Sujets du baccalauréat de philosophie

Nota bene : Les sujets ici proposés, tous tombés à une session ou à une autre du baccalauréat de philosophie, sont présentés selon l'ordre de l'ancien programme d'enseignement, qui n'est plus en vigueur aujourd'hui. Certaines des questions ne pourraient donc faire l'objet d'un sujet d'examen. Elles permettent cependant de se faire une idée de l'esprit du baccalauréat. Le site Eduscol propose les annales du baccalauréat de 2000 à 2002 (116 sujets au total, soit 322 questions et 161 textes). Nous vous invitons vivement à les consulter (recherche par critères ou plein texte).




L'HOMME ET LE MONDE
LA CONNAISSANCE ET LA RAISON
LA PRATIQUE ET LES FINS
ANTHROPOLOGIE,METAPHYSIQUE, PHILOSOPHIE
Conscience

Inconscient

Désir

Passions

Illusion

Autrui

Perception/Espace

Mémoire

Temps

Mort/Existence

Nature/Culture

Histoire

Langage

Imagination

Jugement/Idée

Format. concepts sc.

Théorie/Expérience

Logique/Math

Connaissance/vivant

Sciences de l'homme

Irrationnel/Sens/Vérité

Travail

Echange

Technique

Art

Religion

Société

Etat

Pouvoir

Violence

Droit

Justice

Devoir

Volonté

Personne

Bonheur

Liberté

Anthropologie,

Métaphysique,

Philosophie

 

 

L'homme et lemonde

La conscience
Suis-je ce que j'ai conscience d'être ?

Suis-je le même en des temps différents ?

Est-il vrai que la conscience est toujours implicitement morale ?

Comment comprendre que l'on puisse se mentir à soi-même ?

La connaissance de soi peut-elle être sincère ?

La conscience de soi suppose-t-elle autrui ?

Suis-je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ?

L'inconscient

Sur quelles raisons pouvons-nous nous appuyer pour admettre l'existence de l'inconscient ?

La notion d'inconscient introduit-elle la fatalité dans la vie de l'homme ?

L'inconscient est-il l'irrationnel ?

L'inconscient est-il un destin ?

La connaissance de l'inconscient est-elle nécessaire à la connaissance de l'homme ?

L'inconscient permet-il autant que la conscience de définir l'homme ?

Quelle conception de l'homme l'hypothèse de l'inconscient remet-elle en cause ?

L'hypothèse de l'inconscient contredit-elle l'exigence morale ?

Le désir

Le désir est-il la marque de la misère de l'homme ?

Peut-on distinguer de vrais et de faux besoins ?

La volonté est-elle complice ou maîtresse du désir ?

Désire-t-on cela seul qui a du prix pour les autres ?

Faut-il avoir peur de ses désirs ?

Peut-on vivre sans rêver ?

Quelle différence y a t il entre désirer et vouloir ?

Les passions

Peut-on dire que les passions sont toutes bonnes ?

L'existence passionnée est-elle toujours une existence aliénée ?

Peut-on dire avec Alain que : "La passion est toujours malheureuse ?

La passion est-elle une erreur ?

La passion est-elle compatible avec la sagesse ?

La passion fait-elle toujours obstacle à la connaissance de soi ?

Puis-je savoir si j'aime ?

La passion éloigne-t-elle de la réalité ?

L'illusion

Y a-t-il une fonction de l'illusion ?

Faut-il mépriser l'apparence ?

Y a-t-il une vérité des apparences ?

L'usage de la raison est-il une garantie contre l'illusion ?

Illusion et erreur ?

Est-il raisonnable de combattre toute illusion ?

Autrui

Qu'est-ce qui justifie le respect d'autrui ?

Sans autrui, puis-je être humain ?

Sur quoi nos esprits peuvent-ils s'accorder ?

Peut-on se mettre à la place de l'autre ?

La difficulté de comprendre les autres fausse-t-elle tout rapport avec eux ?

Autrui peut-il nous éviter la solitude ?

Nos rapports avec autrui sont ils necessairement conflictuels ?

La perception, l'espace

Suffit-il de voir pour savoir ?

Peut-on dire que la perception est une connaissance ?

Quand nous percevons, comment savons-nous que nous ne rêvons pas ?

La mémoire

Y a-t-il une vertu de l'oubli ?

En quel sens peut-on dire que la mémoire est une difficile conquête de l'homme ?

Existe-t-il une mémoire collective ?

