Botanique

Séquoia géant. <em>Sequoia giganteum</em>. [30782 views] Baobab (Bombacacées, <em>Adansonia digitata</em>). Voir le <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=baobab_fruit'>fruit photo suivante</a>. [16758 views] Fleur de passiflore (Passifloracées, <em>Passiflora caerulea</em>). Plante grimpante originaire d'Amérique du sud, cultivée chez nous. Son nom vient du fait que les missionnaires jésuites se servaient de cette fleur pour représenter la Crucifixion auprès des indigènes. [16041 views] Le ricin : <em>Ricinus communis</em> (Euphorbiacée) est une plante vivace d'origine tropicale. Sous nos latitudes, le ricin est cultivé comme une annuelle. Cultivé en pleine terre, il peut donner naissance à un   imposant arbuste, largement utilisé dans les massifs floraux urbains.  Les graines (et dans une moindre mesure les fruits et les feuilles)   sont toxiques car présentent une forte concentration en lectines. L'huile de ricin, extraite à partir des graines, est utilisée comme laxatif, elle est aussi utilisée dans l'industrie  des vernis, savons et lubrifiants. Le fruit est une capsule formée à partir des 3 carpelles à placentation   axile, la déhiscence du fruit est de type septicide. La germination débute par la sortie de la racine au niveau de la caroncule (petite excroissance à l'extrémité de la graine). [15235 views] Amas de sporanges sous une feuille de <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=polypode2'>fougère polypode</a>. [12729 views] Le « fruit » sphérique du Platane (<em>Platanus acerifolia</em>) est en réalité un capitule (un ensemble sphérique) d’akènes poilus disséminés par le vent à maturité. <br />  Classification: Ordre Rosales, famille des Platanaceae. Genres : <em>Platanus </em>(Platane), plusieurs espèces dont <em>Platanus orientalis</em>, <em>Platanus occidentalis</em> et le Platane commun à feuille d’érable (<em>Platanus acerifolia</em>). [13789 views] Les poires, fruits du Poirier, sont portées par grappes. La poire est le résultat du développement du réceptacle floral autour de l’ovaire qui se développe aussi mais de façon moins importante. Les pépins sont les graines. La poire est donc un fruit complexe issu du développement de deux parties de la plante.    <br />Classification : ordre des Rosales, famille des rosaceae avec <em>Crataegus</em> (aubépine), <em>Cydonia </em>(cognassier), <em>Malus</em> (pommier), <em>Prunus</em> (divers arbres fruitiers), <em>Rubus</em> (ronce),... [10971 views] Champignon. Cèpe de Bordeaux. <em>Boletus edulis</em>. [9569 views] Les fruits des érables sont des fruits secs qui ne s’ouvrent pas : les (di)samares.  Les érables sont des arbres à feuilles opposées et à fruits constitués de deux samares soudées (samares : fruits secs qui ne s’ouvrent pas). Trois espèces sont fréquentes en France. Les érables ont une sève sucrée (cf sirop d’érable obtenu à partir de l’eau riche en saccharose extraite de <em>Acer saccharum</em> au Canada).<br /><em>Acer campestre</em> : Petit arbre atteignant 20 m. Ses samares sont disposés à 180°. Ses feuilles sont petites à lobes arrondis, vert foncé sur le dessus.  <br /><em>Acer pseudoplatanus</em> ou Erable faux platane ou Sycomore à feuilles à lobes non pointus et sinus aigus. Samares disposés à 90°.  <br /><em>Acer platanoïdes</em> ou Erable plane. Arbre atteignant 30 m. Ses samares forment un angle de 120°. Ses feuilles à long pétiole sont à lobes aigus et sinus arrondis.    <br />Classification : Ordre Rutales, famille des Sapindaceae (incluant les sous – familles des Aceraceae (genres Acer et Dipteronia en Chine) et Hippocastaneaceae (Aesculus,..). Le genre Acer comporte une quinzaine d’espèces dont les 3 ci-dessous, l’érable à sucre, l’érable de Montpellier,... [15313 views] Cèdre de l’Atlas : Gymnospermes, Pinacées, <i>Cedrus atlantica</i>. Conifère aux aiguilles bleutées et aux cônes dessés, originaire des montagnes d'Afrique du Nord et fréquent dans nos parcs et jardins. [10916 views] Fleur de tournesol. [8127 views] La double noix de coco a valu son nom de "coco fesse" à ce palmier (<em>Lodoicea maldivica</em>). C'est la plus grosse graine du règne végétal. Dans la "vallée de Mai", île de Praslin aux Seychelles. [8014 views] Fleur d'edelweiss (<em>Leontopodium alpinum</em>). [8363 views] <em>Nepenthes pervillei</em>, plante carnivore endémique de l'île de Mahé (Seychelles).  Le "piège" à insecte est en fait l'extrémité d'une feuille. Il mesure environ 10 cm de haut. On remarque  au fond de l'urne le liquide dans lequel les animaux sont digérés. [7595 views] Les bouleaux sont les premiers arbres à s'installer après la destruction de la forêt par le feu en Alaska [7348 views] Face inférieure d’une fougère, où l’on peut voir des amas de sporanges. La fougère pousse dans les infractuosités de la roche, proche d’une source d’eau . [7752 views] Pissenlit (<em>Taraxacum dens-leonis</em>). Capitule ouvert, fleurs ligulées à 5 dents.
<br /><a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pissenlit4'>Voir les fruits</a>. [8041 views] <em>Arum maculatum</em> (Aracea), plante d'ombre commune (sol calcaire et humide). Attirés par l'odeur émise par le spadice, les insectes s'enfoncent au fond de la fleur, les poils des fleurs stériles les empêchent de ressortir. Au cours de leurs multiples tentatives pour s'échapper, les insectes libèrent le pollen dont ils pouvaient être couverts et permettent la fécondation des fleurs femelles.  Après fécondation les fleurs mâles deviennent matures et libèrent du pollen sur les insectes ; les fleurs stériles se flétrissent et autorisent alors la libération des insectes qui emportent ainsi le pollen vers d'autre fleurs d'Arum. [7477 views] Fougère arborescente (<em>Cyathea sp.</em>; famille : Cyatheacée). L'exemplaire pris en photo mesure environ 8 mètres. Ces espèces sont à comparer avec les données fossiles de la flore  carbonifère des bassins houillers stephaniens : les fougères arborescentes  étaient alors à leur apogée et constituaient de vastes forêts dont la  fossilisation est à l'origine des gisements de charbons. [7351 views] Photo 3 : récolte du caoutchouc - Originaire du bassin de l'amazone, L'hévéa (<em>Hevea brasiliensis</em>) a été introduit au 19ème siècle en Indonésie pour la fabrication du caoutchouc naturel. La production indonésienne, avec celle de la thailande et de la malaisie,  représente 70% de la production mondiale de caoutchouc. L'hévéaculture nécessite une température moyenne de 25° et une pluviométrie annuelle comprise entre 1800 et 2500 mm.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=hevea_champs'>Photo 1</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=hevea_entaille'>Photo 2</a> [6796 views] Pissenlit (<em>Taraxacum  dens-leonis</em>). Fruits : nombreux akènes surmontés d'une aigrette.
<br /><a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pissenlit1'>Retour à la plante entière</a>. [9036 views] Photo 2 : entaille d'un tronc d'hévéa - Originaire du bassin de l'amazone, L'hévéa (<em>Hevea brasiliensis</em>) a été introduit au 19ème siècle en Indonésie pour la fabrication du caoutchouc naturel. La production indonésienne, avec celle de la thailande et de la malaisie, représente 70% de la production mondiale de caoutchouc. L'hévéaculture nécessite une température moyenne de 25° et une pluviométrie annuelle comprise entre 1800 et 2500 mm.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=hevea_champs'>Photo 1</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=hevea_recolte'>Photo 3</a> [6710 views] Fleur de chèvrefeuille (Caprifoliacées, <em>Lonicera sp</em>) : pistil, stigmate, étamine. Liane à feuilles opposées et attachées directement sur la tige sans pétiole; les fleurs, très odorantes, donnent naissance à des petits fruits d'un rouge vif. [6504 views] Pissenlit (<em>Taraxacum dens-leonis</em>). Plante vivace, feuilles découpées, en rosette.<br /><a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pissenlit2'>Voir le bouton floral</a>. [6717 views] La toundra près du cercle polaire en Alaska. La floraison se fait sur une courte période (en juillet), mais quelle abondance. Des épilobes (<em>Epilobium angustifolium</em>) à perte de vue. La photo est prise à minuit. [6416 views] Fruits de vigne vierge (<em>Parthenocissus quinquefolia</em>). [7034 views] Cyanobactéries. Thalle de Nostoc.  "Crachat de Lune", terrain caillouteux en bordure de route. Echelle 2 : 1 environ. [7052 views] Fleur de cerisier (<i>Prunus cerasus</i>) pétales, étamines et pistil bien visibles. [8146 views] Boule de neige ou Viorne obier (<em>Viburnum opulus</em> Caprifoliacées). [16130 views] Lys martagon : exemple de plante poussant sur le flanc sud du Mont Saint Helens. [7283 views] Plantation d'hévéas. <em>Hevea brasiliensis</em>, famille des euphorbiacées. Le latex naturel est utilisé pour la fabrication de gants chirurgicaux et de préservatifs. [6949 views] Champignon. Amanite tue-mouche. <em>Amanite muscaria</em>. <A HREF='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=tue_mouche2'>Voir aussi</A>
