligne du logiciel BCDI Web…

II.B.6. Les crédits
Les crédits alloués à la documentation s’élèvent à 900 euros. Ils sont en baisse notable pour la seconde année consécutive, après avoir été de 1700 € durant plusieurs années. Le montant des dépenses consacrées au CDI par élève représente donc environ 5 ;60 euros.

La part prise par le matériel (équipement du livre, matériel d’archivage, dépouillement de périodiques) est très importante et malheureusement incompressible.

Un inventaire annuel est effectué au mois de juin et laisse apparaître une excellente conservation des documents (ni détériorés, ni dérobés).

II.C. La collection : le fonds documentaire

Des statistiques effectuées de façon régulière ainsi qu’un bilan annuel permettent d’évaluer certains critères : jeunesse du fonds, équilibre dans la répartition des supports et des thèmes. L’analyse de ces données chiffrées peut permettre de dresser un tableau des points forts et des faiblesses de la collection et d’envisager certaines actions.

II.C.1. Répartition par supports

Les livres (5850 ouvrages) restent le principal poste de dépense suivis par les abonnements. Nous devons néanmoins continuer à favoriser le support papier pour compléter les recherches sur Internet : cela correspond à un objectif pédagogique clairement défini entre collègues (lecture / lecture hypertexte, codes de présentation et repères de navigation différents...)

Dans un premier temps, un important travail de bibliographie a été mené en collaboration avec les enseignants des disciplines afin de mettre en œuvre le rachat progressif des classiques et des outils de base. Dans un second temps, nous souhaitons désormais élargir nos acquisitions à des domaines plus larges : littérature étrangère (y compris d’autres pays que ceux dont la langue sont enseignées au lycée), BD, S.F., policiers, nouveautés littéraires pour suivre l’actualité éditoriale et y intéresser les élèves.

Un important travail de recensement et de commande, et parallèlement d’actualisation de la base informatique, a été mené pour redonner aux archives des périodiques une certaine cohérence. Les périodiques étant une source très utilisée, une part importante de gestion y est consacrée.

II.C.2 Répartition des documents par date d’édition

Un important travail de désherbage a été effectué depuis 2003 (pilon). Les crédits ont été employés majoritairement à renouveler des ouvrages mis en accès libre au CDI. Ils seront de plus en plus utilisés à les diversifier.

II.C.3. Répartition de la collection par disciplines

Une répartition des ouvrages par cote donne une idée de l’équilibre et de la cohérence d’un fonds à vocation généraliste. Depuis 2003, un certain équilibre a été atteint : le fonds est divisé à part à peu près égale entre documentaires et fictions-littérature.

Pour les documentaires, la part des grands domaines tend également à s’équilibrer :

- 23 Religions

- 188 Sciences Humaines

- 64 Sciences exactes

- 199 Sciences appliquées

- 212 Arts, sports et loisirs

- 989 en Littérature

- 233 Histoire-Géographie

Depuis le début de l’année scolaire nous avons axé nos acquisitions sur les Sciences Humaines (Histoire-Géo, ECJS) et la littérature française (choix d’ouvrages non « scolaires ») et les ressources en Arts.

Ce renouvellement de la collection est un travail de longue haleine mené depuis trois années avec l’aide des enseignants coordonnateurs et sera renforcé.

II.C.4 Analyse des prêts

Selon le constat dressé dans toutes les réunions de bassin, après la classe de 3e, les pratiques de lecture baissent sensiblement : les élèves semblent trouver encore moins le temps et l’envie de lire pour le plaisir, en dehors du cadre du cours. Il peut s’agir d’un problème d’identification (image du lieu, possibilités de prêt...), d’un problème d’offre (romans à vocation presque exclusivement « scolaire », manque de littérature « d’appel ») et de valorisation des pratiques de lecture…

Les élèves empruntent cependant un peu plus chaque année. Il n’y a pas de coupure nette entre la seconde et la terminale
La lecture la plus recherchée tant par les DP que les Internes se situe au rayon Manga.
Toutefois, les mangas sont désormais plus recherchés en ligne, sur des sites qui publient en ligne avant la sortie papier. Cette recherche de la nouveauté est une concurrence sérieuse avec l’offre locale : il nous faut ainsi être très vigilants quant à l’approvisionnement en nouveautés pour rester un lieu de ressources que les élèves ont le désir de fréquenter. Bref, pour rester crédible, le CDI se doit d’être à jour sans défaillance dans l’achat des nouveautés.