Sommes-nous prisonniers de notre passé ?

Pourquoi y a-t-il un devoir de mémoire ?

Un peuple sans mémoire peut-il être libre ?

Pourquoi les hommes éprouvent-ils le besoin de commémorer leur passé ?

Le temps

Faut-il opposer la durée vécue et le temps des choses ?

Le privilège de l'homme est-il de pouvoir dépasser le présent ?

L'homme est-il prisonnier du temps ?

Du fait que nous vivons le présent, sommes-nous plus à même de le comprendre ?

Peut-on s'attendre à tout ?

Pourquoi s'intéresser au passé ?

L'avenir doit-il être objet de crainte ?

L'avenir n'est-il qu'une page blanche ?

Est-on toujours rattrapé par son passé ?

La mort, l'existence

La mort est naturelle : est-ce évident ?

La mort ôte-t-elle tout sens à l'existence humaine ?

Faut-il vivre comme si nous ne devions jamais mourir ?

Penser la mort, est-ce un moyen d'échapper à sa mort ?

La pensée de la mort a-t-elle un objet ?

Pourquoi peut-on mourir pour une idée ?

La pensée de la mort importe-t-elle à la vie ?

Quel rôle la pensée de la mort tient-elle dans l'existence ?

L'homme peut-il être heureux en sachant qu'il doit mourir ?

La conscience de devoir mourir peut-elle susciter chez l'homme d'autres sentiments que la peur ?

Que faut-il penser de cette affirmation : "Nous savons que nous sommes mortels, mais nous ne le croyons pas" ?

Exister, est-ce simplement vivre ?

Nature et culture

En quel sens peut-on dire que l'homme n'est pas un être naturel ?

Tout ce qui est naturel est-il normal ?

Qu'est-ce qu'être normal ?

La nature a-t-elle des droits ?

Ce qui est naturel a-t-il nécessairement une valeur ?

La technique s'oppose-t-elle à la nature ?

La vie en société nous éloigne-t-elle de la nature ?

En quel sens peut-on dire de l'homme qu'il est un être inachevé ?

En quel sens peut-on dire que l'homme n'est pas un être naturel ?

Peut-on parler à bon droit d'« homme sans culture » ?

L'enfance est-elle pour l'homme ce qui doit être surmonté ?

La pluralité des culture est-elle un obstacle à l'unité du genre humain ?

Peut-on dire d'une civilisation qu'elle est supérieure à une autre ?

"Il existe des inégalités naturelles". Quel sens et quelle valeur peut-on accorder à cette affirmation ?

L'histoire

L'histoire est-elle un destin ?

Est-il souhaitable que la raison mène le monde ?

L'examen de l'histoire permet-il de conclure à l'existence du progrès ?

Faut-il croire que l'histoire a un sens ?

Les événements historiques sont-ils, par nature, imprévisibles ?

Est-il vrai que l'histoire ne se répète pas ?

Peut-on modifier le cours de l'histoire ?

Peut-on être en avance sur son temps ?

"Les peuples heureux n'ont pas d'histoire". Que pensez-vous de cette maxime ?

Peut-on comparer l'histoire de l'humanité à l'histoire d'un homme ?

L'histoire est-elle la mémoire de l'humanité ?

L'histoire est-elle le simple récit des faits, tels qu'ils se sont passés ?

En quel sens peut-on dire que l'historien fait l'histoire ?

Peut-on écrire l'histoire du présent ?

La connaissance et la raison

Le langage
Les mots nous éloignent-ils des choses ?

Qu'est-ce qu'un symbole ?

Faut-il reprocher au langage d'être équivoque ?

Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ?

Y a-t-il un langage animal ?

Qu'est-ce que s'exprimer ?

Puis-je créer un langage ?

Peut on légitimement instituer une langue universelle ?

La diversité des langues s'oppose-t-elle à l'universalité de la pensée ?

Y a t il des choses dont on ne peut parler ?

La parole peut-elle agir ?

Peut-on avoir peur des mots ?

En quels sens peut-on dire que nos paroles dépassent notre pensée ?

L'imagination

Penser, est-ce seulement imaginer ?

Imaginer, est-ce seulement nier la réalité ?

Faut-il opposer le rêve à la réalité ?

L'imagination est-elle toujours un défi à la logique ?

La connaissance s'interdit-elle tout recours à l'imagination ?

Le jugement, l'idée

Suis-je maître de mes jugements ?

Faut-il être spécialiste d'un domaine pour en juger ?

