Accueil » Formations et filières » Activités par discipline » Lycée général et technologique » Langues vivantes » Un écrivain argentin, Nestor PONCE, invité dans le (...)

Un écrivain argentin, Nestor PONCE, invité dans le cadre des belles latinas

Publié le vendredi 28 novembre 2014 par Luc Channelliere
Modifié le 29 avril 2016


écrivain argentin

 

Dans le cadre du festivals belles latinas, Nestor Ponce, écrivain argentin résident en France, est venu animer un débat-conférence avec le rotary club et l'association des professeurs d'histoire-géo.

D. Gallant et N. Ponce attentifs à la présentation de M. Dubruc

Le lendemain, il est intervenu au lycée avec les élèves sur deux thèmes. Le matin il a animé une conférence « le regard argentin sur l'amérique latine : entre émergence et difficultés ». L'après midi il a échangé avec les élèves sur son livre « sous la pierre mouvante « , un roman entre réalisme et fantastique.

Nestor Ponce est Professeur de littérature et civilisation latino-américaines à l'université de Rennes 2 et spécialiste du roman policier. Il est l'auteur de six romans, d'un recueil poétique et de plusieurs essais littéraires. Lors de sa rencontre avec les élèves il a expliqué son parcours et les raisons de son exil.

Un débat riche et bien préparé par les élèves de Terminale S SVT et S SI a permis à N. Ponce de dérouler sa vie et son parcours depuis les années 70, date du début de ses activités politiques alors qu'il n'était encore qu'un lycéen.

Il a 21 ans quand, en mars 1976, éclate une dictature très violente, plus violente que celle de 1966 orchestrée par le général Ongania. Les opposants subissent des menaces permanentes, une féroce répression est mise en place, des gens sont séquestrés. On évalue à 30000 le nombre de disparus. En avril 1977, des mères d'enfants disparus organisent des manifestations silencieuses sur la place de mai à Buenos Aires.

En 1978, lors de la coupe du monde de football, on a commencé à entendre parler des mères de la place de mai et de leur foulard blanc, symbolisant les langes en tissus de leur bébé. C'est à cette date que N. Ponce prend conscience qu'il prend trop de risques dans ses activités de militant. Il décide de quitter le pays de manière clandestine. Il part au Brésil après être passé par le Paraguay. Un visa de trois mois lui est accordé, puis après avoir déposé un dossier aux Nations Unies, il arrive en France en 1979.

En 1983, l'Argentine redevient démocratique. Beaucoup d'associations se sont créées depuis le début de la démocratie. Elles participent au devoir de mémoire dans les villes qui ont subi la répression. A Rosario on peut visiter un musée sur les lieux de torture. A Buenos Aires, de nombreuses plaques ont été scellées sur les différents lieux de souffrance. Des commémorations sont là pour rappeler ce que le pays a subi lors des différents coups d'état.

Aujourd'hui c'est un homme détendu qui s'est présenté devant les élèves. A son niveau, par ses interventions et à travers les livres qu'il écrit, il s'inscrit dans cette démarche de mémoire.

 

Un public attentif
 

L'après midi, F. Durieu (professeure de français) et ses élèves de 2nde ont rencontré N. Ponce. Vous pouvez retrouver l'interview de l'écrivain à l'adresse ci-dessous :

http://issusdemigrations.over-blog.com/2014/11/a-la-rencontre-d-un-ecrivain-argentin.html
 

Le programme de la journée était le suivant :

9h45
Accueil de Nestor Ponce
, écrivain, par M. Dubruc, I. Gathu et D. Gallant, professeurs

10h15 - 12h
Débat conférence : "Regard argentin sur l'amérique latine : entre émergence et difficultés "
avec les élèves de TSVT1 et SVSI accompagnés de D. gallant (professeur d'histoire-géo)

12h
Repas à la cafétéria du lycée

14h - 16h
Conférence débat au foyer des élèves autour du livre : "sous la pierre mouvante : un roman entre idéalisme et fantastique "

Avec les élèves de 2nde G2 et G3 encadrés par F. Durieu (professeure de français)