III) Priorités et Objectifs

III.A. Mettre à disposition des élèves et de leurs enseignants une collection adaptée

- Renouvellement et enrichissement de la collection : la réactualisation de la collection doit se poursuivre afin d’offrir aux élèves les outils nécessaires à leurs travaux scolaires et à leur épanouissement personnel.

Objectifs :

- Politique d’acquisition discutée avec les enseignants dans le cadre de leurs besoins en documents.

- Davantage d’acquisition dans les domaines suivants :
- thèmes abordés en aide personnalisée en ECJS
- « paralittérature » : SF, policier, BD, mangas…

- La mise à jour du catalogue informatisé fait l’objet d’un travail quotidien. Le catalogue est tenu à jour et corrigé suite à l’inventaire des archives des périodiques chaque mois de décembre et chaque mois de juin pour le reste du fonds.

- Les professeurs étant des relais primordiaux dans la mise en valeur du fonds auprès des élèves, nous devons encourager leur connaissance et maîtrise du fonds.

Objectifs :

- Formation des collègues à l’utilisation de BCDI

- Visite approfondie du CDI par groupes de disciplines

- Formation des nouveaux collègues à la prérentrée

- Constitution et diffusion de listes bibliographiques autour de sujets récurrents en aide personnalisée ou ECJS

III.B Offrir un espace d’accueil et de services documentaires

Ouverture, libre accès

Le CDI est actuellement ouvert de 8h30 à 12 h 30 tous les jours (dont le mercredi), ainsi que deux après-midi de 13 h 30 à 18 h 30 le lundi et le mardi. Cette ouverture maximale, situation satisfaisante autant que faire se peut, est complétée par l’accès libre au CDI en dehors de ces heures-là par les professeurs qui en ont besoin. Les professeurs qui choisissent d’y venir hors des heures d’ouverture ont acquis une bonne autonomie dans l’utilisation de outil pédagogique qu’est le CDI.

Les élèves viennent sur leur temps libre ou aux récréations, le soir avant de prendre leur bus, pendant l’étude du soir pour les internes. Ils viennent pour le prêt, la lecture, les recherches et leur courrier électronique.

Le CDI accueille jusqu’à une trentaine d’élèves par heure, le maximum étant atteint durant les heures d’aide personnalisée ou d’ECJS, durant lesquelles il est ouvert prioritairement aux élèves concernés.

Objectif : Afin d’éviter l’amalgame fait entre permanence et CDI, nous devons maintenir une certaine exigence dans la nature des travaux effectués et dans les règles de comportement.

III.C. Former les élèves à la recherche et à l’utilisation de l’information
III.C.1. Séances d’initiation intervenant au début de l’année pour les nouveaux élèves.

- Accueil des classes en début d’année

Visite et module de découverte du CDI (organisation, collection, classement, prêt, accès) pour toutes les classes de seconde.

Objectif :

- Maintenir cette visite indispensable pour un premier contact et pour enquêter sur les besoins de formation des élèves (questionnaire)

- Compléter ce premier contact par des séances d’initiation à la recherche documentaire au cours du premier trimestre en ECJS.

- Formation à l’utilisation de BCDI

Il convient de poursuivre la formation commencée en collège dans le cadre d’un référentiel de compétences établi en réunion de bassin des documentalistes pour les élèves de 3e et de 2nde .

Objectif :

- Formation de toutes les classes de 2nde dans le cadre d’une recherche intervenant dans le cours du premier trimestre en ECJS

- Formation à la navigation sur Internet

- Faire connaître aux élèves les outils de recherche disponibles sur Internet (bases de données, annuaires, moteurs, portails, sites ressources…) et leur syntaxe d’interrogation

- Développer le sens critique des élèves : critères d’évaluation des sites Internet, vérification de leur fiabilité.

Objectif : formation en 2nde à l’occasion de projets ponctuels et rappel en Tale lors de séances intervenant avant le début des TPE

- Utilisation des outils de recherche (usuels…)

Objectif :

- 2 séances prévues dans le cadre des cours de français et de langues en général pour l’utilisation des dictionnaires et des usuels : définition de sujets et de progressions lors des conseils d’enseignement
III.C.2 Formation dispensée dans le cadre des dispositifs officiels

Aide personnalisée.