 [6148 views] Fruit et graines d'iris. [6321 views] Le fruit du Chêne s’appelle communément le gland. C’est un akène (fruit sec qui ne s’ouvre pas) fixé dans une coupe. Chaque gland contient une graine remplissant complètement le fruit et formée d’une plantule (à la base) et de deux cotylédons. Au sommet du fruit, on distingue une petite pointe provenant de la partie terminale du pistil de la fleur.  Photographies : espèce <em>Quercus robur</em>.   <br />Classification : Ordre Fagales, famille des Fagaceae. Cette famille comprend les genres <em>Quercus</em> (Chêne), <em>Fagus</em>, <em>Castanea</em> (Châtaignier). Le genre <em>Quercus</em> comprend de nombreuses espèces dont aussi le Chêne vert, le Chêne kermes, ... [9009 views] Un chêne en hiver. Son port peut être irrégulier, ici, isolé, il a un port en boule. Sans les feuilles, il est difficile de savoir s'il s'agit du chêne sessile (<em>Quercus petraea</em>) ou du chêne pédonculé (<em>Quercus robur</em>). Famille des Fagacées. [7351 views] Les fougères arborescentes de la Réunion appartiennent toutes au genre <em>Cyathea</em>. Elles dominent les arbres de la forêt primitive de Bébour. [6609 views] Champignon. Armillaire couleur de miel. <em>Armillaria mellea</em>. [6582 views] <em>Arum maculatum </em>(Aracea), plante d'ombre commune (sol calcaire et humide). Le spathe se rétrécit à la base et cache trois types de fleurs (apétales) portées par la base du spadice. Du haut vers le bas : fleurs stériles portant un long poil rigide, fleurs mâles et enfin fleurs femelles. Ces trois types de fleurs entrent à maturité de manière successive. [6413 views] Palmiste (<em>Dictyosperma album</em> ?, Arecacées) : variété de palmier dont on consomme le bourgeon terminal (chou palmiste ou coeur de palmier). [7160 views] Fougère arborescente, Forêt de Montravail [6193 views] Bouture de <em>Coleus</em>. [6895 views] Giroflier. <em>Syzygium aromaticum</em> L. Myrtacées. Il est cultivé pour ses bourgeons floraux qui, séchés, donnent les clous de girofle. [8851 views] Un pied mâle de coco de mer (<em>Lodoicea maldivica</em>). On remarque ici l'inflorescence couverte de multiples petites fleurs mâles, très parfumées. Dans la "vallée de Mai", île de Praslin aux Seychelles. [5768 views] Iris dans la péninsule de Kenai au sud de l'Alaska. Ils poussent près d'un lac en bordure de forêt. [5725 views] Fruit du Baobab. Voir l'<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=baobab1'>arbre photo précédente</a>. [5643 views] <i>Welwitschia mirabilis</i> est classée dans les Gnétophytes qui sont de végétaux considérés comme intermédiaires entre Gymnospermes et Angiospermes. On ne la trouve que quand le désert de Namibie. Elle possède une courte souche de laquelle partent deux feuilles rubanées qui poussent par la base et se désagrègent à l'extrémité deux ou trois mètres plus loin. La plante est dioïque et porte des cônes de fleurs soit mâles, soit femelles. Vue rapprochée sur la photo suivante. [5898 views] Cannelier (<i>Cinnamomum verum</i> ; famille des Lauraceae). L'arbre mesure 3-4 mètres. Son écorce, particulièrement parfumée, se torsade en séchant et fournie la canelle. [5843 views] Ancolie colombine : exemple de plante poussant sur le flanc sud du Mont Saint Helens. [5876 views] Le feu fait partie de l'écosystème naturel des forêts boréales. Dans le nord de l'Alaska il est souvent causé par les nombreux orages qui sévissent en été. Les plantes herbacées sont les premières à reconquérir le terrain. Ici un tapis de prêles. [5679 views] Un pied femelle de coco de mer (<em>Lodoicea maldivica</em>) surnommé aussi "coco fesse" est un palmier endémique de l'île de Praslin (ici dans la "vallée de Mai" classée patrimoine mondial de l'UNESCO) et de celle de Curieuse. [5309 views] Fleur de ronce (<em>Rubus fruticosus</em>, Rosacées), vulgairement appelée mûrier sauvage. Les fleurs roses ou blanches sont disposées en grappes à l’extrémité des rameaux. Les fruits noirs constituent la mûre. [5864 views] Aloès kokerboom ou arbre carquois. <em> Aloe dichotoma</em> , Liliacées. Cet arbre peut attendre 8 à 9m de haut, il est originaire de Namibie. L’écorce pouvait être utilisée pour la fabrication de carquois. Voir détail du feuillage sur la <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=arbre_carquois2'>photo suivante</a>. [5575 views] Cannelier (<i>Cinnamomum verum</i> ; famille des Lauraceae), détail. L'arbre mesure 3-4 mètres. Son écorce, particulièrement parfumée, se torsade en séchant et fournie la canelle. [6317 views] La linaigrette (<em>Eriophorum</em>) dont les fruits garnis de longs poils blancs et soyeux seront disséminés par le vent. Ici,  près du cercle polaire en Alaska. [5293 views] Le poirier (<em>Pirus communis</em>) est un arbre fruitier à fleurs blanches. Les fleurs apparaissent en mai et sont pollinisées par les insectes. Les traitements chimiques de protection contre les parasites doivent prendre en compte cette pollinisation afin de ne pas tuer les insectes pollinisateurs.  Les poires, fruits du Poirier, sont portées par grappes. La poire est le résultat du développement du réceptacle floral autour de l’ovaire qui se développe aussi mais de façon moins importante. Les pépins sont les graines. La poire est donc un fruit complexe issu du développement de deux parties de la plante.  <br />Classification : ordre des Rosales, famille des rosaceae avec <em>Crataegus</em> (aubépine), <em>Cydonia</em> (cognassier), <em>Malus</em> (pommier), <em>Prunus </em>(divers arbres fruitiers), <em>Rubus</em> (ronce), ... [8933 views] Champignon. Amanite tue-mouche. <em>Amanita muscaria</em>.  <A HREF='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=tue_mouche'>Voir aussi</A>
 [5424 views] Le Baobab (Bombacacées, <em>Adansonia digitata</em>) est un arbre que l'on retrouve dans la grande majorité de l'Afrique tropicale, dans l'île de Madagascar et en Australie. L'arbre adulte a un tronc fort et trapu, souvent creux. Il porte des feuilles pendant la saison des pluies (c'est-à-dire de mai à novembre). On peut parfois voir un léopard se prélasser sur ses hautes branches ... [5129 views] Graines de ricin : <em>Ricinus communis </em>(Euphorbiacée). [6963 views] <em>Nepenthes pervillei</em>, plante carnivore endémique de l'île de Mahé (Seychelles). On peut observer les urnes, jouant le rôle de piège et l'inflorescence florale. [5077 views] Champignon. Amanite printanière. <em>Amanita verna</em>. [5605 views] La toundra près du cercle polaire en Alaska. Quelques épilobes parmi l'orge des rats (<em>Hordeum murinum</em>). Dans le lointain on distingue le pipe line qui zig zag de la mer de Beaufort au Nord à Valdez au sud. [4958 views] Coupe de tronc de séquoia géant et la datation des cernes. [5020 views] Tourbière (Velay). La tourbière occupe un maar volcanique dans le Velay. La tourbe y était exploitée autrefois. Vue rapprochée.  Mots clefs : tourbière - tourbe - pollen [5207 views] Ananas (<em>Ananas sativus</em>, Broméliacées): le fruit correspond à l'ensemble d'une inflorescence devenue charnue. L'axe de l'inflorescence, les bractées florales et les ovaires infères des différentes fleurs sont soudés. C'est une infrutescence. [5240 views] Vipérine commune : Dicotylédones, Boraginacées, <i>Echium vulgare</i>. Plante herbacée bisannuelle à fleurs longues groupées en cymes scorpioïdes, communes dans les lieux secs, les champs, le bord des chemins, les rocailles. Les fleurs, roses au moment de l’éclosion, deviennent progressivement bleu violacé. Ce changement de couleur est provoqué par la diminution de l’acidité du suc cellulaire. La plante contient de l'échiine qui est un poison paralysant du système nerveux comme le curare. [5889 views] Cactus du genre <em>Trichocereus</em> sur l'Isla del pescadores au centre du salar d'Uyuni. Altitude 3600 m. [4841 views] Pissenlit (<em>Taraxacum dens-leonis</em>). Bouton floral : hampe florale portant un seul capitule entouré de bractées. <br /><a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pissenlit3'>Voir le capitule ouvert</a>. [5356 views] Baobab : les dégâts constatés sur le tronc ont été causés par des éléphants. Le bois est très fibreux et pouvait servir à faire des cordes. [5026 views] Riz en graines. <em>Oryza sativa</em>. Poacées. L'inflorescence est une panicule, les grappes d'épillets sont portées par des axes secondaires. Chaque épillet n'est composé que d'une seule fleur hermaphrodite qui donne un grain. [6357 views] Chicorée sauvage : Dicotylédones, Astéracées, <em>Cichorium intybus</em>. Plante herbacée vivace à forte racine pivot, fréquente au bord des chemins, des routes, dans les lieux cultivés, les prés [6589 views] Les micro-algues se développent dans les eaux chaudes sortant des geysers. Au centre du courant plus chaud, elles sont de couleur rouge, sur les bords, où l'eau a refroidi, elles sont vertes. Les pieds du marcheur donnent l'échelle.  