Vous êtes ici : Accueil > Innover > Prospective > L’enseignement d’une géographie prospective des territoires (...)
Publié : 6 mars 2016

L’enseignement d’une géographie prospective des territoires dans l’académie de Lyon

Les territoires au cœur des programmes de géographie

Les territoires sont au cœur de la géographie enseignée au collège et au lycée.

Étudiés à différentes échelles (locales, régionales, mondiales), ils permettent aux élèves de se familiariser avec des notions , de comprendre comment les sociétés aménagent et développent leurs territoires , de questionner la durabilité de leurs choix , notamment à travers la démarche de l’étude de cas

Les territoires questionnés par le développement territorial

Le développement territorial se définit en réponse à une mise en compétition des territoires à toutes les échelles. C’est un processus volontariste qui chercher à rendre plus attractifs les territoires en valorisant différents facteurs (les ressources, le cadre de vie, la formation de la main d’œuvre, l’innovation..). Il repose sur des acteurs et combine à la fois des finalités économiques, sociales et environnementales. Aménagements et équipements sont discutés. Envisagés à plus ou moins long terme, ils intègrent une dimension prospective.

La démarche prospective : éduquer à l’incertitude pour rendre les élèves acteurs de leur territoire.

Vous avez dit prospective ?

La prospective « consiste à explorer quels sont les futurs possibles en germe dans la situation actuelle, pour aider à la détermination des futurs souhaitables et à l’identification des moyens à mettre en œuvre pour les atteindre »- LA PROSPECTIVE DES TERRITOIRES URBAINS SENSIBLES : LA CONSTRUCTION DE SCENARIOS, ET QUELQUES AUTRES METHODES François de Jouvenel, Futuribles.

La prospective questionne les territoires et est utilisée par l’Etat et les collectivités territoriales. Ce n’est pas de la prédiction ou de la planification. La prospective est une activité de création qui consiste à imaginer plusieurs possibilités d’évolution pour un territoire afin de stimuler la politique publique au présent. Elle aspire à créer de la discussion autour des choix et à promouvoir une citoyenneté plus active en associant les habitants.

Pour nos élèves :

Le but pour les élèves est d’essayer de changer et de penser différemment leurs territoires afin de les habiter et de devenir des citoyens.

Il s’agit :

- de faire comprendre à nos élèves ce qu’est un projet d’actions.

- de les familiariser avec les notions de la géographie.

- de les initier à penser dans le temps long en confrontant leurs représentations et les aménagements.

- de les faire raisonner de manière constructive et de lutter contre toute forme de défaitisme : l’homme peut et doit agir sur son avenir.

- de les amener à imaginer des alternatives et à leur redonner un sens du futur.

Comment entrer dans la démarche et comment la conduire ?

On peut amener les élèves à :

- dresser d’abord un diagnostic du territoire choisi qui mobilise des savoirs disciplinaires

- faire une analyse spatiale afin de caractériser les dynamiques territoriales en jeu

- identifier en fonction de leurs atouts et handicaps spécifiques, les projets les plus mobilisateurs et repérer les acteurs et les leviers pouvant jouer un rôle déterminant dans leur développement ;

- rédiger des scénarios, se poser des questions « si on faisait cela ... »

Christine Lauer, IA-IPR d’Histoire-Géographie, Académie de Lyon