qui est Jacques Coeur ?
Article mis en ligne le 4 mars 2013
Imprimer cet article logo imprimer

Jacques Cœur est né à Bourges en 1400 dans une maison proche de l’église Saint-Pierre-le-Marché, rue de la Parerie, où son père exerçait la profession de marchand pelletier. Il passe son enfance dans ce quartier de la rue des toiles, au pied du rempart et pas loin du Palais du duc Jean.

En 1420 il épouse Marcée de Léodepart petite fille du maître des monnaies de la ville. Il est ainsi introduit dans le milieu financier. Très jeune, Jacques Cœur gérera un des douze changes de la ville. Bientôt il sera inquiété pour "falsification" dans les titres des monnaies frappées.. Il s’en sortira plutôt bien, le roi Charles VII signant une lettre de rémission, alors qu’il aurait pu être envoyé dans une basse fosse ou sur une galère.

Jacques Cœur devient un commerçant à une échelle beaucoup plus ample que ses concurrents de l’époque. Marchand mais aussi banquier, armateur, industriel, maître de mines dans le Beaujolais, il est le contemporain de Jeanne d’Arc, de Gilles de Rais, et le confident d’Agnès Sorel. Il conçoit des routes, installe des comptoirs pour faire " commerce avec les infidèles ", créé une flotte de navires. Ses galées, et le négoce avec le Levant devint plus que prospère.

Il est un " manager " d’une grande modernité, à la fois Receveur des taxes sur le sel, Commissaire aux Etats du Languedoc, maître des Monnaies et Grand Argentier du Roi. Il tisse un réseau commercial de toute première importance, avec Montpellier, puis Lyon, Avignon, Limoges, Rouen et Paris.

Comme l’écrivent ses biographes, " Il fut créateur, sans le savoir, des sociétés multinationales et des entreprises à succursales multiples, il réussit à stopper la dévaluation de la monnaie ". Il fut un génial administrateur et un diplomate dans des situations délicates, fréquentant les rois, les princes et les papes.

En fait, la fortune du grand argentier ne serait pas due totalement à la vente de tissus ou de fourrures aux nobles de la cour, ni dans la fabrication de l’or à partir de métaux vils comme cela se murmurait dans les milieux alchimistes. C’était sans doute plus simple et plus rentable, il " jouait les différences de cours de l’Or et de l’Argent, entre l’Occident et le Levant.

Jacques Cœur est anobli en 1441. Il se fait construire un palais somptueux et donne une fête dans la salle des festins, pour la réception organisée à la suite de l’accession comme archevêque de Bourges de son fils, Jean. Ce sera une des rares occasions pour Jacques Cœur de profiter de son palais.

Jacques Cœur est arrêté sur l’ordre du roi Charles VII le 31 juillet 1451. Il est emprisonné pour une dizaine de motifs plus ou moins sérieux. Mais à l’époque on ne badine pas avec les aveux. Torturé et soumis à la question il avoue tout ce que veulent ses détracteurs, et il est condamné le 23 mai 1453.

Il va finir sa vie aventureuse comme dans un roman de cape et d’épée. Il s’évade de sa prison, rejoint Rome et le Pape, affrète une flotte au nom de son illustre hôte, et s’en va combattre les infidèles. Il meurt le 25 novembre 1456 dans l’île de Chio, sans doute lors d’un combat naval avec les Turcs.

Hommage et postérité

Honoré de Balzac lui rend hommage dans Splendeurs et misères des courtisanes, 1844, comme un négociant exemplaire, en opposition aux financiers et banquiers dont les faillites frauduleuse nuisent à l’économie : « Les fortunes colossales des Jacques Cœur, des Médici, des Ango de Dieppe, des Aufrédy de La Rochelle, des Fugger, furent jadis loyalement conquises (...) ; mais aujourd’hui, (...) la concurrence a si bien limité les profits, que toute fortune rapidement faite est : ou l’effet d’un hasard et d’une découverte, ou le résultat d’un vol légal. »

Il est aussi le sujet principal du billet de la Banque de France de 50 francs type 1941.

De nombreux établissements, rue ou places portent son nom.

sources : site des amis de Jacques Cœur
berry-passion.com
wilkipédia, histoiredefrance.net

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)

Dans la même rubrique :

horaires du collège
le 13 septembre 2013
quelques photos en vrac
le 4 mars 2013
Comment nous trouver ?
le 18 octobre 2011
puce Contact puce Espace rédacteurs puce squelette puce RSS puce Valid XHTML 1.0 Strict
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V2