Altitude 4300 m. [4891 views] Cônes de <i>Welwitschia mirabilis</i>. Les fleurs femelles, bien visibles ici, présentent une aile qui persistera avec la graine. [4878 views] Photo 1 : champs d'hévéas - Originaire du bassin de l'amazone, L'hévéa (<em>Hevea brasiliensis</em>) a été introduit au 19ème siècle en Indonésie pour la fabrication du caoutchouc naturel. La production indonésienne, avec celle de la thailande et de la malaisie,  représente 70% de la production mondiale de caoutchouc. L'hévéaculture nécessite une température moyenne de 25° et une pluviométrie annuelle comprise entre 1800 et 2500 mm.<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=hevea_entaille'>Photo 2</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=hevea_recolte'>Photo 3</a> [4718 views] Etamines et pistil de tulipe (<em>Tulipa gesneriana</em>) [5443 views] <i>Welwitschia mirabilis</i>, vue rapprochée. Voir détail des fleurs sur la photo suivante. [4476 views] Fleurs de myrtille (<i>Vaccinum myrtillus </i>; Ericacées). La photo a été faite à proximité des crêtes vosgiennes à une altitude de 1000 mètres. [4758 views] Comme toutes les fougères, les Cyathea arborescentes ont une fronde en crosse au début de son développement. [4369 views] Détail du feuillage d'<em>Aloe dichotoma</em>. Voir ensemble de l'arbre sur la <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=arbre_carquois1'>photo précédente</a>. [4338 views] Amanite tue mouche (<em>Amanita muscaria</em>), la plus connue des amanites à cause de sa couleur. Son chapeau atteint 10 à 20 cm. Elle est très toxique, provoquant des phénomènes de délire hilarant ou furieux. [4874 views] Fleur fanée d'abricotier (<em>Prunus armeniaca</em>), formation du fruit à partir du dévelopement de l'ovaire, on voit encore les pièces florales fanées. [4788 views] Théier, <em>Camellia sinensis</em>, famille des Théacées. Arbre à feuillage persistant dont on exploite les jeunes feuilles vert clair. Cette taille régulière maintient l'arbre sous forme de buisson d'une hauteur d'un mètre environ. [4731 views] L'if (<em>Taxus baccata</em>), est un arbuste utilisé pour l'ornementation. Son fruit rouge est appelé arille. L'if est toxique par ingestion (la taxine est un cardiotoxique). On tire cependant de cette plante une molécule, le taxol, qui est efficace contre certain cancers. [5081 views] Riz en fleur. <em>Oryza sativa</em>. Poacées. L'inflorescence est une panicule, les grappes d'épillets sont portées par des axes secondaires. Chaque épillet n'est composé que d'une seule fleur hermaphrodite avec 2 glumes et 2 glumelles entourant un ovaire et 6 étamines. [5848 views] Fleur de passiflore (Passifloracées, <em>Passiflora caerulea</em>). Plante grimpante originaire d'Amérique du sud, cultivée chez nous. Son nom vient du fait que les missionnaires jésuites se servaient de cette fleur pour représenter la Crucifixion auprès des indigènes. [9411 views] Fleur de bouton d'or (<em>Ranunculus repens</em>) pétales, étamines et pistil bien visibles. [6014 views] <em>Pinus pinaster</em> (pin maritime) reconnaissable à ses grosses aiguilles très regroupées en "touffes" denses et à son port pyramidal plus ou moins étalé. Région Marseillaise (cet arbre a été planté expérimentalement dans la région mais sa croissance y est très limitée car le climat et le sol ne lui sont pas favorables). [5227 views] Digitale pourpre - <em>Digitalis pupurea</em> L. : plante vivace de 30 à 200 cm commune sur sols siliceux - espèce mésophile, acidophile et héliophile. [5031 views] <em>Arum maculatum</em> (Aracea), plante d'ombre commune (sol calcaire et humide). Contrairement aux genres horticoles proches (Anthurium, Spatiphyllum) le spathe de l'Arum maculatum (longue bractée enveloppant l'inflorescence) est verdâtre.   L'extrémité du spadice est très lisse, de couleur brun-violacé et libère une odeur de putréfaction très attractive pour bon nombre d'insectes. [3739 views] Gland incrusté dans l'écorce d'un arbre par une Sitelle. La Sitelle cale les glands dans les fentes des écorces afin de pouvoir les ouvrir. [4517 views] La noix est le fruit du Noyer (<em>Juglans regia</em>). Le noyer a des fleurs mâles et des fleurs femelles séparées. Les fleurs mâles forment des chatons, pendants. Les fleurs femelles des épis courts, dressés. La noix  est une drupe à endocarpe coriace et sinueux (la coque ligneuse) et mésocarpe charnu (partie verte, le brou). La graine (=les cerneaux) est seule consommée ; elle est constituée essentiellement des deux cotylédons.  La photographie montre côte à côte, la noix entière avec son mésocarpe et l’endocarpe coriace, le mésocarpe enlevé. On distingue la coloration du mésocarpe due à l’oxydation, à l’air libre d’une substance qui permet la production du brou de noix, puissant colorant brun (le brou de noix contient du pyrogallol).     <br />Classification : ordre des Fagales, famille des Juglandaceae plantes aromatiques à  feuilles composées. La noix est riche en acides gras poly-insaturés. [7166 views] Ces trois végétaux (2 arbres et un arbrisseau) ont des fruits nommés « gousses ». Ce sont des fruits qui s’ouvrent, à maturité, longitudinalement, en deux parties symétriques. Les graines restent accrochées par moitié dans l’une et dans l’autre demi-gousse.  Les gousses du Genet s’ouvrent brutalement en libérant les graines (les ouvertures des nombreuses gousses font un crépitement caractéristique).  Le Robinier est le nom exact de l’acacia commun, improprement nommé.  <br />Classification : Ordre Rosales, famille des Fabacaea. La famille renferme les genres <em>Pisum</em> (Pois), <em>Trifolium</em> (Trèfle), <em>Lupinus</em> (Lupin), <em>Ulex</em> (Ajonc), <em>Arachis</em> (Arachide),... Elle est divisée en 3 sous familles : les Papilionoidées ou Faboideae (genêt, robinier), les Mimosoidées et les Caesalpinioidées dont fait partie l’arbre de Judée avec le Caroubier, le Tamarinier. [6172 views] Le crocus (<em>Crocus vernus</em>, Iridacées) est une des premières plantes a apparaître au printemps. C'est une plante vivace: un bulbe lui permet de passer la mauvaise saison. C'est le stigmate de certains crocus qui donne le safran. Photo prise au jardin des plantes. [5750 views] Fleur femelle de noisetier (<em>Corylus avellana</em>, Corylacées). Elles ne sont visibles que quelques semaines en février. Elles se distinguent des autres bourgeons par la présence de stigmates de couleur rose. [4307 views] Plant de café (Rubiacées). [4703 views] <em>Pinus pinaster</em> (pin maritime) reconnaissable à ses pignes orangées, de grande taille et portant une pointe aiguë sur chaque écaille. Région Marseillaise (cet arbre a été planté expérimentalement dans la région mais sa croissance y est très limitée car le climat et le sol ne lui sont pas favorables). [5030 views] Café. <i>Coffea arabica</i> Rubiacées. Planté à l'ombre d'arbres plus grands, l'espèce arabica est un arbuste de plus petite taille que l'espèce <em>Coffea canephora</em> (qui donne le robusta). On le voit ici en fleur. [4792 views] Le poirier (<em>Pirus communis</em>) est un arbre fruitier à fleurs blanches. Les fleurs apparaissent en mai et sont pollinisées par les insectes. Les traitements chimiques de protection contre les parasites doivent prendre en compte cette pollinisation afin de ne pas tuer les insectes pollinisateurs. <br />Classification : ordre des Rosales, famille des rosaceae avec <em>Crataegus</em> (aubépine), <em>Cydonia</em> (cognassier), <em>Malus</em> (pommier), <em>Prunus</em> (divers arbres fruitiers), <em>Rubus</em> (ronce),... [7425 views] La noix est le fruit du Noyer (<em>Juglans regia</em>). Le noyer a des fleurs mâles et des fleurs femelles séparées. Les fleurs mâles forment des chatons, pendants. Les fleurs femelles des épis courts, dressés. La noix  est une drupe à endocarpe coriace et sinueux (la coque ligneuse) et mésocarpe charnu (partie verte, le brou). La graine (=les cerneaux) est seule consommée ; elle est constituée essentiellement des deux cotylédons.  La photographie montre l’enveloppe externe (mésocarpe) qui se dessèche laissant apparaître l’endocarpe.    <br />Classification : ordre des Fagales, famille des Juglandaceae plantes aromatiques à  feuilles composées. La noix est riche en acides gras poly-insaturés. [4574 views] Flambe d'eau - Iris faux acore - <em>Iris pseudacorus</em> L. : plante vivace 50 à 120 cm - commune dans toute la France - espèce héliophile et hygrophile. [3884 views] Cacaoyer. <i>Theobroma cacao L.</i> Malvacées. Les fruits ou cabosses sont portés par le tronc et les plus grosses branches. Les fèves, après fermentation, séchage et torréfaction sont utilisées dans la fabrication du chocolat. [4165 views] Le nom de myrtilles peut désigner deux espèces de <em>Vaccinium</em> (Ericaceae) qui diffèrent par leur feuillage ainsi que par la couleur de la chair de leurs baies.
<br />En A : <em>Vaccinium uliginosum</em> (feuillage bleuté) en mélange avec <em>Vaccinium myrtillus</em> (feuillage d'un vert plus clair). Les deux espèces se rencontrent facilement en montagne, comme ici dans une tourbière d'altitude.
<br />En B : <em>Vaccinium uliginosum</em> : la feuille est épaisse, à bords lisses, légèrement glauque, la nervation bien marquée. La baie présente une chair blanche et est souvent désignée sous le nom de myrtille des marais, airelle des marais ou airelle bleue. Sa consommation en grande quantité est déconseillée.
