Zoologie

Gecko, <em>Phelsuma madagascariensis grandis</em>. Lézard diurne dont les dessins sont variables, même entre individus de la même espèce. C'est le gecko le plus coloré,  vert avec des petites taches rouges. [74055 views] Poisson clown (Amphiprion) et anémone de mer, aquarium d'Antibes. [56182 views] Guêpe (Hyménoptères, <em>Polistes sp</em>). Ce sont des insectes sociaux qui forment des colonies annuelles.  La colonie est constituée, au printemps, par la reine, une femelle fécondée à la fin de l'été précédent. [35465 views] Chouette Hulotte (Strigiformes, Strigidés, <em>Strix aluco</em>). Répandue dans les bois, niche en général dans le creux des arbres. [32935 views] Coati : mammifère omnivore vivant dans les forêts tropicales d'Amérique centrale. [27129 views] La marmotte (Mammifères, Rongeurs, Sciuridés, <em>Marmota marmota</em>) mesure environ 50 cm et se trouve  dans les Alpes entre 1500 et 3000 m d'altitude. Elle est active durant tout l'été, mais quand vient l'hiver, elle descend dans son terrier et s'endort. Durant l'hibernation, la température du corps s'abaisse jusqu'à 4°C, la respiration et les battements  du cœur se ralentissent considérablement. Elle utilise alors ses réserves de graisse accumulées pendant l'été. [26853 views] <em>Buthus occitanus</em> - Le Scorpion jaune peut atteindre 6/8 cm de long, on peut le trouver assez facilement dans les pays méridionaux, sous les pierres en journée. Sa piqûre est douloureuse mais   non mortelle. [20515 views] Méduses (Cnidaires, <em>Aurelia aurita</em>), aquarium de La Rochelle. [17776 views] <em>Papilio machaon</em> - Machaon ou Grand Porte-queue, superbe papillon. Pond sur des Ombellifères. [23922 views] Sphinx tête de mort (<em>Acherontia atropos</em> L., Insecta, Lepidoptera, Heterocera, Sphingidae). C’est le plus grand sphinx d’Europe, présent surtout dans le Sud, mais les années chaudes, il remonte volontiers vers le Nord. Puissamment armé d’écailles et de poils drus, il s’introduit dans les ruches d’abeilles et arpente les rayons pour prélever du miel directement à la fabrique… [13473 views] Accouplement chez l'escargot (hermaphrodisme). [14446 views] Varan de Komodo (<em>Varanus komodensis</em>) : également appelé "dragon de  Komodo", ce reptile, carnivore, est le plus grand lézard du monde. Il en  existe environ 4000 spécimens, répartis sur quelques îles indonésiennes (Flores, Komodo...). Cet individu (en liberté) mesure plus de 2 mètres. [13408 views] L'Eléphant d'Afrique (Mammifères, Proboscidiens, Eléphantidés, <em>Loxodonta africana</em>) est plus grand que celui d'Asie et ses oreilles sont plus larges. Sa trompe et ses défenses sont également plus longues. C'est le plus gros animal terrestre vivant. Il mesure 4 mètres de haut et 7 mètres de long et peut peser plus de 5 tonnes. Les éléphants se nourrissent d'herbe, du feuillage des arbres, de fruits et d'écorce. Ils consomment plus de 200 kilos de végétaux et boivent jusqu'à 180 litres d'eau par jour. Les éléphants déracinent également les arbres dont ils mâchent ensuite les racines. <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article24' target='_blank'> Voir l'article sur les proboscidiens</a>. [13099 views] Pic vert femelle (<em>Picus viridis</em>). Le Pic vert ou Pivert est connu pour les nids qu'il creuse en une quinzaine de jours dans un tronc de préférence vermoulu. Il se nourrit d'insectes xylophages mais aussi d'insectes du sol (larves, fourmis) et s'attaque parfois aux ruches. La couleur de la moustache (tâche oblongue sous l'oeil, en prolongement du bec) différencie le <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pic_vert2'>mâle</a> (moustache avec une tache rouge) de la femelle (moustache entièrement noire). [16179 views] Holothurie (Echinodermes), aquarium de La Rochelle. [11599 views] Tigre (Mammifères, Carnivores, Félidés, <em>Panthera tigris</em>), parc animalier de Peaugres. [11274 views] Renard dans le parc de Denali. [10601 views] Trufleur ou canard sarcelle d'hiver (Anseriformes, Anatidés, <em>Anas crecca</em>). Espèce présente en France à l'état sauvage, la Sarcelle d'hiver est le plus petit canard d'eau douce d'Europe. [14907 views] Imago de grande cigale commune (<i>Lyriste plebejus</i>) pendant le séchage des ailes. Photo prise sur un tronc de marronnier. [15732 views] Acarien rouge (<em>Trombidium holosericeum</em>). C'est un acarien commun qui a un aspect velouté. Il est prédateur et se nourrit d'oeufs d'insectes, d'autres acariens. [15772 views] Rascasse (Scorpaenidés, <em>Pterois volitans</em>), aquarium d'Antibes. [11969 views] Abeilles : alvéoles fraîchement construites (car blanches). Au fond de ces alvéoles, on distingue un petit 'grain de riz' (d'environ 2mm)... La reine est passée par là et a pondu un oeuf dans chacune de ces alvéoles. [12391 views] Escargot de Bourgogne, gastéropode, 8cm, consomme des végétaux, espèce protégée. [17338 views] Babouin (Mammifères, Primates, Cercopithécidés, <em>Papio anubis</em>). Les babouins sont de gros animaux au museau nu, très allongé. Ils ont des espaces de peau nue sur la face, la poitrine ou le postérieur, où ils exhibent des couleurs vives : rouge, bleu ou violacé. Comme beaucoup de primates, les babouins vivent en bandes organisées. Le babouin ne se sent en sécurité qu'à l'intérieur de cette bande, dominée par quelques mâles puissants qui en assurent la défense. Leur marche est celle des quadrupèdes avec leur queue ramenée à la manière d'un arc. [10033 views] Eclosion de mantes religieuses (<em>Mantis religiosa</em>, Orthoptéroïdes, Mantoptère, Manteidae) sur une oothèque. [11430 views] Hérisson (Mammifères, Insectivores, Erinacéidés, <em>Erinaceus europaeus</em>) : il porte environ 6 000 piquants érectiles, d'une durée de vie d'environ 18 mois et remplacés irrégulièrement. Le Hérisson consomme surtout des invertébrés terrestres (lombrics, limaces), parfois des grenouilles, des lézards, de jeunes rongeurs, des œufs, des fruits et champignons. [9680 views] Les lionnes (Mammifères, Carnivores, Félidés, <em>Panthera leo</em>) mesurent 107 cm au garot pour une longueur de 140 à 175 cm. Elles pèsent 120 à 180 kilos. En général, ce sont les lionnes qui vont chasser mais ce sont toujours les mâles qui mangent en premier, puis viennent les femelles et les lionceaux. <A HREF='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=lion'>Voir aussi</A>. [10366 views] La superbe larve du non moins superbe Machaon (ou grand Porte-queue - <em>Papilio machaon</em>). Vit surtout sur des Ombellifères (comme la carotte sauvage). [11198 views] Escargot petit gris (<em>Helix aspersa</em>) : phénomène d'accouplement réciproque de ce gastéropode hermaphrodite. [12407 views] Une tortue géante (<em>Geochelone gigantea</em>) sur l'île de Cousin aux Seychelles. C'est un des plus grands mâles connu. [8916 views] Méduse échouée sur la plage. Ombrelle d'environ 30 cm de diamètre. Vraisemblablement <em>Rhizostoma pulmo</em>. [17388 views] Agame (Squamates, Lézards, Agamidés, <em>Agama agama</em>). Le mâle très coloré en période de reproduction, montre un comportement territorial agressif et hoche de la tête pour marquer son territoire vis à vis des autres prétendants. [8022 views] Nid et oeufs de merle noir <i>Turdus merula</i>. [13114 views] Vautours sur une carcasse de buffle. Vautour charognard, <em>Necrosyrtes monachus</em>. [10739 views] Goéland argenté. <em>Larus argentatus</em>. [10521 views] La roussette ou chauve souris (<em>Pteropus seychellensis</em>). Elle vit aux Seychelles. Elle est diurne et frugivore. Elle est consommée dans ces îles en pâté ou rôtie (elle a un délicat goût de gibier). On remarque ses pattes à l'arrière mais aussi son doigt griffu qui à la tombée de la nuit lui permet de s'accrocher la tête en bas dans les arbres pour passer la nuit. [8092 views] Abeilles : côte à côte une ouvrière et un faux bourdon. Le mâle (faux bourdon) est reconnaissable à ses 2 gros yeux et à son abdomen coupé au 'carré'. [9547 views] Plaque incubatrice de femelle de faucon crécerelle : zone sans plume et très irriguée afin d'apporter un maximum de chaleur aux oeufs et aux oisillons. [11079 views] <em>Agrius convolvuli</em>, le Sphinx du Liseron est doté d'une trompe qui peut atteindre 10 cm et lui permet d'aspirer le nectar de fleurs à corolle tubulaire très profonde, comme celles de l'hibiscus, du pétunia, du liseron ou du tabac. C'est une espèce tropicale qui migre chaque été en traversant la Méditerranée pour rejoindre l'Europe. Insecte, Lépidoptère (papillons), Sphingidae. [8066 views] La mygale à chaussette (<i>Atypus affinis</i>) est une petite mygale que l'on peut trouver en France. Elle vit dans une "chaussette" de soie enfouie dans le sol. Elle se place à l'affut près de la surface, et attrape les proies qui passent trop près de l'entrée de la chaussette. [8538 views] Le Lion (Mammifères, Carnivores, Félidés, <em>Panthera leo</em>) est de couleur unie, brun clair à ocre foncé. A partir de 3 ans, les mâles présentent une crinière. Celle-ci grandit et fonce avec l'âge. Les mâles mesurent environ 120 cm à l'épaule et 170 à 250 cm de longueur. Ils pèsent entre 150 et 250 kg. Ce sont toujours les mâles qui mangent en premier, puis viennent les femelles et les lionceaux. Un lion consomme en moyenne 7 kilos de viande par jour. <A HREF='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=lionnes'>Voir aussi</A>. [7927 views] Sanglier (Artiodactyles, Suiformes, Suidae, <em>Sus scrofa</em>). Il a la forme et le groin du cochon domestique, mais son corps est recouvert d’un épais pelage. Le mâle peut atteindre plus de 150 kg. Sa mâchoire a de puissantes canines qui servent de pioches et de défenses. [9228 views] Alpaca ou Alpaga. <em>Lama pacos</em>. Camélidé d'Amérique, plus petit que le lama, poils plus longs, laine recherchée. Domestique. Vers 4000 m d'altitude. [7476 views] Le Zèbre (Mammifères, Périssodactyles, Equidés, <i>Equus hippotigris</i>) a une robe noire rayée de blanc. Ils vivent le plus souvent en groupe constitué d'un mâle et de plusieurs femelles. [7673 views] Un barrage construit par les castors sur un cours d'eau. [7739 views] Ecureuil gris. <em>Sciurus griseus</em>. [9694 views] Pyrrochore ou gendarme (<em>Pyrrhochoris apterus</em>). [8633 views] Troupeau d'éléphants dans la savane. [9990 views] La Bernache, oie sauvage vivant dans une région marécageuse de la presqu'île de Kenai en Alaska [7075 views] Chiracanthe ponctuée (<em>Chiracanthium punctorium </em>Villers, Arachnida, Aranea, Clubionidae). Une sacrée Araignée, chez qui (ce n’est généralement pas la règle dans cet ordre d’Arachnides) le mâle est de taille fort respectable. La taille de ses chélicères est vraiment impressionnante chez lui. Et si les Araignées en France (métropolitaine !) ne peuvent généralement pas mordre, car leurs chélicères sont trop petits, ce n’est pas le cas de cette espèce. De plus, et c’est encore plus rare chez nous, le venin a un effet certain sur les humains et la blessure cicatrise souvent mal. [8565 views] Renard roux (<em>Vulpes vulpes</em>). Mammifère de l'ordre des carnivores, famille des canidés. [7399 views] Kangourou : marsupial endémique de l'Australie. Le petit passe la première partie de sa vie fixé à la mamelle dans la poche maternelle. Elle constitue pour les plus grands un refuge apprécié bien qu'exigu ! [6625 views] Le koala est un mammifère marsupial en voix d'extinction du fait de la réduction de son habitat. Il se nourrit exclusivement de feuilles d'eucalyptus qui rendent sa chair peu attirante pour les prédateurs. [7098 views] Les castors utilisent les végétaux pour leur alimentation et pour leurs constructions. [6841 views] Lion et lionne (<em>Panthera leo</em>). [8337 views] Larve de fourmilion : <em>Myrmeleon formicarius</em>. Les Fourmilions sont des insectes Névroptères, de la famille des Myrméléonidés, qui à l'état adulte ressemblent à des libellules. Globalement ovoïde, et très trapue, la larve du fourmilion atteint le cm. La tête est relativement petite, plate, et allongée. Elle est dotée de mandibules très longues, fortement denticulées, et les extrémités recourbées en crochets sont particulièrement acérées. En outre ces mandibules sont canaliculées ce   qui permet à la fois d'injecter des sucs digestifs, et bien sûr de   réabsorber le tout après liquéfaction des tissus de la victime. Une fois cette dernière littéralement vidée de toute substance, la dépouille est rejetée à l'extérieur de l'entonnoir, un piège au fond duquel elle vit. [8740 views] Taureau et vache de race Aubrac (Artiodactyle, Bovidae, <em>Bos taurus</em>). Sur l'élevage dans cette région voir le site   http://www.race-aubrac.com/ [8521 views] Poissons clowns au milieu d'une anémone de mer, Nausicaa. [7462 views] <em>Asteria rubens</em> (Echinodermes, Astéridés). Cette étoile de mer se rencontre sur les littoraux rocheux jusqu’à 200 m de profondeur où elle peut atteindre 50 cm de diamètre, mais elle mesure plus généralement de 10 à 15 cm. Prédateur vorace, elle se nourrit surtout de coquillages : elle entrouvre leur coquille puis elle dévagine son estomac qui vient directement au contact de la proie pour la digérer. [10188 views] L’Epeire feuille de chêne (<em>Aculepeira ceropegia </em>(Walckenaer), Aranea, Araneidae). Araignée de taille moyenne qui tisse une toile géométrique (orbitèle) dans les haies et bordures de prés. Le dessin sur son abdomen lui a valu ce drôle de nom botanique. [8319 views] Ponte d'escargot trouvée sous un caillou dans le lit asséché d'un ruisseau. La ponte est constituée d'une petite dizaine d'oeufs, appartenant probablement à <em>Helix aspersa</em>. [7910 views] Nautile (<em>Nautilus Pompilius</em>). Céphalopode marin de l’océan indien et du pacifique. [9370 views] Lamas : <em>Lama glama</em>, le plus grand camélidé d'Amérique. Domestique. [6771 views] <em>Triops sp.</em>, 3 cm. Les triops sont des Crustacés de la classe des Branchiopodes. Ils vivent dans des mares temporaires où ils peuvent atteindre une dizaine de centimètres de long. Leurs œufs résistent à la déshydratation et peuvent rester en dormance plusieurs années. C’est d’ailleurs ces œufs que l’on trouve dans les kits d’élevage disponibles dans le commerce. En France, les espèces <em>Triops cancriformis</em> et <em>Lepidurus apus</em> ont été recensées. [8779 views] Lézard ocellé - <em>Timon lepidus</em> (ex. <em>Lacerta lepida</em>) - Ce Lézard vert méridional est très impressionant. Il se reconnait par   ses taches bleutées sur ses flancs (ocelles) et des striations faites   d'écailles noires. Se nourrit d'Insectes. Animal protégé. [7467 views] Iguane mâle (Iguanidae, <em>Iguana sp</em>) de l'Ilet Chancel. [6729 views] Mygale probablement <i>Aphonopelma seemani</i> (Arthropodes arachnides) taille environ 10 cm de long. [7627 views] Des phoques sur un iceberg en Alaska. Comme les otaries ce sont des pinnipèdes. On les distingue des précédents car ils se traînent sur le ventre ne pouvant ramener leurs pattes arrière sur le côté et leurs oreilles sont dépourvues de pavillon. [6185 views] Le bouquetin des Alpes (Mammifères, Artiodactyles, Bovidés, <em>Capra ibex</em>) est une espèce de chèvre sauvage caractérisée par ses énormes cornes incurvées vers l'arrière qui, chez le mâle, peuvent mesurer jusqu'à 140 cm. On le trouve sur les terrains escarpés, entre la limite des forêts et celle des neiges. Menacé d'extinction à une époque, il est aujourd'hui protégé dans les Alpes. [10761 views] L'Impala (Mammifères, Artiodactyles, Bovidés, <em>Aepyceros melampus</em>) est une antilope. Son dos est droit et ses membres sont fins. Le mâle porte des cornes en forme de lyre. Sa robe est de couleur marron sur la moitié supérieure de son corps, brun clair sur le bas et blanc sur le ventre. Il peut faire des bonds de 10 mètres de long et de 3 mètres de haut et galoper à 60 km/h. C'est un animal grégaire : le troupeau comprend plusieurs dizaines de bêtes. Les impalas se mêlent souvent aux zèbres et aux gnous. L'impala se nourrit d'herbe et de plantes. Il est la proie de nombreux carnivores comme les lions, les léopards et les hyènes. [9071 views] Autruche (Oiseaux, Ratites, <em>Struthio camelus</em>). L'autruche est le plus grand des oiseaux. Elle a un corps massif au plumage abondant. Le mâle est noir et blanc au bout des ailes et la femelle est de couleur gris-brun. Ses longues pattes sont puissantes et ne possèdent que deux doigts. Ses ailes sont trop petites pour lui permettre de voler. [6615 views] Buffle femelle (Mammifères, Artiodactyles, Bovidés, <em>Syncerus caffer</em>). Voir <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bufle1'>mâle et femelle sur la photo suivante</a>. [6908 views] Essaim d'abeilles commençant à s'agglomérer sur une branche. Printemps, période d'essaimage (fin de journée ensoleillée).<br />
Photo : 1 - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim2'>2</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim3'>3</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim4'>4</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim5'>5</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=ruche1a'>6</a> [7114 views] Kangourou : marsupial endémique de l'Australie. Le petit passe la première partie de sa vie fixé à la mamelle dans la poche maternelle. Elle constitue pour les plus grands un refuge apprécié bien qu'exigu ! [6051 views] Des saumons remontent une rivière d'Alaska non loin de Valdez. Ici des mâles qui arrivent sur le lieu de reproduction juste avant l'arrivée des femelles. [6215 views] L’Epeire fasciée ou Argiope frelon (<em>Argiope bruennichi</em> (Scopoli), Aranea, Araneidae). Adepte des prés non fauchés, il lui faut de hautes herbes pour tendre son piège de soie. Son fil très robuste est bien connu sous le nom de dragline 2.4. (2 fois plus résistant et 4 fois plus élastique que l’acier !). [6470 views] Faucon pélerin : <em>Falco peregrinus</em>. Faucon de grande taille (40 cm avec un assez fort dimorphisme sexuel, le mâle est appelé tiercelet car en général, il est un tiers moins volumineux que la femelle qui peut faire jusqu'à 45 cm et 1,3 kg - cette différence de taille est bien pratique puisqu'en couple au moment de la reproduction, ils augmentent leur panel de proies) avec sur cette vue de la tête d'un juvénile, une bonne partie des caractéristiques des Falconidés : oeil   rond de grande taille, dent sur le bec (permet de tuer les proies après   capture en vol), frelon dans les narines (crée une turbulence qui permet à l'animal de respirer alors que le vol peut être très rapide - on parle de 200 km/h voire plus lors de piqués sur des proies). On devine son masque d'Horus sur la tête. Se nourrit d'oiseaux qu'il attrape en vol après un piqué (ornithophage). Animal protégé comme tous les Rapaces, repeuple petit à petit les endroits pourvus de falaises. [9459 views] Jeune élan mâle dans la presqu'île de Kenai en Alaska. C'est le plus grand des cervidés de l'Alaska. Il se nourrit principalement de plantes poussant dans les marais. Les bois poussent et tombent chaque année. [5867 views] Gnous (Mammifère, Artiodactyles, Bovidés, <em>Connochaetes taurinus</em>). Ce sont des antilopes massives. Leur robe est gris fauve nuancée de bleu avec des rayures verticales, noires ou gris foncé sur le cou et les flancs. Les gnous vivent en groupes qui atteignent parfois plus de 100 000 bêtes. C'est un mâle dominant qui dirige la troupe lors des migrations. [6283 views] Pélican brun. <em>Pelecanus occidentalis</em>. [7204 views] <em>Spreo superbus</em> ou <em>Lamprotornis superbus</em> (spréo superbe). Ordre : Passeriforme, Famille : Sturnidae. Oiseau d'Afrique du nord et de l'est qui se nourrit d'insectes, de vers, de fruits et de graines. [6101 views] <em>Helix pomatia</em>, Escargot de bourgogne, Mollusque, Gasteropode. [6206 views] Le Colobe roux (Mammifères, Primates, Cercopithécidés, Colobinés, <em>Colobus badius</em>) est une espèce endémique de Zanzibar. Ils sont différents des autres Colobes du continent par les motifs de leur pelage, leurs cris ou leurs habitudes alimentaires. Le Colobe roux est un singe au visage noir entouré d'une couronne de longs poils blancs. A partir de l'âge de 6 mois, l'arrière de sa tête et son dos deviennent rouges. Ils vivent en groupes de trente à cinquante individus, comprenant un nombre important de femelles et très peu de mâles. Ils se nourrissent de jeunes feuilles, de fruits verts et de graines. Bien que protégés, les Colobes roux sont menacés d'extinction. Leur survie ne dépend que de la protection de leur habitat naturel. Cet habitat naturel est de plus en plus détruit pour les besoins de la population en terrains, bois et charbon. [5952 views] Condor des Andes. <em>Vultur gryphus</em> Ciconiiformes Cathartidés. C'est le plus grand oiseau pouvant voler, son envergure peut dépasser 3 m.  Le condor est un charognard.   Nous avons ici une femelle car la tête ne porte pas de crête et la couleur blanche du dessus des ailes indique qu'il s'agit d'un oiseau adulte. [9377 views] Girafe réticulée (<em>Giraffa camelopardalis</em>). [6283 views] Scéliphron ou Pélopée (<em>Sceliphron sp.</em>, Insecta, Hymenoptera, Sphecidae). La famille des Sphégiens recèle de magnifiques chasseurs d’Insectes, qu’ils paralysent de leur dard empoisonné. Ils amassent cette "viande" conservée vivante, mais immobilisée, dans une cavité existante, qu’ils creusent ou qu’ils fabriquent. Une fois la quantité suffisante, un œuf est pondu et la larve a tôt fait d’éclore et de ronger tout son garde-manger, en quelques courtes semaines. Les Sceliphrons se sont quant à eux spécialisés dans la capture de petites Araignées, qu’ils déposent dans une petite loge faite de boue séchée. [6566 views] Pou de tête femelle (<em>Pediculus humanus capitis</em>). Face dorsale à gauche, ventrale à droite ; longueur 3,5 mm. Les poux sont hématophages, aptères, possèdent trois paires de pattes munies de griffes. L'abdomen est pointu chez le mâle et terminé par deux lobes postérieurs chez la femelle.  Les femelles pondent 3 à 10 œufs par jour qui se fixent sur les cheveux grâce à une substance appelée cément. L'ensemble constitue la lente. Les œufs mesurent environ 0,8 mm. Ils éclosent en 6 à 10 jours pour donner des larves qui subissent trois mues successives avant de devenir un adulte.  Ce cycle dure environ 3 semaines. [10725 views] Serres d'un Faucon pélerin. Adaptation à un régime ornithophage (mange des oiseaux capturés en plein vol) avec de   très longs doigts qui peuvent enserrer plus facilement des oiseaux ayant   une forme plutôt ronde et de grandes griffes qui permettent de traverser   les différentes couches de plumage. Par ailleurs, une autre adapation à   ce mode de chasse est la "dent" que l'on trouve sur le bec et qui permet   de dénuquer ses proies à peine capturées. [6998 views] Lézard vert (<em>Lacerta bilineata</em>). C'est un des plus grand lézard que l'on peut trouver en France. Le dimorphisme sexuel est très marqué : les mâles sont plus grands et plus robustes et leur gorge se colore en bleu pendant la saison des amours. [7737 views] Cerf mulet. <i>Odocoileus hemionus</i>. [6916 views] Indice de l'alimentation des animaux. Un tronc rongé montre nettement les traces des incisives  du castor. [5699 views] Pyrrhocores ou Gendarmes sur un tapis de lierre. Les Gendarmes manifestent une préférence marquée pour le soleil et la lumière. [5754 views] La girafe (Mammifères, Artiodactyles, Giraffidés, <em>Giraffa camelopardalis</em>) a deux petites cornes recouvertes de velour et à l'extrémité arrondie. Sa robe présente des tâches marrons sur fond fauve. Il existe une seule espèce de girafe mais plusieurs sous espèces, qui se différencient par la forme de leurs tâches. Un adulte mesure environ 5,30 mètres mais peut atteindre 5,80 m. C'est le plus haut des mammifères terrestres. L'adulte mâle pèse plus de 1,5 tonne et la femelle 1 tonne. Les girafes se nourrissent du feuillage des arbres, principalement des acacias. Leur langue préhensile, qui peut atteindre 50 cm, permet d'attraper les feuilles les plus hautes. [5799 views] Le Dik-Dik (Mammifères, Artiodactyles, Bovidés, <em>Madoqua kirki</em>), ravissante antilope de la taille d'un grand lièvre, prospère dans les steppes arbustives. Grâce à se petitesse, cet animal peut brouter dans les sous-bois et atteindre des zones peu accessibles aux grands ruminants mangeurs de feuilles. [5421 views] Les otaries forment une colonie au bord d'un fjord d'Alaska. Contrairement aux phoques elles peuvent se déplacer au sol de façon quadrupède et possèdent une oreille avec un pavillon. [5405 views] Crabe circulaire (Arthropodes, Crustacés, Décapodes, <em>Atelecyclus undecimdentatus</em> ?). Commun en Atlantique, rare en Méditerrannée, il vit sur les fonds sableux peu profonds, dans la zone de balancement des marées. [6476 views] La Corneille noire (<em>Corvus corone</em>) est un Corvidé commun. Elle est entièrement noire ce qui la distingue de la Corneille mantelée, du Corbeau freux notamment. Le grand corbeau (<em>Corvus corax</em>), entièrement noir également est beaucoup plus gros et vit essentiellement en montagne.