Didactique et pédagogie Collège : TraAM

Les nouvelles modalités d’écoute des élèves au service d’une pratique pédagogique

Académie binôme : Paris
(voir le padlet récapitulatif de l’équipe parisienne)

Equipe sur l’académie : Isabelle BOUGAULT, Lorette CHAMPAGNAT, Frédéric GUEDJ, Anne-Noëlle PERRET, Philippe RIGUTTO, Michel TREMOULHAC

Pilotage : Dominique TERRY (IA-IPR)


Projet initial : Recenser et étudier les nouvelles modalités d’écoute utilisées par les élèves et par les professeurs individuellement et en classe pour identifier les leviers de formation et d’apprentissages porteurs en éducation musicale. Proposer aux professeurs d’éducation musicale des outils pédagogiques s’appuyant sur ces nouvelles pratiques pour une utilisation raisonnée, en lien avec les objectifs de formation pour les élèves et respectueux des droits de diffusion.

Nous avions donc à promouvoir, dans le domaine des espaces d’écoute musicale, des pratiques artistiquement et pédagogiquement porteuses pour les professeurs et pour les élèves, et à développer des espaces adaptés dans le respect des droits de diffusion permettant aux professeurs de diversifier leurs approches pédagogiques du numérique : classe inversée, accessibilité à des ressources, création de playlists, formation à la citoyenneté, développement de l’esprit critique.

Démarche :

Trois étapes, avec pour chacune le choix d’une piste pédagogique (tout en citant les potentielles autres voies).

Etape préalable : sondage auprès de nos élèves du niveau 4e sur leurs goûts musicaux, quelles musiques écoutent-ils, dans quelles conditions, quand, comment et de quelle manière les ont-ils découvertes.

Etape 1 : constitution d’une playlist par les élèves, à partir d’une notion travaillée en cours (base du tri et de la sélection par les élèves à déterminer)

Etape 2 : ciblage d’un passage précis de chaque musique de la playlist, à l’aide de l’outil numérique avec une argumentation

Mise en oeuvre et expérimentation :

Notre premier objectif était de cerner les modalités d'écoute des collégiens, nous avons donc tous effectué un sondage auprès de nos élèves de 4e (soit plus de 600 jeunes) : leur playlist du moment, comment, quand et où écoutent-ils de la musique et aussi par quels moyens découvrent-ils la musique qu'ils écoutent.

Nous avons pu dépouiller lors de notre deuxième rencontre ce sondage qui nous a quelque peu édifié en ce qui concerne le peu de diversité quant aux styles de musiques partagés par les adolescents, sans parler du contenu littéraire des parties chantées (rap bien souvent).

En terme de modalités d'écoute, le téléphone portable est aujourd'hui l'outil le plus utilisé, associé à des playlists en mp3 récupérés sur Youtube ou Deezer (gratuit).

A partir de là, le second objectif se résume en deux étapes :

1. « De la playlist au corpus »
2. « Du corpus au podcast »

En premier une revisite de la notion de playlist pour une approche de la « curiosité musicale », de la diversité et du sens critique, et non pour se voir imposées des playlists commerciales toutes prêtes (Deezer, Youtube…).

Nous avons souhaité pour cela "faire prendre aux élèves une posture critique et sélective, qu'ils devaient argumenter" :

- ils ont eu à chercher un ou plusieurs extraits musicaux en respectant quelques contraintes qu'ils choisissaient dans une liste (par exemple : musique a cappella, musique antérieure au 20e, musique d'origine extra-européenne, etc.)

- ils étaient libres d'utiliser les outils numériques de leur choix (moteurs de recherche, site encyclopédique, site de streaming, etc.)

- une fois les extraits retenus, ils devaient bien sûr les écouter puis argumenter leur choix (par écrit), voire définir une découpe du passage le plus explicite quant au respect des contraintes de départ.

L'idée était bien sûr aussi qu'ils élargissent leur champ de connaissances musicales, dans le temps et l'espace. L'usage de tablettes numériques en classe, pour ceux d’entre nous qui en avaient, a grandement facilité ce travail.


Un type de scénario choisi par un membre de l’équipe (I. Bougault) :

> Séance 1 (bac à sable)

Les élèves sont répartis en groupe de 3 ou 4. Ils ont à disposition une tablette avec accès à internet. Ils savent que les extraits doivent être trouvés sur Youtube. Lorsqu’ils ont trouvé un extrait, ils remplissent un questionnaire “google form” qui permet d’avoir le retour du travail : titre / interprète ou compositeur / date / contrainte choisie* / lien / minutage [découpage précis qui met en évidence l’élément musical de départ].