<br />En C et en D : <em>Vaccinium myrtillus</em>, la vraie myrtille. Les feuilles sont très finement dentées, caduques et rougissent à la fin de l'été. Les baies présentent une chair rouge. [3239 views] Ophrys abeille : <em>Ophrys apifera</em> (Orchidées) est une orchidée très répandue et assez courante en France. D'assez grande taille, elle porte des fleurs bien colorées en une inflorescence assez lâche. Les sépales souvent rabattus vers l'arrière varient du blanc au rouge, et les pétales sont en général, très courts et foncés. Le labelle est trilobé et les lobes latéraux forment des gibbosités poilues souvent bien développées. L'appendice est dirigé vers l'arrière. La macule bleuâtre entoure le champ basal. Elle est elle-même entourée d'une marge jaune bien visible sur le labelle et formant des dessins de formes variées. Cette espèce présente une forte variabilité avec de nombreuses variétés suivant la région ou la forme du labelle. Sa floraison s'étend d'avril à juillet. Comme pour toutes les Ophrys son labelle et son odeur ont pour but d'attirer des mâles de certains insectes afin de favoriser la pollinisation. [3697 views] A gauche : fleur femelle de châtaigner (<em>Castanea sativa</em>, Fagacées), les stigmates sont bien visibles.  <br />A droite : coupe dans un jeune fruit. [4103 views] Fleur fanée de pêcher (<em>Prunus persica</em>), formation du fruit à partir du dévelopement de l'ovaire, on voit encore les pièces florales fanées. [3619 views] Le fruit de l’avocatier (<em>Persea Americana</em> ou  <em>Persea gratissima</em>) est un fruit charnu c'est-à-dire comportant une     enveloppe externe (péricarpe), une pulpe (mésocarpe, partie comestible) et une graine (noyau). La graine est entourée  de téguments et contient un embryon à deux cotylédons.    <br />Classification : Ordre Laurales, famille Lauraceae (avec le Laurier sauce par exemple); origine: Amérique centrale; produit en Amérique centrale, du sud, en Espagne, en Israël par exemple. [4498 views] Fleurs mâles (chatons fanés) et fleurs femelles (déjà fécondées) du châtaignier (<i>Castanea sativa</i>, Fagacées). [3869 views] La Carotte est une plante bisannuelle . Les fleurs (de juin à août) forment une ombelle circulaire aplatie qui donne l’ensemble des fruits (septembre) qui se replie en une coupe plus serrée. Chaque fruit, contenant chacun une graine, est un akène revêtu d’aiguillons. <br /> Classification: <em>Daucus carotta</em> (ou Carotte sauvage). Ordre des Apiales, familles des Apiaceae. C’est dans cette famille que l’on trouve aussi les Ciguë, plantes très toxiques. [4952 views] Plant de café (Rubiacées). Les fruits ici verts rougissent à maturité. [3135 views] <em>Pinus pinaster</em> (pin maritime) reconnaissable à son tronc massif à l'écorce rougeâtre portant de larges écailles grises rugueuses. Région Marseillaise (cet arbre a été planté expérimentalement dans la région mais sa croissance y est très limitée car le climat et le sol ne lui sont pas favorables). [3276 views] Sabot de Venus : <em>Cypripedium calceolus</em> (Orchidées) ne peut être confondu avec aucune autre espèce. Cette magnifique plante possède de larges feuilles pointues sillonnées de nervures saillantes. La fleur de taille remarquable est en général unique, voire double, exceptionnellement triple. Le périanthe est pourpre foncé et les sépales sont soudés et dirigés vers le bas. Le labelle en forme de sabot jaune vif brillant est caractéristique.  On peut trouver cette orchidée en moyenne montagne dans les hêtraies ou sapineraies souvent dans les clairières mais rarement en plein soleil. Elle fleurit de mai à juillet. Cette espèce est protégée sur le plan national. [5814 views] Fleur du cotonnier, genre Gossypium, famille des Malvacées. [4071 views] Ophrys bourdon : <em>Ophrys fuciflora</em> (Orchidées) est assez répandu et assez commun dans la partie septentrionale de la France jusqu'en Isère au sud. D'une taille souvent assez élevée, il possède de grandes fleurs avec un labelle entier caractéristique de forme trapézoïdale dont les bords sont relevés et portant une macule jaune de forme sinueuse. L'appendice est bien développé et se loge dans une échancrure du labelle. La floraison s'étale d'avril à juin. Comme pour toutes les Ophrys son labelle et son odeur ont pour but d'attirer des mâles de certains Insectes afin de favoriser la pollinisation. [3543 views] Jeune fruit de châtaigner (<i>Castanea sativa</i>, Fagacées). La bogue est partiellement ouverte pour permettre de voir les 3 jeunes châtaignes avec leurs stigmates respectifs. [3188 views] Plant, fleur et fruit de courgette,  <em>Cucurbita pepo</em>, famille des cucurbitacées. Appelée aussi courge d'été, c'est bien une courge cueillie très jeune. Le fruit consommé contient les graines de la  plante. La fleur mâle est fixée au bout d'une longue tige, la fleur femelle se trouve à l'extrémité de chaque petite courgette en croissance. [5883 views] Houx (<em>Ilex aquifolium</em> Aquifoliacées). Cette espèce est le plus souvent dioïque. On voit curieusement sur ce rameau, à la fois les fruits et les fleurs femelles. Les fleurs sont de petite taille et composées de 4 sépales et de 4 pétales. [3594 views] L’image représente une grappe de fruits ailés – les (di)samares, secs et qui ne s’ouvrent pas à maturité. Il s’agit sur cette photo de samares d’érable faux platane - ou Sycomore (<em>Acer pseudoplatanus</em>)  car les samares sont disposés à 90° dans le disamare.  Classification : Ordre Rutales, famille des Sapindaceae (incluant les sous – familles des Aceraceae (genres <em>Acer</em> et <em>Dipteronia</em> en Chine) et Hippocastaneaceae (<em>Aesculus</em>,..). Le genre <em>Acer</em> comporte une quinzaine d’espèces dont les 3 ci-dessus, l’érable à sucre, l’érable de Montpellier,... [5334 views] <i>Zea mays</i> (Poacées). Cette image illustre la diversité génétique de cette espèce. [3438 views] De nombreux fruits comportent une partie membraneuse étalée et fine. Dans le cas du tilleul cette « aile » ne fait pas partie du fruit. <ul><li>1-Samares de frêne</li>  <li>2-Samares d’Ailante</li>  <li>3-Fruits et bractée de Tilleul</li> <li>4-Disamares d’érable (<em>Acer pseudoplatanus</em>)</li></ul> [5136 views] Mangrove : détail d'un palétuvier. En Malaisie, la mangrove est essentiellement composée d'arbres du genre <em>Rhizophora</em>. [2891 views] Arachide. <em>Arachis hypogaea</em> Fabacées. Les fruits sont des gousses contenant de 2 à 4 graines et qui s'enterrent au cours de la maturation. [3849 views] Néotie Nid d'oiseau : <em>Neottia nidus-avis</em> (Orchidées) est une curieuse fleur assez courante, dépourvue de chlorophylle et dont la couleur marron doré rappelle celle de certains champignons.  Son nom provient de la forme du réseau de ses racines qui évoque un nid d'oiseau. Ses petites feuilles forment une gaine autour de la tige épaisse.  Son allure particulière ne permet de la confondre avec aucune autre Orchidée. Tout au plus une ressemblance avec certaines Orobanches mais qui ne résiste pas à une observation plus approfondie.  On la trouve souvent dans les sous-bois à Hêtre. Sa floraison s'étale de mai à juillet. [3213 views] Fruit du pommier. L’essentiel du fruit (toute la partie extérieure comestible 1) est issu du développement du conceptacle floral c'est-à-dire de ce qui enveloppait l’ovaire. On distingue, du côté opposé au pédoncule (2) qui attache la pomme au rameau, les restes des pièces florales (pétales et sépales) 3.  Les pépins sont les graines.  <br />Classification : ordre des Rosales, famille des Rosaceae avec <em>Crataegus</em> (aubépine), <em>Cydonia</em> (cognassier), <em>Malus</em> (pommier), <em>Prunus</em> (divers arbres fruitiers), <em>Rubus</em> (ronce), ... [3740 views] Fruit du cotonnier, genre <em>Gossypium</em>, famille des Malvacées. Le coton était utilisé au Pérou dans les civilisations antérieures aux Incas. [3405 views] <em>Crithmum martimum</em> (plante halophile) poussant dans la zone des embruns. [2936 views] Le fruit de la ronce est un ensemble de drupes comestibles appelées mûres par leur ressemblance avec la véritable mûre – le fruit du mûrier. Chaque drupe (petit grain noir) est issue d’un carpelle de l’ovaire et contient une graine.    <br />Classification : ordre des Rosales, famille des Rosaceae avec <em>Crataegus</em> (aubépine), <em>Cydonia</em> (cognassier), <em>Malus</em> (pommier), <em>Prunus</em> (divers arbres fruitiers), <em>Rubus</em> (ronce), ... Le genre <em>Rubus</em> comporte un nombre considérable d’espèces classées dans différents sous-genres. [6185 views] Orchis bouc, <em>Himantoglossum hircinum</em>. [4010 views] Oeillets des poètes (<i>Dianthus barbatus</i>). Fleur "femelle" sur la coupe de laquelle on voit bien les étamines courtes entourant l'ovaire assez gros surmonté d'un style double avec stigmate "poilu" bien visible. [3104 views] Débourrement d'un bourgeon de lilas. La série de photo a été prise entre mars et début avril 2005 dans un jardin à Marseille.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg050305'>5 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg080305'>8 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg140305'>14 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg200305'>20 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg230305'>23 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg250305'>25 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg260305'>26 mars</a> – 27 mars - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg280305'>28 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg290305'>29 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg310305'>31 mars</a> [3213 views] Débourrement d'un bourgeon de lilas. La série de photo a été prise entre mars et début avril 2005 dans un jardin à Marseille.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg050305'>5 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg080305'>8 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg140305'>14 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg200305'>20 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg230305'>23 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg250305'>25 mars</a> – 26 mars – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg270305'>27 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg280305'>28 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg290305'>29 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg310305'>31 mars</a> [2983 views] Oeillets des poètes (<i>Dianthus barbatus</i>, Famille : Caryophyllacées) [3108 views] Café. <i>Coffea arabica</i> Rubiacées. Planté à l'ombre d'arbres plus grands, l'espèce arabica est un arbuste de plus petite taille que l'espèce Coffea canephora (qui donne le robusta). On le voit ici en fruit. [3901 views] Débourrement d'un bourgeon de lilas. La série de photo a été prise entre mars et début avril 2005 dans un jardin à Marseille.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg050305'>5 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg080305'>8 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg140305'>14 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg200305'>20 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg230305'>23 mars</a> – 25 mars – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg260305'>26 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg270305'>27 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg280305'>28 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg290305'>29 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg310305'>31 mars</a> [2891 views] Fleurs et fruits de genêt. Les fleurs sont isolées ou groupées par deux, de couleur jaune d’or et de 2 cm à 2,5 cm de longueur. Le fruit se forme à partir du pistil et donne une gousse contenant les graines. Les fruits du genêt sont des déhiscents et s’ouvrent brutalement en libérant les graines (les ouvertures des gousses font un crépitement caractéristique).  <br />Classification : Ordre des Rutales, famille des Fabaceae (Pois, Robinier, Lupin,..) [4467 views] Jeune fruit de châtaigner (<i>Castanea sativa</i>, Fagacées). Les stigmates sont bien visibles au milieu des piquants. [2815 views] Débourrement d'un bourgeon de lilas. La série de photo a été prise entre mars et début avril 2005 dans un jardin à Marseille.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg050305'>5 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg080305'>8 mars</a> – 14 mars - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg200305'>20 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg230305'>23 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg250305'>25 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg260305'>26 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg270305'>27 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg280305'>28 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg290305'>29 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg310305'>31 mars</a> [3084 views] <em>Anacamptis pyramidalis</em> (Orchidées) est répandue pratiquement sur l'ensemble du territoire français, cette orchidée forme des colonies souvent nombreuses dans les prairies au début de l'été.  Elle est facilement reconnaissable à son épi rouge–violet foncé de forme conique pendant l'épanouissement. Les fleurs nombreuses et serrées les unes contre les autres montrent un labelle trilobé présentant de petites excroissances lamelliformes à sa base (sensées guider les Insectes). La floraison s'étend de mai à juillet. [2864 views] Arachide. <em>Arachis hypogaea</em> Fabacées. Les fruits sont des gousses contenant de 2 à 4 graines et qui s'enterrent au cours de la maturation. [3087 views] <em>Platanthera bifolia</em> (Orchidées) fleurit de mai à août sur pratiquement toutes sortes de terrains, en pleine lumière mais aussi à mi-ombre dans les taillis. Les fleurs sont blanches et portent un long éperon non recourbé. Les loges polliniques sont rapprochées et parallèles, ce qui est un caractère distinctif assez efficace. Cette plante pousse en général en individus isolés. [2963 views] Les fruits du genêt sont des gousses déhiscentes qui s’ouvrent brutalement en libérant les graines (les ouvertures des gousses font un crépitement caractéristique).  Le genêt à balai pousse en lisière des bois, constitue des landes. Il fuit les sols riches en calcium et se retrouve fréquemment sur les sols siliceux. Il a la propriété d’enrichir le sol en azote.  <br />Classification : Ordre des Rutales, famille des Fabaceae (Pois, Robinier, Lupin,...) [3988 views] Cerises de café. <i>Coffea arabica</i> (Rubiacées). [3020 views] Oeillets des poètes (<i>Dianthus barbatus</i>). Fleur "mâle" sur la coupe de laquelle on voit nettement les étamines très longues dépassant un stye atrophié dépourvu de stigmate. [2801 views] Débourrement d'un bourgeon de lilas. La série de photo a été prise entre mars et début avril 2005 dans un jardin à Marseille.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg050305'>5 mars</a> – 8 mars – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg140305'>14 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg200305'>20 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg230305'>23 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg250305'>25 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg260305'>26 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg270305'>27 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg280305'>28 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg290305'>29 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg310305'>31 mars</a> [2674 views] <em>Epipactis palustris</em> est une orchidée robuste, très répandue mais peu fréquente. Ses feuilles sont dressées et plus longues que les entrenoeuds. Elle est facilement reconnaissable par ses fleurs largement ouvertes dont le labelle est distinctement articulé avec un épichile de grande taille, blanc présentant des crêtes jaunes.  Les sépales et les pétales sont pourpres ce qui donne en général à la fleur un très bel aspect bien coloré, bien que certaines populations montrent des coloris beaucoup plus clairs. Elle affectionne les endroits humides, ouverts et fleurit de juin à juillet. [2624 views] Sapin tombé à la suite d'une tempête pendant l'hiver 2007-2008. Le sapin a conservé quelques racines ce qui a permis de le ravitailler par la suite pendant l'année 2008. Les branches se sont couchées. Les aiguilles des branches du dessus se sont trouvées à l'envers par rapport à leur position initiale : la face inférieure des aiguilles dirigée vers le ciel et la face supérieure vers le sol (observer l'extrémité des rameaux). De nouveaux rameaux ont poussés en 2008 à partir de bourgeons en position normale et ces rameaux présentent des aiguilles en position inversée par rapport aux rameaux antérieurs, c'est à dire face inférieure vers le sol et face supérieure vers le ciel. Influence de la gravité ? Ou de la lumière ?
