Vous êtes ici : Accueil > Enseigner > Lycée > Lycée général > Séquences et séances pédagogiques > Seconde > Etudier le risque de tsunami dans une station balnéaire de l’Oregon
Publié : 10 juin 2014

Etudier le risque de tsunami dans une station balnéaire de l’Oregon

OBJECTIFS DE LA SÉQUENCE

La séquence s’inscrit dans le cours de géographie de Seconde, thème 4, question intitulée "Les espaces exposés aux risques majeurs".
Il s’agit par une étude de cas de permettre aux élèves de comprendre comment une société d’un pays développé s’organise pour faire face au risque de tsunami.
Préalablement, lors de l’utilisation du site de l’ONU "Stopdisasters", ils ont vu ce qu’était un tsunami et les mesures qui pouvaient être envisagées pour protéger les populations dans un pays en développement.

Les capacités travaillées sont les suivantes :

  • identifier et localiser
  • changer les échelles et mettre en relation
  • exploiter et confronter des informations, notamment cerner le sens général d’un document
  • organiser et synthétiser des informations
  • développer son expression personnelle et son sens critique
  • utiliser les TICE

DOCUMENTS UTILISÉS ET SOURCES

- vidéo USGS
- Portland State University

DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE

On présente aux élèves la station balnéaire de Seaside : localisation, espace (avec un globe virtuel), paysage (à l’aide des photographies jointes).

En classe entière, les élèves écoutent la vidéo en anglais de l’USGS. Celle-ci explique que deux types de tsunamis menacent les côtes de l’Oregon et la ville de Seaside :

  • les "local tsunamis" : dus à un séisme dont l’épicentre se trouve peu éloigné de la côte américaine
  • les "distant tsunamis", dus à un séisme dont l’épicentre se trouve à plusieurs milliers de km de la côte américaine

Dans le premier cas, les habitants ressentiront le séisme, ils devront gagner le plus vite possible un espace en hauteur, hors d’atteinte de la vague car ils ne disposeront que de quelques minutes avant l’arrivée de celle-ci.

Dans le second cas, plusieurs heures s’écouleront avant la catastrophe et une évacuation de la population est envisageable. Un plan d’évacuation a été mis au point. Alertés par des sirènes et des patrouilles de la police et de la sécurité civile sur la plage, les personnes présentes sont invitées à emprunter des itinéraires d’évacuation signalisés pour gagner des points de regroupements hors d’atteinte des flots.

Après avoir visionné deux fois la vidéo, les élèves doivent résumer en français ce qu’il en ont compris (des sous-titrages en anglais facilitent largement la compréhension). Il est possible d’évaluer tout ou partie de la classe, ou bien puisque les élèves ne sont pas au même niveau de langue en anglais, valoriser uniquement ceux qui sont parvenus à ce qui était attendu.

Il faut ensuite faire une correction devant la classe pour permettre la poursuite de la séquence.

En utilisant, un document PDF multicouches : Seaside.pdf , les élèves en salle informatique, par groupe de deux, effectuent le travail suivant :

Evaluez le plan de prévention

Seaside est une station balnéaire. En été, sa population augmente considérablement. C’est à cette époque de l’année, en juillet/août, qu’un tsunami pourrait faire le plus grand nombre de victimes et que l’évacuation de la ville pourrait poser problème.
En utilisant le document Seaside.pdf, répondez aux questions suivantes

1) Les points de regroupement sont-ils hors d’atteinte d’un éventuel tsunami ? Justifiez votre réponse en expliquant la démarche que vous avez adoptée pour répondre à cette question (couches de données utilisées, opérations)

2) Les sirènes vous semblent-elles en mesure d’alerter toutes les personnes présentes ? Pensez que Seaside se trouve dans une zone où les vents dominants (vents les plus fréquents) sont des vents d’ouest.

3) Dans quelle partie de la ville se trouvent le plus grand nombre de touristes ?

4) Quelles sont les difficultés que pourrait rencontrer le plan d’évacuation si le tsunamis avait lieu en été ?

5) Proposez des modifications pour améliorer ce plan en les justifiant

ÉVALUATION ET BILAN

La compréhension de la vidéo est très variable selon le niveau de langue des élèves et leur implication mais certains parviennent à rédiger des explications très claires de son contenu.

L’utilisation du document PDF et l’évaluation du plan de prévention ne posent pas de problème particulier. Les notes varient en fonction de l’approfondissement de chaque élève.

CONCLUSION

Au terme de la séquence, on est en mesure de comparer pays développés et pays en développement face au risque de tsunami. Au-delà des moyens dont peuvent disposer les uns et les autres, il apparaît que l’information de la population soumise au risque est essentielle pour faire face cette menace.