Faut-il se méfier de l'évidence ?

Suffit-il d'être informé pour comprendre ?

Y a-t-il une force des idées ?

Une idée peut-elle être neuve ?

Que vaut une preuve contre un préjugé ?

Toutes les opinions sont-elles tolérables ?

Pense-t-on jamais par soi-même ?

Pour bien penser faut-il ne rien aimer ?

Un homme raisonnable est-il un homme insensible ?

Penser est-ce dire "non" ?

La formation des concepts scientifiques

Les connaissances scientifiques peuvent-elles être à la fois vraies et provisoires ?

En quel sens peut-on dire que la vérité scientifique est approximative ?

En quel sens la connaissance scientifique peut-elle être un désenchantement du monde ?

Peut-on dire de la connaissance scientifique qu'elle est désintéressée ?

La science peut-elle nous apprendre nos devoirs ?

N'y a-t-il de connaissance que scientifique ?

La science découvre-t-elle ou construit-elle son objet ?

Qu'est-ce que l'objectivité scientifique ?

L'objectivité de la science est-elle moralement neutre ?

Que signifie l'idée de progrès dans les sciences ?

Faut-il avoir peur du savoir ?

Pourquoi y a-t-il des sciences et non pas une science ?

Théorie et expérience

A quoi reconnaît-on qu'une théorie est scientifique ?

Peut-on considérer comme scientifique une théorie dont on n'aurait aucun moyen de prouver la fausseté ?

Le renouvellement des théories scientifiques conduit-il à douter de la certitude des sciences ?

Y a-t-il des expériences sans théorie ?

L'activité scientifique doit-elle toujours donner raison aux faits ?

L'expérience est-elle source de connaissance ?

Expliquez et discutez cette formule : "Une théorie peut être vérifiée par l'expérience, mais aucun chemin ne mène de l'expérience à la création d'une théorie."

L'expérience familière est-elle le commencement de la science ?

Suffit-il de savoir pour pouvoir ?

Logique et mathématique

Une pensée cohérente est-elle une pensée vraie ?

Faut-il tout démontrer ?

Peut-on dire que tout ce qui est logique est vrai ?

Les règles de la logique limitent-elles la liberté de l'esprit ?

Définir la logique comme l'art de penser, est-ce appauvrir la pensée ?

Suffit-il de ne pas se contredire pour être logique ?

La contradiction n'est-elle que dans les idées, ou peut-elle se trouver également dans les choses ?

Est-ce au réel que les mathématiques ont affaire ?

Peut-on comparer les mathématiques à un jeu ?

Calculer, est-ce penser ?

Diriez-vous, comme Galilée, que la nature est écrite en langage mathématique ?

Les mathématiques ne sont-elles qu'un instrument des autres sciences ?

La connaissance du vivant

Le vivant est-il comparable à une machine ?

Le vivant est-il entièrement connaissable ?

Connaît-on la vie ou bien connaît-on le vivant ?

Doit-on concevoir des limites à l'expérimentation sur le vivant ?

Vous paraît-il nécessaire d'imposer des limites à la recherche en biologie humaine ?

Les sciences de l'homme

Peut-on constituer une science de l'homme sans nier la liberté humaine ?

Les sciences humaines permettent-elles de connaître l'homme ?

Qu'est-ce qui rend l'objectivité difficile dans les sciences humaines ?

Peut-on soumettre la réalité humaine au calcul ?

Peut-on, sans se contredire parler de "science de l'homme ?

Les sciences humaines peuvent-elles adopter les méthodes des sciences de la nature ?

L'irrationnel, le sens, la vérité

La raison a-t-elle à s'occuper de l'irrationnel ?

L'absurde peut-il avoir un sens pour une pensée rationnelle ?

Si le monde n'a pas de sens, la philosophie a-t-elle encore un objet ?

L'inutile peut-il avoir une valeur ?

La vie a-t-elle un sens ?

Pourquoi vouloir le vrai ?

Le réel est-il rationnel ?

Que faut-il entendre par "vérité objective" ?

Peut-on dire de la vérité qu'elle n'est qu'une erreur commune ?

Pourquoi l'erreur est-elle le propre de l'homme ?

Peut-on reconnaître le droit à l'erreur quand on a le souci de la vérité ?

Y a-t-il un bon usage de l'erreur ?

Peut-on dire que le vrai est ce qui réussit ?

Toute vérité est-elle vérifiable ?