<br />
Photos associées :<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=sapin'>Photo d'ensemble de l'arbre</a><br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rameau-sapin-extr1'>Détail d'un rameau</a><br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rameau-sapin-extr2'>Détail d'un rameau, légendé</a> [3382 views] La ronce envahit rapidement son territoire par ces tiges horizontales qui replongent vers le sol et s’enracinent en automne. Le marcottage (naturel) se produit quand la tige feuillée touche le sol : des racines se développent alors au point de contact.    Le marcottage est une technique qui consiste en une multiplication d’un végétal en lui faisant produire des racines à partir d’une partie du plant mère.    <br />Classification : ordre des Rosales, famille des Rosaceae avec <em>Crataegus</em> (aubépine), <em>Cydonia</em> (cognassier), <em>Malus</em> (pommier), <em>Prunus</em> (divers arbres fruitiers), <em>Rubus</em> (ronce), ... Le genre <em>Rubus</em> comporte un nombre considérable d’espèces classées dans différents sous-genres. [5928 views] Débourrement d'un bourgeon de lilas. La série de photo a été prise entre mars et début avril 2005 dans un jardin à Marseille.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg050305'>5 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg080305'>8 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg140305'>14 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg200305'>20 mars</a> – 23 mars – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg250305'>25 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg260305'>26 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg270305'>27 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg280305'>28 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg290305'>29 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg310305'>31 mars</a> [2610 views] <em>Pseudorchis albida</em> (Orchidées) peut faire jusqu'à une trentaine de cm et est assez discret du fait probablement de la petite taille de ses fleurs. Les petites fleurs jaunes sont serrées les unes contre les autres dans l'épi et présentent un labelle nettement découpé. On le trouve en général en altitude sur des pelouses assez fraîches où elle fleurit de mai à juillet. [2506 views] Feuilles de <em>Ginkgo biloba</em> : famille Ginkgoaeceae, apparue il y a environ 270 millions d'années, cultivée dans les jardins actuels. [3489 views] Débourrement d'un bourgeon de lilas. La série de photo a été prise entre mars et début avril 2005 dans un jardin à Marseille.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg050305'>5 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg080305'>8 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg140305'>14 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg200305'>20 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg230305'>23 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg250305'>25 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg260305'>26 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg270305'>27 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg280305'>28 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg290305'>29 mars</a> – 31 mars [2590 views] Débourrement d'un bourgeon de lilas. La série de photo a été prise entre mars et début avril 2005 dans un jardin à Marseille.
<br />
5 mars – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg080305'>8 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg140305'>14 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg200305'>20 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg230305'>23 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg250305'>25 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg260305'>26 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg270305'>27 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg280305'>28 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg290305'>29 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg310305'>31 mars</a> [2586 views] <em>Dactylorhiza fuchsii</em> (Orchidées) appartient au groupe de D. maculata à laquelle elle ressemble fortement.  C'est une espèce assez répandue d'allure très élégante dont les feuilles sont plus petites et très étalées. Ses fleurs portent un labelle profondément découpé dont le lobe central est particulièrement pointu. Les couleurs vont du très blanc au violet pâle. Sa floraison s'étale de mai à juillet. [2470 views] Débourrement d'un bourgeon de lila. La série de photo a été prise entre mars et début avril 2005 dans un jardin à Marseille.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg050305'>5 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg080305'>8 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg140305'>14 mars</a> - 20 mars – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg230305'>23 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg250305'>25 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg260305'>26 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg270305'>27 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg280305'>28 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg290305'>29 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg310305'>31 mars</a> [2601 views] Débourrement d'un bourgeon de lilas. La série de photo a été prise entre mars et début avril 2005 dans un jardin à Marseille.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg050305'>5 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg080305'>8 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg140305'>14 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg200305'>20 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg230305'>23 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg250305'>25 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg260305'>26 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg270305'>27 mars</a> - 28 mars – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg290305'>29 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg310305'>31 mars</a> [2553 views] Débourrement d'un bourgeon de lilas. La série de photo a été prise entre mars et début avril 2005 dans un jardin à Marseille.
<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg050305'>5 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg080305'>8 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg140305'>14 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg200305'>20 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg230305'>23 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg250305'>25 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg260305'>26 mars</a> – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg270305'>27 mars</a> - <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg280305'>28 mars</a> – 29 mars – <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=bg310305'>31 mars</a> [2564 views] Lis martagon (<em>Lilium martagon</em>). [4208 views] Sauge des prés (<em>Salvia pratensis</em>). Les fleurs de la sauge des prés sont communément bleues violacées. Mais au sein d’une population on peut trouver quelques individus de phénotype différent, ici à fleurs roses. [2843 views] Les fruits du Poirier se développent après la pollinisation : c’est le réceptacle floral, essentiellement qui se renfle et qui donnera le fruit. Très rapidement, certains réceptacles se développent plus fortement que d’autres.  <br />Classification : ordre des Rosales, famille des rosaceae avec <em>Crataegus</em> (aubépine), <em>Cydonia </em>(cognassier), <em>Malus</em> (pommier), <em>Prunus </em>(divers arbres fruitiers), <em>Rubus </em>(ronce), ... [2933 views] Le fruit du Tilleul est sphérique, sec et résistant (capsule), porté par deux (ou plus) sur une longue bractée en partie fusionnée avec le pédoncule. Chacun des fruits contient une ou deux graines.  <br />Classification : Ordre des Malvales, Famille des Tiliaceae [3181 views] Orchis bouc : <em>Himantoglossum hircinum</em> (Orchidées) est une très haute orchidée pouvant atteindre une taille de 1 m et dont la forte odeur de bouc ne permet de la confondre avec aucune autre fleur. Les feuilles sont larges et les fleurs comportent un labelle trilobé dont le lobe central torsadé est extrêmement long. Celui-ci se déroule en spirale lors de l'épanouissement de la fleur.  Cette plante est assez répandue en France et fleurit de mai à juillet en général en pleine lumière. [2403 views] <em>Platantheras</em> (Orchidées) - A gauche, détail d'une fleur de <em>P. bifolia</em> avec ses loges polliniques rapprochées et parallèles et à droite <em>P. chlorantha</em> dont les fleurs ont des loges polliniques dont la base est très écartée. Cette dernière a un aspect plus robuste que <em>P. bifolia</em> et elle fleurit aussi de mai à août environ une quinzaine de jour avant cette dernière. Un des caractères le plus différenciateur est porté par les loges polliniques dont la base est très écartée. L'éperon aussi est différent et présente un sommet élargi.  <em>P. chlorantha</em> est assez répandue mais elle n'est jamais fréquente. [2498 views] Le maïs est une Poaceae (=graminée) à fleurs mâles et femelles séparées : les fleurs mâles sont groupées, formant un épi allongé (panicule) placé au sommet de la tige. <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=mais_male'>Voir photo</a>.    Les fleurs femelles sont regroupées en gros épis placés au départ des feuilles : elles donnent les épis, enveloppés dans des bractées. Les filaments bruns qui dépassent correspondent aux stigmates de la fleur.   <br />Classification : Ordre des Poales, famille des Poaceae (ou graminées). Famille végétale comportant plusieurs milliers d’espèces. [3004 views] Café. <i>Coffea arabica</i> (Rubiacées). [2782 views] Le maïs est une Poaceae (=graminée) à fleurs mâles et femelles séparées : les fleurs mâles sont groupées, formant un épi allongé (panicule) placé au sommet de la tige. Les fleurs femelles sont regroupées en gros épis placés au départ des feuilles : elles donnent les épis, enveloppés dans des bractées. Les filaments bruns qui dépassent correspondent aux stigmates de la fleur. <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=mais_femelle'>Voir photo</a>.   <br />Classification : Ordre des Poales, famille des Poaceae (ou graminées). Famille végétale comportant plusieurs milliers d’espèces. [2665 views] Chanterelle en tube (<em>Cantharellus tubaeformis</em>) dans un bois de feuillus et conifères. [2857 views] Le Cirse est une plante herbacée  (genre <em>Cirsium</em>), proches des Chardons, et dont les fleurs sont disposées en boule (capitule) rose ou mauve. Chaque fruit contient une graine et comporte un plumet ou aigrette dont les éléments sont plumeux (caractère distinctif du Chardon où les aigrettes sont simples ou dentelées).  