"Green ECO" présente ses résultats

Publié le vendredi 12 juin 2015 par Luc Channelliere
Modifié le 18 juin 2015


AEL2015

La région Rhône-Alpes c'est 250.000 lycéens, 266 lycées publics, 4.3 millions de m2 de patrimoine et 600 millions de budget annuel. La gestion des lycées est l'une des principales compétences de la région.

Cette année, l'AEL de Carnot, issue de la classe de 1 ère STI2D Energie Environnement, a travaillé trente heures sur les réductions de consommation des énergies sur le lycée.

Accompagnés dans leur démarche par E. Peyron (enseignant de la filière), les douze élèves ont présenté leur travaux à M. Milloud (chargé d'études et chef de projet des A.E.L.) mais aussi M. Goubet (Proviseur) et M. N'Guyen (agent comptable).

Les membres de l'Agence pour l'Energie des lycées avec le chef de projet de la région,

C. Milloud (4ème en partant de la droite)

 

Cette année, ils ont souhaité se pencher sur l'éclairage, l'utilisation du compresseur, le chauffe eau, les vannes thermostatiques, les robinets à bouton poussoir.

Concernant l'éclairage, cela se traduit par le remplacement de lampes fluo compact par des leds et la réduction de la durée d'éclairage dans les toilettes. Dans les préconisations, une programmation de l'horloge du compresseur, au plus juste de son utilisation, permet d'évaluer le gain à 1500 euros par an. Le remplacement ou déplacement de certains chauffe eaux permet d'envisager une économie de 270 euros par an.

Ils préconisent l'installation de vannes de blocage sur les robinet thermostatiques. Cela permettra d'éviter les écarts de température dans les salles. En parallèle ils proposent de lancer une campagne d'affichage afin de sensibiliser les utilisateurs de ces salles de cours.

Ils ont constaté que les salles de bains de l'internat n'étaient pas équipées de robinets à bouton poussoir. Les équiper permettraient de réduire les consommations d'eau.

Le lycée sera bientôt doté d'un appareil de télérelève. Son utilisation permettra de mesurer les consommations sur chaque équipements à différents endroits de l'établissement. Il détectera les situations de consommations anormales ou inutiles durant les périodes d'inoccupation (chauffage - éclairages - appareils électriques).

M. Milloud est revenu sur ces données. Tout d'abord en félicitant les élèves pour les expertises menées, puis en donnant quelques chiffres sur l'impact des Agences en Rhône Alpes. Ces agences au nombre de 20 permettent de réduire de 3% les dépenses énergétiques des établissements. Il a annoncé que cet accompagnement serait reconduit l'année prochaine dans le cadre de la nouvelle région Rhône-Alpes Auvergne.


titre documents joints