Des projets concrets en STI 2D

Publié le jeudi 10 décembre 2015 par Luc Channelliere
Modifié le 14 janvier 2016


STI 2D AC et EE

Etude sur l'aménagement des jardins familiaux de Riorges

 

Dans le cadre du programme de terminale STI2D, les élèves ont obligation de réaliser un projet à enseignement spécifique à partir d'un cahier des charges. Ce travail coefficienté 12, compte dans la note finale du bac.

Les trois enseignants de spécialité ITEC, A/C et EE, (Eric Marchand, Christian Berthelot et Eric Peyron) ont soumis aux élèves différents projets. Chaque groupe s'est approprié une étude.
Suite à une demande de la commune de Riorges, deux groupes ont choisi de travailler sur le projet. Le premier était constitué de Valentin Richard, Gaël Chenaud et Romain Antunès, le second de Juliette Boudarel, Lorette Kaddour et Maxime Brunet (tous en en STI 2DD A/C et EE).
 

Ses lycéens se sont penchés sur l'aménagement des jardins ouvriers du Pré des sœurs à Riorges.

En tenant compte d'un cahier des charges, il s'agissait de redéfinir les parcelles, créer des abris pour chacune, intégrer un habitat bioclimatique, redéfinir toutes les voiries, prendre en compte les eaux pluviales et les autres flux énergétiques.

Avant de soumettre cet avant projet au bureau municipal, les lycéens ont eu environ 80 heures à raison de 05 heures par semaine pour élaborer leur étude.

Pour mener à bien leurs réflexions, ils ont utilisé divers logiciels tels que Mensura pour les voiries, Archwizard pour les simulations thermiques ou encore sktechup pour la modélisation 3D des bâtis.
Au-delà de l'étude, l'intérêt a résidé dans la prise en compte des réalités techniques et économiques sans oublier la réglementation. Tout ne pouvait se réaliser pour des contraintes de coût, de norme ou tout simplement suite aux études des terrains.

Le challenge et l'objectif final ont amené les deux groupes a effectué un gros travail de recherche et d'investissement. Cela a généré beaucoup de sueur, du stress. Chaque étape validait ou non les idées retenues.

Mais au final, la commune de Riorges a fortement apprécié la présentation de ce projet. Elle souhaite reconduire ce partenariat sur d'autres études. Ce rapprochement de l'école vers l'entreprise a permis aux élèves de se confronter à une problématique concrète. Cela leur a permis de mettre un pied dans le monde professionnel et aussi de valider leur choix d'orientation.

Le mot de la fin revient à Juliette Boudarel, "Je conseillerai cette spécialité à tous ceux qui aiment le bâtiment et aspirent à un avenir dans le BTP, le génie civile ou encore pour ceux souhaitant poursuivre en école d'architecture."