<br />  Classification : Tétrapodes / Amniotes / Sauropsides / Diapsides / Archosauriens  Oiseaux / Passériformes [11932 views] Jument, femelle du cheval (Vertébrés, Mammifères, Equidés, Ongulés, Périssodactyles, <em>Equus caballus</em>). Animal domestique, le cheval appartient à l’ordre des périssodactyles, c’est-à-dire aux ongulés munis d’un nombre impair de doigts. L’un de ces doigts est prédominant et assure le principal appui au sol de l’animal. La famille des Equidae (équidés) réunit également les ânes et les zèbres. [6195 views] Prédation : une mante religieuse a capturé une grande sauterelle verte qu'elle est en train de dévorer. [7348 views] Vache domestique (Artiodactyle, Bovidae, <em>Bos taurus</em>). Elle est élevée pour son lait et pour la production de viande. Le taureau est le mâle de la vache, un boeuf est un taureau castré, un veau est un petit de moins d'un an, une génisse est une jeune vache qui n'a pas encore vélé.  [5343 views] Chouette effraie (<em>Tyto alba</em>) : comme la plupart des Rapaces nocturnes, elle est capable de chasser les nuits sans lune grâce à une ouie hyper développée.   Notez le masque autour des yeux, fait de plumes plus rigides faisant comme un pavillon et permettant d'orienter les sons vers les oreilles qui sont situées vers les yeux (de plus, les oreilles ne sont pas tout à fait la même hauteur ce qui améliore la stéréophonie et permet de localiser plus précisément l'origine du bruit). Niche dans les greniers et les clochers d'église.   Photo prise à l'ex-centre de soin de l'Aile Brisée.<br />     Classification : Tétrapodes / Amniotes / Sauropsides / Diapsides / Archosauriens / Oiseaux / Strigiformes [5783 views] Couleuvre vipérine (<em>Natrix maura</em>) : petite couleuvre pouvant atteindre 80cm, ses écailles corporelles sont très carénées. Elle est non venimeuse et inoffensive. Elle se nourrit de poissons et d'amphibiens. Cette couleuvre est très inféodée au milieu aquatique : elle nage et plonge remarquablement. Vue d'ensemble montrant la posture  et les couleurs pouvant rappeler celles d'une vipère (qui elle présenterait des pupilles verticales). [7251 views] Araignée loup (<em>Hogna radiata</em>, Arachnides, Lycosiidae). Les lycoses, dotées d'une bonne vue et très rapides, chassent en poursuivant leurs proies et ne construisent pas de toile. [5505 views] Fourmis coupeuses de feuilles (<em>Atta cephalotes</em>) : présentes dans toutes les forêts tropicales d'Amérique centrale et du Sud (ici au Costa Rica), elles utilisent les feuilles pour leur culture de champignons. Elles y prélèvent 15% de la production de feuilles et consomment plus de végétation que tous les autres végétariens réunis (réf. National Geographic de juillet 1995). [5389 views] Zèbres de Burchell (Mammifères, Périssodactyles, Equidés, <i>Equus burchelli</i>) devant un acacia parasol (<i>Acacia tortilis</i>). Au fond, on voit un "pan", cuvette argileuse asséchée. [6310 views] Vigogne : <em>Vicugna vicugna</em>. Camélidé sauvage d'Amérique du Sud, plus petit que le lama. Espèce protégée. [5584 views] L'iguane commun est un reptile des forêts tropicales américaines. Jeune il se nourrit d'insectes. Adulte il consomme aussi des végétaux. [5573 views] Chacal à chabraque (Mammifères, Carnivores, Canidés, <i>Canis mesomelas</i>). [5642 views] L'Hippopotame (Mammifères, Artiodactyles, Hippopotamidés, <em>Hippopotamus amphibius</em>) est apparenté aux Cétacés. Son corps est cylindrique. Sa peau, fine et glabre, a une teinte rosée. Ses pattes, courtes, sont munies de 4 doigts reliés par une membrane. Sa tête est massive. Ses narines, ses yeux et ses petites oreilles repliables sont situés haut sur le crâne autorisant une immersion maximale. Sa denture est impressionnante, particulièrement ses canines inférieures qui forment des défenses. Mesurant jusqu'à 4,50 mètres pour un poids de 3 tonnes, il passe ses journées dans l'eau douce et boueuse pour se protéger du soleil. Il se nourrit d'herbe et de graminés à proximité des berges. Mais, à la nuit tombée, il s'éloigne des berges pour rejoindre des pâturages par des sentiers précis, parcourant pour celà jusqu'à 10 kilomètres. [5301 views] Lagopèdes dans le parc de Denali en Alaska. En été leur plumage est coloré et offre un mimétisme remarquable avec les végétaux. En hiver il deviendra blanc et se confondra avec la neige environnante. [5174 views] Cygne blanc tuberculé mâle caractérisé par un bouton renflé à la base de la mandibule supérieure. Son envergure est d'environ 1,50m, son poids de 20 kg. Il vit sur la Seine et les lacs avoisinants, se nourrit d'algues. [7726 views] Le coucher des chauves-souris (<em>Pteropus seychellensis</em>) dans un arbre à pain à Mahé aux Seychelles. Suspendues comme des gros fruits orangés, la tête en bas elles s'installent pour passer la nuit dès 6 heures chaque soir. [5060 views] Apollon (Ordre des lépidoptères, Famille des Papilionidae, <em>Parnassius apollo</em>). Ce papillon habite les massifs montagneux jusqu'à 2500 m. Il est considéré comme une espèce relique de l'aire tertiaire ayant survécu à la dernière glaciation. Cette espèce est protégée en France. [6335 views] Couvaison. Le noddi à bec grêle (<em>Anous tenuirostris</em>) forme d'importantes colonies sur l'île Cousin aux Seychelles. Son nid est formé de feuilles et d'algues cimentées par du guano. [5235 views] Le poussin et l'adulte du petit phaéton (<em>Phaëton lepturus lepturus</em>) ou "paille en queue" nom donné à cause de son élégante longue queue. Oiseau de mer courant dans l'océan Indien, ici à l'île Cousin aux Seychelles, il se nourrit de poissons et calmars. [5056 views] Condor des Andes. <em>Vultur gryphus</em> Ciconiiformes Cathartidés. C'est le plus grand oiseau pouvant voler, son envergure peut dépasser 3 m.  Le condor est un charognard. Nous avons ici un mâle car la tête porte une crête et la couleur blanche du dessus des ailes indique qu'il s'agit d'un oiseau adulte. [6613 views] Crâne d'éléphant, vue inférieure. Voir <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=elephant_crane1'>détail des molaires photo suivante</a>. [6196 views] Ephippigère des vignes (<i>Ephippiger ephippiger</i>, Orthoptère, Tettigoniidae). Remarquer le pronotum en forme de selle de cheval et la tarrière de ponte. Elle se nourrit de feuilles de vigne, de chêne mais aussi d'insectes et de pontes. [5440 views] La Gazelle de Grant (Mammifères, Artiodactyles, Bovidés, <em>Gazella granti</em>) a des cornes, longues, lyrées et divergentes. Elle habite les espaces ouverts dans les plaines et sur les collines. Elle est sédentaire si la nourriture est suffisante. Les groupes sont d'importance variable. Elle se nourrit de plantes herbacées et peut se passer d'eau pendant longtemps. [5091 views] Ragondin (<em>Myocastor coypus</em>), mammifère rongeur pouvant atteindre 60 cm sans la queue. Sa fourrure est épaisse et imperméable, la queue est ronde, les pattes postérieures sont palmées. Herbivore, il vit dans les étangs. Originaire d'Amérique du Sud, il a été introduit en France au 19<sup>ème</sup> siècle pour sa fourrure. [8627 views] Molaires d'éléphant. Voir <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=elephant_crane'>vue générale du crâne photo précédente</a>. [5984 views] Sphinx tête de mort, larve (<em>Acherontia atropos</em> L., Insecta, Lepidoptera, Heterocera, Sphingidae). La chenille mature de ce papillon est énorme, elle atteint parfois 12 ou 13 cm. On la croise au sol alors qu’elle descend de son pied de patates (ou autres Solanaceae). La couleur de sa robe fonce alors dans la journée et devient orange. Elle recherche de la terre meuble pour s’enterrer et se transformer en chrysalide (nymphose). On distingue clairement les stigmates trachéens (orifices d’entrée d’air) sur chacun des segments de l’abdomen (ligne sur le flanc). En outre, la corne sur la partie postérieure de l’abdomen est caractéristique de la famille des Sphinx (presque toutes les espèces européennes en portent une). [7366 views] Mue intégrale d’une couleuvre d'Esculape (<i>Elaphe longissima</i>), 1 mètre de long.  Les animaux les plus apparentés aux serpents sont les lézards. Ils forment ensemble le groupe des Squamates. Tous les animaux de ce groupe ont des particularités communes : par exemple le fait que l'os carré, sur lequel s’articule la mandibule, est mobile. Cela permet une ouverture maximale de la bouche. Une autre particularité est de muer tout au long de leur vie. La mue permet de remplacer simultanément l’ensemble des écailles cornées par des écailles de plus grande taille, et donc d’accompagner la croissance corporelle générale par une augmentation de la surface du corps. La mue se fait en un seul tenant, comme un doigt de gant qui se retourne. [7229 views] Couleuvre vipérine (<em>Natrix maura</em>) : petite couleuvre pouvant atteindre 80cm, ses écailles corporelles sont très carénées. Elle est non venimeuse et inoffensive. Elle se nourrit de poissons et d'amphibiens. Cette couleuvre est très inféodée au milieu aquatique : elle nage et plonge remarquablement. Vue de détail de sa tête montrant des pupilles rondes caractéristiques des couleuvres, et sa langue fourchue, organe sensoriel olfactif (et non piquant !). [6539 views] Drosophile présentant des pattes à la place des antennes. Cette anomalie est le résultat de la mutation du gène homéotique appelé antennapedia (Antp). [5916 views] Morime rugueux (<i>Morimus asper (Sulzer)</i>, Insecta, Coleoptera, Cerambycidae, Lamiinae). Très gros longicorne (ou capricorne), sans ailes fonctionnelles (les élytres sont soudés), aux très longues antennes ; chez le mâle, elles atteignent le double du corps !  Les larves saproxylophages (mangent du bois en décomposition) habitent préférentiellement les troncs de hêtres, de chênes, mais aussi parfois ceux des conifères. En mangeant le bois mort, ils permettent son recyclage, c’est pourquoi les longicornes (et les autres saproxylophages) sont qualifiés de "régénérateurs des forêts". Mais les coupes intempestives et l’élimination quasi systématique des gros fûts manquent gravement à ces animaux, pourtant indispensables. [6208 views] Jeune babouin (<em>Papio ursinus</em>, Mammifères, Primates, Cercopithécidés) se nourrissant dans des crottes d'éléphant. [5310 views] Marthasterias glacialis - Grosse étoile de mer (Echinodermes) pouvant faire jusqu'à 80 cm. Contrairement à ce que l'on peut voir sur la photo, cette étoile de mer vit plutôt dans des milieux rocheux, de l'étage infralittoral et jusqu'à 180 m de profondeur. Elle se nourrit de   Mollusques (Bivalves) qu'elle va ouvrir à l'aide de ses bras. Par  l'ouverture, elle va faire passer son estomac pour digérer les parties   molles de sa proie (un exemple de digestion extracorporelle). [5829 views] Pinson des arbres : <em>Fringilla coelebs</em>, Fringillidés, Passeriformes. Il vit dans les jardins, les parcs, les forêts peu denses et en montagne jusqu'à 1500 m.  C'est un oiseau migrateur. Il part fin septembre pour revenir dès le mois de février. Il construit son nid en avril et niche deux fois de suite dans le même nid. La femelle pond 4 ou 5 oeufs et les petits sont nourris par les 2 parents avec des insectes et des chenilles. L'adulte se nourrit surtout de graines tombées au sol. La photo est celle d'un mâle. Les 2 sexes sont rès différents, la femelle est dans les tons verdâtres. [5627 views] Macareux moine (<em>Fratercula arctica</em>) : famille des Pingouins (Alcidés - à ne pas confondre avec les Manchots). Creuse un terrier dans la terre des falaises. Un seul jeune, nidicole. Vit en colonies. En hiver, il perd les plaques cornées et colorées qui ornent son bec et vit en mer. Se nourrit de poissons et de calamars qu'il va pêcher sous l'eau en "volant" sous l'eau grâce à des ailes de petites tailles. [6618 views] Rainette méridionale (<em>Hyla meridionalis</em>). Photographiée sur <em>Ficus benjamina</em>. [5443 views] L'essaim d'abeilles placé dans une ruche construira ses alvéoles dans des cadres de bois placés verticalement et parallèles les uns aux autres.<br />
Photo : <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim1'>1</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim2'>2</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim3'>3</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim4'>4</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim5'>5</a> - 6 [5113 views] Triton alpestre (<em>Triturus alpestris</em> (Laurenti), Amphibia, Urodeles, Salamandridae). Ce petit Amphibien est assez commun en France et loin d’être cantonné aux Alpes, bien qu’on le rencontre à plus de 2500 m d’altitude. Pourtant les alevinages en Salmonidae pour la pêche sportive (!) menacent dangereusement l’espèce dans les Alpes. [5855 views] Bubale roux (Mammifères, Artiodactyles, Bovidés, <em>Alcelaphus buselaphus</em>). [5643 views] L'essaim a été récupéré et installé dans un panier recouvert d'écorce de pin et placé dans une ruche. 4 jours plus tard, on peut voir les alvéoles en cire fraîche construites par les abeilles dans le panier.<br />
Photo : <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim1'>1</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim2'>2</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim3'>3</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim4'>4</a> - 5 - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=ruche1a'>6</a> [4935 views] Hyène (<em>Crocuta crocuta</em>). [6729 views] Couvaison (l'œuf peut être deviné sous la légère bosse des plumes ventrales). Le <em>Gybis alba</em> : 10000 couples vivent sur l'île de Cousin aux Seychelles (réserve ornithologique). Il ne fait pas de nid et pose son œuf unique dans des endroits précaires. [4642 views] L'épeire diadème (<em>Araneus diadematus</em>), ou araignée porte croix. Elle tient son nom du dessin en forme de croix sur son abdomen. Elle refait sa toile tous les jours car elle ne peut pas la réparer. On peut voir les restes des élytres d'une coccinelle sur la face ventrale. [5594 views] Vache de race tarine. 1,30m au garrot. C'est une vache élevée pour la qualité de son lait. Elle est particulièrement adaptée à la montagne tant pour ses terrains accidentés, que pour la rudesse du climat. Adulte elle porte des cornes caractéristiques. [5611 views] Faucon pélerin : <em>Falco peregrinus</em>. Faucon de grande taille (40 cm avec un assez fort dimorphisme sexuel, le mâle est appelé tiercelet car en général, il est un tiers moins volumineux que la femelle qui peut faire jusqu'à 45 cm et 1,3 kg - cette différence de taille est bien pratique puisqu'en couple au moment de la reproduction, ils augmentent leur panel de proies) avec sur cette vue de la tête d'un juvénile, une bonne partie des caractéristiques des Falconidés : oeil   rond de grande taille, dent sur le bec (permet de tuer les proies après   capture en vol), frelon dans les narines (crée une turbulence qui permet à l'animal de respirer alors que le vol peut être très rapide - on parle de 200 km/h voire plus lors de piqués sur des proies). On devine son masque d'Horus sur la tête. Se nourrit d'oiseaux qu'il attrape en vol après un piqué (ornithophage). Animal protégé comme tous les Rapaces, repeuple petit à petit les endroits pourvus de falaises. [5643 views] Grue couronnée (<em>Balearica pavonina</em>) : une des 14 espèces de Gruidés répertoriées dans le monde (en France, on peut parfois voir des Grues cendrées). Oiseau de grande taille (120 cm). Omnivore. [6669 views] Couleuvre d'Esculape (<em>Elaphe longissima</em>) : grosse couleuvre pouvant atteindre jusqu'à 2 mètres de long. Elle est non venimeuse, inoffensive et vraiment très peu agressive. Elle se nourrit de souris, de lézards et d'oiseaux. Elle se plaît dans les biotopes ensoleillés en plaine, le long des cours d'eau, les clairières et les landes boisées dégagées. On peut voir la posture générale de ce serpent ainsi que ses pupilles rondes, caractéristiques des couleuvres, et ses grandes écailles sur la tête. [28775 views] <em>Cicada orni</em> : la cigale du frêne. Un peu plus petite que la plébéienne (2,3 à 2,8cm), on la trouve sur les mêmes territoires et leurs chants se mélangent en été. Plus difficile à observer car elle passe inaperçue sur l'écorce de divers arbres. Photographiée ici sur olivier, elle est fréquente sur le frêne méditerranéen (oxyphylle). [5524 views] Otarie à fourrure du Cap (Mammifères, Pinnipèdes, Otaridés, <em>Arctocephalus pusillus</em>). On en trouve de grandes colonies sur la côte Atlantique de la Namibie à une latitude tropicale à cause du courant de Benguela qui apporte des eaux froides de l'Antarctique. [4905 views] Pyrrochores ou gendarmes (<em>Pyrrochoris apterus</em>, Hétéroptères). Les imagos hivernent en grand nombre et apparaissent tôt au printemps au pied des arbres à feuilles caduques dans les parcs et le jardins. [5175 views] Mante religieuse (<em>Mantis religiosa</em> L., Insecta, Dictyoptera, Mantidae). L’amante n’est pas si religieuse que cela, puisqu’elle s’adonne parfois à une forme de cannibalisme masculin. En effet, certaines femelles affamées n’hésitent pas à manger leur mâle au terme de l’accouplement, qui débute dans ces cas, souvent par une décapitation en règle. Ce phénomène a pour intérêt de "déstresser" monsieur, tout en conservant actives ses fonctions reproductrices (système nerveux centralisé oblige !). [5439 views] Un nandou : <em>Pterocnemia pennata</em>. Altitude 3600 m. [4556 views] Abeilles : extrémité de l'essaim qui remonte progressivement la branche sur laquelle il s'est posé.<br />
Photo : <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim1'>1</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim2'>2</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim3'>3</a> - 4 - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim5'>5</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=ruche1a'>6</a> [5044 views] Essaim presque entièrement posé à l'extrémité d'une branche de mimosa. Il est constitué d'environ 20 à 30 000 abeilles.<br />
Photo : <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim1'>1</a> - 2 - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim3'>3</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim4'>4</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim5'>5</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=ruche1a'>6</a> [4986 views] Merle Métallique (<i>Spreo superbus</i>) : Oiseau d'Afrique du nord et de l'est qui se nourrit d'insectes, de vers, de fruits et de graines. [6273 views] La Grande Sauterelle Verte (<em>Tettigonia viridissima</em> L., Insecta, Orthoptera, Ensifera, Tettigoniidae). C’est un Orthoptère commun dans nos campagnes, que les mâles animent de leur puissant chant, du début de l’été jusqu’en automne. A l’instar des autres Ensifères (Sauterelles, Grillons…, mais pas les Criquets), les femelles se reconnaissent grâce au long "couteau" qu'elles portent au bout de l'abdomen. Il ne sert nullement à piquer ou à couper, mais il s'agit de l'ovipositeur (organe de ponte) qui leur permet de pondre leurs œufs dans le sol ou la tige d’une plante. Cependant leurs puissantes mandibules peuvent infliger des morsures (parfois un peu douloureuses), si on les titille un peu trop ... [5631 views] Oryx (Mammifères, Artiodactyles, Bovidés, <em>Oryx gazella</em>). [5031 views] Flamants roses (Oiseaux, Phoenicoptériformes, Phoenicoptéridés, <em>Phoenicopterus ruber roseus</em>). Dans l'eau, ils fouillent la vase avec leur bec fort et recourbé. Ce dernier porte sur ses bords internes des lamelles transversales et obliques qui filtrent les algues microscopiques et les animalcules dont les oiseaux se nourrissent. Il doit sa couleur rose à l'ingestion d’une espèce de crevette (artémia). [4372 views] Otaries à fourrure du Cap. Mâle et femelle. [4847 views] Otarie à fourrure du Cap. Femelle allaitante. [5133 views] Faucon crécerelle : <em>Falco tinnunculus</em>. Rapace commun d'environ 34 cm. C'est une photo d'un juvénile comme le montre son plumage gris autour de   l'oeil, par la suite, on aura un masque plus contrasté (et encore plus   chez le mâle que chez la femelle). Comme tous les Falconidés, on peut   remarquer un gros oeil rond, un bec pourvu d'une "dent" et une   excroissance à l'intérieur de la narine appelée "frelon", adaptation à   un vol rapide. Capable de faire du surplace en battant rapidement les   ailes, on dit alors qu'il vole en Saint Esprit. Se nourrit   essentiellement de petits rongeurs. Animal protégé comme tous les   Rapaces, peut nicher en ville dans les clochers d'églises (ou autres grands édifices). [5718 views] Mante religieuse (<em>Mantis religiosa</em>, Orthoptéroïdes, Mantoptère, Manteidae). Le nom vernaculaire vient de son attitude, membres antérieurs repliés et accolés. Elle est  parfaitement adaptée à la chasse à l'affût. [4397 views] Piège à mouches tsé-tsé. Atirées par la couleur, les mouches sont tuées par un insecticide imprégnant la toile. [4753 views] Les requins sont en général des prédateurs pélagiques mais certains sont des charognards benthiques. Leur squelette est cartilagineux (classe des Chondrichtyens). Leur peau est rugueuse à cause des écailles d’origine dermique.   Leurs mâchoires sont garnies de dents disposées comme sur un rouleau et qui sont ainsi renouvelées en permanence.  <br />Mots clés : animal marin, vertébré, requin.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [5855 views] La Grenouille agile, <em>Rana dalmatina</em>, est une habitante commune des prairies et des jardins, elle est plus terrestre qu'aquatique. [4914 views] Hippopotame (Mammifères, Artiodactyles, Hippopotamidés, <em>Hippopotamus amphibius</em>). [4388 views] Vigognes : <em>Vicugna vicugna</em>. Camélidés sauvages d'Amérique du Sud. Altitude 4500 m. [4220 views] Abeille coupeuse de feuille ou Mégachile (<em>Megachile sp.</em>, Insecta, Hymenoptera, Apoidea, Megachilidae). Ces "drôles d’abeilles solitaires" entassent des réserves sucrées (pollen, nectar) dans de petites cavités existantes. Mais elles prennent tout de même la peine de fabriquer une cellule individuelle pour chaque œuf. Ces cellules ressemblent à de petits cigares, faits grâce à des morceaux de feuilles que les mères découpent proprement : un arc de cercle parfait, souvent sur les rosiers ... [4641 views] Troglodyte mignon (<em>Troglodytes troglodytes</em>, Avies, Passériformes, Troglodytidae). Minuscule Oiseau (le plus petit avec le Roitelet huppé), ne pesant que quelques grammes, il est bien camouflé et particulièrement difficile à repérer dans les buissons qu’il habite, où il construit un petit nid de mousse, en boule. Cependant, son chant est harmonieux et très puissant, ce qui permet sans nul doute de le caractériser. On le trouve dans la majeure partie de la France. [5192 views] Abeille ouvrière dont les paniers à pollen sont remplis. L'abdomen surèlevé montre qu'elle emet des phéromones dans l'air. [4294 views] Ephippigère des vignes (<i>Ephippiger ephippiger</i>, Orthoptère, Tettigoniidae). Remarquer le pronotum en forme de selle de cheval. Elle se nourrit de feuilles de vigne, de chêne mais aussi d'insectes et de pontes. [4201 views] <em>Cicada orni</em> : la cigale du frêne. Un peu plus petite que la plébéienne (2,3 à 2,8cm), on la trouve sur les mêmes territoires et leurs chants se mélangent en été. Plus difficile à observer car elle passe inaperçue sur l'écorce de divers arbres. Photographiée ici sur olivier, elle est fréquente sur le frêne méditerranéen (oxyphylle). [4407 views] Mante religieuse (<em>Mantis religiosa</em>, Orthoptéroïdes, Mantoptère, Manteidae). Le nom vernaculaire vient de son attitude, membres antérieurs repliés et accolés. Elle est parfaitement adaptée à la chasse à l'affût. [4374 views] <i>Viscacha, Lagidium peruanum</i>, rongeur de la famille des chinchillidés pouvant vivre vers 5000 m d'altitude. [8281 views] Eléphant d'Afrique (Mammifères, Proboscidiens, Eléphantidés, <em>Loxodonta africana</em>). Celui-ci fait partie de quelques centaines d'éléphants dits "du désert" vivant le long de la rivière Huab en Namibie sans communication avec d'autres populations car isolés par le désert. [4326 views] Lézard (<em>Podarcis sp.