Accueil du site > Ressources scientifiques > Biologie > Respiration mitochondriale : résultats

Respiration mitochondriale : résultats EXAO

  • Technique

  •  
    Grâce à un hachoir électrique, broyer 50 g de cœur de bœuf dans 100 mL de tampon phosphate-saccharose à pH 7. Presser le mélange dans un torchon, diluer si nécessaire avant de mettre un bulleur d’aquarium dans l’extrait. Voir le protocole détaillé.
     
  • Action du glucose, du succinate

  •  
    Dans 5 mL de suspension de mitochondries, on a injecté ici 0,2 mL de glucose à 5% et 0,2 mL de succinate à 20%.

     
  • Blocage par l’antimycine

  •  
    Ce poison permet de vérifier que l’on a bien une respiration mitochondriale. Cette substance est dangereuse et n’est pas à utiliser avec des élèves.

     
  • Blocage par des extraits de laurier-cerise

  •  
    L’action de poison comme l’antimycine présente des risques, il est préférable, avec des élèves, d’utiliser des extraits de feuilles de laurier-cerise par exemple qui libèrent de l’acide cyanhydrique par broyage mais sans risque d’empoisonnement.

    L’extrait utilisé doit être assez concentré : une dizaine de feuilles broyées dans 50 mL d’eau.

    On injecte 0,4 à 0,5 mL d’extrait pour 5 mL de suspension de mitochondries.