Classification: Ordre des Asterales, famille des Asteracae. Cette famille est représentée essentiellement par des plantes herbacées  caractérisées par des fleurs réunies en inflorescence entourées d’un capitule de bractées. Très nombreuses espèces avec les genres <em>Artemisia</em>, <em>Centaurea</em>, <em>Erigeron</em>, <em>Hieracium</em>, <em>Senecio</em>, <em>Cirsium</em> ... [2762 views] L’aigremoine (<em>Agrimonia eupatoria</em>) est une plante à fleurs jaunes, en épi. Les fruits sont des akènes. A maturité, les  tiges d’aigremoine sont couvertes sur une grande partie de leur hauteur (plusieurs dizaines de centimètres) de fruits se détachant facilement de la tige. <br /> Classification : Ordre des Rosales, familles des Rosaceae. Cette famille regroupe beaucoup d’espèces dont les arbres fruitiers, les roses, ronce, Potentille, ... [2563 views] Olivier : <em>Olea europea</em> : Famille Oléacées. Arbre de climat méditerranéen portant ses fruits à l'huile recherchée. [2907 views] La noix est le fruit du Noyer (<em>Juglans regia</em>). Le noyer a des fleurs mâles et des fleurs femelles séparées. Les fleurs mâles forment des chatons, pendants. Les fleurs femelles des épis courts, dressés. La noix  est une drupe à endocarpe coriace et sinueux (la coque ligneuse) et mésocarpe charnu (partie verte, le brou). La graine (=les cerneaux) est seule consommée ; elle est constituée essentiellement des deux cotylédons.  La photographie montre l’enveloppe externe (mésocarpe) avec au sommet les restes des stigmates du pistil.  <br />Classification : ordre des Fagales, famille des Juglandaceae plantes aromatiques à  feuilles composées. La noix est riche en acides gras poly-insaturés. [2738 views] La tige du genêt est dressée, anguleuse comme les rameaux. Les fleurs sont isolées ou groupées par deux, de couleur jaune d’or et de 2 cm à 2,5 cm de longueur.   Le genêt à balai pousse en lisière des bois, constitue des landes. Il fuit les sols riches en calcium et se retrouve fréquemment sur les sols siliceux. Il a la propriété d’enrichir le sol en azote.  <br />Classification : Ordre des Rutales, famille des Fabaceae (Pois, Robinier, Lupin,..) [2368 views] Oeillets des poètes (<i>Dianthus barbatus</i>). L'ovaire a été coupé afin de montrer les ovules nombreux répartis dans les loges autour de l'axe central. [2208 views] La tomate est une plante herbacée à port rampant, originaire d’Amérique du sud et a été introduite en Europe au XVI ème siècle. A l’origine, constituée de très petits fruits, elle a été développée en Italie pour envahir le monde entier avec un très grand nombre de variétés (sans doute plus de 10000) donnant, pour cette plante, une très grande biodiversité. <br />Classification : <br />Espèce : <em>Solanum lycopersicum</em>  <br />Ordre des Solanales, famille des Solanaceae (avec la Morelle, le Tabac, la Belladone, le Piment, la Pomme de terre). [2514 views] L’aigremoine (<em>Agrimonia eupatoria</em>) est une plante à fleurs jaunes, en épi. Les fruits sont des akènes. A maturité, les  tiges d’aigremoine sont couvertes sur une grande partie de leur hauteur (plusieurs dizaines de centimètres) de fruits se détachant facilement de la tige. <br /> Classification : Ordre des Rosales, familles des Rosaceae. Cette famille regroupe beaucoup d’espèces dont les arbres fruitiers, les roses, ronce, Potentille, ... [2429 views] Le chêne-liège est un arbre à feuilles persistantes de la famille des fagacées dont on exploite l'<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=chene_liege_ecorce'>écorce</a> qui fournit le liège. [3575 views] Le figuier (<em>Ficus carica</em>) est un petit arbre (4m) de port buissonnant. La feuille peut être divisée en 3 ou 7 lobes mais en général, en 5 lobes. Les sexes sont séparés ou non ; seuls les figuiers femelles produisent des figues. Le fruit – ou figue – n’est pas un fruit simple mais le résultat de la transformation de l’ensemble de l’inflorescence (le réceptacle floral értait en creux avant la fécondation et portait de nombreuses fleurs). Le résultat est un ensemble charnu (succulent) contenant les akènes (véritables fruits au sens botanique) fixés sur la paroi interne.<br />  Classification: Ordre Urticales, famille des Moraceae.  La famille comporte les genres <em>Ficus</em>, <em>Morus</em> (Mûrier), <em>Dostenia</em> entre autres. Cette famille est fréquente dans les régions tropicales, moins dans les zones tempérées.  <br />Le Ficus carica n’a rien à voir avec le figuier de Barbarie (<em>Opuntia ficus-indica</em>, Cactaceae) dont le fruit est également comestible. [2511 views] Morille blonde, <em>Morchella rotunda</em>. [2988 views] Fleurs de genêt. Les fleurs sont isolées ou groupées par deux, de couleur jaune d’or et de 2 cm à 2,5 cm de longueur. Le fruit se forme à partir du pistil et donne une gousse (fruit déhiscent) qui s’ouvrira longitudinalement.   Le genêt à balai pousse en lisière des bois, constitue des landes. Il fuit les sols riches en calcium et se retrouve fréquemment sur les sols siliceux. Il a la propriété d’enrichir le sol en azote.<br />Classification : Ordre des Rutales, famille des Fabaceae (Pois, Robinier, Lupin,..) [2357 views] Grenadier : <em>Punica granatum</em> : famille Punicacées. Cet arbre peut vivre jusqu'à 200 ans, il est cultivé en Provence depuis le 15<sup>ème</sup> siècle. Son fruit la grenade permettait originellement de fabriquer le sirop de grenadine à partir des graines pressées pour en extraire le jus. [2275 views] Bambou, famille des Poacées. [2442 views] Mimosa : <em>Acacia dealbata</em> - familles des Mimosacées ; ordre des Fabales ; clade des angiospermes.  Cette espèce est trouvée à l'état sauvage sur les côtes méditerranéennes et atlantiques. La floraison survient de janvier à mars sous forme de petits pompons jaunes disposés en grappes. Les feuilles sont divisées en folioles, divisées à leur tour en très fines foliolules. [2305 views] Digitale pourpre (<em>Digitalis purpurea</em>). Cette Scrophulariacée imposante ne peut être confondue avec aucune autre plante à fleurs. C’est une plante « silicicole », en réalité calcifuge. Elle renferme de la digitaline, glucoside cardiotonique, et elle est par là même très toxique. [4822 views] Mimosa : <em>Acacia dealbata</em> - familles des Mimosacées ; ordre des Fabales ; clade des angiospermes.  Cette espèce est trouvée à l'état sauvage sur les côtes méditerranéennes et atlantiques. La floraison survient de janvier à mars sous forme de petits pompons jaunes disposés en grappes. Les feuilles sont divisées en folioles, divisées à leur tour en très fines foliolules. [2256 views] Sapin tombé à la suite d'une tempête pendant l'hiver 2007-2008. Le sapin a conservé quelques racines ce qui a permis de le ravitailler par la suite pendant l'année 2008. Les branches se sont couchées. Les aiguilles des branches du dessus se sont trouvées à l'envers par rapport à leur position initiale : la face inférieure des aiguilles dirigée vers le ciel et la face supérieure vers le sol (observer l'extrémité des rameaux). De nouveaux rameaux ont poussés en 2008 à partir de bourgeons en position normale et ces rameaux présentent des aiguilles en position inversée par rapport aux rameaux antérieurs, c'est à dire face inférieure vers le sol et face supérieure vers le ciel. Influence de la gravité ? Ou de la lumière ?
<br />
Photos associées :<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=sapin'>Photo d'ensemble de l'arbre</a><br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rameau-sapin'>Photo d'un rameau</a><br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rameau-sapin-extr1'>Détail d'un rameau</a><br /> [2033 views] Sapin tombé à la suite d'une tempête pendant l'hiver 2007-2008. Le sapin a conservé quelques racines ce qui a permis de le ravitailler par la suite pendant l'année 2008. Les branches se sont couchées. Les aiguilles des branches du dessus se sont trouvées à l'envers par rapport à leur position initiale : la face inférieure des aiguilles dirigée vers le ciel et la face supérieure vers le sol (observer l'extrémité des rameaux).
<br />
Photos associées :<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rameau-sapin'>Photo d'un rameau</a><br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rameau-sapin-extr1'>Détail d'un rameau</a><br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rameau-sapin-extr2'>Détail d'un rameau, légendé</a> [2017 views] Feuilles de <em>Ginkgo biloba</em> : famille Ginkgoaeceae, apparue il y a environ 270 millions d'années, cultivée dans les jardins actuels. [2047 views] L’églantier (<em>Rosa canina</em>) est un arbrisseau à épines et feuilles composées de 5 à 7 folioles et de deux stipules longs à la base de la feuille. Le fruit nommé « le Cynorrhodon” est un fruit complexe: l’enveloppe rouge est issue du développement du réceptacle floral. Les « vrais fruits » sont à l’intérieur : les akènes.  L’églantier ou rose des chiens est à l’origine des rosiers cultivés.  <br />Classification: Ordre des Rosales, familles des Rosaceae. Cette famille regroupe beaucoup d’espèces dont les arbres fruitiers, les roses, ronce, Potentille, ... [2111 views] Cyclamen étalé - <em>Cyclamen repandum</em> (primulacées) : espèce méditerranéenne de sous-bois qui fleurit au printemps. [3309 views] Marasme des Oréades (<em>Marasmius oreades</em>), ou faux mousseron, est un champignon basidiomycète de la famille des Marasmiaceae. [4064 views] Morillon, <em>Mitrophora semilibera</em>. [2813 views] Asphodèle à petits fruits : <em>Asphodelus microcarpus</em> - famille des Liliacées. L'asphodèle est une plante protégée, elle a encore une valeur symbolique dans certains pays : Grèce, Italie et en Corse (fleur sacrée).    Sa racine tubéreuse contient de l'amidon, autrefois utilisé en panification. [5275 views] Orchis pourpre, <em>Orchis purpurea</em>. [1922 views] L’églantier (<em>Rosa canina</em>) est un arbrisseau à épines et feuilles composées de 5 à 7 folioles et de deux stipules longs à la base de la feuille. Le fruit nommé « le Cynorrhodon” est un fruit complexe: l’enveloppe rouge est issue du développement du réceptacle floral. Les « vrais fruits » sont à l’intérieur : les akènes.  L’églantier ou rose des chiens est à l’origine des rosiers cultivés.  <br />Classification: Ordre des Rosales, familles des Rosaceae. Cette famille regroupe beaucoup d’espèces dont les arbres fruitiers, les roses, ronce, Potentille, ... [2278 views] Sapin tombé à la suite d'une tempête pendant l'hiver 2007-2008. Le sapin a conservé quelques racines ce qui a permis de le ravitailler par la suite pendant l'année 2008. Les branches se sont couchées. Les aiguilles des branches du dessus se sont trouvées à l'envers par rapport à leur position initiale : la face inférieure des aiguilles dirigée vers le ciel et la face supérieure vers le sol (observer l'extrémité des rameaux). De nouveaux rameaux ont poussés en 2008 à partir de bourgeons en position normale et ces rameaux présentent des aiguilles en position inversée par rapport aux rameaux antérieurs, c'est à dire face inférieure vers le sol et face supérieure vers le ciel. Influence de la gravité ? Ou de la lumière ?