</em> ?). [4372 views] <em>Limax cinereoniger</em> - Limace noir-cendrée, commune dans les sous-bois (sauf dans le Sud-Ouest) mais aussi en montagne. Peut faire jusqu'à 20 cm. [4683 views] Abeilles : les ouvrières sont au travail sur ces cadres : construction des alvéoles et remplissage de miel ou de pollen. [4013 views] Couleuvre d'Esculape (<em>Elaphe longissima</em>) : grosse couleuvre pouvant atteindre jusqu'à 2 mètres de long. Elle est non venimeuse, inoffensive et vraiment très peu agressive. Elle se nourrit de souris, de lézards et d'oiseaux. Elle se plaît dans les biotopes ensoleillés en plaine, le long des cours d'eau, les clairières et les landes boisées dégagées. On peut voir la posture générale de ce serpent ainsi que ses pupilles rondes, caractéristiques des couleuvres, et ses grandes écailles sur la tête. [6673 views] Faucon Gerfaut (<em>Falco rusticolus</em>) : le plus gros des Falconidés européens (55 cm, les autres faisant de 30 à 40 cm). Habite dans les toundras du Nord de l'Europe (+ Islande). Niche en falaises. Se nourrit d'oiseaux de taille moyenne (Canards, Lagopèdes, Limicoles, Mouettes...) et de rongeurs (jusqu'au Lièvre). [4428 views] Lucane Cerf-volant (<em>Lucanus cervus</em> L., Insecta, Coleoptera, Lucanidae). Grand et emblématique coléoptère, le Lucane est une espèces dite indicatrice : ses larves se développent dans les cavités, souvent à la base, des vieux (et donc gros) arbres. Elles ne "s’attaquent pas" aux arbres, mais mangent le bois en décomposition de la partie centrale, morte depuis longtemps (seule la partie externe du tronc est vivante). C’est donc aussi un recycleur du bois mort, indicateur des forêts anciennes. Pour cela, il est inscrit en annexe II de la Directive Habitat. [4634 views] L’Ephippigère des vignes en mue imaginale (<i>Ephippiger epphipiger</i> (Fieber), Insecta, Orthoptera, Ensifera, Tettigoniidae). La dernière mue chez cette espèce ne fournit pas d’ailes fonctionnelles à la bestiole, mais des élytres rigides et très courts, qui remplissent la fonction de puissant appareil stridulatoire. On voit ici l’animal sortir de son exuvie. La mue imaginale est la dernière mue chez les Insectes, celle qui donne l’adulte parfait, appelé "imago". [4807 views] Fou de bassan (<em>Sula bassana</em>) Ces oiseaux font partie des écosystèmes marins. En-dehors des périodes de nidification, ils vivent en permanence sur ou au-dessus des océans à la recherche de nourriture (poissons, calmars). Leur nom de "fou" vient de leur technique de pêche. Ils sont en vol, ils repèrent un banc de poisson et ils piquent alors dedans, le bec en   avant, les ailes repliées, ce qui leur permet de plonger à plusieurs mètres. [4371 views] <em>Buthus occitanus</em> - Le Scorpion jaune peut atteindre 6/8 cm de long, on peut le trouver assez facilement dans les pays méridionaux, sous les pierres en journée. Sa piqûre est douloureuse mais   non mortelle. [4605 views] Oothèque de mante religieuse (<em>Mantis religiosa</em>). Cette structure qui contient les oeufs de la mante passe l'hiver. Les jeunes mantes en sortent au printemps. [5241 views] Canard Mandarin (Ansériforme, Anatidés, <i>Aix galericulata</i>). Canard vivant en France souvent en captivité. [5568 views] Fou de Bassan (<em>Sula bassana</em>) pris au nid. Ces oiseaux forment de grandes colonies sur des falaises en bord de mer, le temps de la nidification. Chaque couple a alors un territoire certes restreint, mais qu'ils défendent avec acharnement. Un oeuf par couple. [4310 views] Chèvres et bouc (Mammifères, Artiodactyles, Bovidés, Caprinés, <em>Capra hircus</em>). Les chèvres domestiques présentent une grande diversité morphologique, due à des différences d'origine, mais aussi à l'intervention de l'homme. Les chèvres sont élevées pour leur lait et leur peau. [4415 views] Buffles, mâle à gauche, femelles à droite. [4128 views] <em>Tibicen plebejus</em> (ex: <em>Lyristes plebejus</em>). Cigale plébéienne: la plus grande des cigales du Languedoc (3 à 3,8cm)  La vie larvaire dure 4 années sous terre et la vie adulte est d'un mois environ. Les mâles seuls émettent un bruit saccadé pour attirer les femelles grâce à la vibration de cymbales situées sur leur abdomen. L'appareil buccal piqueur leur permet de se nourrir de sève. Photographiée ici sur un olivier (<em>Olea europea</em>). [4264 views] Couple d'autruches (Oiseaux, Ratites, <em>Struthio camelus</em>). La femelle est à gauche, le mâle à droite. [4047 views] Le grand Corbeau (<em>Corvus corax</em>) est un très gros oiseau (1m20 d’envergure), à plumes très brillantes et à bec noir, puissant recourbé. C’est un charognard qui peut attaquer des proies vivantes cependant. [5642 views] Chenille du sphinx de l'Euphorbe (<em>Hyles euphorbiae</em>, famille des Sphingidae) : chenille se nourrissant d'Euphorbe, caractérisée par des couleurs vives synonymes de toxicité. Elle possède un éperon anal servant à   l'intimidation. Sa chrysalide se trouve dans le sable. Elle est utilisée dans la lutte biologique contre la prolifération de l'euphorbe petit-cyprès en amérique du nord. [4750 views] La mouche à damier ou mouche grise à viande (Diptère, Calliphoridae, <i>Sarcophaga carnaria</i>). Mouche volant de mars à octobre. La larve se développe dans les cadavres et les excréments. [4564 views] Pie-grièche à dos gris (<em>Lanius cabanisi</em>). Comme toute les pie-grièche son alimentation est extrêmement variée, plutôt zoophage (Insectes, Lézards) et elles ont pour habitude de se constituer des gardes manger en   embrochant de la nourriture dans des buissons épineux. [4149 views] Dik Dik (<em>Madoqua kirki</em>). [3972 views] Gazelle de Grant (<em>Gazella granti</em>). [4621 views] Crapaud calamite ou des joncs (<em>Bufo calamita</em>) - Vue générale d'un crapaud dérangé en pleine estivation. A certaines périodes chaudes et sèches de l'année, les crapauds sont capables de s'enfouir dans la terre après avoir stocké de l'eau dans leur corps (notez l'aspect gonflé). Animal protégé. [4510 views] Grand Gravelot : petit limicole se nourissant de Mollusques et de vers.   Niche à même le sol, parmi les galets et les graviers (les oeufs se   confondent avec les caillou - là aussi, on a une certaine illustration   du mimétisme). [4023 views] Abeilles : gros plan sur l'essaim posé.
<br />
Photo : <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim1'>1</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim2'>2</a> - 3 - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim4'>4</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=essaim5'>5</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=ruche1a'>6</a> [4112 views] Ragondin (<em>Myocastor coypus</em>) : il fut autrefois élevé pour la tannerie, maintenant, il prolifère depuis les années 60. [4198 views] Vautours fauves (<em>Gyps fulvus</em>) au sol. Très grand rapace charognard (1 m - envergure de plus de 2 m) avec un très long cou à petites plumes (très pratique pour aller chercher à manger dans les cadavres). Individu faisant partie d'un programme de réintroduction dans les Cévennes. Niche en falaise. [4173 views] Buse variable (<em>Buteo buteo</em>) : Rapace devenu très commun dans nos régions. Le nom de "variable" provient de l'extrême diversité de plumage que l'on peut rencontrer (du très clair au très foncé). Se nourrit de rongeurs,   d'insectes, de reptiles, de vers de terre et parfois d'oiseaux (+ quelques charognes). Photo prise à l'ex-centre de soin de l'Aile Brisée. [4516 views] Poulain, petit du cheval (Vertébrés, Mammifères, Equidés, Ongulés, Périssodactyles, <em>Equus caballus</em>). Animal domestique, le cheval appartient à l’ordre des périssodactyles, c’est-à-dire aux ongulés munis d’un nombre impair de doigts. L’un de ces doigts est prédominant et assure le principal appui au sol de l’animal. La famille des Equidae (équidés) réunit également les ânes et les zèbres. [4094 views] Thomise ou Araignée crabe (<em>Thomisus onustus</em> Walckenaer, Aranea, Thomisidae). Ces championnes du camouflage se tiennent à l’affût sur les fleurs, pour capturer les butineurs de toutes sortes (abeilles, bourdons, papillons…). Elles pratiquent une morsure à l’arrière de la tête et le venin puissant immobilise instantanément la proie.  Comme une de ses cousines française (<em>Misumena vatia</em>), cette Araignée crabe est capable de changer de couleur en quelques jours ; blanc, jaune ou rose, en fonction de la couleur de la fleur sur laquelle elle se pose... [4855 views] Pélicans blancs (<em>Pelecanus onocrotalus</em>) et Oies d'Egypte (<em>Alopochen aegyptiacus</em>). Les pélicans pêchent grâce à leur sac buccal. Ils pèchent souvent en groupe, un cas très rare de prédation coordonnée parmi les oiseaux  : ils se rassemblent pour former un demi-cercle à la surface de   l’eau, et repoussent devant eux les poissons vers les eaux peu profondes   du bord. Tout en avançant, ils écartent les ailes et plongent simultanément le bec dans l’eau pour capturer les poissons. Parfois, ils nagent avec les becs immergés tout le temps. Comme leurs becs ont une sensibilité tactile, ils peuvent détecter leurs proies sans les voir. Une autre variante, généralement employée sur les cours d’eau, consiste à former deux rangées parallèles qui nagent l’une vers l’autre. Le poisson n’est presque jamais transporté dans la poche, mais avalé dès sa capture. Les Oies d'Egypte, elles, sont plutôt phytophages (herbes, feuilles,   graines). [4001 views] La Feuille-morte du chêne (<em>Gastropacha quercifolia</em> L., Insecta, Lepidoptera, Heterocera, Lasiocampidae). Dire qu’on s’épate du camouflage des caméléons ... En réalité les Insectes sont souvent beaucoup plus mimétiques que ces lézards, même si en général ils n’ont pas la possibilité de changer de couleurs. Tout est dans leur comportement et leur façon de se dissimuler. Il est bien évidemment très difficile de repérer ce papillon en journée. [3895 views] Couleuvre à collier (<em>Natrix natrix</em>) : couleuvre pouvant atteindre 180cm. Elle se nourrit de grenouilles, de crapauds et de poissons. Très craintive et secrète, elle est non venimeuse et inoffensive. Elle nage et plonge très bien, mais elle est moins inféodée à l'eau que la couleuvre vipérine. [4657 views] Cormoran huppé (<em>Phalacrocorax aristotelis</em>) : adulte en plumage hivernal. Les Cormorans sont des   oiseaux qui pêchent en nageant sous l'eau (propulsion par leurs pattes   palmées). Afin de plonger plus facilement, leur plumage n'est pas   complètement étanche, il s'alourdit d'eau, si bien que lorsque l'on voit   un cormoran nager, on ne voit que le cou et la tête (le corps est sous   l'eau). Autre conséquence de cette adapation, on voit souvent les   cormorans au bord de l'eau avec les ailes écartées, en train de se   sécher au soleil. [4181 views] Apollon (Lepidoptère, <em>Parnassius apollo</em>) : ce papillon fait partie des espèces protégées. On le trouve dans tous les massifs montagneux d'Europe, fréquente les alpages jusqu'à 2500 m d'altitude. A noter que celui-ci   est assez âgé comme en témoigne les extrêmités de ses ailes, devenues   translucides par perte progressive de ses écailles. [3760 views] Trichie rosée (<em>Trichius rosaceus</em> Voet, Insecta, Coleoptera, Scarabaeoidea, Cetoniidae). Cette belle cétoine velue fréquente de nombreuses fleurs du printemps à l’été ; on la rencontre souvent sur les ombellifères, les ronces … On compte 3 espèces assez proches en France. [4372 views] Girafe (Mammifères, Artiodactyles, Giraffidés, <em>Giraffa camelopardalis</em>) parmi les acacias en fleur. [3832 views] Vautour fauve (<em>Gyps fulvus</em>) :  vautour en vol près de sa falaise de nidification. Très grand rapace charognard (1 m - envergure de plus de 2 m) avec un très long cou à petites plumes (très pratique pour aller   chercher à manger dans les cadavres). Individu faisant partie d'un programme de réintroduction dans les Cévennes. Niche en falaise. [3957 views] <i>Myotis myotis</i> - Assez grosse Chauve-souris, plutôt commune. Le pelage est bicolore, clair sur le ventre, foncé sur le dos. Au repos, la tête en bas, les ailes sont bien repliées sur elle-même (différent du Rhinolophe). A noter les gouttes de rosée qui se sont déposées sur son pelage et qui sont dûes à sa situation près de l'entrée de   la grotte. [3767 views] Spatules blanches (Ciconiiformes, Threskiornithidae, <em>Platalea leucoridia</em>) : long bec aplati à large extrémité, corps tout blanc sauf en nidification où une couronne orangée apparaît sur la poitrine. Elle niche sur les levis du lac de Grand Lieu. Espèce en danger, très protégée. [4188 views] Grand cormoran (Pélécaniformes, Phalacrocoracidae, <em>Phalacrocorax carbo</em>) : posés, les grands cormorans ont une attitude typique, ailes ouvertes, cou dressé et bec relevé. [4042 views] Grande sauterelle verte, arthropode. Elle vit dans les herbes hautes, se nourrit d'insectes et particulièrement de larves de doriphores, se déplace en volant, sautant ou marchant. Elle vit autant le jour que la nuit. [4243 views] L'amaryllis (Nymphalidae, Satyrinae, <em>Pyronia tithonus</em>). Papillon brun foncé avec de larges taches brun orange ainsi qu'un ocelle sur l'aile antérieure. Femelle plus claire.
Habitat : bois clairs, prairies, haies de ronces, en dessous de 1000 m. [3789 views] La grande sauterelle verte (<em>Tettigonia viridissima</em>). L’animal photographié est une femelle (oviscapte ou tube de ponte).  <br />Classification : Insectes / Orthoptères / famille des Tettigoniidae. [6158 views] Grande aigrette (Ciconiiformes, Ardeidae, <em>Egretta alba</em>) : bec jaune souvent sombre au bout. Oiseau aussi important que le héron en taille. Se nourrit de poissons, batraciens et petits mammifères. [4093 views] <i>Chaetocarabus intricatus</i>. Les Carabes font partie de l'ordre des Coléoptères. Les adultes sont de grands chasseurs à courre (si bien que certaines espèces ont perdu leur aptitude au vol, les élytres sont soudés). [4052 views] <em>Patina pellucida</em> - Les Helcions, petits Mollusques Gastéropodes qui peuvent atteindre 2 cm de long, sont apparentés aux Patelles. Leur coquille est lisse, fine et conique avec un apex décentré ce qui lui donne un aspect bombé. De couleur ambrée, elle est striée de lignes bleu brillant qui iradient depuis l'apex jusqu'aux   bords. L'helcion se rencontre en groupe sur les laminaires et plus   rarement sur les fucus. Il se nourrit des algues microscopiques qui s'y   trouvent mais aussi des laminaires elles-mêmes. A noter que l'on voit bien leurs traces de broutage sur le stipe de Laminaire sur laquelle elles se trouvent. [3851 views] Couleuvre à collier (<em>Natrix natrix</em>) : couleuvre pouvant atteindre 180cm. Elle se nourrit de grenouilles, de crapauds et de poissons. Très craintive et secrète, elle est non venimeuse et inoffensive. Elle nage et plonge très bien, mais elle est moins inféodée à l'eau que la couleuvre vipérine. [3849 views] <em>Lucanus cervus</em> - La Lucane ou Cerf-volant (les mandibules font penser aux bois des Cervidés) est un des plus gros Insectes européens (jusqu'à 75 mm). On note chez cette espèce un dimorphisme sexuel très important, les mâles sont dotés de très fortes mandibules qui servent lors des parades nuptiales,   agrémentées de combats entre mâles. Les mâles peuvent s'observer en vol, quasiment à la verticale (les mandibules en haut) les soirs de juin et juillet. Les femelles n'ont pas d'aussi grosses mandibules et ne volent   pratiquement pas. La larve vit plusieurs années dans du bois pourri   (chêne et chataignier). Animal protégé. [3832 views] Springbok (Mammifères, Artiodactyles, Bovidés, <em>Antidorcas marsupialis</em>). [3711 views] Gnous (Mammifère, Artiodactyles, Bovidés, <em>Connochaetes taurinus</em>). [3655 views] Lepture porte cœur (<em>Brachyleptura cordigera</em> (Fuesslins), Insecta, Coleoptera, Cerambycidae, Lepturinae). Ce beau longicorne de taille moyenne est fréquent sur les fleurs et notamment sur les ombellifères et les alliacées (photo). Les larves des longicornes dévorent le bois mort, souvent en décomposition et sont en cela des "régénérateurs" des forêts. [3726 views] Prédation : une mante religieuse a capturé une grande sauterelle verte qu'elle est en train de dévorer. [4422 views] <em>Macrothylacia rubi</em>, le Bombyx de la ronce : chenille.<br />
Voir : la <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=macrothylacia_rubi0'>femelle en train de pondre</a>, les <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=macrothylacia_rubi1'>œufs</a>. [4331 views] Grebe huppé juvénile (Ordre : Podicipédiformes, famille : Podicipedidae, espèce : <em>Podiceps cristatus</em>), reconnaissable à sa tête  rayée,et son corps grisâtre pâle. [3873 views] Colobe (<em>Colobus gereza</em>). [3728 views] Gerenuk ou Gazelle-girafe (<em>Litocranius wallerii</em>). [4077 views] <em>Tibicen plebejus</em> (ex: <em>Lyristes plebejus</em>). Cigale plébéienne: la plus grande des cigales du Languedoc (3 à 3,8cm). La vie larvaire dure 4 années sous terre et la vie adulte est d'un mois environ. Les mâles seuls émettent un bruit saccadé pour attirer les femelles grâce à la vibration de cymbales situées sur leur abdomen. L'appareil buccal piqueur leur permet de se nourrir de sève. Photographiée ici sur un olivier (<em>Olea europea</em>). [3624 views] Rainette méridionale (<em>Hyla meridionalis</em> Boettger, Amphibia, Anura, Hylidae). Ces drôles d’Amphibiens sont de véritables acrobates, escaladant toutes les parois, à l’aide de leurs doigts munis de ventouses, mais aussi de leur ventre granuleux et muqueux, bien utile pour se maintenir aux supports. Contrairement à une idée reçue, les rainettes ne sont pas des grenouilles, mais appartiennent à une famille bien distincte, plus proche par ailleurs des crapauds ; comme eux, en période de reproduction, elles ont un seul sac gulaire (les grenouilles ont deux poches latérales). [3724 views] Phacochères (Mammifères, Artiodactyles, Suidés, <em>Phacochoerus aethiopicus</em>). [3589 views] Taupe (<em>Talpa europaea</em>). [5124 views] Calao (<i>Tockus erythrochynchus</i>) : oiseau de taille moyenne (45 cm). C'est un habitant commun de l'Afrique centrale et de l'est. Il fréquente le bush aride, les forêts clairsemées d'acacias (noter l'agressivité de l'Acacia dans lequel il est perché), les forêts galerie au bord des rivières. C'est   une espèce d'oiseau caractéristique des régions sèches du Kenya. Omnivore. Au moment de la nidification, la femelle s'emmure dans son nid creusé dans un arbre, elle laisse juste un trou pour que le mâle puisse continuer à la nourrir. [4031 views] Condor des Andes. <em>Vultur gryphus</em> Ciconiiformes Cathartidés. C'est le plus grand oiseau pouvant voler, son envergure peut dépasser 3 m.  Le condor est un charognard. Nous avons ici un individu immature car la couleur du plumage est marron. L'adulte est noir et blanc. [3945 views] Ecailles ventrales de la couleuvre d'Esculape (<em>Elaphe longissima</em>) : elles se recouvrent à la manière des ardoises sur un toit et sont libres dans leur partie postérieure ce qui permet à cette couleuvre de grimper facilement le long des murs ou des troncs d'arbres. [3723 views] Hémérobe phalène (<em>Drepanepteryx phalaenoides</em> (L.), Insecta, Nevroptera, Hemerobiidae). Ce cousin des chrysopes et autres fourmilions mime à la perfection une feuille-morte. De mœurs nocturnes, il passe totalement inaperçu, en journée, dissimulé dans les bois clairs. [3824 views] La Bucéphale (<em>Phalera bucephala</em> L., Insecta, Lepidoptera, Heterocera, Notodontidae). Drôle de Papillon de nuit, mimétique ... d’une branche cassée ! En effet, la touffe de poils sur son thorax, donne bien l’effet de la moelle d’une branchette et les couleurs grisâtres de sa robe rappellent les lichens souvent installés dessus. Les larves se rencontrent sur plusieurs espèces de feuillus. [3518 views] Vautour fauve (<em>Gyps fulvus</em>) :  vautour en vol près de sa falaise de nidification. Très grand rapace charognard (1 m - envergure de plus de 2 m) avec un très long cou à petites plumes (très pratique pour aller   chercher à manger dans les cadavres). Individu faisant partie d'un programme de réintroduction dans les Cévennes. Niche en falaise. [3886 views] <em>Coenagrion puella</em> - petite Libellule faisant partie des Zygoptères (celles qui peuvent aligner leurs ailes dans le prolongement de leurs abdomens). Image d'accouplement. Le mâle, coloré globalement en bleu, est au-dessus. Il saisit la femelle au niveau du "cou" par des cerques situées à l'arrière   de l'abdomen. La femelle replie son adomen pour aller chercher le sperme   du mâle situé dans les premiers segments de l'abdomen. On obtient cette image caractéristique en forme de coeur. [3537 views] Iguane, probablement <em>Ctenosaura similis</em> (Reptiles Lepidosauriens Iguanidés) c'est-à-dire Iguane noir ou Iguane à queue épineuse.  Environ 60 cm. [4185 views] Grimpereau des jardins (Passériformes, Certhidae, <em>Certhia brachydactyla</em>) : bec long, fin et légèrement arqué, gorge blanc pur soyeux, sourcil blanc très net. Escalade les troncs, sa queue constituant un support. [3731 views] <em>Ascalaphus macaronius</em> - Les Ascalphes sont de superbes Insectes plutôt méridionaux. Moeurs zoophages. [3777 views] <em>Hogna radiata</em> - Les Araignées-Loup ou Lycoses ne tissent pas de toiles, ne creusent pas de terriers. Elles se protègent et se cachent sous les pierres et chassent à l'affût. On les trouve dans les milieux herbeux et les garrigues. Nous sommes en présence d'une femelle qui conserve sous elle ses oeufs dans un cocon. [3478 views] Un imago de grande cigale commune (<i>Lyriste plebejus</i>) s'extirpe de son exuvie. Photo prise sur un tronc de marronnier. [4031 views] Les larves de balanins (Coléoptère, <em>Curculio elephas</em>) causent de gros dégâts dans les récoltes de châtaignes. [4557 views] L’Epeire lobée (<em>Argiope lobata</em> (Pallas), Aranea, Araneidae). Plus grosse que sa cousine (<em>A. bruennichi</em>), elle est aussi plus méridionale et aime les garrigues et autres herbes sèches. Sa grande et robuste toile y capture toute sorte d’Insectes. [3487 views] Grenouille agile (<em>Rana damaltina</em>), amphibien, taille de 4 cm. Elle vit en milieu humide et obscure. Elle reste caché la majeure partie de la journée, elle ne sort qu'au petit matin à la rosée ou après une averse pour chasser quelques insectes. [3760 views] Cob ou Kob de Buffon (<em>Adenota kob</em>). [3820 views] Tadorne femelle avec ses petits(Anseriformes, anatidae, <em>Tadorna tadorna</em>) : canards brouteurs qui se nourrissent dans les prés-marais à proximité des berges. Tête noire corps blanc , tubercule rouge au bec pour le mâle et pas pour la femelle, large bande orange fauve à l'avant. [3896 views] Hirondelles au nid, probablement espèce rustique (Passériformes, Hirundinidés, <em>Hirundo rustica</em>). Nid construit avec de la paille et de la boue et accroché à une poutre d'un bâtiment. On voit bien les taches blanches sur la queue ainsi que les filets, deux longues plumes de part et d'autre de la queue. [4181 views] Accouplement chez le lézard des murailles, <em>Podarcis muralis</em>. L'accouplement a lieu au printemps, suivi de la ponte qui, selon   les régions, intervient entre avril et juin. La durée de l'incubation est de   quatre à onze semaines. [4977 views] Hippolais (Passériformes, Sylvidae, <em>Hippolais polyglotta</em>) : gorge et poitrine jaune, oeil sombre contrastant avec la face pâle, dessus du corps vert grisâtre. S'alimente de baies et d'insectes. [3326 views] <em>Osmia</em> (très certainement <em>O. cornuta</em>) (mâle) : c'est une abeille solitaire, souvent confondue avec le petit bourdon. L'adulte apparaît au début du printemps et cesse de vivre dès la seconde semaine de mai (les larves survivent). Cette espèce se rencontre dans les parcs, les jardins et les environs. Elle pollinise les arbres comme les pommiers, les cerisiers ou les érables et niche dans la terre. Différentes abeilles peuvent nicher au même endroit, mais c'est une abeille solitaire, et les terriers ne sont jamais commun. [3633 views] Libellule à quatre taches (<em>Libellula quadrimaculata</em> L., Insecta, Odonata, Anisoptera, Libellulidae). Grande libellule assez commune dans les étangs et autres étendues d’eau stagnantes. Au vue des petites taches disposées à chaque nodus, on devine facilement l’origine de son nom. [3381 views] Guêpe poliste (<em>Polistes bischoffi</em>, ex <em>P. gallicus</em>, Hyménoptères). On la trouve en Europe, surtout dans le sud. La reine bâtit, souvent à l'aide d'autres femelles dominées, un petit nid accroché sur une plante (ici du thym)  ou dans un creux de mur. Fixé par un pédoncule à son support et formé de papier, il comprend un petit nombre d'alvéoles dans lesquelles se trouvent les larves. Les larves se nourrissent d'insectes déchiquetés qui ont été imprégnés de sucs digestifs. [3318 views] Crabe commun (<em>Cancer pagurus</em>), tourteau ou dormeur, d’une vingtaine de cm de large, à carapace lisse, ovale et large dont les bords sont lobés. Il vit entre les rochers ou même sur des fonds sableux jusqu’à 100 m de profondeur en Méditerranée, Atlantique, Mer du Nord, mer Baltique. Il fait partie du groupe des Euarthropodes, Classe des Malacostracés, Ordre des Décapodes, Brachyures, famille des Famille Cancridés.  <br />Mots clés : animal marin, crustacé, crabe.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [5978 views] <em>Gonepteryx rhamni</em> - Le Citron est un papillon que l'on peut voir dès le printemps et qui a une durée de vie assez longue. Sa chenille se nourrit de Bourdaine ou de Nerprun. Pris en flagrant délit de butinage d'une Centaurée. [3330 views] La limace rouge (<em>Arion rufus</em>), très fréquente en sous bois. Sa taille peut atteidre 15 cm. [3490 views] <em>Rhinolophus ferrumequinum</em>. Position caractéristique du Rhinolophe grand fer à cheval (ce nom vient de la membrane en forme de fer à cheval qui entoure ses narines), au repos, la tête en bas, il s'enveloppe dans ses ailes. Espèce protégée. [3299 views] Abeille (<i>Apis mellifera</i) en train de butiner une fleur de cerisier (<i>Prunus cerasus</i>). [3588 views] Abeille (<em>Apis mellifera</em>, hyménoptères) en train de récolter du pollen sur une fleur de jacinthe. On peut voir sur la troisième paire de patte de petits amas jaunes qui sont des agrégats de pollen. [3363 views] Grand Koudou (<em>Tragelaphus strepsiceros</em>) mâle. [3265 views] La salamandre tachetée - <em>Salamandra salamandra</em> (jeune individu). Amphibien Urodèle pouvant atteindre une quinzaine de cm (queue comprise)   et pouvant vivre plus d'une cinquantaine d'années. C'est un animal aux moeurs plutôt nocturnes. Elle se nourrit de vers, de limaces ou autres   escargots et de larves (chenilles...). [3378 views] Pigeons biset (<em>Columba livia</em>). [3264 views] L'épeire diadème (<em>Araneus diadematus</em>), ou araignée porte croix. Elle tient son nom du dessin en forme de croix sur son abdomen. Elle refait sa toile tous les jours car elle ne peut pas la réparer. [3521 views] Crapaud calamite ou des joncs (<em>Bufo calamita</em>), vu par l'avant, on voit bien le museau court et l'oeil d'un superbe jaune d'or avec la pupille horizontale. Moeurs principalement nocturnes. Animal protégé. [3241 views] Sphinx du peuplier (<em>Laothoe populi</em> L., Insecta, Lepidoptera, Heterocera, Sphingidae). Grand Sphinx qui se développe sur les peupliers et les saules. Comme la majorité des membres de sa famille, il se dissimule en journée et sort au crépuscule. Lorsqu’on le dérange, il dévoile une large tache rouille orangée sur ses ailes postérieures. [3216 views] Pluvier couronné : une femelle et son petit. Comme la plupart des Limicoles, les petits sont nidifuges c'est à dire qu'à peine éclos, ils sont aptes à marcher et suivre leurs parents en quête de nourriture, à se cacher dans les herbes - les poussins de nos poules   de ferme sont aussi nidifuges). [3296 views] La Mélitée orangée femelle (<em>Melitaea dydima</em> (Esper), Insecta, Lepidoptera, Rhopalocera, Nymphalidae, Nymphalinae). Les couleurs de la femelle sont souvent plus variables, elles vont du brun-jaune au fauve, et présentent souvent des zones grises. [3237 views] Pluvier doré (<em>Pluvialis apricaria</em>) dans son milieu, une tourbière. Niche dans les herbes et se place souvent sur des tertres d'observation. Si un intrus   (un prédateur) penêtre son territoire, le pluvier est capable de l'attirer vers d'autres endroits que le nid et ses jeunes en se déplaçant simplement en marchant (parfois en faisant semblant d'être mal en point) et en émettant des cris à intervalle régulier. [3185 views] Deux espèces sont visibles, en haut du "chardon" (en fait, un Panicaut des Alpes - <i>Eryngium alpinum </i>- espèce protégée), en bleuté et rouge, on a <i>Zygaena fillipendulla</i>, la vraie zygène avec des couleurs vives qui signifient "danger de mort", son sang contient en effet du cyanure, et en noir et orangé, on a <i>Zygaena fausta</i>. [3180 views] <em>Empusa penata</em>. Le diablotin fait partie de la famille des Mantes. Par sa superbe tenue de camouflage, c'est un redoutable chasseur à l'affût. Notez les deux pattes antérieures, dites ravisseuses. [3201 views] Libellule déprimée femelle (<em>Libellula depressa</em> L., Insecta, Odonata, Anisoptera, Libellulidae). Une des espèces les plus communes de grandes libellules (on la voit souvent même en ville), qui se reproduit dans toutes sortes de plans d’eau stagnante. Au vue de la destruction, ces dernières décennies (et aujourd’hui encore), des ultimes refuges sauvages que représentent les zones humides (lieux de très grande biodiversité), on pourrait comprendre son nom de "déprimée". Mais comme ce nom lui a été donné par Linné au XVIIIème siècle, ce n’est pas la raison ; c’est en fait son abdomen qui décrit une petite dépression. L’abdomen assez large est jaune chez la femelle, et bleu chez le mâle (mature). [3245 views] Huitrier-pie (<em>Haematopus ostralegus</em>) : deux adultes encore en plumage nuptial. Limicole de taille moyenne, classique des côtes bretonnes. Niche parmi les galets ou dans des dunes. Se nourrit de Mollusques (patelles, coques...), de Crustacés et de vers. [3061 views] Pétrel glacial (<em>Fulmarus glacialis</em>): un couple posé au bord d'une falaise, notez les narines tubulaires (excrétion du sel), adaptation à la vie marine et à la nourriture à base de poissons. [3196 views] <em>Macrothylacia rubi</em>, le Bombyx de la ronce : femelle en train de pondre.<br />
Voir : les <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=macrothylacia_rubi1'>œufs</a>, la <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=macrothylacia_rubi2'>chenille</a>. [3666 views] Rainette rainette méridionale (<em>Hyla meridionalis</em>). Elle se rencontre dans les milieux marécageux et boisés, mais toujours à proximité de l'eau. Ses moeurs sont arboricoles. [3364 views] L'épeire diadème (<em>Araneus diadematus</em>), ou araignée porte croix. Elle tient son nom du dessin en forme de croix sur son abdomen. Elle refait sa toile tous les jours car elle ne peut pas la réparer. [3549 views] Agneaux accompagnés par des brebis. On notera la diversité des couleurs, image de diversité génétique.  Mouton : <em>Ovis aries</em> L. Mammifère ruminant de l'ordre des Artiodactyles, de la famille des Bovidés et de la sous-famille des Caprinés. [3892 views] La Mélitée orangée mâle (<em>Melitaea dydima</em> (Esper), Insecta, Lepidoptera, Rhopalocera, Nymphalidae, Nymphalinae)  Il s’agit d’une des nombreuses espèces de Mélitées que l’on rencontre fréquemment dans nos campagnes. Cette espèce est une des plus faciles à déterminer, le <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=melitee_male2'>recto</a> ne présente pas de gros points noirs, comme chez les autres espèces. De plus le verso (caractéristique) présente deux bandes orangées, bordées d’une ligne noire discontinue. Les chenilles vivent sur un grand nombre d’espèces de plantes. [3203 views] Otarie de Californie (<em>Zalophus californianus</em>) et son soigneur. Deux vertébrés tétrapodes : l’Homme et l’Otarie.  <br />Classification : Tétrapodes / Amniotes / Mammifères / Thériens / Euthériens / Epithériens / Preptothériens / Archontes / Primates / ../ Hominidés  <br />Classification : Tétrapodes / Amniotes / Mammifères / Thériens / Euthériens / Epithériens / Preptothériens / Carnivores / Otariidés (Otaries à fourrure ou Ours de mer, Lions de mer) [3930 views] Deux types d'orifices de sortie des ravageurs de la châtaigne : le gros trou correspond à l'orifice de sortie des larves de balanins (Coléoptère, <em>Curculio elephas</em>), les petits trous correspond à l'orifice de sortie des larves de carpocapse (Lépidoptère, <em>Cydia</em> ou <em>Laspeyresia splendana</em>). [3410 views] Gerenuk ou Gazelle-girafe (<em>Litocranius wallerii</em>). [3197 views] <em>Calopteryx virgo</em> - Cet Agrion fait partie des Zygoptères, des Libellules à aspect fragile. C'est un mâle, reconnaissable grâce à ses ailes brillament colorées en bleu. [3132 views] Argus bleu (<em>Polyommatus icarus</em>) mâle : lépidoptère très commun de la famille des Lycènes. Se trouve dans les   patûres et jardins. La chenille de couleur verte se nourrit   essentiellement de trèfles. Le mâle est bleu sur le dessus, la femelle   est brune avec un peu de bleu. [3339 views] La limace cendrée ou limace léopard (<em>Limax maximus</em>, Mollusque, Gastéropode)  peut atteindre 15 à 20 cm. Elle doit son nom à son bouclier tacheté.  On la trouve souvent dans le vieux bois. Elle se nourrit surtout de  champignons. [3905 views] Pétrel glacial (<em>Fulmarus glacialis</em>) en vol, bord de falaise. [3021 views] Foulque macroule (Gruiformes , Rallidae, <em>Fulica atra</em>) appelé communément /"bonne soeur ou judelle/". 0iseau querelleur, qui réalise son nid à fleur d'eau par un amas de roseaux ou de branches, il y pond 6 à 9 oeufs. Il consomme de l'herbe , des graines, pousses, mollusques, tétards et invertébres aquatiques. [3092 views] La Mélitée orangée mâle (<em>Melitaea dydima (Esper)</em>, Insecta, Lepidoptera, Rhopalocera, Nymphalidae, Nymphalinae)  Il s’agit d’une des nombreuses espèces de Mélitées que l’on rencontre fréquemment dans nos campagnes. Cette espèce est une des plus faciles à déterminer, le recto ne présente pas de gros points noirs, comme chez les autres espèces. De plus le <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=melitee_male1'>verso</a> (caractéristique) présente deux bandes orangées, bordées d’une ligne noire discontinue. Les chenilles vivent sur un grand nombre d’espèces de plantes. [3092 views] Mouette rieuse (Charadriiformes , laridae, <i>larus ridibundus</i>) très commune sur Grand Lieu et sur les prés marais mais absente en générale des cotes atlantiques. [3114 views] Ibis sacré (Ciconiiformes, Threskiornithidae, <em>Threskiornis aethiopicus</em>) échappé du parc de Branféré il y a vingt ans, il a trouvé sur Grand Lieu les conditions idéales pour se nourrir et se reproduire. Oiseau du nil qui a disparu complètement de cette région aujourd'hui.
 [2915 views] Impalas (<i>Aepyceros melampus</i>) mâles. [2916 views] <em>Macrothylacia rubi</em>, le Bombyx de la ronce : ponte.<br />
Voir : la <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=macrothylacia_rubi0'>femelle en train de pondre</a>, la <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=macrothylacia_rubi2'>chenille</a>. [2906 views] Chardonneret élégant, <em>Carduelis carduelis</em>.  Ordre : Passériformes ; famille : Fringillidés. [3401 views] Colibri dans son nid, famille des Trochilidés. [3352 views] Troupeau de bouquetins des Alpes (Mammifères, Artiodactyles, Bovidés, <em>Capra ibex</em>). C'est une espèce de chèvre sauvage caractérisée par ses énormes cornes incurvées vers l'arrière qui, chez le mâle, peuvent mesurer jusqu'à 140 cm. On le trouve sur les terrains escarpés, entre la limite des forêts et celle des neiges. Menacé d'extinction à une époque, il est aujourd'hui protégé dans les Alpes. [2814 views] Grande sauterelle verte. <em>Tettigonia (Locusta) viridissima</em> L. Orthoptères. On reconnaît ici une femelle à son ovipositeur, organe de ponte prolongeant l'abdomen. [3639 views] Tadornes juvéniles (Anseriformes,anatidae, <em>Tadorna tadorna</em>) : canards brouteurs qui se nourrissent dans les prés-marais à proximité des berges. [2787 views] Abeille (<em>Apis mellifera</em>, hyménoptères) en train de récolter du pollen sur une fleur de Cognassier du Japon. Les poils du corps sont couverts de pollen et on peut voir une pelotte de pollen sur la troisième paire de patte. [2916 views] Un imago de grande cigale commune (<i>Lyriste plebejus</i>) fait sécher ses ailes au soleil. Un aile est complètement déroulée, l'autre se déploie lentement. Photo prise sur un tronc de marronnier. [2837 views] Bernaches du Canada. Anseriformes, Anatidés, <em>Branta canadensis</em>. Originaire d'Amérique du Nord, on en trouve aujourd'hui en Europe où elles ont été introduites. [2838 views] Accouplement de Sphynx du peuplier - <em>Laothoe populi</em>. Il relève de la Famille des Sphingidae, représentée en   France par 25 espèces. La position de ses ailes au repos est à nulle autre pareille, ce qui le rend aisément reconnaissable entre tous. Ce papillon est de taille moyenne, avec une envergure atteignant néanmoins plus de 80 mm chez les grandes femelles. [2718 views] Guêpe butinant une marguerite. [2773 views] L'Ecureuil Roux, <em>Sciurus vulgarie</em>. Famille : Sciuridae. Ordre : Rongeurs. [3765 views] La taupe (<em>Talpa europaea</em>) est un petit mammifère fouisseur de l'ordre des   insectivores, qui vit sous terre dans les sols humides et meubles, en se   signalant par des monticules de terre, les taupinières. La taupe est   considérée, à tort, comme un ravageur des cultures. Petit animal de 15 à 20   cm de long, d'un poids de 100 à 125 g, au corps cylindrique couvert d'un   beau poil sombre, et au museau pointu. La tête porte des yeux minuscules et   des oreilles sans pavillon. Le museau, terminé par un boutoir soutenu par un   os spécial, est un organe tactile et fragile qui n'est pas utilisé pour   creuser. Les pattes antérieures recouvertes de corne sont adaptées au   fouissement. Les doigts munis de griffes puissantes, sont réunis par une   membrane, presque jusqu'aux ongles, formant une sorte de pelle, renforcée   par un os particulier, l'os falciforme. Les membres postérieurs sont munis   d'une sorte de protubérance aidant au fouissement. La taupe est un animal   solitaire qui vit surtout dans les galeries souterraines qu'elle creuse et   où elle trouve sa nourriture constituée d'animaux divers du sous-sol :   lombrics (80 % de son régime alimentaire), larves et insectes (ver   blanc...), limaces, etc. Sa longévité est de l'ordre de 4 à 6 ans. Elle voit   mais est incapable de discerner les mouvements, ce qui la rend très   vulnérable en surface. Elle entend parfaitement. Elle est dotée d'un odorat   très puissant capable de repérer un ver de terre dans plusieurs centimètres   de terre. Son sens tactile est très développé par les vibrisses, poils   tactiles présents sur le museau, les pattes antérieures et la queue, ainsi   que par l'organe d'Eimer situé à l'extrémité du museau.(d'après Wikipedia) [4072 views] Le lézard vert (<em>Lacerta viridis</em>) est une grande   espèce de lézard, d'environ 30 cm de long, que l'on rencontre en Europe. Les   mâles ont la tête plus forte, une coloration verte uniforme avec de petites   ponctuations plus foncées sur le dos. La gorge est bleutée chez les mâles   adultes et chez une partie des femelles. La femelle plus fine est d'un vert   plus uniforme et porte souvent 2 ou 4 bandes claires bordées de taches   noires. Il est très vorace et se nourrit essentiellement d'invertébrés,   d'insectes, rarement de petits poissons mais des jeunes rongeurs peuvent   faire son affaire. C'est une espèce élancée, la queue peut être deux fois   plus longue que le corps, qui fréquente les milieux ouverts et ensoleillés   où les rocailles alternent avec les buissons et les pelouses. [3400 views] Lépidoptère diurne <em>Papilio demodocus</em> de répartition tropicale, dont la chenille vit sur les Agrumes (genre <em>Citrus</em>). [2764 views] Le vautour fauve (<em>Gyps fulvus</em>) est une espèce   d'oiseau charognard de la famille des Accipitridae. De poids moyen  8 kilos et d'envergure maximale   de 2,65 mètres, il vit de 25 à 50 ans.  Exclusivement charognard il se nourrit sur les carcasses de   grand animaux. De   nos jours, suite à la raréfaction ou la disparition des grands animaux   sauvages (mouflons, chamois, bouquetins, aurochs) le vautour fauve se nourrit   principalement d'animaux domestiques morts (moutons, vaches). [3211 views] Manchot de Humbolt (<em>Spheniscus humboldti</em>). Les manchots habitent les régions antarctiques (ils n’ont rien à voir avec les Pingouins qui volent alors que les Manchots ne volent pas) et nagent avec aisance. Ils vivent en colonies. L’œuf est pondu dans un nid constitué d’une enceinte de cailloux puis  simplement posé sur les pieds de la femelle et protégé du froid par un repli de peau (l’incubation dure 5 à 6 semaines) au cours desquelles le mâle approvisionne la femelle en nourriture. Les espèces les plus connues sont le Manchot empereur, le Manchot royal.<br />Classification : Tétrapodes / Amniotes / Sauropsides / Diapsides / Archosauriens / Oiseaux / Sphénisciformes [3228 views] Collection. Voici un aperçu des différents vestiges pouvant être trouvé sur la plage des salins au mois de février : coquilles de bivalves (cardium, telline, coque, praire, vernis, pecten, petoncle, anomia, couteau, huître, moule...) gastéropodes (turitelle, natice), débris d'amphore, oeuf de raie... [3175 views] <em>Aculepeira ceropegia</em> : épeire des bois ou épeire feuille de chêne (à cause du motif sur son abdomen). Le mâle mesure 7 mm et la femelle de 15 à 17 mm [2694 views] Tête d’autruche. L’autruche appartient au groupe des Ratites ou Struthioniformes. Celui-ci ne comporte plus qu’une famille, celle des Struthionidae, avec deux espèces seulement. L’autruche africaine est le plus grand oiseaux vivant. Elle peut atteindre 3 m et peser jusqu’à 135 Kg. [5864 views] Crapaud commun (<em>Bufo bufo Linnaeus</em>) amphibien classé parmi les batraciens   anoures, c'est à dire sans queue.   Il est très utile en jouant un rôle régulateur des limaces, chenilles, vers,   coléoptères et autres insectes. Les jardiniers apprécient donc sa présence   parmi les laitues et n'ont rien à craindre de ce précieux auxiliaire.   Le crapaud peut vivre jusque 30 ans si il ne se fait pas écraser sur les   routes ou ne consomme pas de limaces empoisonnées. [3134 views] Ptérophore blanc (<em>Pterophorus pentadactylus</em>). [2819 views] Le Flambé (<em>Iphiclides podalirius</em>, Lépidoptères). La chenille vit sur des arbustes du genre Prunus, surtout les prunelliers. [2605 views] Nid de merle noir <i>Turdus merula</i>. [2771 views] <i>Zoropsis spinimana</i>. Sur cette vue de dessous, on voit bien la papille génitale et les dessins abdominaux de cette belle femelle. C'est une araignée fréquente dans le sud de la France et souvent confondue avec les Lycoses. Chasseuse "à l'affût" elle ne tisse pas de toile proprement dite mais un réseau de fils à proximité de son abri. [3658 views] Accouplement chez la Coccinelle asiatique (Coleoptera,   Coccinellidae, <em>Harmonia axyridis</em>). Originaire de Chine, elle a été importée   en Europe pour la lutte biologique. Mais elle se reproduit plus vite que les   coccinelles autochtones et a tendance à prendre leur place et se montrer   invasive. On l'observe dans le département du Rhône depuis 2007. [3208 views] Scutigère (<em>Scutigera coleoptrata</em>). Myriapode (mille-pattes) chilopode car chaque segment porte une paire de patte. C'est un prédateur d'insectes. Les appendices du premier segment du corps sont transformés en puissants crochets à venin, les forcipules. Les pièces buccales sont constituées d'une paire de mandibules et de deux paires de mâchoires. Il porte une paire d'antennes et des yeux composés. Hygrophile et lucifuge, on le trouve sous les pierres, dans les mousses, les litières, et dans les maisons. Taille du corps : 4 cm. [9243 views] La grande sauterelle verte (<em>Tettigonia viridissima</em>). L’animal photographié est une femelle (oviscapte ou tube de ponte).  <br />Classification : Insectes / Orthoptères / famille des Tettigoniidae. [3359 views] Reteporella (<em>Reteporella grimaldii</em>) est un bryozoaire assez commun dont la colonie est dentelée, rigide et fragile (d’où sa présence dans les zones peu agitées) et peut mesurer 20 cm. Les Bryozoaires sont des animaux majoritairement marins vivant en colonies fixées et dont chaque individu se nourrit de phytoplancton grâce à la sortie de tentacules rétractables (=lophophore). Cette capacité de rétraction des tentacules dans l’organisme est un caractère dérivé propre au groupe des Bryozoaires.  <br />Mots clés : animal marin, bryozoaire.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [4114 views] <em>Aeshna juncea</em> (l'Aeschne des joncs). L’espèce se rencontre surtout en Europe septentrionale, centrale et   orientale. Elle est très commune dans tous les massifs montagneux   d'Europe occidentale. Les adultes volent principalement de la mi-juillet   à la fin septembre, mais peuvent être déjà observés de la mi-juin à la   mi-octobre. Les larves vivent dans les eaux stagnantes bien ensoleillées   des marais, landes et des tourbières à sphaignes. La femelle, après   l'accouplement, recherche les zones à prêles, joncs et laîches, dans   lesquels elle insère les oeufs en immergeant son abdomen dans l'eau. Ces   oeufs mettront un an pour éclore, et les larves auront également un   développement lent (jusqu'à 3 ans en altitude). [2507 views] <em>Aeshna juncea</em> (l'Aeschne des joncs). L’espèce se rencontre surtout en Europe septentrionale, centrale et   orientale. Elle est très commune dans tous les massifs montagneux   d'Europe occidentale. Les adultes volent principalement de la mi-juillet   à la fin septembre, mais peuvent être déjà observés de la mi-juin à la   mi-octobre. Les larves vivent dans les eaux stagnantes bien ensoleillées   des marais, landes et des tourbières à sphaignes. La femelle, après   l'accouplement, recherche les zones à prêles, joncs et laîches, dans   lesquels elle insère les oeufs en immergeant son abdomen dans l'eau. Ces   oeufs mettront un an pour éclore, et les larves auront également un   développement lent (jusqu'à 3 ans en altitude). [2410 views] Larve de sphinx tête de mort (<em>Acherontia atropos</em> L., Insecta, Lepidoptera, Heterocera, Sphingidae). [4117 views] La Corneille noire (<em>Corvus corone</em>), le Chocard (<em>Pyrrhocorax graculus</em>) et le Grand Corbeau (<em>Corvus corax</em>)  <br />Classification : Tétrapodes / 	Amniotes / Sauropsides / Diapsides / Archosauriens  Oiseaux / Passériformes [4667 views] <em>Pycnonotus jocosus</em> (Pycnonotidés) est appelé « Merle de Maurice » par les créoles et Bulbul orphée en français. En réalité il est originaire d'Inde et a largement envahi la Réunion où il est considéré comme une « peste ». En effet il cause des dégâts aux cultures fruitières, concurrence les espèces locales et dissémine les semences de plantes envahissantes comme le Goyavier <em>Psidium cattleyanum</em> (Myrtacées), considéré comme une « peste végétale ». [3054 views] <i>Zoropsis spinimana</i>. Sur cette vue de face on voit bien les pédipalpes, les chélicères et les yeux de cette belle femelle. C'est une araignée fréquente dans le sud de la France et souvent confondue avec les Lycoses.  Chasseuse "à l'affût" elle ne tisse pas de toile proprement dite mais un réseau de fils à proximité de son abri. [2712 views] Accouplement d'amaryllis (<em>Pyronia tithonus</em> L.). [2341 views] Cigogne blanche,  <em>Ciconia ciconia</em>.  Ordre : Ciconiiformes,   famille : Ciconiidés. [3238 views] Abeille charpentière ou xylocope (<em>Xylocopa violacea</em>).
Cette abeille solitaire creuse des galeries dans le bois pour y déposer ses oeufs. [5936 views] Un fou de bassan (<em>Morus bassanus</em>) en vol.  Ordre : Pélécaniformes, famille : Sulidés [3020 views] Trichie commune (<em>Trichius rosacius</em>) sur inflorescence de cerfeuil sauvage. [2230 views] Libellule déprimée mâle (<em>Libellula depressa</em> Linnaeus, 1758) :  de taille   moyenne, cette libellule a un corps trapu d'environ 35 mm de long.   L'envergure est d'environ 75 mm. Son abdomen est court et fortement aplati,   d'où son nom. Les quatre ailes portent à leur base un triangle brun bien   net.  Le mâle possède un abdomen bleu clair, celui de la <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=libellule_deprimee'>femelle</a> est brun-jaune.  Largement répandue dans toute l'Europe sauf à l'extrême nord, elle fréquente   les pièces d'eaux dormantes petites ou moyennes, ou elle chasse à l'affût,   souvent perchée sur un support au bord de l'eau. [2550 views] <em>Aedes albopictus</em> (Diptères) est parfois appelé « Moustique tigre » à la Réunion, en raison de son aspect rayé. C'est le vecteur de la dengue et du Chikungunya. Il vole pendant la journée (début de matinée et fin d'après-midi). [2377 views] Le Zancle cornu (<em>Zanclus cornutus</em>), appelé aussi Porte-enseigne cornu, Tranchoir cornu, Idole mauresque ou encore Idole des Maures (famille des Zanclidés). <br />