Constat : les élèves se perdent dans la recherche alors que la demande est au contraire très précise. Ils confondent Youtube et moteur de recherche. Ils ne savent pas distinguer les natures d’informations dans Youtube (nom de la chanson vs titre de la vidéo / date de composition vs date de mise en ligne / information vs commentaire). Séance peu productive mais qui obligent les élèves à se questionner sur le support comme sur la diversité de leurs goûts. Les élèves ayant par ailleurs une culture musicale s’en sortent mieux car ils cherchent des entrées à partir de ce qu’ils connaissent.

> Séance 2 : un peu de méthode

Travail autour de la méthode de recherche : passer par un moteur de recherche qui donne des idées (par exemple une page consacrée à l’ostinato), puis vérifier sur Youtube.

> Entre la séance 2 et la séance 3

Lecture attentive des propositions des élèves, préparation d’un retour commenté.

> Séance 3

Fin du travail de recherche

> A l’issue de la séance 4

Construction d’un padlet à partir des propositions pertinentes.

Le padlet aurait sans doute pu être construit par les élèves, mais les connexions simultanées sur un même mur posent régulièrement des problèmes.

* Contraintes (cartes tirées au sort, à partir de notions déjà travaillées en classe pendant le cycle) :

•2 extraits de deux continents différents

•2 extraits de styles différents

•2 extraits de genres différents

•2 extraits de langues différentes

•1 musique profane, 1 musique sacrée

•1 tempo lent, 1 tempo rapide

•1 musique savante, 1 musique populaire

•1 musique vocale, 1 musique instrumentale

•1 musique vocale, 1 musique amplifiée


Retour critique :

Sélection, choix critique

La playlist finale demandée aux élèves est riche et très éloignée des playlists de leur téléphone (en comparaison avec l’enquête).

Les contraintes même réduites permettent aux élèves d'aller sur d'autres styles. Objectif pédagogique atteint.

Leur utilisation de Youtube est passive et il est difficile de les faire changer de posture. Les élèves ont toutefois compris qu'ils utilisaient la plupart du temps Youtube comme un moteur de recherche et que les choix étaient contraints et orientés, ceci sans efficacité sur la diversité des styles. Nous avons donc pu les orienter vers d'autres moteurs de recherche. C’est une première étape.

La culture musicale des élèves joue un rôle important dans la diversité des extraits choisis. Ils sont toutefois encouragés à écouter des extraits plus longs que les 3'30 habituels des tubes.

Argumentation

Pour stimuler leur argumentation, on a pu démarrer du choix des élèves. Ces derniers imposaient ensuite leurs contraintes puis nous pouvions alors apporter nos propres contraintes en commençant par une seule. Cela a facilité le travail sur l'argumentation et la participation du plus grand nombre. L'analyse a été également plus fine. Cela a permis enfin d'articuler le travail de classe avec celui extérieur à la classe.

Difficulté

Elle a été d’arriver à sortir les élèves d'écoutes ritualisées stylistiquement, pour aller vers une écoute de qualité, avec les supports utilisés par les élèves. Cela questionne sur leurs pratiques quotidiennes d'écoute, pratique qui n'est évidemment pas construite !

Objectif en découlant : leur permettre d'affiner leur écoute quel que soit le style en prenant en compte le contexte et le sens.


A l’initiative de la sous-direction des TICE au Ministère de l’Education nationale, les Travaux académiques mutualisés (TraAM) ont pour objectif de proposer aux académies, en relation avec l’IGEN, des thèmes de travail communs dans le cadre du développement des usages et de la généralisation de l’intégration des TICE au service de la pédagogie des disciplines. Notre académie a été retenue pour 2017/18.

● Didactique &
    pédagogie
> Collège
> Carte des lycées
> Baccalauréat (programmes limitatifs)
> Productions issues de stages
> TraAM
> Archives

● Personnes 
   ressources & 
   Partenariats 
● Liste EducMus

● Autres sites 
   académiquesRessources.htmlRessources_Lycee.htmlBac_2017.htmlProductions_stages.htmlProductions_stages.htmlArchivRessourc.htmlPartenariats.htmlPartenariats.htmlPartenariats.htmlEducMus.htmlLiens.htmlLiens.htmlshapeimage_3_link_0shapeimage_3_link_1shapeimage_3_link_2shapeimage_3_link_3shapeimage_3_link_4shapeimage_3_link_5shapeimage_3_link_6shapeimage_3_link_7shapeimage_3_link_8shapeimage_3_link_9shapeimage_3_link_10shapeimage_3_link_11shapeimage_3_link_12

TraAM antérieurs dans l’académie de Lyon :

> TraAM 2014-2015

> TraAM 2012-2013   

> TraAM 2011-2012   

Travaux Académiques Mutualisés 2017/2018