ROLL : les fondamentaux du dispositif

Le ROLL c’est 40 sites, 500 écoles, 40000 élèves en France métropolitaine, outremer et à l’étranger, des équipes de circonscription, des délégués régionaux, une équipe nationale.

Article mis en ligne le 7 mars 2005 par JHassam
Imprimer l'article logo imprimer

Ce document permet de faire le point sur les fondamentaux du dispositif, de connaître sa philosophie et la diversité des outils qui le constituent.Il précise le lien, dans l’apprentissage de la lecture, entre les "les entraînements méthodiques" et les "pratiques culturelles".

Le Roll en bref
C’est d’abord...
40 sites, 500 écoles, 40 000 élèves en France métropolitaine, outremer et à l’étranger
Des équipes de circonscription, des délégués régionaux, une équipe nationale.
 
Au cycle 2, un programme d’évaluation du savoir lire.
Au cycle 3 et au collège, un dispositif complet pour optimiser la pédagogie de la lecture  : évaluation (et interprétation), perfectionnement fondé sur les pratiques culturelles et les entraînements méthodiques.
 
C’est aussi...
- de nombreux outils à la disposition des membres, et une participation constante des sites à leur construction ;
- un séminaire national annuel ;
- une lettre périodique de liaison ;
- un site contenant les ressources, diffusant les informations et permettant les échanges.
Le site internet : uvp5.univ-paris5.fr/roll
 
Le Roll est une création de l’Université Paris 5. Il fait partie du dispositif Echill, voué à la Lutte contre l’Illettrisme et l’Echec Scolaire. La participation au Roll est gratuite.
 
Les Observatoires d’école : quels engagements pour les maîtres ?
 
Travailler dans le cadre du Roll au cycle 3, c’est mettre en place une pédagogie cohérente de la Lecture. Elle est fondée sur la liaison évaluation perfectionnement, sans exagérer le poids de la première composante. Ce n’est pas un travail "en plus", mais une pédagogie plus rationnelle 
 
Dans la classe
A) Une épreuve d’évaluation est passée chaque trimestre. Elle demande peu de temps et pourrait constituer une activité habituelle de classe. Elle est essentielle pour connaître les compétences de la classe et des élèves pris individuellement.
 
B) Les résultats sont reportés sur un logiciel. Celui-ci produit des analyses et des synthèses. Les performances de la classe des élèves sont ainsi présentées sous des angles différents, permettant la mise en place d’une pédagogie différenciée
 
C) Le perfectionnement et la remédiation restent la priorité. Dans ce domaine, le Roll propose des outils concrets pour une pédagogie de la lecture au cycle 3, appuyée sur les résultats des évaluations. Les activités et chantiers seront en partie communs, en partie différenciés (les élèves n’ont pas tous les mêmes besoins)
Le maître disposera d’une riche bibliothèque d’outils théoriques et pratiques, tant dans la voie des entraînements méthodiques (exercices, ateliers de questionnement de texte) que dans celle des pratiques culturelles. Des exemples sont donnés dans les pages suivantes.
 
Dans l’école
La bataille pour la lecture se gagne aussi au niveau de l’école. L’équipe du cycle 3, pendant les conseils ou autrement, travaille ainsi plus efficacement, de façon concertée, à partir de données objectives et comparables :
- elle prend des décisions sur des priorités à assurer (par ex, un effort commun sur la lecture documentaire) ; plus généralement elle élabore une stratégie de cycle cohérente sur la lecture,
- elle discute de façon plus fondée sur des cas d’élèves ;
- elle confectionne ses outils à partir d’orientations communes, et des documents du Roll ;
- etc.
Chacun s’accorde à reconnaître la consistance que le Roll a apportée aux conseils de cycle.
 
L’OCL
L’Observatoire de Circonscription de la Lecture est formé d’une équipe d’animateurs parmi lesquels l’IEN et le conseiller pédagogique (dans l’Enseignement public). L’OCL orchestre le fonctionnement du groupe d’écoles Roll, recueille les résultats des classes, diffuse les outils du Roll national, propose des formations et des stages, organise des moments de réflexion autour du Roll, favorise la production d’outils par les équipes de maîtres.
 
Efficacité du Roll : En 2002, une étude a été effectuée, à partir des résultats des évaluations de 6°. Elle a comparé les performances de 1000 élèves issus du Roll à celles de "NonRoll", d’origines sociales identiques. L’écart au bénéfice des "Rollers" a été observé dans 19 collèges sur 25, et il a pu atteindre 10%. Cela représente la moitié de l’écart entre groupes sociaux favorisés et défavorisés.
 