Vit dans les mers chaudes et se nourrit d'algues et d'éponges. [2480 views] Accouplement et alimentation chez la Coccinelle asiatique (Coleoptera,   Coccinellidae, <em>Harmonia axyridis</em>). Originaire de Chine, elle a été importée   en Europe pour la lutte biologique. Mais elle se reproduit plus vite que les   coccinelles autochtones et a tendance à prendre leur place et se montrer   invasive. On l'observe dans le département du Rhône depuis 2007. [2699 views] Laridés, <em>Larus cachinnans</em>, le goéland leucophée. [3975 views] Abeille (<em>Apis mellifera</em>, hyménoptères) récoltant du pollen sur une fleur de pivoine arbustive avec un amas important de pollen sur la troisième paire de pattes. [3336 views] Une tortue marine, <em>Cheloniidae eretmochelys imbricata</em> ou tortue à écaille, vivant à proximité des côtes des mers tropicales. Elle est spongivore.


 [2853 views] Cercope sanguinolant (<em>Cercopis vunerata-sanguinolenta</em>). Il s'agit d'une petite cigale rouge et noire brillamment colorée, qui peut facilement prendre la fuite par un brusque saut suivi d'un long vol. [2185 views] Epervier d'Europe, <em>Accipiter nisus</em>. Ordre : Accipitriformes. Famille : Accipitridés. [2266 views] Rouge-gorge familier, <em>Erithacus rubecule</em>. Ordre : Passériformes. Famille : Turdidés. [2163 views] Bryozoaire, probablement du genre <em>Retepora</em> (ou <em>Sertella</em>) communément appelé Dentelle de Neptune.  Les Bryozoaires sont des animaux majoritairement marins vivant en colonies fixées et dont chaque individu se nourrit de phytoplancton (sortie de tentacules rétractables). Cette capacité de rétraction des tentacules dans l’organisme est un caractère dérivé propre  au groupe des Bryozoaires.  <br />Mots clés : animal marin, bryozoaire.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2166 views] <em>Brissus unicolor</em> est un  oursin irrégulier (ou Spatangue), vivant dans les sables, grisâtre, de grande taille à 5 ambulacres en forme de pétales ; les tubercules sont répartis sur tout le corps. Les piquants sont lisses et aplatis. Cet animal est un Echinoderme, classe des Echinides de l’ordre des Spatangoidés et famille des Brissidés.<br />Mots clés : animal marin, échinoderme, oursin.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2669 views] Requin pointe noire, <em>Carcharhinus melanopterus</em>.
Distribution géographique : Indo-Pacifique. Requin de récif qui doit son nom à l’extrémité noire de ses nageoires. Il évolue dans les eaux peu profondes en bordure des lagons et doit toujours être en mouvement pour respirer, sinon il s’asphyxie. Le requin pointe-noire est vivipare (les femelles mettent au monde des jeunes à la fin de leur développement embryonnaire), et après 9 mois de gestation la femelle donnera naissance à 4 petits pointes noires d’une cinquantaine de cm. Taille maximale : 2 mètres.
<br />Mots clés : animal marin, vertébré, requin.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a>
 [4822 views] Le Chocard à bec jaune (<em>Pyrrhocorax graculus</em>) est un Corvidé (Corbeaux) de montagne. Il se distingue du Crave (à bec rouge) par la couleur de son bec. La Corneille commune (<em>Corvus corone</em>) est elle, entièrement noire.  <br />Classification : 	Tétrapodes / Amniotes / Sauropsides / Diapsides / Archosauriens / Oiseaux / Passériformes [2109 views] <em>Graphosoma italicum</em> : punaise arlequin (Insecte, Hétéroptère,   Pentatomidae).  On la voit ici piquer la tige florale d'une pâquerette avec son rostre pour   en aspirer la sève. [2474 views] Chenille du Bombyx Pudibond (<em>Calliteara pudibunda</em> ; Lépidoptères : Lymantriides), aussi appelé Orgyie pudibonde. Les segments 4 à 7 portent quatre touffes dorsales de poils blancs-jaunes séparées les unes des autres par une bande transversale noire. La chenille du troisième stade possède également un pinceau de poils rouges sur le 11<sup>ème</sup> segment. Espèce polyphage sur feuillus, ici photographiée sur un cerisier.<br />
L'adulte est un papillon nocturne. Les pattes antérieures, grandes, velues et blanches, sont étendues vers l'avant du corps au repos, d'où le nom également donné de Patte Etendue. [5242 views] <em>Antedon mediterranea</em> est une Crinoïde d’environ 20 cm de diamètre vivant en Méditerranée fixée (cirres) sur les rochers ou sur d’autres animaux, dans des zones de courant lui permettant de capturer le plancton grâce à ses bras déployés. Cet animal est un Echinoderme, appartient à la classe des Crinoïdes, ordre des Comatulidés et famille des Antedonacés. <br />Mots clés : animal marin, échinoderme, crinoïde.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2494 views] Tortues géantes. La tortue à soc ou Angonoka (<em>Geochemone yriphora</em>) est une espèce endémique de Madagascar qui appartient au genre Geochelone. Son aire de répartition est se limite à 2 Km². A l’âge adulte, elle mesure 50 cm de long et pèse plus de 10 Kg. L’espèce la plus grande encore vivante se rencontre dans les îles Galapagos, puis vient <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=tortue_geante'>celle des Seychelles</a>. [2470 views] Insectes, Mécoptères, <em>Panorpa communis</em>, mouche scorpion mâle. <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=mouche_scorpion_femelle'>Voir la femelle</a>. [3389 views] Hérisson, <em>Erinaceus europaceus</em>.
Ce  sympathique petit mammifère carnivore est un indicateur de la qualité du biotope, c'est une espèce protégée qui est soumise à de nombreux dangers : la circulation routière, les pesticides accumulés dans leurs proies et la disparition du bocage. [2608 views] Héron cendré (<em>Ardea cinerea Linnaeus</em>, 1758), oiseau de la famille des Ardeidae.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article2'>Ecopôle du Forez.</a> [2328 views] Le <em>Thaumetopoea pityocampa</em> est un insecte de l'ordre   des lépidoptères, de la famille des notodontidés, sous-famille des   Thaumetopoeinae. Il est appelé processionnaire du pin sous sa forme chenille   et bombyx pityocampe sous sa forme imago (papillon). Les larves sont connues   pour leur mode de déplacement en file indienne, se nourrissent des aiguilles   de diverses espèces de pins, provoquant un affaiblissement important des   arbres. [1851 views] Pic vert mâle (<em>Picus viridis</em>). Le Pic vert ou Pivert est connu pour les nids   qu'il creuse en une quinzaine de jours dans un tronc de préférence vermoulu. Il se nourrit d'insectes xylophages mais aussi d'insectes du sol (larves,   fourmis) et s'attaque parfois aux ruches. La couleur de la moustache (tâche oblongue sous l'oeil, en prolongement du bec) différencie le mâle (moustache avec une tache rouge) de la <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pic_vert'>femelle</a> (moustache entièrement noire). [3904 views] Tique, ordre des Ixodida.
La tique est un acarien hématophage ectoparasite des vertébrés. Taille : 5 mm [4512 views] Gastéropode marin du genre <em>Conus</em> très polymorphe d’aspect. La classification est celle du groupe des Gastéropodes, ordre des Opistobranches. L’espèce est <em>Conus mediterraneus</em>.  <br />Mots clés : animal marin, mollusque, gastéropode.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2524 views] C’est une comatule, animaux à 5 bras du groupe des Echinodermes (comme l’oursin, l’étoile de mer) portant de nombreuses ramifications pennées (pinnules), en forme de calice, fixées au rocher par un ensemble de crampons (les cirres) mais pouvant nager également. L’espèce est probablement <em>Oxycomanthus bennetti</em> (classe des Crinoïdes, ordre des Comatulidés). Le genre est probablement Oxycomanthus. <br />Mots clés : animal marin, échinoderme, comatule.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2629 views] La Balane est un organisme fixé au rocher voire sur des coques de navires, constitué d’un squelette externe subdivisé en plaques calcaires. Dans l’eau, on distingue l’animal qui laisse sortir des longs appendices, les cirres, qui lui permettent de capturer la nourriture (plancton) tout en étant fixé. Cet animal est un (pan)crustacé.<br />Mots clés : animal marin, crustacé.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2300 views] Libellule déprimée femelle (<em>Libellula depressa</em> Linnaeus, 1758) :  de taille   moyenne, cette libellule a un corps trapu d'environ 35 mm de long.   L'envergure est d'environ 75 mm. Son abdomen est court et fortement aplati,   d'où son nom. Les quatre ailes portent à leur base un triangle brun bien   net.  Le <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=libellule_deprimee_male'>mâle</a> possède un abdomen bleu clair, celui de la femelle est brun-jaune.  Largement répandue dans toute l'Europe sauf à l'extrême nord, elle fréquente   les pièces d'eaux dormantes petites ou moyennes, ou elle chasse à l'affût,   souvent perchée sur un support au bord de l'eau. [1971 views] Pieuvre ou poulpe, <em>Octopus vulgaris</em>.
Distribution géographique : Méditerranée, Atlantique, Manche.
<br />Mots clés : animal marin, mollusque, céphalopode, poulpe.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a>
 [3642 views] Oursin irrégulier (<em>Echinocardium cordatum</em>), vivant enfoui dans le sable, ovale, de quelques cm de long, brun jaunâtre avec des piquants courts et fins, vivant jusqu’à quelques 100 m de profondeur en Atlantique, Manche, Méditerranée. La photographie montre uniquement des tests de cette espèce (= le squelette).  Cet animal est un Echinoderme, classe des Echinides, Ordre des Spatangoidés et famille des Loveniidés. <br />Mots clés : animal marin, échinoderme, oursin.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [3027 views] Milan royal, <em>Milvus milvus</em>.  Ordre : Falconiformes ;  famille : Accipitridés. [2020 views] <em>Aequipecten opercularis</em>.   Il s’agit d’un Mollusque bivalve (communément appelé Vanneau) de la famille des Pectinidés vivant sur des zones sableuses à faible profondeur (-> 200 m) aussi bien en Méditerranée qu’en Atlantique.<br />Mots clés : animal marin, mollusque, bivalve.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> 
 [2339 views] Pie bavarde (<em>Pica pica</em>).  Ordre : Passériformes ; famille : Corvidés. [2021 views] Il s’agit d’un Bryozoaire ou Ectoprocte (<em>Myriapora truncata</em>) dont les colonies ramifiées atteignent une dizaine de centimètres. Ces colonies ressemblent à des colonies coralliennes (corail rouge) mais il ne s’agit pas du tout d’un corail. Les Bryozoaires sont des animaux majoritairement marins vivant en colonies fixées et dont chaque individu se nourrit de phytoplancton grâce à la sortie de tentacules rétractables. Cette capacité de rétraction des tentacules dans l’organisme est un caractère dérivé propre  au groupe des Bryozoaires.  Cette espèce vit en Méditerranée à faible profondeur (-> 100 m). <br />Mots clés : animal marin, bryozoaire.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2648 views] Murène noire (famille des Muraenidae) accompagnée d'un Remora (famille des Echeneidés de l'ordre des Perciformes, poissons commensaux qui vivent en général dans les eaux chaudes). Le rémora vit en symbiose avec d'autres poissons plus gros en se liant à eux par le disque d'accroche puissant placé sur sa tête qui remplace sa nageoire dorsale. Il débarrasse les poissons auxquels il s'attache de leurs parasites puisqu'il se nourrit de ce qu'il trouve sur son hôte et se faufile jusque dans les ouïes.<br />
La photo nous montre la dentition des mâchoires externes de la Murène qui se doublent de mâchoires pharyngeales internes. [2321 views] Chamois mâle (<em>Rupicapra rupicapra</em>) au nourrissage. [2351 views] Crabe de la famille des Portunidés (Classe des Malacostracés,  Ordre des Décapodes  Brachyures, Famille Portunidés). Photographié dans un milieu lagunaire (Estuaire du Mozambique) à 6 mètres de profondeur. Dimension approximative : 15 cm d’envergure. <br />Mots clés : animal marin, crustacé, crabe.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2174 views] Le vulcain, nommé parfois amiral ou atalante (<em>Vanessa atalanta</em>) est un papillon (lépidoptère) appartenant à la famille des nymphalidés (Nymphalidae), à la sous famille des Nymphalinae et au genre vanesse (<em>Vanessa</em>). [1879 views] Insectes, Zygoptères, Agrion élégant : accouplement. [2712 views] Couple de makis (<em>Lemur catta</em>) se chauffant au soleil matinal. Diurnes et agités, les makis concilient une vie collective et une compétition grâce à un code social basé sur des signaux gestuels et odorants. [2259 views] <em>Pilumnus hirtellus</em>, petit crabe poilu souvent caché dans les rochers vivant jusqu’à une cinquantaine de mètres de profondeur. Cet animal est un (Eu)Crustacés, classe des Malacostracés, Eucarides, ordre des Décapodes et famille des  Pilumnidés. <br />Mots clés : animal marin, crustacé, crabe.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2117 views] Orvet fragile, <em>Anguis fragilis</em>. [3688 views] Coleoptera, Cerambycidae, <em>Gaurotes</em> (<em>Carilia</em>) <em>virginea</em> : accouplement. [1960 views] <em>Calliostoma zizyphinum</em>, Gastéropode vivant jusqu’à une centaine de mètres de profondeur à coquille pointue colorée du blanc au violacé. Il appartient au groupe des  Trochoidés, Famille des Calliostomatidés. <br />Mots clés : animal marin, mollusque, gastéropode.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2260 views] <em>Zosterops borbonica</em> (Zosteropidés) est endémique de Maurice et la Réunion, la sous-espèce <em>Z. b. borbonica</em> est endémique de la Réunion. Cet oiseau est appelé « oiseau blanc » à la Réunion, en raison de son croupion blanc bien visible. Il se nourrit d'insectes, de baies et de fruits qu'il recherche en forêt mais aussi dans les parcs et jardins arborés. Le groupe (2-4 individus) se signale par des cris de contact fréquents. [2138 views] Pinson du Nord, <em>Fringilla montifringilla</em>. Ordre : Passériformes. Famille : Fringillidés. [1857 views] La Gibbule (<em>Gibbula</em>) est un gastéropode de petite taille (1 à 2 cm) vivant sur les rochers à faible profondeur (moins de 10 m), fréquent en Atlantique et Manche. Il appartient au groupe des Trochoidés , famille des Gibbulinés ; l’espèce est probablement <em>Gibbula species</em>. <br />Mots clés : animal marin, mollusque, gastéropode.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2013 views] La Piéride du Chou, <em>Pieris brassicae</em>, Lépidoptère, Pieridae. [2240 views] Hibou moyen-duc, <em>Asio otus</em>. Ordre : Strigiformes. Famille : Strigidés [1861 views] Le vulcain, nommé parfois amiral ou atalante (<em>Vanessa atalanta</em>) est un papillon (lépidoptère) appartenant à la famille des nymphalidés (Nymphalidae), à la sous famille des Nymphalinae et au genre vanesse (<em>Vanessa</em>). [1657 views] Orvet fragile, <em>Anguis fragilis</em>. [2922 views] <em>Aequipecten opercularis</em>.  Il s’agit d’un Mollusque bivalve (communément appelé Vanneau) de la famille des Pectinidés vivant sur des zones sableuses à faible profondeur (-> 200 m) aussi bien en Méditerranée qu’en Atlantique.<br />Mots clés : animal marin, mollusque, bivalve.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [1833 views] C’est une Nasse (<em>Nassarius reticulatus</em>), mollusque gastéropode d’environ 3 cm de long, enfoui dans le sable d’où sort sa trompe. C’est un charognard (se nourrit de cadavres) vivant à faible profondeur (jusqu’à 10 m environ) de l’Atlantique à la Méditerranée. Il fait partie du groupe des Buccinoidés, Famille des Nassariidés. <br />Mots clés : animal marin, mollusque, gastéropode.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2281 views] Tarin des aulnes (<em>Carduelis spinus</em>) mâle.
Le tarin des aulnes est une espèce assez proche du chardonneret. Le mâle a une calotte noir.
Sa nourriture est composée de graines d'aulnes ou autres arbres mais aussi de celles de pissenlits et de chardons. [2213 views] Maki (<em>Lemur catta</em>) se chauffant au soleil matinal. Bien qu’arboricole, il passe d’assez longs moments à terre, se déplaçant à quatre pattes, ou se chauffant au soleil levant, dans une position proche de celle d’un yogi. [1997 views] Propithèque de Verreaux et son petit. Ces lémuriens appartiennent à la famille des Indriidae reprise dans la super-famille des Indrioieea. Ils font partie du genre <em>Propithecus</em> et sont des représentants de l’espèce <em>Propithecus verreauxi</em>. En langue malgache, on les appelle sifaka. Les Lémuriens occupent principalement les forêts primaires. [1838 views] Trichie fasciée (<em>Trichius fasciatus</em>). Ce grand coléoptère, proche des cétoines, est aisément reconnaissable à ses élytres jaunes et noires et à son abondante pilosité. Il visite les fleurs en été (ici une pivoine cultivée). Facile à photographier car assez lent, au moins quand il se nourrit. [1792 views] <em>Macroglossum stellatarum</em> : le Moro-Sphinx (Insecte, Lépidoptère, Sphingidae). [1726 views] Propithèque de Verreaux (<em>Propithecus verreauxi</em>), ou sifaka. Pour élever leurs petits, les femelles ont des besoins supérieurs et un accès privilégie aux ressources alimentaires. Après la naissance, les petits s'accrochent sur le ventre de leur mère. Lorsqu’ils grandissent, ils préfèrent s’installer sur le dos de celle-ci. [1742 views] Tourterelle turque, <em>Streptopelia decaocto</em>. Ordre : Columbiformes. Famille : Columbidés. [1803 views] Chamois (<em>Rupicapra rupicapra</em> L.) en pelage d'hiver (fourrure à longs poils bruns foncés à noirs). Observés dans la vallée glaciaire de Chaudefour au Puy de Sancy. [2129 views] <em>Meloe violaceus</em> (mâle - antenne coudée après le 6<sup>ème</sup> élément).
Ce coléoptère se rencontre au printemps, il mesure de 30 à 40 mm.
La femelle possède un énorme abdomen rempli d'oeufs qu'elle pond dans la terre, les larves (triangulins) se placent dans les corolles des fleurs en attendant les abeilles afin de s'y agripper et ainsi atteindre la ruche pour consommer le miel.