Le vrai a t il une histoire ?

Y a-t-il des vérités immuables ?

Dire la vérité : en quel sens et pour qui est-ce un devoir ?

"Il n'est pas de tyran qui aime la vérité. La vérité n'obéit pas." Qu'en pensez-vous ?

Peut-on douter de tout ?

Le doute philosophique peut-il mettre en cause la valeur de la raison elle même ?

Y a-t-il une vérité des apparences ?

La pratique et les fins

Le travail
Le travail est-il servitude ou aliénation ?

Pourquoi travaillons-nous ?

Le domaine de la liberté commence-t-il seulement là où cesse le travail ?

Le travail est-il un droit ?

Le travail est-il une fatalité ?

Le travail est-il une obligation, une contrainte ou une nécessité ?

Le travail peut-il légitimer la richesse ?

L'homme se reconnaît-il mieux dans le travail ou dans la richesse ?

Les échanges

La notion d'échange n'a-t-elle de sens qu'économique ?

En quel sens les échanges économiques sont-ils des faits de communication ?

Le don peut-il être gratuit ou n'est il qu'une forme de l'échange ?

Tout peut-il avoir une valeur économique ?

La morale a-t-elle sa place dans les rapports économiques ?

L'idée de pauvreté se réduit-elle à une catégorie économique ?

La technique

La technique n'est-elle qu'une application des connaissances scientifiques ?

Peut-on dire en toute rigueur qu'il existe une culture technique ?

Est-il légitime de parler d'un pouvoir de la technique ?

Les machines travaillent-elles ?

Dans quelle mesure le savoir-faire est-il un savoir ?

Est-il souhaitable de réaliser tout ce qui est techniquement possible ?

L'art

Qu'est-ce qu'une oeuvre d'art ?

Peut-on expliquer une oeuvre d'art ?

L'art a-t-il pour fonction de délivrer un message ?

La fin de l'art est-elle la vérité ?

Existe-t-il un progrès de l'art ?

L'art n'a-t-il pour fin que le plaisir ?

L'artiste sait-il ce qu'il fait ?

Peut-on reprocher à une oeuvre d'art de "ne rien vouloir dire" ?

N'est-il pas paradoxal que l'oeuvre d'art soit objet d'échange ?

L'art doit-il "reproduire la nature" ?

L'art peut-il se passer de la référence au beau ?

Peut-on reprocher une faute de goût ?

Y a-t-il une beauté naturelle ?

Le beau s'impose-t-il à notre jugement ou en résulte-t-il ?

Faut-il avoir des connaissances pour pouvoir apprécier une oeuvre d'art ?

Comment juger une oeuvre d'art ?

Peut-on se passer des artistes ?

Bibliographie :
-Hegel, Introduction à l'Esthétique, I à III

-Kant, CFJ, §5 à 17, §49

-Pascal, Pensées, II, 134 (vanité de la peinture...)

-Platon, République, livre X

-Rousseau, 1er Discours

-Sartre, Qu'est-ce que la littérature?

- Bergson, La perception du changement (première conférence).

La religion

La foi dispense-t-elle du savoir ?

Croire, est-ce renoncer à l'usage de la raison ?

Une religion sans croyance est-elle possible ?

Y a-t-il nécessairement du religieux dans l'art ?

La société

Les hommes ne vivent-ils en société que par intérêt ?

L'intérêt général est-il la somme des intérêts particuliers ?

Faut-il distinguer le citoyen dans l'Etat et l'individu dans la société ?

En quel sens peut-on dire que "jamais les hommes n'ont été à la fois aussi solidaires et aussi seuls" ?

Une communauté politique n'est-elle qu'une communauté d'intérêts ?

L'Etat

A quelles conditions le pouvoir de l' Etat est-il légitime ?

L'obéïssance à l'Etat est elle toujours une obligation ?

La morale relève-t-elle de la compétence de l'Etat ?

L'individu se réalise-t-il grâce à l'Etat ou contre lui ?

La référence aux "contraintes économiques" est-elle, dans le gouvernement des hommes, autre chose qu'un alibi ?

Peut-on être citoyen du monde ?

Le pouvoir

La politique est elle une technique ?

L'opinion peut-elle être le guide de l'action politique ?

L'action politique peut-elle être autre chose que la recherche du moindre mal ?

Le pouvoir repose-t-il sur la contrainte ou sur le consentement ?

L'exercice du pouvoir entraîne-t-il nécessairement l'abus de pouvoir ?

