Programme personnalisé de réussite éducative (PPRE)

L’essentiel des textes de cadrage institutionnel et des documents d’aide à la mise en oeuvre et à la formalisation des PPRE.

Article mis en ligne le 26 juin 2007 par Eric Large
Imprimer cet article logo imprimer

 Le cadrage institutionnel

La circulaire 2006-138 du 25 août 2006 parue au BO n° 31 du 31 août 2006 donne le cadre pour la mise en place des PPRE.

En voici quelques extraits : (écrits en italique)

La loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école du 23 avril 2005 prévoit dans son article 16, intégré au code de l’éducation par l’article L. 311-3-1, qu’“à tout moment de la scolarité obligatoire, lorsqu’il apparaît qu’un élève risque de ne pas maîtriser les connaissances et les compétences indispensables à la fin d’un cycle, le directeur d’école ou le chef d’établissement propose aux parents ou au responsable légal de l’élève de mettre en place un programme personnalisé de réussite éducative.”
- C’est le directeur qui propose aux parents de mettre en place un PPRE et qui mobilise l’équipe éducative.

Ce dispositif définit un projet personnalisé fondé sur les compétences acquises et les besoins repérés, qui doit permettre la progression de l’élève en associant les parents à son suivi.
- L’idée force est ici d’associer les parents au dispositif d’aide.

Il vient renforcer les efforts des enseignants en matière de différenciation pédagogique au sein de la classe
- Les PPRE ne remplacent pas l’indispensable différenciation dans la classe.

Pour en garantir l’efficacité, cette action spécifique est intensive et de courte durée.
- Une période scolaire au maximum.

La vocation du PPRE est tout autant de prévenir la difficulté que de la pallier. Sa mise en œuvre est assortie d’un système d’évaluation permettant de dresser un état précis des compétences acquises par l’élève
- Agir en prévention et en remédiation des difficultés
- Les évaluations diagnostiques nationales CE1 et CM2 sont constitutives du PPRE.
- Il s’agit de déterminer les hypothèses de difficultés mais aussi les réussites qui seront des points d’appui dans la mise en oeuvre du PPRE

Les élèves concernés
Les élèves qui risquent de ne pas maîtriser les connaissances et compétences identifiées comme indispensables par les repères du socle commun à la fin d’un cycle relèvent d’un PPRE
- On se réfère au socle commun de connaissances et de compétences.
- il s’agit d’élèves en grande difficultés
- Prioritairement agir sur les difficultés d’ordre scolaire en français, mathématiques ou langue vivante.
- Engager ces élèves dans un processus de réussite.

Un travail d’équipe associant l’élève et sa famille
Á l’école, les aides sont mises en œuvre par une équipe pédagogique dont le premier acteur est le maître de la classe. Le directeur d’école, garant de la pertinence du dispositif, prend en charge, avec l’enseignant de la classe, les relations avec la famille. Les enseignants spécialisés du réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) de la circonscription, les maîtres des classes d’initiation (CLIN), ainsi que, le cas échéant, les maîtres supplémentaires sont également appelés à apporter leur concours à la mise en œuvre des PPRE. L’appui des assistants d’éducation et des emplois vie scolaire peut également être sollicité.
- Une action personnalisée prise en charge collectivement.

Un programme formalisé
Un document, rédigé par les enseignants, précise la situation de l’élève, les objectifs de fin de cycle sur lesquels seront basés les bilans individuels, les objectifs à court terme liés à l’action d’aide identifiée, le descriptif de cette action ainsi que les indicateurs d’évaluation qui y sont associés, l’échéancier des aides et des bilans intermédiaires et, enfin, les points de vue de l’enfant et de sa famille.
- Un travail difficile mais essentiel à la réussite du PPRE à construire en équipe.

Il est conçu pour être lisible par tous. A l’école élémentaire, il est signé par les parents ou le représentant légal (Rectificatif paru au BO n° 32 du 7 septembre 2006)
- La signature par l’élève du PPRE initialement prévue par la circulaire a été supprimée pour l’école élémentaire mais maintenue au collège.
- Le document doit être suffisamment exhaustif pour être efficace mais en même temps il doit être lisible par tous. Pour résoudre cette tension, il est possible de construire alors 3 documents ayant des fonctions distinctes :
— Un document stratégique, interne à l’équipe, exhaustif.
— Un document d’engagement, lisible par tous, qui reprend les grandes lignes du document stratégique. Il tient en une page et est signé par les parents.
— Un document pour l’élève qui lui permet de visualiser ses progrès et donne sens aux actions entreprises par ses maîtres.

 Des documents utiles

Un diaporama de présentation du PPRE
PowerPoint - 168 ko
Diaporama PPRE
Un exemple de document stratégique pour formaliser de manière exhaustive le programme et favoriser la coordination de l’équipe enseignante
Word - 49 ko
Document stratégique PPRE
Un exemple de document d’engagement signé par les différents partenaires
Word - 26 ko
PPRE engagement
Un exemple de document élève : la feuille de progrès
Word - 28.5 ko
Feuille de progrès
Word - 31 ko
Illustration feuille de progrès
Le document réalisé par le groupe départemental évaluations "Aider les élèves en situation de difficultés et mettre en place un programme personnalisé de réussite éducative"
Word - 290.5 ko
PPRE
Le rapport de l’IGEN sur les PPRE
PDF - 242.1 ko
Rapport IGEN sur PPRE
puce Contact puce Espace rédacteurs puce squelette puce RSS puce Valid XHTML 1.0 Strict
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V2
Version : 2.6.7 [61555]