 [2102 views] Mésange charbonnière, <em>Parus major</em>. Ordre : Passériformes. Famille : Paridés. [1875 views] <em>Zosterops olivacea</em> (Zosteropidés) est appelé « oiseau-lunettes vert » à la Réunion, dont il est endémique. Il se nourrit de nectar, et éventuellement d'insectes ou de fruits à pulpe. Il se rencontre dans les forêts primaires (« bois de couleur ») de moyenne altitude. [2450 views] Sangsue, trouvée dans un cours d'eau. Annélide de la sous-classe des <em>Hirudinea</em>. La partie postérieure est constituée d'une large ventouse permettant de s'accrocher. La partie antérieure comporte également une petite ventouse qui entoure l'ouverture de la bouche. [2946 views] Héron cendré (<em>Ardea cinerea</em>) à la pêche.  Ordre : Ciconiiformes, famille : Ardéidés. [1817 views] Une colonie de fous de Bassan, <em>Morus bassanus</em>. Ordre : Pélécaniformes, famille : Sulidés. [1812 views] Grand Cormoran (<em>Phalacrocorax carbo</em>), oiseau de la famille des phalacrocoracidés.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article2'>Ecopôle du Forez.</a> [1760 views] La Petite Tortue,  <em>Aglais urticae</em>.  Nymphalidae,  Lépidoptère. [1696 views] Crevette de feu, <em>Lysmata debelius</em>. [2881 views] Moineau domestique, <em>Passer domesticus</em>. Ordre : Passériformes. Famille : Passeridés. [1759 views] Foulque macroule (<em>Fulica atra</em>), oiseau de la famille des Rallidae.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article2'>Ecopôle du Forez.</a> [1833 views] <em>Inachis io</em> : le Paon du jour (Insecte, Lépidoptère, Nymphalidae). [1708 views] Comatule, animal à 5 bras portant de nombreuses ramifications (pinnules), en forme de calice, fixées par un ensemble de crampons au rocher (les cirres) mais pouvant nager également. Peut être du genre <em>Liparometra</em> (Echinodermes, classe des Crinoïdes, ordre des Comatulidés et famille des Mariametridés (espèce probable <em>Liparometra regalis</em>). Mots clés : animal marin, échinoderme, comatule.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2071 views] <em>Cynthia cardui</em> : la Belle Dame (Insecte, Lépidoptère, Nymphalidae). [1689 views] Buse variable, <em>Buteo buteo</em>. Ordre : Accipitriformes. Famille : Accipitridés. [1931 views] Ce gastéropode est une Nasse (<em>Nassarius incrassatus</em>) qui, comme les autres espèces de ce genre, se nourrit de cadavres (charognards). Il appartient au groupe Buccinoidés, famille des Nassariidés. <br />Mots clés : animal marin, mollusque, gastéropode.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2284 views] Homard nain, <em>Enoplometopus debelius</em>.  [2775 views] Pinson des arbres, <em>Fringilla coelebs</em>. Ordre : Passériformes. Famille : Fringillidés. [1717 views] Grosbec casse-noyaux, <em>Coccothraustes coccothraustes</em>. Ordre : Passériformes. Famille : Fringillidés. [1783 views] Accenteur mouchet, <em>Prunela modularis</em>, Passeriformes, Prunellidés.  De la taille d'un rouge gorge, on pourrait le confondre avec un moineau sans  son bec effilé d'insectivore, sa tête gris bleuté et son dos brun foncé rayé  de noir.  Principalement insectivore, il se nourrit de baies et de graines en hiver. [1691 views] Mésange bleue, <em>Parus caeruleus</em>. Ordre : Passériformes. Famille : Paridés. [1842 views] Moineau friquet, <em>Passer montanus</em>. Ordre : Passériformes. Famille : Passeridés. [1729 views] <em>Iphiclides podalirius</em> : le Flambé (Insecte, Lépidoptère, Papiliondae). [1596 views] <em>Calliostoma conulum</em>, Gastéropode vivant jusqu’à une centaine de mètres de profondeur à coquille pointue colorée du blanc au violacé. Il appartient au groupe des Trochoidés, famille des Calliostomatidés. <br />Mots clés : animal marin, mollusque, gastéropode.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2508 views] Etourneau sansonnet, <em>Sturnus vulgaris</em>. Ordre : Passériformes. Famille : Sturnidés. [1667 views] <em>Calliostoma zizyphinum</em> est un gastéropode (environ 3 cm) vit sur les fonds rocheux aussi bien en Atlantique qu’en Méditerranée, jusqu’à environ 300 m de profondeur. Il fait partie du groupe des Trochoidés et de la famille des Calliostomatidés.  <br />Mots clés : animal marin, mollusque, gastéropode.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [1881 views] Crabe commun (<em>Cancer pagurus</em>), tourteau ou dormeur, d’une vingtaine de cm de large, à carapace lisse, ovale et large dont les bords sont lobés. Il vit entre les rochers ou même sur des fonds sableux jusqu’à 100 m de profondeur en Méditerranée, Atlantique, Mer du Nord, mer Baltique. Il fait partie du groupe des Euarthropodes, Classe des Malacostracés, Ordre des Décapodes, Brachyures, famille des Famille Cancridés.  <br />Mots clés : animal marin, crustacé, crabe.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [1645 views] Merle noir, <em>Turdus merula</em>. Ordre : Passériformes. Famille : Turdidés. [1586 views] Mouflon (<em>Ovis ammon</em>) mâle. Tous les mouflons que l'on trouve en France sont originaires de Corse ou de Sardaigne. Le mâle se reconnaît à ses grandes cornes en spirale. [1632 views] Geai des chênes, <em>Garrulus glandarius</em>. Ordre : Passériformes. Famille : Corvidés. [1712 views] Larves nouvelles-nées de <em>Nezara viridula</em> (punaise verte puante), insecte de l’ordre des Hémiptères. Les œufs en forme de tonnelet, ouverts au dessus,  ont été pondus ici sous une feuille de cognassier. Après éclosion, les larves de stade 1 restent groupées jusqu’à la première mue. Elles resteront grégaires sur la même plante jusqu'à leur troisième mue, ce qui permet la mise en commun de défenses chimiques contre les prédateurs. [3088 views] Fauvette à tête noire, <em>Sylvia atricapilla</em>. Ordre : Passériformes. Famille : Sylviidés. [1640 views] <em>Antedon bifida</em> est une Comatule vivant jusqu’à 200 m de profondeur, accrochée sur les rochers ou pouvant nager à l’aide de ses bras, se nourrissant de plancton. Cet animal est un Echinoderme, appartient à la classe des Crinoïdes, ordre des Comatulidés et famille des Antedonacés.<br />Mots clés : animal marin, échinoderme, comatule.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [1548 views] Diptera, Asilidae, <em>Pogonosoma maroccanum</em>. Mouche carnivore, la guêpe capturée donne une idée de la taille. [1666 views] C’est une comatule, animaux à 5 bras du groupe des Echinodermes (comme l’oursin, l’étoile de mer), classe des Crinoïdes et ordre des Comatules, famille des Comasteridés portant de nombreuses ramifications pennées (pinnules), en forme de calice, fixées au rocher par un ensemble de crampons (les cirres) mais pouvant nager également. L’espèce est probablement <em>Comanthina schegeli</em> (caractérisée par sa couleur jaune vif). <br />Mots clés : animal marin, échinoderme, comatule.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [1613 views] De quelques 10 cm à plusieurs dizaines, l’Astérie (Etoile de mer) vit du littoral jusqu’à des eaux profondes (plusieurs centaines de mètres). Brune ou orangée mauve, elle possède 5 bras garni d’un squelette dermique constitué de spicules calcaires donnant des piquants. On la trouve en atlantique, en Baltique, rarement en Méditerranée. Elle se nourrit de bivalves. Cet animal est un Echinoderme, classe des Astéridides.<br />Mots clés : animal marin, échinoderme, étoile de mer.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [2538 views] C’est une comatule, animaux à 5 bras du groupe des Echinodermes (comme l’oursin, l’étoile de mer), classe des Crinoïdes et ordre des Comatules, famille des Comasteridés portant de nombreuses ramifications pennées (pinnules), en forme de calice, fixées au rocher par un ensemble de crampons (les cirres) mais pouvant nager également. L’espèce est probablement <em>Comanthina schegeli</em> (caractérisée par sa couleur jaune vif). <br />Mots clés : animal marin, échinoderme, comatule.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [1770 views] Crabe du genre <em>Liocarcinus</em> (esp <em>holsatus</em> ?) photographié à quelques mètres de profondeur. Son envergure est de l’ordre de 7 cm. Il fait partie de la classe des Malacostracés, Eucarides, de l’ordre des Décapodes  Brachyures,  famille des Portunidés. <br />Mots clés : animal marin, crustacé, crabe.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [1662 views] Piranha à gorge rouge, <em>Pygocentrus nattereri</em>. Les piranhas du bassin amazonien ont une apparence paisible mais leur tête ronde cache une mâchoire puissante armée de petites dents triangulaires et acérées, qui ont largement contribué à fonder leur mauvaise réputation. [1910 views] Mouette rieuse (<em>Chroicocephalus ridibundus</em>), oiseau de la famille des Laridae.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article2'>Ecopôle du Forez.</a> [2249 views] Galle pointues ou "en citron" ou "pépin d'orange" dures et glabres du hêtre avec larve <em>Mikiola fagi</em> très communes (tombent sur le sol quand elles sont mûres). [1517 views] Crabe commun (<em>Cancer pagurus</em>), tourteau ou dormeur, d’une vingtaine de cm de large, à carapace lisse, ovale et large dont les bords sont lobés. Il vit entre les rochers ou même sur des fonds sableux jusqu’à 100 m de profondeur en Méditerranée, Atlantique, Mer du Nord, mer Baltique. Il fait partie du groupe des Euarthropodes, Classe des Malacostracés, Ordre des Décapodes, Brachyures, famille des Famille Cancridés.  <br />Mots clés : animal marin, crustacé, crabe.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [1613 views] <em>Pentapora fascialis</em> est un Bryozoaire formant des colonies ramifiées et aplaties d’aspect lisse quand les lophophores (tentacules entourant la bouche) sont rentrés et duveteux lorsqu’ils sont sortis. C’est une espèce méditerranéenne de faible profondeur mais non de surface (profondeur supérieure à une dizaine de mètres). Les Bryozoaires sont des animaux majoritairement marins vivant en colonies fixées et dont chaque individu se nourrit de phytoplancton grâce à la sortie de tentacules rétractables. Cette capacité de rétraction des tentacules dans l’organisme est un caractère dérivé propre  au groupe des Bryozoaires.  <br />Mots clés : animal marin, bryozoaire.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article411' target='_blank'>Fiche classification</a> [1480 views] Grèbe huppé (<em>Podiceps cristatus</em>), oiseau de la famille des Podicipédidés.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article2'>Ecopôle du Forez.</a> [1458 views] <em>Cynthia cardui</em> (La Belle Dame)    butinant une fleur. [1557 views] Pipistrelle commune, <em>Pipistrellus pipistrellus</em>, chauve-souris très courante en France, la plus petite espèce d’Europe. Elle ne mesure pas plus de 3,8 à 4,4 cm pour le corps et la tête, auxquels s'ajoutent 3,2 cm de queue (entièrement comprise dans le patagium). Ses ailes, longues et étroites, lui confèrent une envergure de 18 à 23 cm, mais elle ne pèse que 6 à 8 grammes. Elle se nourrit d'insectes. Son vol rapide et papillonnant lui permet de sélectionner les animaux qu'elle capture, la plupart du temps des petits papillons et des moustiques.  [2040 views] Araignée <em>Pisaura mirabilis</em> avec sa ponte. La femelle reste à proximité de la cloche  en soie où ses œufs ont incubé, et que les jeunes ne quitteront qu’après leur seconde mue lorsqu’ils pourront chasser et se nourrir. [1550 views] Coléoptères, Longicornes, <em>Rhagium</em> (<em>Megarhagium</em>) <em>mordax</em>. [1457 views] Lépidoptère, <em>Macroglossum stellatarum</em>, le Moro-Sphinx en vol stationnaire. Diurne. [1444 views] Diptères, <em>Bombylius</em> (<em>major</em> ?) en vol stationnaire. [1355 views] Insectes, Mécoptères, <em>Panorpa communis</em>, mouche scorpion femelle. <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=mouche_scorpion_male'>Voir le mâle</a>. [1471 views] Arachnida, Araneidae, <em>Aculepeira ceropegia</em> ou <em>Araneus ceropegius</em> : épeire des bois ou épeire feuille de chêne (à cause du motif sur son abdomen). [1680 views] Homoptères, <em>Cicada orni</em>, la cigale de l'orne ou cigale grise. [1385 views] Chamois mâle (<em>Rupicapra rupicapra</em>) au nourrissage. [1436 views] Bihoreau gris, <em>Nycticorax nycticorax</em>, Ciconiiformes. [1398 views] Salamandre noire (<em>Salamandra atra</em>, LAURENTI 1768). Batracien urodèle. Espèce alpine qui vit entre 600 et 2000 m d'altitude, en bordures des prairies sub-alpines, des forêts et bois humides et près des ruisseaux montagnards. 
Après accouplement seuls un à deux des quelque 50 œufs produits sont fécondés et se développent. Tout le développement embryonnaire et larvaire se passe à l’intérieur de l’utérus et dure de deux à quatre ans selon l’altitude. Après avoir quitté la membrane de l’œuf, les larves mangent, à l’intérieur de l’utérus, les autres œufs qui se sont entre temps transformés en une masse protéique. Plus tard, la paroi utérine va produire des cellules nutritives que la larve « broutera ». La larve dispose de grandes branchies et serait en mesure de survivre en milieu aquatique. Mais plus le moment de la métamorphose approche, plus les branchies se résorbent. Les  jeunes naissent complètement formés.
 [1720 views] <em>Micrommata sp.</em> femelle présentant une belle homochromie verte avec son environnement (araignée de la famille des Sparassidées).  [1970 views] Patelle : face ventrale. Les <em>Patella</em> forment un genre de gastéropodes prosobranches comestibles vivants dans la zone de balancement des marées. La coquille de ce mollusque prend la forme d'un « chapeau chinois » appliqué contre les rochers. Les bords de la coquille s'adaptent parfaitement au relief de la roche. Ainsi, à marée basse, la patelle ne se dessèche pas. <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=radulapatelledetailsx40'>Voir la radula</a>. [2445 views] Accouplement de pyrrhocores (<em>Pyrrhocoris apterus</em>). L'accouplement a lieu principalement au début du printemps et peut durer jusqu'à 30 heures (on peut donc très facilement l'observer). [2313 views] Demoiselle, libellule assez frêle aux ailes repliées verticalement au-dessus du corps au repos (<em>Calopteryx sp.</em>).

 [1272 views] Larve de coccinelle.

 [1192 views] Clyte (<em>Clytus sp.</em>).

 [1122 views] Varan malais (<em>Varanus salvator</em>).
  [1572 views] Tortue terrestre. Les tortues sont des chéloniens, c'est-à-dire des amniotes qui ont la particularité de posséder une carapace protégeant le tronc, formé de deux pièces : le plastron ventral et la dossière dorsale. La carapace dorsale est constituée d’os plats soudés les uns aux autres, liés aux côtes et aux vertèbres et surmontés d’écailles épaisses. Les mâchoires sont dépourvues de dents et dotées d’un étui corné (« le bec ») souvent tranchant. [1866 views] Epeire fasciée (appelée aussi Argiope frelon), <em>Argiope bruennichi</em>. Pour chasser, elle bâtit une toile géométrique à moins d'un mètre de hauteur du sol. Le motif blanc de soie en zig-zag qui se trouve sur la toile est appelé stabilimentum. Il pourrait servir à renforcer la toile ou à attirer les proies du fait de sa grande brillance dans le spectre des ultra-violets que les insectes perçoivent. [1117 views] Poisson zèbre (<em>Danio rerio</em>), famille des cyprinidés. Espèce d’eau douce originaire d’Asie , ovipare, l’adulte mesure 5 cm et vit environ 3 ans. Le poisson zèbre est l'un des organismes modèles les plus courants. Il présente l’avantage d’avoir un cycle de reproduction court, avec ponte de nombreux œufs, une fécondation externe et une embryogenèse rapide. Il est largement utilisé pour des recherches en embryologie, en génétique du développement et pour l’étude d’une variété de maladies génétiques humaines. [1232 views] <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=gerris'>Gerris</a>, aussi appelé patineuse : <em>Gerris buenoi</em>, insecte hémiptère. Les pattes médianes, qui sont les plus longues, permettent la propulsion par saccades à la surface de l’eau. Les pattes postérieures ont une fonction de gouvernail. Les pattes antérieures, plus petites, permettent d'attraper les proies (insectes) et de les maintenir accolées à l'appareil buccal. Les téguments des proies (ici un grillon) sont percés par les pièces buccales, le gerris injecte alors des sucs digestifs puis il suce le contenu liquéfié de ses victimes dont il va laisser les enveloppes vides.  [1158 views] <em>Inachis io</em> : le Paon du jour (Insecte, Lépidoptère, Nymphalidae).

