Courez, courez, jamais vous ne m’attraperez !
Article mis en ligne le 9 février 2011

par Géraldine Coulouvrat
Imprimer logo imprimer
  Sommaire  

 

Il n’en finit pas de se sauver ce petit bonhomme de pain d’épices !

Mais il a raison d’avoir peur de nous, car après l’avoir cuisiné...


...comme le renard, nous nous sommes régalés !

 

Pour nous faire pardonner, nous l’avons immortalisé. Allez sans rancune, petit bonhomme !



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33