Les 10 commandements du lecteur (d’après Daniel Pennac)
Article mis en ligne le 25 juin 2012
Imprimer cet article logo imprimer

1 : Le droit de ne pas lire.
Les mots "ne" et "pas" sont des fautes de frappe !
(enfin j’espère...)

2 : Le droit de sauter des pages.
Seulement si le livre est très, très, TRÈS mauvais !
(où si c’est un classique ennuyeux, bien sûr.)

3 : Le droit de ne pas finir un livre.
Bien évidemment certains livres ne se finissent pas !
(et d’autres n’ont pas de fin)

4 : Le droit de relire.
Si vous avez aimé un livre c’est même fortement conseillé !
(mais un livre n’a jamais deux fois la même saveur)

5 : Le droit de lire n’importe quoi.
Les catalogues, les magazines, les revues, les B.D., les manuels, les dictionnaires, les journaux, les textes sur ordinateurs, les biographies, les affiches, les pubs, les copies (d’élèves), les agendas, les partitions de musique, les mangas, les tickets de caisse, les panneaux, les lettres, les livres et tout ce qui est lisible.
(cependant, rien n’égalera jamais un bon bouquin !!!)

6 : Le droit au bovarysme (maladie textuellement transmissible)
Symptômes : l’envie de lire vous tenaille à longueur de journée et vous ne vivez plus que dans vos livres (ou du moins en grande partie).
Est-ce dangereux ? Non mais très contagieux !
Que faire si vous êtes atteint : rien à part lire, lire et encore lire.
Donc le bovarysme est une maladie plutôt agréable (je parle en connaisseuse) mais malheureusement peu répandue.
(attention : vous n’êtes pas obligés d’être atteint de bovarysme pour aimer lire !)

7 : Le droit de lire n’importe où.
Eh oui ! Incroyable, non ? Mais bon, qui n’a jamais lu dans le train dans sa chambre ou au C.D.I. ? Pas moi en tout cas !!!
Mise en garde pour les grands lecteurs : il est déconseillé de lire :

  • à table.
  • sous la douche.
  • dans son bain.
  • en cours.
  • à la piscine.
    En effet votre livre risque de ne pas en sortir indemne, voir de ne pas en sortir du tout.)

8 : Le droit de grappiller.
C’est une bonne idée si vous avez déjà lu ce livre car vous n’aurez peut-être pas envie de tout relire.
C’est une mauvaise idée si vous n’avez jamais lu ce livre car vous risquez de ne rien comprendre.
(Si vous réussissez à lire un livre pour la première fois en grappillant, alors, chapeau bas ! Moi je n’ai jamais réussi, mais il faut aussi dire que je n’ai jamais essayé.)

9 : Le droit de lire à haute voix.
Il faut s’entraîner de temps en temps pour bien y arriver.
(Il vaut mieux ne pas se mettre au défi de lire un pavé de 1500 pages à haute voix. Vous risqueriez de ne plus pouvoir parler pendant plusieurs jours.)

10 : Le droit de nous taire.
Il est plus agréable de lire dans sa tête, surtout pour les pavés et lorsque vous êtes entourés de monde.
(De plus si vous n’avez pas suivi mon conseil au commandement n°6 vous risquez de boire la tasse en lisant dans la piscine.)

Cinq bonnes raisons d'offrir un livre plutôt que des fleurs (dont 2 complètement nulles ) de Victoria Jacob

1 : Inutile de chercher un vase.

2 : Pas besoin de changer l’eau.

3 : Impossible de se piquer à ses épines.

4 : On peut le lire avant (pas très poli quand même).

5 : On peut offrir un livre qu’on a reçu en cadeau mais que l’on n’aime pas...

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)

Dans la même rubrique :

Nos coup de coeur sont à vous
le 13 juin 2012
Nos livres
le 9 mars 2012
puce Contact puce Espace rédacteurs puce squelette puce RSS puce Valid XHTML 1.0 Strict
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V2