 [937 views] Le lièvre d’Europe (<em>Lepus europaeus</em>) ressemble au lapin mais il est beaucoup plus grand et longiligne (poids moyen des animaux adultes en France : 3.8 kg pour le lièvre d’Europe, contre 1.4 kg pour le lapin de garenne).

Les oreilles du lièvre sont très nettement plus longues que celles du lapin de garenne. Leurs extrémités, ainsi que le dessus de la queue, sont noirs. [1270 views] Papillon demi-deuil (<em>Melanargia galathea</em>) après l'averse. [966 views] Gerris, aussi appelé patineuse : <em>Gerris buenoi</em>, insecte hémiptère. Les pattes médianes, qui sont les plus longues, permettent la propulsion par saccades à la surface de l'eau. Les pattes postérieures ont une fonction de gouvernail. Les pattes antérieures, plus petites, permettent d'attraper les proies (insectes) et de les maintenir accolées à l'appareil buccal. Les téguments des proies sont percés par les pièces buccales, le gerris injecte alors des sucs digestifs puis il suce le contenu liquéfié de ses victimes dont il va laisser les enveloppes vides. Voir la <a href=' http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=gerris_mangeant'>photo d’un gerris se nourrissant</a>. [1348 views] Papillon demi-deuil (<em>Melanargia galathea</em>) sur centaurée.

 [881 views] Cygne et ses deux petits.
 
 [840 views] Panorpe mâle,ou mouche scorpion (<em> Panorpa communis</em>. 

 [763 views] Raphidie (<em>Raphidia sp.</em>).

 [809 views] Cercope sanguinolent (<em>Cercopis vunerata-sanguinolenta</em>). Il s'agit d'une petite cigale rouge et noire brillamment colorée, qui peut facilement prendre la fuite par un brusque saut suivi d'un long vol.
 
 [772 views] Paon bleu mâle - <em>Pavo cristatus</em>. Il existe un <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=paon_blanc'>mutant blanc</a>. [2377 views] Ane du Cotentin, race de l’âne commun <em>Equus asinus</em>. [1031 views] Nid de frelon européen (<em>Vespa crabro</em>) installé dans une cabane de jardin. Différents stades de développement sont visibles : de l'oeuf à la larve gavée de bonne taille. L’œuf se développe pendant 5 à 8 jours, puis donne naissance à une petite larve (1-2 mm) qui passe durant les 12 à 14 jours suivants par les cinq stades larvaires. La larve de dernier stade sécrète un opercule qui ferme l’alvéole. A l’intérieur il lui faut 13 à 15 jours pour se métamorphoser en <a href= 'http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID= nid_frelon2 '>adulte</a>. [1449 views] Femelle de Bombyx du mûrier (<em>Bombyx mori</em>). La <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/spip.php?article387#attraction'>femelle attire le mâle</a> grâce à une phéromone, le bombycol, émise par ses 2 grosses glandes anales, visibles ici en jaune à l'extrémité de son abdomen. Le mâle détecte le bombycol à l’aide de ses antennes plumeuses. Le mâle n’est pas attiré par des femelles d’autres espèces de papillon : le bombycol est un stimulus très spécifique.  [1350 views] Couple de cigognes blanches - <em>Ciconia ciconia</em>. [1484 views] Larve de cétoine dorée (<em>Cetonia aurata</em>) de type mélolonthoïde (faisant référence à celle du hanneton commun : <em>Melolontha melolontha</em>). Son abdomen est gonflé par la matière organique dont elle se gave. Communément trouvée en nombre dans les composts de jardin. Les stigmates et le réseau trachéen sont parfaitement visibles.  [2216 views] Frelon européen (<em>Vespa crabro</em>) en cours "d’éclosion" : après le <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID= nid_frelon1'>développement larvaire</a> et la métamorphose dans l’alvéole, l’adulte découpe l’opercule à l’aide de ses puissantes mandibules. [1839 views] Un jeune taureau de la race Salers dans le massif du cantal. La Salers est une très ancienne race, originaire du Cantal. Elle a une robe unie de couleur acajou, au poil long et frisé. Sa morphologie en fait une vache très bien adaptée aux climats rudes et aux sols pauvres. Elle est élevée à la fois pour la production de lait et pour la boucherie.
 [838 views] Grenouille rousse, <em> Rana temporaria</em> . On peut la confondre avec la Grenouille agile (<em> Rana dalmatina</em>) mais ici, le museau est court et arrondi comparé à une Grenouille agile, aspect plus granuleux du corps, tympan pas assez proche de l'œil. Le test de la patte peut permettre de les distinguer: c'est l'articulation tibio-tarsienne qui dépasse le museau pour 100 % des agiles. Mais le contraire n'est pas vrai.

 [1490 views] Larve de <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=Balane'>balane</a> (Zooplancton temporaire, Crustacé). Prélèvement du 10 janvier 2013 à Beg Meil. Grande abondance de larves nauplius de balanes, ces petits crustacés qui se fixeront à l'état adulte sur les rochers ou tout autre support dur, en construisant une muraille calcaire en forme de cône. 

 [764 views] Zooplancton : embryon de poisson, faisant partie du zooplancton temporaire. Cet embryon de poisson est prisonnier d'une exuvie de balane adulte, ce qui nous permet d'évaluer sa taille (diamètre de 1 mm environ). On observe nettement la gouttelette d'huile lui permettant de flotter entre deux eaux. Photo prise au microscope (X 10) et retravaillée avec le logiciel combineZP.
 [787 views] Cladocère (zooplancton permanent, crustacé). Femelle avec ses petits dans l’abdomen. Ce type de reproduction est particulier chez ces crustacés dont les femelles peuvent se reproduire par parthénogenèse dans certaines conditions. (M.O. X40)
 [936 views] Nématode de la famille des Mermithidés, peut être <em>Mermis nigrescens</em>. Les Mermithidés sont des endoparasites d’arthropodes, principalement d’insectes. Les œufs pondus sur la végétation sont ingérés par les insectes herbivores. Ils éclosent dans l’intestin et les larves traversent la paroi intestinale et se développent dans le milieu intérieur de l’hôte pour atteindre environ 5 cm de long en un peu plus d’un mois. A ce stade les juvéniles quittent l’hôte pour finir leur croissance dans le sol pendant 2 années jusqu’à atteindre la maturité sexuelle. Après l’accouplement, les mâles (40 à 60 mm de long) meurent, tandis que les femelles (60 à 160 mm de long) quittent le sol et grimpent sur la végétation pour pondre plusieurs milliers d’œufs. Avant la ponte, la présence de ces nombreux œufs dans le corps se traduit par une raie sombre sur le dos de la femelle (c’est le cas ici sur la photo). [1421 views] Intérieur d'une hausse de ruche (de type Warré, sans cadres), avec rayons plein de miel. Vue par le bas de la hausse.
<br />Photo 
1 – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=cadre_cire_alveolee'>2</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rayons_miel_avant_recolte'>3</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rayon_miel'>4</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=decoupe_rayon_miel'>5</a>

 [1862 views] Les abeilles ont construit en cire alvéolée l'intérieur d'un cadre (on voit par endroit les fils de fer tendus afin de servir de support). Certaines alvéoles sont partiellement remplies de miel.
<br />Photo <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=hausse_ruche'>1</a> – 2 – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rayons_miel_avant_recolte'>3</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rayon_miel'>4</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=decoupe_rayon_miel'>5</a>
 [1659 views] Un rayon de miel encore attaché à sa barrette.
<br />Photo <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=hausse_ruche'>1</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=cadre_cire_alveolee'>2</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rayons_miel_avant_recolte'>3</a> – 4 – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=decoupe_rayon_miel'>5</a>
 [1130 views] Découpe de miel en rayon.
<br />Photo <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=hausse_ruche'>1</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=cadre_cire_alveolee'>2</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rayons_miel_avant_recolte'>3</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rayon_miel'>4</a>  – 5 [2116 views] Mante religieuse (<em>Mantis religiosa</em> L., Insecta, Dictyoptera, Mantidae). [919 views] Rayons de miel encore dans la hausse ; on voit bien toutes les alvéoles pleines de miel et operculées.
<br />Photo <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=hausse_ruche'>1</a>   – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=cadre_cire_alveolee'>2</a> – 3 – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rayon_miel'>4</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=decoupe_rayon_miel'>5</a>
 [1567 views] Coquille de spirule (<em>Spirula spirula</em> L.), 2 cm de hauteur. La spirule est un mollusque céphalopode décapode, mesurant 4 à 5 cm de long. C'est un animal pélagique, vivant dans la zone tropicale, entre 200 m et 1000 m de profondeur, au niveau des talus continentaux ou autour des îles des océans tropicaux. La coquille en calcite, qu'on appelle aussi phragmocône chez les Céphalopodes, a la forme d'une planispirale ouverte, enroulée ventralement. Les loges sont traversées par un siphon. Elle sert de flotteur, et comme elle est située dans la partie postérieure du corps, l'animal est souvent en position verticale, la tête en bas. [1659 views] Grand coléoptère <em>Calosoma sycophanta</em>. Le calosome doré vit dans les forêts, où il se nourrit de chenilles, y compris celles protégées par des poils urticants comme c'est le cas sur la photo.
	 [1361 views] Chauve-souris indienne (espèce indéterminée, ordre des Chiroptères). On distingue bien les caractères de Tétrapode, mais aussi ceux de Mammifère (poils et pavillons d'oreilles). Les oreilles, grandes proportionnellement au corps, sont les récepteurs des ondes ultrasonores réfléchies sur les obstacles et participent à l'écholocalisation. [971 views] Larve de cérambycidé. Les Cérambycidés sont des coléoptères communément appelés capricornes ou longicornes. La larve se nourrit de bois (elle est xylophage). Elle creuse des galeries avec ses puissantes mandibules. Les pattes sont très petites. La progression dans les galeries se fait grâce aux mamelons charnus présents sur les faces inférieures et supérieures des segments abdominaux. Galerie creusée ici dans du cèdre, longueur de la larve : 5 cm. [943 views] <em>Lysandra coridon</em> - Argus bleu nacré - famille des <em>Lycaenidae</em>.
Papillon d'envergure 3 à 3,5 cm fréquentant les prairies ensoleillées en altitude (ici à 1600 m).<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=argus_bleu_profil'>Vue de profil</a>.
 [648 views] <em>Lysandra coridon</em> - Argus bleu nacré - famille des <em>Lycaenidae</em>.
Papillon d'envergure 3 à 3,5 cm fréquentant les prairies ensoleillées en altitude (ici à 1600 m).<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=argus_bleu'>Vue de dos</a>.
 [846 views] Taon, insecte diptère de la famille des <em>Tabanidae</em>, vraisemblablement du genre <em>Chrysops</em>. Il s’agit d’une femelle car les yeux sont séparés par une zone frontale, alors que chez le mâle ils sont contigus. Les mâles se nourrissent de nectar, les femelles sont hématophages. On voit le proboscis large avec une paire de mandibules et de maxillaires qui cisaillent la peau du vertébré lors du repas de sang. Animal d’environ  10 mm de long. [843 views] La planaire est un ver plat (Plathelminthe, Turbellarié) dont le tube digestif ne comprend qu’une seule ouverture ventrale, qui joue le rôle de bouche et d’anus. La tête, ici à droite, porte des organes des sens simples. Animal d’environ  5 mm de long, vivant sous les galets d’une rivière. [850 views] Jeune anguille (<em> Anguilla anguilla</em>), environ 10 cm. Le corps de l'anguille est ovale et serpentiforme. La partie avant est cylindrique alors que la partie arrière est plutôt comprimée verticalement. Les nageoires dorsale, anale et caudale sont fusionnées en une nageoire unique et continue, démarrant très en arrière des pectorales. Nées dans la mer des Sargasses, les larves parcourent plusieurs milliers de km dans l’Atlantique pour venir se transformer et grandir dans les eaux douces ou saumâtres en Europe. Les adultes retournent dans l’océan pour se reproduire. [683 views] Coq domestique (<em>Gallus gallus domesticus</em>). La poule a été domestiquée dans plusieurs régions d'Asie du Sud-est il y a 8 000 ans environ. Plusieurs espèces sauvages en sont à l'origine, dont la principale est le coq Bankiva (<em>Gallus gallus</em>), actuellement répandue de l'Inde au Sud de la Chine. [900 views] Loup gris d’Europe, <em>Canis lupus</em>. Ce loup vit en meutes dans des habitats très divers, de la steppe eurasienne aux régions récemment colonisées du Brandebourg en Allemagne. Il se nourrit essentiellement de cerfs élaphes, de chevreuils et de sangliers. [898 views] Le requin dormeur zèbre (<em> Heterodontus zebra </em>) vit dans les profondeurs au-dessus des plaques continentales et insulaires de l’ouest du Pacifique, à une profondeur d'au moins 50 mètres. Ses deux nageoires dorsales ont un dard. Specimen d’environ 60 cm de longueur. [786 views] Le spirographe (<em>Spirographis spallanzani</em>) est un ver annelé polychète pouvant mesurer jusqu’à 35 cm. Il vit dans un tube de mucus et de sable fixé au substrat. Le panache branchial en spirale est très sensible aux vibrations transmises par l’eau. Au moindre choc  il se referme comme s’il disparaissait. Outre sa fonction respiratoire, ce panache capte également la nourriture en suspension dans l’eau. [841 views] La seiche (<em>Sepia officinalis</em>) est un mollusque céphalopode. Elle possède dix tentacules munis de ventouses, dont deux sont plus longs et lui servent à capturer ses proies. Elle a une pupille caractéristique en forme de W. A l'intérieur de son corps se trouve une coquille calcaire qu'on appelle l' « os de seiche ». Cette coquille est remplie d'air et sert de flotteur.  [636 views] La petite roussette (<em> Scyliorhinus canicula </em>) est petit requin tacheté d'environ 80 cm de longueur, à museau arrondi. Elle vit sur des fonds meubles de sable, de gravier ou de vase, à une profondeur de 20 à 400 mètres. [890 views] <em>Aurelia aurita</em> est une méduse présente dans toutes les mers du globe, à faible profondeur. Les gonades en forme de fer à cheval sont visibles par transparence. L’ombrelle est entourée d’un grand nombre de fins tentacules. Taille : 10 cm de diamètre. [748 views] Le Cérianthe, <em>Cerianthus membranaceus</em>, est une grande anémone solitaire qui vit fixée sur les fonds sableux ou vaseux. Un tube muqueux entoure et protège le corps de l’animal. Plusieurs couronnes de tentacules en sortent et permettent de capturer du plancton, de petits animaux et des débris organiques en suspension dont se nourrit l’animal. Environ 30 cm de haut. [769 views] Le lombric est un ver annelé (Annélide). Le corps est métamérisé, c’est-à-dire constitué par une série d’anneaux identiques. Il se nourrit de matière organique en décomposition dans le sol. Les lombrics sont très importants pour l’aération des sols et le recyclage des matières organiques et minérales. Longueur : 8 cm. [1385 views] La lithobie est un myriapode, ou mille-pattes. C’est un prédateur vivant dans la litière. Les appendices du premier segment sont transformés en puissants crochets à venin, les forcipules. Taille : 2 cm.  [1120 views] Mollusque gastéropode de la famille des clausilidés. Cette famille d’escargots est caractérisée par une coquille fusiforme et un enroulement sénestre. Le spécimen, collecté dans la litière en sous-bois, pourrait être la grande massue (<em>Macrogastra ventricosa</em>). Longueur de la coquille : 10 mm.
 [895 views] Salamandre tachetée (<em>Salamandre salamandra</em>). Batracien urodèle, hôte habituel des forêts feuillues humides de moyenne altitude. Sort plutôt la nuit surtout après la pluie à la recherche de vers, mollusques et myriapodes. [1404 views] Cormorans de Brandt (<em>Phalacrocorax penicillatus</em>).
Ces cormorans vivent souvent près des côtes rocheuses, ils pêchent sous l'eau des poissons et des crustacés. [644 views] L’axolotl (<em>Ambystoma mexicanum</em>) est un batracien originaire du Mexique. C’est une salamandre néoténique : les larves n’accomplissent jamais la métamorphose pour devenir adulte. L’animal se reproduit en restant morphologiquement au stade larvaire : vie aquatique et respiration avec des branchies. La néoténie des axolotl est liée à un défaut de production des hormones thyroïdiennes : le simple ajout de thyroxine dans l’eau suffit à induire la métamorphose. C’est un animal modèle utilisé en laboratoire dans les études portant sur la régénération des membres et de la moelle épinière. Le specimen présenté est un albinos. Longueur : 8 cm. [2680 views] Iule, myriapode de la classe des diplopodes (2 paires de pattes par segment). Il vit dans la litière, et se nourrit de débris de matière organique (détritivore). [1000 views] Larve de triton. La larve vit en milieu aquatique. Elle respire avec des branchies externes situées juste en arrière de la tête (ici collées sur les côtés). Elle se nourrit de petits crustacés, de larves d’insectes, d’œufs ou de larves de batraciens. [1027 views] Ornithorhynque, <em>Ornithorhynchus anatinus</em>. Mammifère monotrème d’Australie :  l’ornithorhynque possède un pelage épais et des glandes mammaires sans tétine, dont le lait sort par suintement au travers de la peau. C’est une espèce ovipare : les femelles pondent par leur cloaque 1 à 3 œufs d’environ 1,7 cm qu’elles couvent. Les ornithorhynques vivent en milieu semi-aquatique. Ils se nourrissent de petits animaux (vers, crustacés et même petits poissons) qu’ils attrapent sous l’eau près du fond à l’aide de leur bec. Les mains et les pieds largement palmés et la queue plate en font d’excellents nageurs. Spécimen naturalisé. [651 views] Echidné, <em>Tachyglossus aculeatus</em>. Mammifère monotrème d’Australie : l’échidné possède un pelage épais avec des piquants et des glandes mammaires sans tétine. C’est une espèce ovipare : les femelles pondent leurs œufs dans une poche ventrale temporaire où elles les incubent pendant une dizaine de jours. Après l’éclosion, les petits y restent 6 à 8 semaines en se nourrissant du lait épais qui suintent des poils de la mère. Les échidnés sont spécialisés dans la capture des fourmis, termites et autres insectes qu’ils attrapent à l’aide de leur longue langue. Spécimen naturalisé. [735 views] Cygne tuberculé, <em>Cygnus olor</em>, en train de couver. Le nid, très gros, hors de l'eau, est construit par les deux parents, le mâle apportant les matériaux à la femelle (roseaux et herbes). La ponte des œufs a lieu entre avril et mai. L'incubation dure environ 36 à 38 jours, essentiellement assurée par la femelle, le mâle surveillant le territoire. Il peut la remplacer quand elle se nourrit, et reprendre l'incubation si elle disparaît (mort ou maladie). [519 views] Accouplement de tipules. Les tipules, appelées aussi « cousins », sont des Diptères, c’est-à-dire des insectes dotés d'une seule paire d'ailes membraneuses. Les ailes postérieures sont remplacées par des balanciers, bien visibles ici. Ces organes interviennent dans l'équilibration pendant le vol. Les antennes permettent de différencier les sexes : celles du mâle (en bas) étant plus développées que celle de la femelle (en haut). [448 views] Système ambulacraire d'<em>Asteria rubens</em> (Echinoderme) - Station biologique de Roscoff
Chaque bras de l’Astérie (observée en face ventrale) présente 4 rangées de pieds ambulacraires, nommés podia.
Les podia sont des petites vésicules dont les extrémités sont terminées par des ventouses et actionnées grâce à un système hydraulique (= appareil aquifère ou ambulacraire).
Ces très nombreux podia permettent le déplacement de l’animal ainsi que la capture des proies.
 [733 views] Exuvie de cigale. Après avoir passé plusieurs années dans le sol sous forme larvaire, en se nourrissant de la sève des racines, la cigale grimpe sur la végétation environnante et elle y réalise sa mue imaginale, abandonnant sa dernière enveloppe larvaire.  [580 views] Parade de grèbes huppées (<em>Podiceps cristatus</em>). [438 views] Crochets de vipère aspic (<em> Vipera aspis</em>). [1252 views] Vipère aspic (<em>Vipera aspis</em>). [881 views] Couleuvre à collier (<em>Natrix natrix</em>).

 [820 views] Bernard-l’ermite, <em>Diogenes pugilator</em>. Crustacé décapode marcheur vivant en eau peu profonde (Méditerranée et Atlantique). La première paire de pattes ambulatoires porte des pinces (la gauche la plus grande), les 2<sup>èmes</sup> et 3<sup>èmes</sup> paires sont griffues et les 4<sup>èmes</sup> et 5<sup>èmes</sup> sont atrophiées. L’abdomen est mou et fragile, et l’animal le protège en se logeant dans une coquille vide de mollusque gastéropode. A gauche, l’animal sorti de la coquille, puis à droite lorsqu’il y est retourné. [633 views] Méduse échouée sur la plage, <em>Rhizostoma pulmo</em>. Ombrelle en cloche atteignant 90 cm de diamètre ; pas de tentacules périphériques ; sur les bords de l’ombrelle, 96 lobes et 16 organes sensoriels ; les 8 bras buccaux sont soudés. Habitat : pélagique. [609 views] Colonie d’hermelles  (<em>Sabellaria alveolata</em>). L’hermelle est un ver annélide marin polychète, sédentaire et tubicole. Il vit dans un tube de sédiment sableux aggloméré par ses propres sécrétions. L’individu extrait de son tube mesure 1 cm de long.  [650 views] Sphinx du peuplier, <em>Laothoe populi</em>. C’est un papillon de nuit au corps massif.  [448 views] Manchot de Humbolt (<em>Spheniscus humboldti</em>). Les manchots habitent les régions antarctiques (ils n’ont rien à voir avec les Pingouins qui volent alors que les Manchots ne volent pas) et nagent avec aisance. Ils vivent en colonies. L’œuf est pondu dans un nid constitué d’une enceinte de cailloux puis simplement posé sur les pieds de la femelle et protégé du froid par un repli de peau (l’incubation dure 5 à 6 semaines) au cours desquelles le mâle approvisionne la femelle en nourriture. Les espèces les plus connues sont le Manchot empereur, le Manchot royal.<br />
Classification : Tétrapodes / Amniotes / Sauropsides / Diapsides / Archosauriens / Oiseaux / Sphénisciformes [777 views] Pingouin, <em>Alca torda</em>, de la famille des Alcidés. [726 views] Macareux moine (<em>Fratercula arctica</em>) : famille des Pingouins (Alcidés - à ne pas confondre avec les Manchots). Creuse un terrier dans la terre des falaises. Un seul jeune, nidicole. Vit en colonies. En hiver, il perd les plaques cornées et colorées qui ornent son bec et vit en mer. Se nourrit de poissons et de calamars qu'il va pêcher sous l'eau en "volant" sous l'eau grâce à des ailes de petites tailles. [751 views] Grenouille verte, <em>Pelophylax kl. esculenta</em>. Elle est le résultat d’une hybridation naturelle stabilisée se maintenant par reproduction avec l’une des espèces parentes : <em>Pelophylax ridibunda</em>, grenouille rieuse, et <em>Pelophylax lessonae</em>, petite grenouille verte. On parle de klepton.  [621 views] Deux jeunes faucons dans une vieille tour de moulin, juste avant leur envol définitif.  [825 views] Tortue marine olivâtre nouveau-né (<em>Lepidochelys olivacea</em>), Famille Cheloniidae. Les œufs de tortues marines enfouis dans le sable vont éclore au bout de 45 jours en moyenne libérant des tortues nouveau-né prêtent à rejoindre la mer. Seul 1% de ces tortues nouveau-né atteindra l'âge adulte car elles sont la proie de nombreux prédateurs. De nombreuses espèces de tortues se reproduisent sur les plages de la côte de l'océan Pacifique du Mexique. Dans ce, pays il est mis en place des programmes de préservation des tortues marines. [690 views] Le Manchot papou (<em>Pygoscelis papua</em>) est une espèce d'oiseaux originaire des îles Malouines et de l'Antarctique. Les manchots sont des oiseaux qui ont perdu l’aptitude au vol, mais dont les ailes, en forme de nageoires, permettent la nage et la chasse sous-marine.  [675 views] Des pucerons à différents stades pour illustrer la parthénogenèse (en haut à gauche ?). La parthénogenèse est un mode de reproduction sans fécondation (pas d’intervention du mâle). Dans la parthénogenèse mitotique (celle des pucerons), tous les descendants sont génétiquement identiques à leur mère (reproduction clonale). Photo prise au microscope objectif 2.5x et assemblage de 10 photos. [424 views] Le lamantin (genre <em>Trichechus</em>) est un Mammifère marin herbivore, appelé aussi vache de mer. Ordre des Siréniens. Il mesure 3 à 5 mètres, pour un poids de 200 à 600 kg et une longévité de 50 à 60 ans.  La lèvre supérieure, épaisse et large, porte des vibrisses (long poils reliés à leur base à un organe sensoriel).
  