Objectifs :

- Accueil de la classe lors de la première séance de présentation du dispositif

- Suivi des 3 premières séances : Définition du sujet puis de la problématique, Amorce des recherches sur BCDI/Internet

- Mise en forme des dossiers : travail sur la bibliographie, les normes de présentation

ECJS

Objectif :

- Développement du partenariat avec les enseignants concernés, non seulement pour l’enrichissement du fonds (participation par suggestions d’achats), mais aussi pour son exploitation (distribution et mise à disposition de listes de références bibliographiques)

- Intervention lors des premières séances pour la méthodologie de la recherche.

- Favoriser les initiatives des élèves et les aider à partager leur travail avec le reste de l’établissement par le biais d’expositions, de constitution de dossiers documentaires…

Semaine de la Presse

L’établissement est inscrit chaque année au dispositif élaboré par le CLEMI. Nous mettons donc en place le « kiosque » d’une cinquantaine de périodiques, ce qui donne l’occasion aux élèves de découvrir d’autres titres.

Objectif : Développer les animations autour du monde de la presse (panorama des divers groupes de presse, industrie de la presse, découverte de la Une, revue de presse…)

III. C. 3. Formation dispensée à l’occasion de projets spécifiques : exemples par années

Le documentaliste privilégie par ailleurs le développement de projets construits sur un réel partenariat, émanant d’une volonté conjointe des collègues et portant de réels objectifs documentaires. Ces projets, qui font l’objet d’une séquence dans le cadre d’un cours, sont menés sur 3 à 7 séances et peuvent aboutir à des travaux exposés au CDI.

Il prête son concours à la réalisation et mise en valeur d’autres projets (expositions, matériel…)

Exemples d’activités :
- Initiation à la recherche documentaire dans le cadre de séances de début d’année (Visite, BCDI, Internet)

- ECJS-Documentation : citoyenneté

Réalisation d’un dossier documentaire par groupe puis d’articles journalistiques.

- Accueil d’expositions

Visite de classes en ECJS

Recherches à partir de questionnaire. Projection de documentaires.

Recherche documentaire sur usuels, documentaires et sites Internet sélectionnés
Visites de classes dans le cadre de l’ECJS et réponse à un questionnaire.

Recherche documentaire et préparation d’une exposition sur les pays et cultures d’origine des élèves ENAF

II.D. Aider les élèves dans leur projet personnel

Le CDI est s’inscrit dans le « pôle Orientation » de l’établissement qui concerne les élèves de 3PP. Nous mettons à disposition des outils d’orientation : les fiches métiers, les abonnements aux revues de l’Onisep (Parcours, Infosup…), les articles tirés des suppléments de quotidiens, l’accès au site de l’Onisep.

Par ailleurs nous recevons sur demande les élèves ainsi que les professeurs principaux qui le souhaitent pour une présentation des ressources documentaires ayant trait à l’orientation.

Objectif :

- Formation des professeurs principaux aux ressources documentaires de l’Onisep (Kiosque et documentation en ligne).

- Formation systématique des élèves au maniement des ressources, par demi-groupe lors du premier trimestre.

III.E. Favoriser la curiosité des élèves et leur ouverture au monde par le biais d’actions culturelle

III.E.1 Partenariat avec les structures existantes
- Proposer systématiquement en début d’année aux nouveaux enseignants une formation aux ressources du Canopé (bases documentaires et ressources en ligne).

- Gestion de la carte M’Ra et de ses activités

III.E.2. Animations au CDI

- Accueil et valorisation du travail des élèves

- Valorisation du fonds littérature : présentation des nouvelles acquisitions, présentations thématiques avec bibliographie…

- Animation ponctuelle par la présentation de travaux réalisés par des élèves dans le cadre du cours (expo, travaux en arts plastiques…)

Conclusion

Un travail volontariste doit continuer être fait sur l’offre documentaire et sur le catalogue, pour les mettre en adéquation avec les besoins perçus. Les équipes disciplinaires sont volontaires pour participer à l’acquisition et à la mise en valeur des documents.


Forum
Répondre à cet article

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31