<br />
Photos associées :<br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=sapin'>Photo d'ensemble de l'arbre</a><br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rameau-sapin'>Photo d'un rameau</a><br />
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=rameau-sapin-extr2'>Détail d'un rameau, légendé</a> [1913 views] Solanacées, <em>Datura stramonium</em>, la pomme épineuse, également appelée <em>herbes-aux-taupes</em>, <em>herbe du diable</em> ou encore <em>pomme poison</em> en raison de la <a href='http://fr.wikipedia.org/wiki/Toxicité' target=_blank>toxicité</a> de ses fruits. Elle pousse dans les friches et est considérée comme une mauvaise herbe envahissante. Elle renferme plusieurs alcaloïdes qui lui confèrent de effets psychotropes puissant et en font un dangereux poison, en particulier la scopolamine. [2293 views] Orchidées, <em>Dactylorhiza fuchsi</em>, Orchis de Fuchs. [2211 views] Glaïeul sauvage,  <em>Gladiolus segetum</em>. [2317 views] L’églantier (<em>Rosa canina</em>) est un arbrisseau à épines et feuilles composées de 5 à 7 folioles et de deux stipules longs à la base de la feuille. Le fruit nommé « le Cynorrhodon” est un fruit complexe: l’enveloppe rouge est issue du développement du réceptacle floral. Les « vrais fruits » sont à l’intérieur : les akènes.  L’églantier ou rose des chiens est à l’origine des rosiers cultivés.  <br />Classification: Ordre des Rosales, familles des Rosaceae. Cette famille regroupe beaucoup d’espèces dont les arbres fruitiers, les roses, ronce, Potentille, ... [1774 views] Benoîte rampante : <em>Geum reptans</em>, famille des Rosacées. Plante vivace qui se propage avec ses stolons et colonise ainsi les éboulis d'altitude.
 [3221 views] Paradisie faux lis (<em>Paradisea   liliastrum</em>), famille des Asphodelaceae. Aussi appelé Lis de saint Bruno, Lis des Allobroges, Lis des Alpes. [1771 views] Le chêne-liège est un <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=chene_liege'>arbre à feuilles persistantes</a> de la famille des fagacées dont on exploite l'écorce qui fournit le liège. La photographie montre le liège crevassé en place sur le chêne. [1864 views] Pièces fertiles de <em>Papaver bracteatum</em> (famille des Papaveraceae - ordre des Ranonculales). Similaire à <em>P. orientale</em>, mais boutons floraux dressés, sous-tendus par 3-5 bractées sépaloïdes et 2 bractées foliacées, fleurs plus grandes (diamètre : 20 cm), aux pétales rouge sombre avec une macule basale noire, et capsules plus longues (longueur : 4 cm). [1944 views] Aconit tue-loup : <em>Aconitum lycoctonum</em>  , famille des renonculacées. Plante vivace fleurissant en altitude qui contient plusieurs alcaloïdes dont l'aconitine : poison mortel pour l'homme. [1944 views] Muscari : plante monocotylédone faisant partie des Liliacées. C’est une plante vivace (bulbe) qui fleurit au printemps. Elle présente une inflorescence en grappe très serrée de petites clochettes. La vue présente une coupe quasi sagittale d’une de ces clochettes. La corolle est constituée de pétales soudés. Les étamines (normalement au nombre de six) sont attachées à la corolle. On peut remarquer que sur l’anthère la plus mûre, il y a une ouverture qui laisse entrevoir des grains de pollen (blancs). Au centre, le pistil avec l’ovaire composé de trois carpelles soudés. Ces derniers comportent plusieurs ovules.
 [2501 views] Orchidées, <em>Gymnadenia conopsea</em>, Orchis moucheron. [2013 views] Fleur épanouïe de pissenlit (<em>Taraxacum dens-leonis</em>) montrant de nombreux akènes surmontés de leur aigrette blanche. [1932 views] Cotonnier, <em>Gossypium</em> : arbuste de la famille des malvacées, cultivé  sous forme de plante annuelle dans la plaine d'Antalya (Turquie) grâce à l'irrigation.  Le fruit appelé capsule se développe au centre de la fleur, l'ouverture de la capsule libère une boule duveteuse, le coton est la fibre végétale qui entoure les graines du cotonnier. [2217 views] Lis de mer, Lis des sables, Lis maritime, Lis matthiole : <em>Pancratium maritimum</em> L. Famille Amaryllidacées. Plante vivace de 30-60 cm, glabre, à bulbe ovale, feuilles larges de
8-20 mm, glauques, dépassant la tige robuste comprimée ; fleurs
blanches, très grandes, odorantes, 3-15 en ombelle.
Habitat : sables maritimes de l'Océan Atlantique et de la Méditerranée. Espèce protégée.
 [1961 views] Solanacées, <em>Datura stramonium</em>, la pomme épineuse, également appelée <em>herbes-aux-taupes</em>, <em>herbe du diable</em> ou encore <em>pomme poison</em> en raison de la <a href='http://fr.wikipedia.org/wiki/Toxicité' target=_blank>toxicité</a> de ses fruits. Elle pousse dans les friches et est considérée comme une mauvaise herbe envahissante. Elle renferme plusieurs alcaloïdes qui lui confèrent de effets psychotropes puissant et en font un dangereux poison, en particulier la scopolamine. [2371 views] La <em>Drosera rotundifolia</em> L. est une des 3 espèces de <em>Drosera</em> vivant en Europe. On la rencontre dans les tourbières. Elle est qualifiée de plante carnivore. Ses feuilles sont arrondies et forment une rosette appliquée sur le sol. Le limbe des feuilles porte des poils sécrétant à leur extrémité du mucilage ou des enzymes. La lumière s'y reflétant, la proie croit trouver une goutte d'eau ou de nectar : elle s’y pose et se retrouve collée. Les produits surfactants pénètrent dans les trachées des Arthropodes et les noient. Dans la zone où la proie se pose, les poils, nombreux, se courbent afin de diriger l'insecte vers le centre de la feuille où se situent les glandes digestives. <a href='http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/carnivore/'> Pour en savoir plus</a>. [1571 views] <em>Anagallis foemina</em>, le mouron bleu, est une espèce de plantes de la famille des Primulaceae selon la classification classique, ou de celle des Myrsinaceae selon la classification phylogénétique.<br />    L'individu photographié présente une petite mutation qui a fait apparaître une sixième pièce dans chaque cycle (sépales, pétales, étamines).    <br />  Il ne faut pas confondre cette espèce avec la forme aux fleurs bleues du mouron rouge (<em>Anagallis arvensis</em>) :<ul>  <li> <em>A. arvensis</em> est habituellement rouge. Les deux faces des feuilles ont des ponctuations glanduleuses. Les pédicelles sont plus grands que la feuille axillante. Poils des étamines courts (0,5 mm). Nombreux poils glanduleux sur le bord des pétales.</li>  <li> <em>A. foemina</em> est bleu. Feuilles glabres ou presque. Pédicelles plus courts que la feuille axillante. Poils des étamines longs (1 mm). Bord des pétales peu poilu.</li></ul> [1578 views] Un exemple de variabilité phénotypique chez les végétaux : variabilité de la couleur de la corolle de <em>Viola tricolor</em>, en relation avec la synthèse des pigments anthocyaniques. [1754 views] Cotonnier, <em>gossypium</em> : arbuste de la famille des malvacées, cultivé  sous forme de plante annuelle dans la plaine d'Antalya (Turquie) grâce à l'irrigation.  Le fruit appelé capsule se développe au centre de la fleur, l'ouverture de la capsule libère une boule duveteuse, le coton est la fibre végétale qui entoure les graines du cotonnier. [2433 views] Glands du Chêne Rouge d'Amérique <em>Quercus Rubra</em>. Famille Fagacées. Ses feuilles présentent des lobes anguleux plus ou moins épineux, elles prennent une couleur rouge à l'automne. <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=chene_amerique1'>Voir les feuilles</a>. [3737 views] Les pépins de pomme germent après une période de froid (la dormance est levée par le froid). Il n’est pas rare de trouver au cœur de la pomme (<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=fruit_pommier'>un faux-fruit</a>), conservée en chambre froide, des pépins qui ont commencé à germer. Ici, sur la jeune racine, on peut observer les poils absorbants. [3435 views] Dactyle : <em>Dactylis glomerata</em>.
 [1813 views] <em>Metasequoïa glyptostroboides</em> - Famille des Taxodiacées ordre des Pinales.
