Vous êtes ici : Accueil > Se Former > Compte-rendu de formation > La diversité de l’Union Européenne
Publié : 25 janvier 2015

La diversité de l’Union Européenne

Thomas Merle, Université Lyon III

Ce diaporama (fichier joint à l’article) correspond à l’intervention donnée par Thomas Merle, professeur agrégé de géographie, le 14 janvier à l’Université Jean Moulin Lyon III ; elle s’inscrit dans le cadre d’une série de conférences proposées par l’Université Lyon III en partenariat avec le rectorat de Lyon pour la formation initiale des nouveaux enseignants et pour la formation continue, en lien avec les programmes du second degré (voir le programme des conférences joint). Le sujet en est la diversité de l’Union Européenne, en lien principalement avec le programme de 1ère ("L’Union européenne : dynamiques de développement des territoires" notamment mais pas uniquement) mais aussi de 3ème ("LUnion Européenne : une union d’États").

Le but de l’intervention peut se décomposer en trois axes principaux, qui constituent le plan suivi :

- Rappeler la diversité de l’Union Européenne à partir de critères classiques (langues, religions) et moins (systèmes politiques) en se fondant sur des outils privilégiés par le géographe (les paysages, et les cartes pour les mettre en perspective).

- Présenter une double approche par échelle, spatiale et "de critère". Faire une carte des familles de langues ou des langues ou encore des dialectes ne montre ainsi pas la même diversité de l’Union Européenne.

- Procéder à des regroupements logiques à travers la constitution de sous-ensembles de l’Union Européenne. L’idée principale est qu’il y a une infinité de sous-ensembles possibles, toujours subjectifs ; pour être scientifique il faut annoncer ses critères mais le résultat dépendra fondamentalement du nombre de sous-ensembles souhaité, sachant que plus il y a de sous-ensembles plus la diversité est visible mais plus la compréhension est difficile pour un élève (6-7 ensemble pour 28 États semble être un optimum)