 A) Des évaluations simples et diversifiées.
Au cycle 3, les enfants comprennent-ils les textes écrits ? Maîtrisent-ils les documents informatifs simples ? Pour le savoir, on les expose 3 fois par an... à des textes et des documents assortis de questionnaires : textes narratifs, explicatifs, recherche d’information.

Sur les résultats à ces épreuves se fondent les stratégies et les choix de perfectionnement ; ils enrichissent les concertations et les décisions du conseil de cycle en matière de lecture.
Au cycle 2, les évaluations portent sur tous les aspects de l’acquisition du savoir lire : langage oral, compétences de déchiffrement, identification des mots, compréhension des phrases et des textes
 
 
B) Un logiciel indispensable
 
Il effectue des opérations de synthèse et d’analyse à partir des épreuves... Vous voyez ci-dessous deux exemples parmi la dizaine de synthèses et d’analyses disponibles.

A gauche, la distribution des résultats par catégorie permet une voir rapidement comment se répartissent les performances (1 = élèves bons compreneurs ; 2 = acceptables etc.) et de constituer des groupes de besoin..
 
A droite, le repérage des élèves en grande difficulté, en échec récurrent à différents types de textes
D’autres analyses plus affinées permettent des repérages plus spécifiques (suivant les types de textes ou les modes de compréhension par exemple.
Des commentaires explicites et des suggestions d’organisation prolongent les visualisations. Des évaluations complémentaires sont disponibles pour les cas délicats.

 
C) Des outils pour le perfectionnement au cycle 3
L’étage "perfectionnement", le plus important, est orienté délibérément vers une pédagogie de la compréhension au cycle 3.
Il se fonde sur deux voies complémentaires :
· des perfectionnements méthodiques ;
· des pratiques culturelles consistantes.
Des groupes de travail différenciés seront mis en place en fonction des résultats des évaluations
 
I) Les entraînements méthodiques
L’ atelier de questionnement de texte est le principal outil d’entraînement à la compréhension ; c’est la version du Roll des "Ateliers de lecture préconisés par les Programmes 2002. Un groupe d’enfants (5 à 8) , modérément hétérogène s’interroge sur les sens précis d’un texte, à partir de ce que chacun à compris après la lecture ; Cet exercice fait l’objet d’un protocole de déroulement très précis propre au Roll. Il permet d’acquérir chemin faisant les "gestes mentaux" de la compréhension et génère des comportements de lecteurs actifs.
Des exercices systématiques sont mis à la disposition des enseignants. Ils visent à entraîner certaines compétences particulières (gestion des personnages, compréhension du sens local, construction de l’implicite, compréhension du plan d’une explication etc.). Un recueil de modèles est proposé aux maîtres, à partir duquel ils construisent leurs propres batteries.
 
 
II) Le développement des pratiques culturelles
Les activités autour de la Littérature et de la lecture personnelle
 Les apprentissages méthodiques ne peuvent avoir d’effet durable sans une pratique régulière et abondante de la lecture personnelle : c’est à cette occasion que les entraînements se réinvestissent ; c’est aussi le support privilégié de la connaissance du monde, elle-même nécessaire ... à la compréhension des textes.
En conformité avec l’orientation "Littérature" des programmes 2002, le Roll propose un important ensemble d’outils pour conduire ces activités  : étudier un roman en classe, mener les animations de lecture évaluer la difficulté des textes etc.
La mise en place de chantiers de lecture écriture tient également une place importante dans ce cadre : réaliser une étude destinée aux correspondants sur les ressources touristiques locales, écrire une pièce de théâtre à partir d’événements historiques... et la jouer. Ces entreprises d’un mois, quinze jours... ou de toute l’année, en mettant les enfants dans des situations où la lecture à du sens (« lire et écrire pour faire ... ») rendent les acquisitions plus sûres.
Pour ces outils associés aux pratiques culturelles, le Roll s’est efforcé d’aller à l’essentiel.
 
 
 
 
 
 
téléchargements Fichier(s) à télécharger :
  • Le Réseau d’Observatoires de la Lecture
  • Taille du fichier : 331 ko
  • Format : PDF
puce Contact puce Espace Rédacteurs puce squelette puce RSS puce
Site réalisé sous SPIP avec le squelette ESCAL-V2