 [500 views] Méduse œuf au plat, <em>Cotylorhiza tuberculata</em>, ainsi appelée en raison de son  ombrelle blanche et jaune, en forme de disque relevé au centre, qui ressemble à un œuf cuit au plat.
Cette méduse se nourrit de plancton de petite taille, absorbé par les bras buccaux très divisés. Elle vit près de la surface, dans toute la Méditerranée.

 [579 views] Méduse à points d'Australie, <em>Phyllorhiza punctata</em>. C'est une espèce invasive qui a colonisé les rives de l'Amérique du Nord où elle porte dommage aux activités de pêche : elle s'alimente des œufs et des larves des poissons et des crustacés, colmate les filets et abime le matériel de pêche. [431 views] Méduse striée du pacifique (<em>Chrysaora melanaster</em>). L'ombrelle peut mesurer jusqu'à 60 cm et les tentacules jusqu'à 3 mètres. [475 views] Rascasse, famille des scorpaenidés. [387 views] Talève sultane, <em>Porphyrio porphyrio</em>. 
Oiseau sédentaire, essentiellement végétarien, qui habite dans les roselières pratiquement impénétrables autour des lagunes d'eau douce ou saumâtre.
 [360 views] Foulque caronculée, <em>Fulica cristata</em>. Elle vit dans les lacs ou les étangs entourés de végétation. Elle se nourrit principalement de tiges et de racines de plantes aquatiques, qu'elle se procure en surface ou en plongeant. [464 views] Requin. C'est un Vertébré dont le squelette est fait de cartilage, couvert en surface d'une couche de cartilage calcifié prismatique caractéristique du taxon des chondrichthyens. Dépourvu de vessie natatoire (organe de flottaison), il nage en permanence. [538 views] Hibou Grand-duc d'Europe, <em>Bubo bubo</em>, plus grand rapace nocturne d'Europe. C'est un superprédateur, qui se nourrit de proies très variées (mammifères, poissons, amphibiens, reptiles et des insectes). Ici il gonfle ses plumes en manœuvre d'intimidation. [639 views] Chironome. Les chironomidés sont des insectes de petite taille qui ressemblent beaucoup aux moustiques. On peut les distinguer de ces derniers par leur couleur verdâtre, l'absence de pièces buccales allongées (organe piqueur chez la femelle moustique) et des antennes en forme de plumeau chez le mâle.

 [563 views] Chimpanzé nain ou Bonobo, <em>Pan paniscus</em>. Les Bonobos sont des homininés qui vivent à l'état sauvage en troupe de 10 à 100 individus dans une zone restreinte de forêt équatoriale de la République Démocratique du Congo, au sud et à l'est du fleuve Congo. Ils sont séparés des populations de Chimpanzés (<em>Pan troglodytes</em>) par le fleuve. [508 views] Malgré sa couleur, ce n'est pas un lézard vert car il n'est pas présent en Corse. Il s'agit du lézard de Bedriaga, <em>Archaeolacerta bedriagae</em>, endémique de la Corse et de la Sardaigne. Il adore pointer son museau sur les blocs de granite au soleil. [542 views] Le chocard à bec jaune : <em>Pyrrhocorax graculus</em> appartient à la famille des Corvidés. Cet oiseau fréquente les pâturages de haute montagne avec falaises et ravins rocheux. Ils sont photographiés ici près du lac Blanc en Haute-Savoie (2352m).
En arrière plan la mer de glace nous montre son nouvel aspect bien gris !  [631 views] Tête de vipère aspic (<em>Vipera aspis</em>). On reconnaît les vipères à leur tête nettement définie, large et triangulaire, aux yeux à pupille verticale et au museau retroussé. Les écailles du corps montrent une arête longitudinale médiane (on dit qu'elles sont carénées). [789 views] Couple de mouches <em>Helina clara</em>, diptère de la famille des Muscidae. 
On distingue bien le cuilleron (ou calyptère) : sorte d'écaille ou lame cornée se trouvant sur la partie latérale du thorax de certains insectes diptères, en-dessous du bord postérieur de l'aile, et qui recouvre le balancier.
 [464 views] Phasme bâton, <em>Carausius morosus</em>, et son exuvie juste après une mue. Cet insecte originaire d'Asie se caractérise par son mimétisme : il se confond avec la couleur des branches (homochromie) et avec leur forme (homomorphie). Pour échapper à ses prédateurs il est également capable de se laisser tomber comme une brindrille et de rester immobile, en simulacre de mort (thanatose). [278 views] Merle noir, <em>Turdus merula</em>. Il s'agit ici d'un mâle car il est uniformément noir (la femelle est brune et tachetée). Les gouttelettes de pluie mettent en évidence le caractère hydrophobe des plumes. L'hydrophobicité du plumage serait due aux sécrétions de la glande uropygienne (mélange de corps gras et de cires) que l'oiseau étale sur ses plumes lors de sa toilette. [241 views] Mygale saumonée, <em>Lasiodora parahybana</em>. C'est la seconde plus grosse mygale (environ 10 cm de long). elle possède d'énormes et puissants crochets reliés à des glandes à venin, de très longs poils et des soies urticantes en forme de harpon sur l'abdomen. Plus peureuse qu'agressive, elle trouve son salut dans la fuite en projetant ses soies venimeuses. Acculée, elle peut faire volte-face, montrer ses crochets et même mordre. [291 views] Veuve noire, <em>Latrodectus mactans</em>, environ 2 cm. On peut aisément la reconnaître grâce à un dessin en forme de sablier rouge vif, parfaitement symétrique, situé sur l’abdomen globuleux d’un noir brillant des femelles. Bien que non agressive elle est connue pour sa dangerosité à cause de la toxicité de son venin. Le venin est un mélange complexe de peptides et de protéines assurant différentes fonctions (paralyser, tuer puis liquéfier la proie). [350 views] Scolopendre, <em>Scolopendra subspinipes</em>. Échantillon naturalisé, 20 cm de long. Arthropode vivant dans les régions tropicales, se nourrissant essentiellement d'insectes, C'est un myriapode de la classe des chilopodes car chaque segment porte une seule paire de patte. Les appendices du premier segment du corps sont transformés en puissants crochets à venin, les forcipules. [390 views] Raie manta. Avec son squelette cartilagineux, elle fait partie du groupe des Chondrichthyens.  Dépourvue de vessie natatoire (organe de flottaison), elle nage en permanence. C’est la plus grande raie qui existe (jusqu'à 7 mètres d'envergure) et elle est totalement inoffensive. [285 views] Les coraux (Cnidaires) sont généralement des animaux coloniaux même s’il existe des coraux solitaires. L’unité de base est le polype, une petite amphore dont l’unique ouverture, la bouche, est entourée de tentacules. Les polypes dérivent les uns des autres et restent liés entre eux : ils peuvent échanger nutriments et informations. Ils constituent une colonie qui élabore un exosquelette calcaire sur lequel elle repose, et participent ainsi à la construction d'un récif corallien. La structure arborescente créée par les coraux s'appelle « polypier ». [289 views] Les coraux (Cnidaires) sont généralement des animaux coloniaux même s’il existe des coraux solitaires. L’unité de base est le polype, une petite amphore dont l’unique ouverture, la bouche, est entourée de tentacules. Les polypes dérivent les uns des autres et restent liés entre eux : ils peuvent échanger nutriments et informations. Ils constituent une colonie qui élabore un exosquelette calcaire sur lequel elle repose, et participent ainsi à la construction d'un récif corallien. La structure arborescente créée par les coraux s'appelle « polypier ». [269 views] Requins pointe noire, <em>Carcharhinus melanopterus</em>. Distribution géographique : Indo-Pacifique. Requin de récif qui doit son nom à l’extrémité noire de ses nageoires. Il évolue dans les eaux peu profondes en bordure des lagons et doit toujours être en mouvement pour respirer, sinon il s’asphyxie. Le requin pointe-noire est vivipare (les femelles mettent au monde des jeunes à la fin de leur développement embryonnaire), et après 9 mois de gestation la femelle donnera naissance à 4 petits pointes noires d’une cinquantaine de cm. Taille maximale : 2 mètres. [258 views] Les grenouilles (batraciens anoures) se reproduisent dans la majorité des cas par fécondation externe. La parade nuptiale donne lieu à un pseudo-accouplement particulier nommé amplexus : le mâle chevauche la femelle, en l'enlaçant de ses pattes antérieures aux aisselles ou à la taille. La femelle pond alors ses ovules (plusieurs centaines), entourés d’une enveloppe de consistance gélatineuse, et dont le diamètre total est de l’ordre de 8 mm. Le mâle les arrose de sperme et la fécondation et le développement ont lieu dans le milieu aquatique. Ici il doit s'agir d'une ponte de grenouille rousse car les œufs flottent en surface. Les œufs sont recouverts de plusieurs gangues d’aspect gélatineux qui assurent leur protection puis celle de l’embryon. Le rôle de ces gangues, ne se limite pas à celui d’une barrière physique vis-à-vis des agresseurs éventuels de l’œuf puisqu’elles exercent un effet « capacitant » sur les spermatozoïdes. De très nombreuses expériences montrent, en effet, que la proportion d’ovocytes fécondés est beaucoup plus grande lorsqu’ils sont munis de leurs gangues que lorsqu’ils sont nus. [340 views] Requins pointe noire, <em>Carcharhinus melanopterus</em>. Distribution géographique : Indo-Pacifique. Requin de récif qui doit son nom à l’extrémité noire de ses nageoires. Il évolue dans les eaux peu profondes en bordure des lagons et doit toujours être en mouvement pour respirer, sinon il s’asphyxie. Le requin pointe-noire est vivipare (les femelles mettent au monde des jeunes à la fin de leur développement embryonnaire), et après 9 mois de gestation la femelle donnera naissance à 4 petits pointes noires d’une cinquantaine de cm. Taille maximale : 2 mètres. [437 views] Raie-aigle tachetée, <em>Aetobatus narinari</em>. Avec son squelette cartilagineux, elle fait partie du groupe des Chondrichthyens.  Dépourvue de vessie natatoire (organe de flottaison), elle nage en permanence. Elle possède une nageoire caudale particulièrement effilée et une épine venimeuse située près de la base de la queue. [478 views] Grenouille verte, <em>Pelophylax kl. esculenta</em>. Elle est le résultat d’une hybridation naturelle stabilisée se maintenant par reproduction avec l’une des espèces parentes : <em>Pelophylax ridibunda</em>, grenouille rieuse, et <em>Pelophylax lessonae</em>, petite grenouille verte. On parle de klepton. [262 views] Paon, <em>Pavo cristatus</em>. Le paon blanc n'est pas un paon albinos, mais un paon dit leucistique, porteur d'une mutation par rapport au <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=paon_male'>paon bleu de type sauvage</a>. Les principaux pigments qui déterminent la couleur du plumage des oiseaux sont les caroténoïdes (issus de l'alimentation) et les mélanines, eu- et phéo-mélanine, dont la fabrication fait intervenir la tyrosinase. Par définition, l'albinisme est le manque total de mélanines dans les plumes, les yeux et la peau, en conséquence d'une absence de tyrosinase fonctionnelle. Le leucisme est lui un manque partiel de mélanines, dû à un défaut de dépôt des pigments dans les plumes, probablement d'origine génétique. Dans ce cas la tyrosinase est présente et fonctionnelle, mais les mélanines produites dans les cellules pigmentaires basales ne se déposent pas dans les cellules à l'origine des plumes. De façon caractéristique, les oiseaux leucistiques ont toujours les yeux noirs, car les pigments sont présents au fond de l'œil, contrairement aux oiseaux albinos. [321 views] Mulot, genre <em>Apodemus</em>. Il pourrait s'agir du mulot alpestre <em>Apodemus alpicola</em>, endémique des Alpes, mais la distinction avec le mulot sylvestre est difficile à établir. Les mulots sont de petits rongeurs qui se caractérisent par une longue queue et de grands pavillons d'oreilles. [224 views] Chenille du Bombyx étoilé, <em>Orgyia antiqua</em>, famille des <em>Lymantriidae</em>. Le papillon de nuit est aussi appelé Bombyx antique, ou l'Étoilée. La chenille est polyphage sur feuillus. L'espèce se caractérise par un très fort dimorphisme sexuel, la femelle papillon étant très trapue et incapable de voler. [262 views] Pseudémyde, <em>Pseudemys concinna</em>, tortue d'eau douce, environ 30 cm. Il s'agit d'une espèce originaire du sud-est des États-Unis, introduite par l'Homme en Europe. Comme pour toutes les espèces de Chéloniens, sa température interne varie et dépend de la température extérieure : on dit qu’elle est poïkilotherme. Ceci lui impose une exposition prolongée sur des sites de « bain de soleil » durant la journée, afin de maintenir une température corporelle suffisante à son activité. [225 views] Fourmi ailée, ou alude (longueur 6 mm). Chez les fourmis la plupart des individus sont aptères, sauf les mâles et les femelles. En région tempérée les fourmis ailées sont visibles généralement en août lorsque mâles et femelles sortent pour s'accoupler. Une fois fécondée par un ou plusieurs mâles, la reine cherche un endroit pour fonder sa colonie. Elle s'arrache alors les ailes avec ses mandibules et ses pattes. Sur la photo on voit différentes caractéristiques des fourmis, ce sont des : <ul><li> arthropodes : squelette externe chitineux et membres articulés,</li><li> mandibulates (ou antennates) : la tête porte des appendices fortement chitinisés coupeurs ou broyeurs (les mandibules), et des antennes,</li><li> hexapodes (insectes) : 3 paires de pattes articulées, corps segmenté clairement en trois parties tête-thorax-abdomen,</li> <li> hyménoptères : deux paires d'ailes couplées par une série de crochets.</li></ul> [280 views] Sur cette image des fructifications en ombelle d'un plant d'aneth, différents stades du développement de la coccinelle sont visibles : une larve, trois pupes, une exuvie de pupe et deux adultes (imagos). La larve est en train de se préparer à sa mue nymphale, qui s'est d'ailleurs produite peu après la prise de la photographie. A la base des pupes, on peut observer l'exuvie poilue des larves. Dans la pupe les organes de l'adulte se mettent en place, et enfin lors de la mue imaginale, l'adulte sort de la pupe en laissant l'exuvie. [366 views] La baleine à bosse, mégaptère, est une espèce de cétacé à fanons. Elle atteint habituellement 13 à 14 mètres de long et pèse en moyenne 25 tonnes. La baleine à bosse peut effectuer des sauts spectaculaires hors de l’eau.<br />
Nom scientifique : <em>Megaptera novaeangliae</em><br />
Espérance de vie : 45 – 50 ans<br />
Durée de gestation : 11 mois<br />
Longueur : Femelle: 15 – 16 m (Adulte), Mâle: 13 – 14 m (Adulte)  [323 views] La baleine à bosse, mégaptère, est une espèce de cétacé à fanons. Elle atteint habituellement 13 à 14 mètres de long et pèse en moyenne 25 tonnes. La baleine à bosse peut effectuer des sauts spectaculaires hors de l’eau.<br />
Nom scientifique : <em>Megaptera novaeangliae</em><br />
Espérance de vie : 45 – 50 ans<br />
Durée de gestation : 11 mois<br />
Longueur : Femelle: 15 – 16 m (Adulte), Mâle: 13 – 14 m (Adulte)  [391 views] Oiseau-lunettes vert <em>Zosterops olivaceus</em>, espèce endémique de La Réunion. Il est caractérisé, comme l’indique son nom, par un plumage de couleur vert olive, et un cercle de plumes blanches autour de l’œil. Il est forestier et ne se rencontre donc que dans les Hauts de l’île. Il est très mobile, mais peu sociable, agressant tout intrus et en particulier ses congénères ou l’Oiseau-lunettes gris. La reproduction a lieu pendant l’été austral et le nid, en forme de coupe, accueillera 2 à 3 œufs bleu pâle. Principalement nectarivore, il consomme également des fruits et des insectes. Il est relativement commun dans les forêts de l’île. Cette est protégée. La chasse, la capture ou la vente sont totalement interdites et sont considérées comme un délit passible d’une peine de prison et d’une forte amende.
 [455 views] Grosbec casse-noyaux (<em>Coccothraustes coccothraustes</em>), individu mâle. C'est un passereau de la famille des Fringillidés, dans laquelle on trouve notamment les pinsons, les serins et les linottes. Longueur 16,5 à 18 cm. On le rencontre dans les forêts de feuillus et mixtes, surtout dans les vieux bois de feuillus avec chênes, charmes, hêtres. Il est visible aussi dans les vergers, surtout sur les cerisiers comme ici (il écrase les noyaux avec son bec puissant). [278 views] Opilion, appelé aussi faucheux. taille du corps : 5 mm. Les opilions sont des Arachnides : ils ont 4 paires de pattes, 1 paire de chélicères et 1 paire d'appendices sensoriels, les pédipalpes. La seconde paire de pattes, habituellement de plus grande taille que les autres, capte aussi des informations tactiles et probablement chimiques, un peu comme les antennes des insectes. On peut les observer explorer l'environnement par tâtonnements lorsque l'animal se déplace. Contrairement aux araignées les faucheux ne sécrètent pas de soie et ne construisent donc pas de toile, et leur corps apparaît compact et non pas divisé en deux parties (céphalothorax et abdomen). Ils ont 2 yeux et ne produisent pas de venin. [160 views] Nid et ponte de merle (<em>Turdus merula</em>). Il s’agit d’une espèce monogame, et c’est en février-mars que les couples se constituent. La période de nidification s’étale de mars à fin juillet. Le mâle marque son territoire en chantant. Le nid, construit par la femelle est situé contre un tronc d’arbre ou dans un buisson supporté par de petites branches, caché dans les feuillages persistants des conifères ou du lierre. Il est généralement situé à une hauteur comprise entre 1 et 3 m. Assez volumineux, avec une coupe assez grande, solide, il est composé de tiges végétales, d’herbes, de feuilles mortes, de brindilles et de racines. Garnie de boue mélangée à des végétaux, la partie interne est tapissée de brins d’herbe sèche, aiguilles de pin et feuilles mortes. En moyenne, la ponte comporte 3 à 5 œufs, rarement plus. La couvaison par la femelle dure environ 13 à 14 jours. [220 views] Huppe fasciée (<em>Upupa epops</em>). C'est un oiseau migrateur qui passe l'hiver en Afrique. Elle affectionne les lieux à herbe rase ou dénudés où elle peut se nourrir de vers et d'insectes. Elle porte sur la tête une huppe érectile, rabaissée presque instantanément lorsqu'elle se pose. [319 views] Exuvies de cigale. Après avoir passé plusieurs années dans le sol sous forme larvaire, en se nourrissant de la sève des racines, la cigale grimpe sur la végétation environnante et elle y réalise sa mue imaginale, abandonnant sa dernière enveloppe larvaire.  [163 views] <em>Sphyraena viridensis</em> (Barracuda méditerranéen) en chasse au milieu d’un banc de <em>Chromis chromis</em>. Le Barracuda méditerranéen ou « Bécune » est de plus en plus présent sur les côtes méditerranéennes françaises, signe d’un réchauffement des eaux.
Il est reconnaissable par son corps fusiforme, gris argenté dont la partie supérieure des flancs est marquée de bandes sombres, sa tête est fine, ses joues dépourvues d’écailles au niveau du pré-opercule et sa mâchoire inférieure proéminente. Sa dentition est organisée en deux rangées de dents tournées vers l’intérieur.
Dans l’esprit collectif, le barracuda est un poisson dangereux mais nos espèces méditerranéennes n’attaquent pas volontairement l’homme et devraient porter le nom commun plus approprié de bécune. Les bécunes sont néanmoins de redoutables prédateurs qui ne présentent aucun danger pour l'homme, sauf à l'exposer à ses morsures car l’animal est curieux. En effet, il y a quelques années, une plongeuse a été mordue à la cheville, à Port-Cros. Cette dernière portait une chaîne avec un médaillon brillant (simulant le reflet d’un poisson) qui a attiré l’animal. [458 views] Flabelline mauve (<em>Flabellina affinis</em>): mollusque nudibranche de la famille des Flabellinidae, présent en Méditerranée. Taille: 3 à 5 cm. Ce nudibranche se nourrit surtout d’hydrozoaires du genre Eudendrium (photo).
On aperçoit ses rhinophores annelés qui détectent les particules chimiques présentes dans l'eau (nourriture, phéromones…).
On peut distinguer un tentacule buccal ainsi que les cérates (cerata ou papilles dorsales)réunis en grappes de 3 à 9. Ces derniers jouent un rôle essentiellement respiratoire en accroissant la surface d’échange gazeux. D’autre part, ces nudibranches ont, comme beaucoup d'autres, la capacité de conserver les cellules urticantes des hydrozoaires qu’ils consomment et de les concentrer au bout de leurs cérates afin de se protéger des prédateurs.   [466 views] Grondin rouge - <em>Chelidonichthys cuculus</em> (Perciformes,Triglidés).
On peut le distinguer par sa tête pyramidale cuirassée caractéristique. 
C’est un poisson benthique qui possède la particularité de se déplacer agilement sur le fond grâce aux trois rayons inférieurs de ses nageoires pectorales. Ces rayons sont digités et lui servent ainsi, d’organe locomoteur. Son appellation « grondin » vient du fait qu’il émet des grognements (en particulier quand il est pêché ou blessé) par la contraction rapide des muscles de sa vessie natatoire.
 [789 views]

SVT : Biologie : Zoologie

1848 photos dans la base
Une photo au hasard
Les 3 dernières photos référencées
     

   Les photos de cette banque sont libres de droits pour un usage pédagogique non commercial.
Toute autre utilisation devra être soumise à l'accord préalable de l'auteur.
Vous pouvez proposer une photo pour la banque.