Ciel mon Marcel !!!

Publié le lundi 15 septembre 2014 par Luc Channelliere
Modifié le 14 septembre 2016


Le MArcel

Une investigation troublante autour d'un top qui ne laissera personne indifférent!

 

Le 12 septembre 2014, durant 8 heures, la section des Métiers de la mode a cherché à faire toute la lumière sur un maillot de corps, nommé Marcel .

Entre histoire et légende, le Marcel s'invite dans toutes les garde-robes. Objet fétiche au cinéma, il ne se contente pas des seconds rôles. Ringard ou sulfureux, le Marcel assume toutes ses contradictions…

 

l'ensemble des élèves qui a participé à la confection des modèles

 

Des origines très controversées

De nombreuses légendes alimentent l'histoire du Marcel. Difficile de connaître avec précision ses origines. Cependant, certaines sources ont retenu notre attention.

 

Au 19ème siècle, le "Marcel", c'est déjà une histoire de "costauds"!

Certains historiens affirment, qu'au 19ème siècle, les forts des Halles , à Paris, ont adopté (ou inventé) ce maillot de corps sans manches et en laine afin de libérer leurs mouvements tout en se protégeant le dos des courants d'air glacés qui s'engouffraient dans les entrepôts.

Mais aucune représentation ne nous permet d'entériner cette version.

 

Le Marcel , une création roannaise?

De nombreuses pistes nous ont menés vers un certain Marcel Eizenberg . Cependant, des informations contradictoires ont retenu notre attention. En effet, certains affirment sur le net , qu'une entreprise roannaise, dirigé par Marcel Eisenberg, à la fin du 19ème produit et commercialise le débardeur. Mais aucune trace de Monsieur Eizenberg (ou Eisenberg) à Roanne, à ce moment-là!

Une source précieuse* va alors nous mettre sur une nouvelle piste: après la seconde guerre mondiale, la bonneterie « Marcel » existe bien à Roanne (plus exactement à Riorges) et est dirigée par la famille Eizenberg.

La piste roannaise reste donc à creuser et l'équipe sera à l'écoute de tous les témoignages qui viendront alimenter cette source.

* Roanne, enquête sur une communauté juive atypique , Aline et Jacques Kott, Editions Wern, 1998.

 

Ils ont osé le porter…

Il y a ceux qui assument et le portent sans complexe, ceux qui n'osent pas, pensant ne pas être à la hauteur, ceux qui le dissimulent sous une chemise…

 

et vous, comment le portez-vous?

 
propos recueillis auprès de B. Dumoulin (enseignante)