Accueil du site > Ressources pédagogiques > Education à la sexualité

Education à la sexualité

Une contribution à la journée contre les violences faites aux femmes (25 novembre) par l’équipe du collège Vaugelas à Meximieux .

Cela fait maintenant 11 ans qu’une équipe de professeurs volontaires, qui s’est étoffée au cours du temps, anime des séances d’éducation à la sexualité pour les niveaux 5ème et 3ème. Dans ces séances peuvent être abordés tous les sujets de sexualité qui traversent notre société, afin de promouvoir le respect de la différence entre sexes, des opinions, des choix et des modes de vie différents. Tout a commencé en fait avec une formation en 2001 avec le PAF, intitulée "Education à la sexualité", pilotée à l’époque par Chantal Picod, à laquelle les 4 profs de SVT du collège ont participé. Cela nous a tellement interpellés, même au plan personnel (écho dans nos vies personnelles, éclairage sur l’aspect sexuel omniprésent dans notre société, à tous les niveaux), que cette formation a débouché sur un projet qui fonctionne depuis chaque année.
Depuis plusieurs années maintenant l’équipe s’est agrandie avec des profs d’Histoire-Géo, de Sciences Physiques, de Français, d’EPS, et une collègue enseignante en Segpa, tous dûment formés. Le projet est inscrit dans le Projet d’Etablissement.

Description de notre projet au collège Vaugelas

Nous prenons des demi-classes, avec chaque fois deux intervenants : soit 2 professeurs formés, soit 1 professeur formé + 1 intervenante du Centre de Planification d’Ambérieu-en-Bugey.

Les deux séances sur une même classe se font sur le même créneau (jour et heure) si possible deux semaines de suite afin de permettre aux professeurs habituels de travailler avec la demi-classe restante puis avec l’autre demi-classe la semaine suivante.
Nous avons choisi d’intervenir sur 2 niveaux : 5ème et 3ème, car en 4ème a lieu le cours de SVT sur la reproduction humaine, dans lequel chaque prof de SVT « insère » des éléments « complémentaires » d’éducation à la sexualité.
Pour chaque partie, des thèmes transversaux peuvent être abordés (pas systématiquement, cela dépend des demandes ou des groupes d’élèves) : inceste, désir de maternité, homosexualité, rappels sur la contraception.... Est présenté ici le contenu des séances telles qu’elles ont été réalisées une année en particulier ; en effet chaque année les intervenants se réunissent pour un bilan, et pour décider du maintien ou du changement de tel ou tel point de l’action.

Niveau 5ème : séances d’une heure trente, 2 profs formés.

- première partie : photolangage sur les relations affectives.
Consigne : "Choisissez une photo qui représente le mieux pour vous une relation affective". Les élèves choisissent en silence une photo parmi celles étalées sur une table, puis photo par photo on discute.
But : faire ressortir qu’une relation affective peut être de différents ordres (relation conjugale, amicale, familiale, maternelle ou paternelle) et qu’elles impliquent chacune des comportements différents.

- deuxième partie : formation de deux groupes non mixtes ; la question "Qu’est-ce qu’une copine idéale ?" est posée aux garçons, la question "Qu’est-ce qu’un copain idéal ?" est posée aux filles. Les réponses sont marquées sur une affiche pour chaque groupe. Puis les affiches sont accrochées au mur et comparées => discussion.
But : Montrer aux élèves que les attentes sont différentes selon le sexe dans la relation affective, surtout à cet âge, parler des stéréotypes sexuels véhiculés par la société, notamment dans la publicité.

Niveau 3ème : séances de deux heures ; 1 professeur formé + 1 intervenante du Centre de planification familiale d’Ambérieu-en-Bugey.

- première partie : Un morceau de papier est distribué à chaque élève. Consigne orale : "Qu’est-ce que la sexualité pour toi ? Ecris au moins 3 mots sur ton papier (de façon anonyme)."Les papiers sont relevés et les mots sont marqués au tableau, en essayant de les regrouper en grands "champs". On fait réagir les élèves dessus.
- deuxième partie : des affirmations successives concernant la sexualité sont projetées au tableau, portant sur des situations imaginaires mais pouvant être vécues. Les élèves ont à dire en levant un carton vert ou rouge s’ils sont d’accord (vert) ou pas (rouge).
But : combattre des idées reçues, informer les élèves sur les lois relatives à la sexualité.

A la fin de chaque séance, un petit papier est remis aux élèves, à coller dans le carnet de correspondance, informant les parents de cette séance et donnant des pistes possibles pour plus d’informations : adresses du Centre de planification d’Ambérieu, possibilités d’emprunts de livres « dédiés » au CDI, site du collège où figurent des liens vers des sites d’informations à destination des jeunes.
Si des questions subsistent pour les élèves, nous avons le projet d’installer une « boîte à questions » dans le collège : l’élève « poste » sa question sur un papier, de façon anonyme, en indiquant seulement sa classe ; le prof de SVT traitera de la question en cours de SVT.

Bilan

Pendant quelques années nous avons demandé aux élèves de remplir un questionnaire de « satisfaction » : le niveau de satisfaction a toujours été très élevé (de l’ordre de 99%) , ce qui prouve que cette action répond bien à un besoin implicite d’informations sur la sexualité.
Les intervenants aussi expriment une forte satisfaction : ils ont l’impression d’avoir :
- permis le dialogue et le débat,
- responsabilisé les élèves en suscitant leur réflexion. Le contact avec les élèves s’en trouve d’ailleurs modifié par la suite. De façon très majoritaire, tant au niveau des intervenants que des élèves, il ressort que "les séances sont trop courtes".

Les parents d’élèves, après certaines réactions (hilares) d’incompréhension devant l’intitulé du projet, ou de confusion avec les cours de reproduction humaine, ont vite compris l’intérêt de pérenniser une telle action, qui a été dès lors inscrite au Projet d’Etablissement.

Bibliographie

Voici tous les documents sur lesquels nous nous appuyons :
-  "Repères - L’Education à la sexualité et à la vie", 2001, Ministère de l’Education Nationale
- "Education à la sexualité au collège" Chantal Picod- Christophe Guigné, CRDP Académie de Grenoble
- "Adolescence, amour et sexualité- Photolangage pour dynamiser la parole et l’écoute" Claire Bélisle, Editions Chronique Sociale : nous nous en servons pour la première partie des séances de 5ème.

Document écrit et transmis par Anne Escarguel, pour l’équipe "Education à la sexualité" du collège Vaugelas, Meximieux.