Attestation de compétences en Allemand

Publié le jeudi 2 octobre 2014 par Luc Channelliere
Modifié le 4 novembre 2016


CECL 2014

des élèves certifiés!

 

Les résultats au diplôme de certification en langue allemande sont cette année encore, tout à fait satisfaisants. Pour ces élèves, elle concerne les niveaux A2 et B1 du Cadre Européen Commun de Référence pour les langues (CECR) du conseil de l'Europe.
 
28 élèves ont été volontaires en mars 2014 pour passer ce diplôme, soit plus d'un tiers de l'effectif des germanistes de secondes . 7 élèves se sont vus délivrer le diplôme niveau B1, 15 ont obtenu le diplôme niveau A2. Les résultats bruts ne reflètent pas de manière significative le niveau des élèves, puisqu'il suffit qu'ils échouent à l'une des 4 activités langagières (expression orale EO/expression écrite EE/ compréhension de l'oral CO/ compréhension de l'écrit C.E) pour ne pas obtenir le diplôme, même si par ailleurs les autres épreuves sont bien réussies.

Nous sommes allés demander à E. Fombonne (enseignante), comment elle jugeait cette promotion aux résultats très satisfaisants.

 

A la lecture de ces résultats, comment jugez vous cette promotion ?

L'obtention du diplôme n'est, pour moi, pas une fin en soi. Le fait que le élèves réussissent dans bon nombre d'épreuves est vraiment positif, ce qui me semble encore plus important et c'est ce que je souhaite valoriser, c'est le défi que les élèves se sont lancés à eux-mêmes.

Cela explique mon appréciation très positive concernant cette session, le tableau suivant parle d'ailleurs de lui-même. C'est entre autre sur ce point précis que j'ai insisté auprès des élèves, en particulier auprès de ceux qui ne voyaient que leur échec.
Expression orale 22 B1 4 A2 2 échecs
compréhension de l'oral 13 B1 14 A2 1 échec
Compréhension de l'écrit 13 B1 12 A2 3 échecs
Expression écrite 15 B1 11 A2 2 échecs
 

Pour eux, pensez-vous que s'inscrire n'était pas pas une démarche anodine ?

Se présenter à la certification c'est choisir de consacrer un temps supplémentaire à l'apprentissage de l'allemand.

Durant les épreuves E.E /C.E/C.O/ passées cette année le 21 mars, l'élève est seul et coche en son âme et conscience les réponses qui lui semblent convenir , cet exercice est certes fastidieux, puisqu'il requiert une concentration énorme pendant 3 heures, mais c'est l'épreuve d'expression orale qui selon moi demande le plus d'effort et de dépassement de soi. Elle se passe devant deux professeurs (cette année l'enseignante en allemand de Renaison et moi-même ) .
 

Comment avez-vous appréhendé cet oral avec chacun d'entre eux ?

Naturellement les élèves savaient que les enseignants allaient adopter une attitude bienveillante lors de cette épreuve, mais malgré cela, avant ce passage beaucoup d'entre eux étaient très stressés. Le défi était d'autant plus grand cette année qu'en cours la plupart des 28 élèves étaient d'un naturel plutôt réservé et la perspective de s'exprimer durant 15 minutes était une véritable source de stress (5 mn consacrées à des questions/réponses sur leur quotidien et leurs centres d'intérêt, présentation dans un second temps du thème de leur choix préparé seul ,puis court entretien avec approfondissement du thème).

J'avoue avoir été particulièrement surprise par des élèves pour lesquels la prise de parole en cours s'apparente presque à une violence et qui se sont, une fois l'angoisse surmontée, franchement révélés durant l'épreuve.

 

Votre jugement s'en est-il trouvé transformé suite à ces oraux ?

J'ai eu, suite à cet oral, un regard différent sur eux, et de leur côté ils ont pris confiance en eux-mêmes et s'exprime depuis plus fréquemment. Cela m'a permis de vérifier encore que le contexte classe n'est pas toujours bénéfique aux plus timides lorsqu'il s'agit de s'exprimer, la peur de l'erreur, la gène face au regard des autres sont parfois plus fortes que l'envie de parler.

C'est pourquoi il me parait très important en particulier pour ce type d'élèves d'instaurer en classe un climat de confiance et de sérénité, où la parole de tous est prise en compte, mais ce n' est parfois pas toujours aisé. Cette épreuve orale est source de satisfaction pour presque tous, les élèves se découvrent des capacités qu'ils ne soupçonnaient pas et pour l'enseignante que je suis c'est assez rassurant de constater que mes élèves sont à même de s'exprimer seul et d'échanger.

 

Comment jugez vous l'utilité de préparer cette certification ?

Je suis convaincue du bienfondé de ce diplôme, il est devenu également un entrainement indéniable aux nouvelles épreuves du baccalauréat en langue.

 

La promotion 2014, encadrée par E. Fombonne (enseignante) et F. Nugue (Proviseur adjoint)
 
propos recueillis auprès d'Elisabeth Fombonne (enseignante en Allemand)