"La démocratie, tyrannie de l'incompétence". Que penser de cette affirmation ?

La violence

Existe-t-il des violences légitimes ?

Est-il juste de combattre la violence par la violence ?

Faut-il vouloir la paix à tout prix ?

Recourir au langage, est-ce renoncer à la violence ?

La violence a-t-elle un rôle dans l'histoire ?

Peut-on distinguer, et comment, la force de la violence ?

Le droit

Quel est l'homme " des droits de l'homme ?

Comment concevez-vous les rapports du droit et de la moralité ?

Peut-on en appeler à la conscience contre la loi ?

Le respect de la loi est-il réductible à l'intérêt bien compris ?

Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts ?

Du droit ou de la force, lequel est un moyen pour l'autre ?

La raison du meilleur est-elle toujours la plus forte ?

Peut-on revendiquer ses droits sans consentir à ses devoirs ?

Qu'est-ce qu'un interdit ?

La justice

Ce qui est légal est-il nécessairement juste ?

A quel type d'égalité renvoie l'exigence de justice ?

Etre juste, est-ce être neutre ?

Qu'est-ce qu'une injustice ?

L'homme ne doit-il pratiquer et défendre la justice que dans la seule crainte de subir les conséquences de l'injustice ?

Que veut-on dire lorsqu'on parle du droit à la différence ?

La vengeance peut-elle être juste ?

Le devoir

Une conduite désintéressée est-elle possible ?

Qu'est-ce qui est respectable ?

L'obligation morale peut-elle se réduire à l'obligation sociale ?

Suffit-il de bien juger pour bien faire ?

La raison peut-elle être mise au service du mal ?

Y a t il des actes impardonnables ?

Suffit-il de voir le meilleur pour le suivre ?

La moralité consiste-t-elle à être animé de bons sentiments ?

Avons-nous des devoirs envers nous-mêmes ?

Pourquoi l'homme peut-il être inhumain ?

La volonté

Quelle différence y a t il entre désirer et vouloir ?

Peut-on vouloir le mal ?

Peut-on vouloir librement mourir ?

Pourquoi vouloir savoir ?

La volonté peut-elle nous manquer ?

La personne

Suffit-il, pour être soi-même, d'être différent des autres ?

Qu'est-ce que rester soi-même ?

Toutes les personnes ont-elles droit à un égal respect ?

Qui parle quand je dis "je" ?

Suffit-il, pour être soi-même, d'être différent des autres ?

Le bonheur

Le bonheur est-il le bien suprême ?

Le bonheur est-il la fin de toute action humaine ?

Le bonheur est-il affaire de politique ?

Le souci de soi recommande-t-il seulement d'être heureux ?

Peut-on être heureux sans être libre ?

Le bonheurs est-il affaire du politique ?

La liberté

Etre libre consiste-t-il à se suffire à soi même ?

Etre libre, est-ce n'obéir qu'à soi-même ?

Etre libre, est-ce pouvoir dire "non" ?

Etre libre, est-ce vivre comme on l'entend ?

La liberté implique-t-elle le refus de toute contrainte ?

Qu'est-ce qu'être esclave ?

Peut-on être esclave de soi-même ?

L'indifférence est-elle liberté ?

La liberté peut-elle se définir comme l'obéissance à la raison ?

Peut-on prouver la liberté ?

Peut-on renoncer librement à la liberté ?

Faut-il refuser toute liberté aux ennemis de la liberté ?

Naissons nous libres ou avons nous à le devenir ?

Peut-on refaire sa vie ?

La liberté est elle possible sans le courage ?

 

Anthropologie,Métaphysique, Philosophie.

L'homme est-il perfectible ?

De tout ce que je suis ou ce que je possède, que puis-je considérer comme véritablement à moi ?

L'homme peut-il renoncer à l'interrogation métaphysique ?

Peut-on affirmer que le monde a un ordre ?

Le philosophe est-il nécessairement un homme de son temps ?

La philosophie doit-elle aller contre le sens commun ?

La philosophie est-elle utile ?

Qu'est-ce qu'un problème philosophique ?

Par quoi une approche philosophique de la réalité diffère-t-elle d'une approche scientifique ?

Quels sont les critères de validité du discours philosophique ?

Peut-on donner pour fin à la réflexion philosophique la recherche du bonheur ?

Faut-il avoir peur de la philosophie ?

 

Plan de page

 

Nous vous invitons à mettre des sujets sur ce serveur :