Bandeau
Lycée des métiers Pierre Coton « Habitat-Énergie »
Slogan du site

Le lycée professionnel des métiers « Énergie-Habitat » Pierre Coton est situé à Néronde (42510), entre Roanne et Saint-Étienne. Il a un internat et offre des formations en bacs pro dans les métiers du bâtiment.

PIERRE COTON père jésuite, confesseur du roi Henri IV
Article mis en ligne le 18 mars 2015

par Lycée Professionnel Pierre Coton
logo imprimer

Pierre Coton, confesseur d’Henri IV

L’abbé Pierre Coton est né à Néronde en 1564. Il fait ses études à Paris, à l’âge de 25 ans il rentre chez les Jésuites (Jésuite : ordre religieux catholique placé directement sous les ordres du Pape)
En 1594, un attentat contre le Roi Henri IV, par un élève jésuite, provoque le bannissement de l’ordre du royaume. Pierre Coton, confesseur d’Henri IV, use de toute son influence sur le roi pour permettre le retour de ses frères jésuites. Il obtient gain de cause en 1604.
L’abbé Coton veut développer l’instruction dans le pays, et par la même occasion l’influence des Jésuites. Il fait ouvrir de nombreux collèges dans tout le royaume (Dijon, Lyon, Bourges, Rennes, Rouen, Roanne, ...).

Prédicateur apprécié (1605), le père Coton fut ridiculisé en 1605 lorsque l’on apprit qu’il avait, au cours d’un exorcisme, demandé de l’aide à Satan pour convertir au catholicisme le roi d’Angleterre ou encore les ministres protestants Ferrier et Daniel Chamier.

Il fut appelé à la cour de Henri IV par le maréchal de Lesdiguières, dont il avait converti la fille (Madame de Créqui) ; le roi le prit en 1604 pour confesseur. Le Père Coton gagna sa confiance et obtint de lui le rappel des Jésuites. Coton aurait fait remplacer au roi son juron favori, jarnidieu (je renie Dieu) par jarnicoton (je renie Coton). Il tenta, mais en vain, de favoriser une entente entre la France et l’Espagne.

Après l’assassinat du roi, il publia la Lettre déclaratoire de la doctrine des Pères jésuites, pour innocenter la Compagnie de Jésus (1610) qui avait été gravement mise en cause. Un célèbre pamphlet,L’anti-Coton, lui répondit la même année. Le père Coton fut ensuite le confesseur de Louis XIII, jusqu’au meurtre de Concini qui amena sa disgrâce (1617). Il alla ensuite prêcher dans le midi de la France. Comme le dramaturge et historiographe Pierre Matthieu, Pierre Coton fut accusé de plagiat par Agrippa d’Aubigné.

Il était le grand oncle de François d’Aix de La Chaise (le Père La Chaise), un temps confesseur de Louis XIV.

Aidé de son frère Jacques (Seigneur de Chevenoux), il construit sur ses deniers personnels à Roanne la Chapelle Saint Michel en 1617 pour le collège de jésuites, devenu l’actuel lycée Jean Puy. Il est inhumé avec son frère dans la crypte centrale.

Il meurt à Paris en 1626.


flèche Sur le web : Pierre Coton

Forum
Répondre à cet article

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31