Biennale de Design 2015

La Biennale de Design se déroule à Saint-Étienne du 13 mars au 12 avril 2015. De nombreux lieux sont mobilisés, la Cité du Design, le Musée d’Art Moderne, le Musée d’Art et d’Industrie, le Musée de la Mine, l’École d’Architecture...

Imprimer logo imprimer

« Les sens du Beau ». Contrairement à ce qu’un tel intitulé pourrait laisser penser, il s’agit dans cette Biennale de Design 2015 bien moins de questions d’esthétique que de celle de la redéfinition du métier et de la place du designer. Du concepteur de belles chaises on est passé à celui qui a en charge de rendre sensible notre contexte, notre épistémè. En cela, il ne peut qu’intéresser une histoire des arts qui porte bien au-delà d’une histoire des styles. Morceaux choisis.

No Randomness (Cité du Design, Bâtiment H sud)

PNG - 21.2 ko
Verres de bière Onix

Cette conception d’un objet en tant qu’expression de l’ensemble des paramètres de son contexte est clairement démontrée par la série de petites énigmes du design dans No Randomness. Aucun hasard, la forme de l’objet n’exprime pas seulement sa fonction comme le préconisait Louis Sullivan mais aussi les problèmes liés à sa fabrication industrielle, ses modalités de rangement ou encore sa lecture en tant que signe.

Form follows information (Cité du Design, Bâtiment H sud)

PNG - 26.3 ko
Mathieu Lehanneur, Céramique

Form follows information nous amène dans une autre dimension de ce détournement de la célèbre formule de Sullivan. Littéralement, les objets choisis par le Studio GGSV rendent visibles, sensibles, les masses de données collectées en permanence par nos objets connectés : carte-relief de nos géolocalisations, création céramique à partir de la pyramide des âges d’une région en un temps donné.

A-T-T-E-N-T-I-O-N (Cité du Design, Bâtiment H sud)

PNG - 7.6 ko
Xaho Design, Mother

Les artistes réunis dans A-T-T-E-N-T-I-O-N mettent en œuvre tout à la fois la volonté affichée des commissaires D.-O. Lartigaud et S. Vermeil de montrer les nouveaux types de focalisation induits par les nouvelles technologies, mais aussi une certaine critique de ces mêmes techniques et de leur facilité à détourner notre attention de leur collecte vorace et insatiable de données.

Hypervital (Cité du Design, Platine)

JPEG - 21.9 ko
Susana Soares, Bee’s

Benjamin Loyauté semble nous propulser dans un Hypervital de science-fiction tant les propositions résonnent avec des films et des livres qui nourrirent notre imaginaire il y a bien longtemps… Et pourtant, démineur poussé par le vent, plastique à base d’algues ou prothèses pour diagnostic par les abeilles, chaque objet est le fruit d’une réflexion collaborative approfondie entre designer, chercheur, logiciel, industrie, économie. Chaque objet nous permet de lire un peu mieux non seulement notre réel mais aussi notre imaginaire.

Musée de la Mine

JPEG - 91 ko
Plan-relief du bassin minier de la Loire, 1889

JPEG - 43.6 ko
Salle des compresseurs

Hors la Cité du Design, comme un contrepoint historique, le Musée de la Mine nous offre de nouveaux espaces d’exposition. La visite devient exploration labyrinthique des fossiles monumentaux des machines de la première ère industrielle. Préhistoire du design ? Pas vraiment. Le Plan-relief du bassin minier de la Loire, réalisé en 1889 pour l’Exposition Universelle et récemment restauré, montre une spectaculaire vision tridimensionnelle des données géologiques, et tisse un réseau de relations étonnamment similaire à ce design de l’information…

Téléchargements Fichier à télécharger :
  • Fiches pédagogiques
  • 1.9 Mo / PDF

Dans la même rubrique

À venir...

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31