Etude de la convergence de plaques lithosphériques par GPS

Le GPS (Global Positioning System) est un système de géodésie spatiale permettant le positionnement d'un grand nombre de sites mondiaux en trois dimensions (latitude, longitude, altitude) ainsi que la mesure du temps.

Cliquer pour obtenir d'autres explications concernant les données et leur traitement.

Les données sont téléchargées sur le site américain FTP Numerical Results.
Pour un lieu géographique, on pourra se servir de trois fichiers portant les extensions lon pour la mesure du déplacement du point en longitude, lat en latitude et rad en altitude.

Des exemples ont été choisis pour illustrer la subduction et la collision.

Pour l'étude de la subduction sous le Chili, les sites intéressants sont EISL (Île de Pâques), SANT (Santiago du Chili).

Un autre site présente une particularité intéressante : AREQ (Aréquipa au Pérou).

Pour l'étude de la subduction dans l'océan Indien les sites intéressants sont BAKO (près de Djakarta à Java), BAN2 (Bangalore en Inde), COCO (îles Cocos), DGAR (île Diego Garcia), NTUS (Singapour).

Pour l'étude de la collision Inde - Asie les sites seront BAN2 (Bangalore en Inde) et LHAS (Lhassa au Tibet).

Pour utiliser facilement les données dont il est question dans ces pages, télécharger préalablement le fichier Excel format_graphe.xls qui contient des macros permettant d'automatiser certaines tâches. A l'ouverture, cliquer sur le bouton Activer les macros si cet avertissement apparaît.
Lire attentivement le mode d'emploi pour le déclenchement des macros.
Sans fermer ce fichier, ouvrir, dans Excel, un fichier .lat ou .lon et cliquer tout de suite sur fin. Le fichier texte est mis en colonnes.
Déclencher alors les macros.

On peut également utiliser le logiciel de JF. Madre Tri_GPS téléchargeable gratuitement, qui permet de visualiser directement les vecteurs. Un double clic sur une station la rend fixe, les vecteurs représentent alors les vitesses de déplacement relatives par rapport à cette station.

Les extraits de cartes utilisés ici ont été réalisés à partir du logiciel Sismolog des Editions Chrysis.