L’enseignement facultatif en seconde
Imprimer logo imprimer
Programme

Le programme de seconde porte sur une période chronologique allant de l’Antiquité jusqu’à 1815, tant en Europe que dans le reste du monde. Dès la seconde, il ne s’agit en aucun cas de mener une étude linéaire d’une période mais d’en dégager des moments forts et des enjeux historiques et esthétiques, qui serviront de repères pour structurer une histoire générale des arts. L’équipe des professeurs traitera dans l’année de seconde les trois grands thèmes ci-dessous, avec toute liberté pour choisir, en s’aidant des pistes proposées, les entrées et exemples appropriés en fonction des ressources locales, de l’actualité artistique et culturelle, de leurs centres d’intérêt et des prédispositions de leurs élèves.

Les espaces de l’art

  • De l’habitat protohistorique à la ville moderne (modèles, usages et matériaux de l’habitat individuel et collectif, naissance et développement du plan urbain, villes idéales, rapports centre-périphérie, fonctions de circulation, de socialisation et de représentation politique…).
  • De la commande à la réception (développement du statut de l’artiste, rôle du commanditaire, genèse d’une œuvre de sa conception à sa production, modes de diffusion, naissance de la critique…).
  • Circulations et échanges (circulations des techniques, des formes, des artistes, des œuvres, à travers l’Europe comme entre l’Europe et le reste du monde : par exemple, la propagation du modèle grec dans le monde antique ; le « gothique international », les échanges entre Italie et Flandres au XVe s. et leurs conséquences sur la peinture et la musique ; la présence arabe en Espagne et ottomane en Hongrie, puis les impacts des civilisations arabes et turques dans les arts visuels, du spectacle, du son et du quotidien en Occident à l’époque moderne, les échanges artistiques entre l’Europe et l’extrême Orient au XVIIIe s., la rivalité entre influences française et italienne au XVIIIe s, les prémices et la naissance du Romantisme en Angleterre, en Allemagne et en France…).

L’Antiquité gréco-latine et ses « renaissances »

  • Le vocabulaire formel de l’Antiquité et ses interprétations (les ordres et leurs usages, les typologies architecturales, le symbole impérial…).
  • Antiquité retrouvée, Antiquité rêvée (les grandes campagnes de fouilles et leurs influences sur les arts, la représentation de l’histoire et de la légende, les réinterprétations de la tragédie grecque, le rêve pastoral, le goût des ruines…).
  • Les grandes « renaissances » en Europe (l’époque carolingienne et ottonienne, le XIIe siècle, le Quattrocento et le XVIe siècle français, le classicisme et le néo-classicisme).

Imitation et narration à travers les arts, époques et civilisations

  • Objets et canons de l’imitation (le corps humain ; de l’objet naturel au paysage ; mettre en images, en musique ou en scène l’espace et le temps ; passions, sentiments et affects…).
  • Vérité et vraisemblance (symbole et ressemblance, « la perspective comme forme symbolique », chant et déclamation, couleur et dessin, le figuralisme musical, la règle des trois unités…).
  • Formes et représentations du récit.

Modalités de mise en œuvre

Des œuvres des différents domaines artistiques sont mises en regard entre elles et avec diverses sources documentaires : iconographie, documents d’archives, écrits d’artistes, travaux critiques, etc., afin d’amener l’élève à développer ses compétences et son autonomie quant à :

  • la perception et l’analyse d’un édifice, d’un tableau, d’un film, d’une œuvre musicale, d’un spectacle dramatique, d’un ballet, etc. ;
  • l’identification et l’évolution des grands courants stylistiques ;
  • les divers types de classification (formes littéraires ou musicales, genres picturaux, programmes architecturaux, etc.) ;
  • les conditions de la commande et de la réalisation ;
  • les principaux repères intervenant dans l’analyse formelle et sémantique de l’œuvre (modes de construction ou de découpage, mouvement et rythme, valeurs, couleurs, texture, tessiture, fonction de l’ornement, rapport au corps, éléments d’iconographie mythologique et religieuse, éléments repris d’un autre domaine artistique, etc.) ;
  • l’exploitation critique des diverses sources d’informations pour une restitution organisée et réfléchie de celles-ci sur des supports variés.

Par mots-clé

À venir...

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31