Le métaséquoïa  est originaire de Chine : c'est la dernière espèce vivante du genre <em>Metasequoïa</em> dont l'origine remonte au pliocène, les graines ont été transmises par l'Université d'Harward à l'arboretum de Genève en 1948. [1419 views] Cotonnier, <em>gossypium</em> : arbuste de la famille des malvacées, cultivé  sous forme de plante annuelle dans la plaine d'Antalya (Turquie) grâce à l'irrigation.  Le fruit appelé capsule se développe au centre de la fleur, l'ouverture de la capsule libère une boule duveteuse, le coton est la fibre végétale qui entoure les graines du cotonnier. [1805 views] Anémone soufrée (<em>Pulsatilla alpina</em> subsp. <em>apiifolia</em>) - famille des renonculacées. [1421 views] Au sommet du pic de Nore (1210 m). La lande à callune est égayée par la couleur, rose violacé cette fois, de l’érythrone dent-de-chien (<em>Erythronium dens-canis</em>). Cette Liliacée aisément reconnaissable à ses feuilles style « camouflage militaire » et à ses grands tépales réfléchis, était particulièrement abondante ici ce printemps 2009. Une belle rencontre botanique et photographique. [1452 views] Feuilles du Chêne Rouge d'Amérique <em>Quercus Rubra</em>. Famille Fagacées. Ses feuilles présentent des lobes anguleux plus ou moins épineux, elles prennent une couleur rouge à l'automne. <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=chene_amerique2'>Voir les glands</a>. [3224 views] <em>Cladonia polydactyla</em> est un lichen composé d'un thalle primaire squamuleux et d'un thalle secondaire constitué de podétions à stucture complexe. Des apothécies rouge écarlate couronnent les podétions qui ont une longueur de quelques cm. Les apothécies sont les organes spécialisés dans la reproduction sexuée, produits par le mycobionte.
Des squamules larges jusqu'à 3 mm et très découpées forment le thalle primaire et s'étagent sur les podétions. Espèce fréquente en montagne à la base des conifères.

 [1446 views] Ophrys abeille (<em>Ophrys apifera</em>). Orchidée assez commune au printemps dans les pelouses calcaires. Proche d’<em>Ophrys fuciflora</em>, elle s’en distingue immédiatement par l’appendice verdâtre du labelle recourbé en dessous (et non en dessus). La couleur des sépales est très variable, du blanc au rose soutenu (comme ici). [1251 views] Ophrys jaune (<em>Ophrys lutea</em>). Orchidée facilement reconnaissable à son labelle brun velouté bordé de jaune. Plutôt méditerranéenne, elle « montait » autrefois jusque dans la région lyonnaise, d’où elle a disparu suite à des cueillettes abusives. [1677 views] Pulmonaire officinale, Borraginacées.  Plante vivace haute de 15 à 50 cm. Les feuilles vertes à taches blanches sont couvertes de poils. Celles de la base sont lancéolées, pointues au sommet et arrondie à la base, munies d'un pétiole ; celles des tiges sont alternes, allongées et sessiles. La fleur est formée par 5 pétales soudés ensemble qui passent du rougeâtre au bleu violacé en viellissant. C'est une plante médicinale utilisée sous forme de tisane contre la toux et la bronchite. [1633 views] Solanacées, <em>Datura stramonium</em>, la pomme épineuse, également appelée <em>herbes-aux-taupes</em>, <em>herbe du diable</em> ou encore <em>pomme poison</em> en raison de la <a href='http://fr.wikipedia.org/wiki/Toxicité' target=_blank>toxicité</a> de ses fruits. Elle pousse dans les friches et est considérée comme une mauvaise herbe envahissante. Elle renferme plusieurs alcaloïdes qui lui confèrent de effets psychotropes puissant et en font un dangereux poison, en particulier la scopolamine. [1997 views] A l’extrémité du bouton floral, en février ou en mars, on voit apparaître un genre de « corail » rouge. C’est le stigmate de la <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=fleur-femelle-noisetier'>fleur femelle de noisetier</a>, fleur beaucoup plus discrète que les chatons mâles. On peut distinguer sur la photo quelques grains de pollen qui sont collés. La pollinisation est anémophile (fleurs femelles peu attractives, très grande quantité de pollen produite), mais les fleurs mâles attirent les abeilles, elles sont mellifères alors que c’est une periode délicate pour l’entomofaune. [2098 views] Le Pissenlit fait partie des Astéracées. C’est une fleur composée, constituée d’une multitude de fleurs ligulées, disposées sur un capitule. La ligule désigne la corolle des fleurs, fortement développée vers l'extérieur du capitule. La floraison est centripète. Les fleurs extérieures sont les premières à s’ouvrir. Au centre (sur la photo), elles sont encore en bouton. Surmontant ces boutons, on observe les stigmates bifides des parties femelles des fleurs. Quelques grains de pollen sont collés sur les stigmates. [1369 views] Fleur de lys : <em>Lilium longiflorum</em>, famille des Liliacées. Cette fleur à corolle jaune montre le pistil entouré de ses six étamines. Les grains de pollen sont bien visibles sur les anthères.  [3616 views] Après une rude montée dans une superbe forêt de châtaigniers (et de conifères), on débouche sur la calotte sommitale du pic de Nore, point culminant du massif de la Montagne Noire (1210 m, parc du Haut-Languedoc). C’est un site particulièrement désolé, offert aux vents, et montrant une lande à callune assez dégradée. On y trouve quand même quelques taches de couleur comme ici des jonquilles (<em>Narcissus pseudonarcissus</em>). [1125 views] Arbousier commun, <em>Arbutus unedo</em>, appelé aussi arbre à fraises. Les feuilles sont persistantes, luisantes, coriaces vert-foncé très finement dentées. Le fruit (l’arbouse) comestible est rouge-orangé, sphérique avec un péricarpe rugueux recouvert de petites pointes. Il met un an pour atteindre sa maturité en hiver. L’Arbousier est un arbre de 6 à 10 m de hauteur, caractérisant la forêt méditerranéenne.  [2015 views] Fleur de lys : <em>Lilium longiflorum</em>, famille des Liliacées. Cette fleur à corolle rosée montre le pistil entouré de ses six étamines. Les grains de pollen sont bien visibles sur les anthères .

 [1901 views] Aiguille d'ortie : quand on se frotte à une ortie, on contribue à casser ces minuscules aiguilles qui correspondent en fait à une seule cellule. La paroi est de nature « calcaire » dans sa partie la plus longue (dépôt de carbonate et d’oxalate de calcium) et de nature « siliceuse ». La transition entre « calcaire et silice » est une zone de fragilité, ainsi son extrémité est cassante « comme du verre ».
Par ailleurs on peut distinguer au bout, comme un renflement qui peut faire office de « harpon », favoriser l’accrochage et le bris de l’aiguille.
En cassant, elles déversent leur contenu (formiate de sodium, sérotonine, histamine et acétylcholine… stockés dans la vacuole) qui provoque une irritation de la peau.
<br /> <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=aiguille-vide'>Voir l'aiguille brisée</a>. [1598 views] Deux coupes transversales ont été effectuées dans un très jeune bouton floral d’<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=hemerocalle'>Hémérocalle</a>. Le tronçon a été posé sur une lame de verre et photographiée selon une technique de stacking.
On obtient ainsi un diagramme floral. De la périphérie au centre, on distingue trois sépales (à allure de pétales) et trois pétales. Il doit y avoir six étamines mais comme elles n’ont pas la même taille (trois grandes, trois petites), ici, seules trois ont été sectionnées au niveau des anthères bilobées. On voit très bien les grains de pollen (dont certains ont été « emportés » par la coupe), preuve que la méiose doit se faire bien avant que le bouton floral soit utilisable. Au centre, on a le style du pistil, creux, visiblement.

 [1394 views] Le détail pris en photo est au bout d’un stigmate de Lis. De nombreux grains de pollen (en jaune) sont collés par la structure gélatineuse produite par la nécrose de cellules qui se pigmentent en violet, progressivement. La germination est possible s’il y a reconnaissance « spécifique » entre le pollen et le stigmate. [1511 views] Aiguille d'ortie vide : quand on se frotte à une ortie, on contribue à casser ces minuscules aiguilles qui correspondent en fait à une seule cellule. La paroi est de nature « calcaire » dans sa partie la plus longue (dépôt de carbonate et d’oxalate de calcium) et de nature « siliceuse ». La transition entre « calcaire et silice » est une zone de fragilité, ainsi son extrémité est cassante « comme du verre ».
Par ailleurs on peut distinguer au bout, comme un renflement qui peut faire office de « harpon », favoriser l’accrochage et le bris de l’aiguille.
En cassant, elles déversent leur contenu (formiate de sodium, sérotonine, histamine et acétylcholine… stockés dans la vacuole) qui provoque une irritation de la peau.<br />
Cette aiguille a été cassée, vidée. On voit aussi la structure de la face supérieure de la feuille et la base du piquant. En face inférieure, si l’on voit des poils tecteurs, translucides, il n’y a pas de piquants.
<br /> <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=aiguille-ortie'>Voir l'aiguille intacte</a>. [1278 views] Le détail pris en photo est tout au bout d’un stigmate de crocus (voir le petit rectangle rouge). On voit un grain de pollen qui a germé sur le stigmate. Nous sommes chez les Angiospermes, le grain de pollen n'est pas un gamète mais un gamétophyte, un producteur de gamète. Il renferme deux cellules. Une fois sur le bon pistil le pollen germe : l'une des cellules forme un tube pollinique qui achemine l'autre cellule vers l'ovule. Là, elle se transformera en deux gamètes mâles, les anthérozoïdes. On aura une double fécondation: les gamètes mâles acheminés par le grain de pollen fusionnent leurs noyaux avec ceux de deux cellules différentes. Une première fusion entre gamète mâle et l'ovule donne l'embryon, une autre entre le second gamète mâle et les noyaux centraux de l'ovule conduit à une cellule qui possède des chromosomes en 3 exemplaires et qui formera l'albumen de la graine, des réserves pour sa future germination. [1415 views] <em>Torilis</em> (<em>arvensis</em> – a priori) appartient à la famille des Apiacées (Ombellifère). Les fruits sont des akènes doubles, recouverts de poils crochus (renflés au sommet + petite pointe en hameçon).
Ici, un akène a été ouvert pour que la graine soit consommée (par un Oiseau ? les Chardonnerets sont coutumiers de ce fait).
 [1440 views] Fleur femelle de noisetier. Sur un même plant de noisetier, les fleurs mâles (chatons) et les fleurs femelles sont séparées. Si les chatons sont visibles dès l’automne alors que les noisettes ne sont pas encore tombées, le pollen ne sera émis qu’au mois de janvier, avant que les fleurs femelles soient mures (on dit que le noisetier est protandre). Ces dernières, plus tardivement, présentent à leur extrémité <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=stigmate-noisetier'>une excroissance rouge, c’est le stigmate</a>. Le reste (ovaire) est protégé dans le bouton floral. [1113 views] Hémérocalle (<em>Hemerocallis sp.</em>).
Plante qui appartient à la famille des Liliacées (Monocotylédones). C’est une plante vivace, très appréciée dans les jardins (environ 60000 cultivars). <br /><a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=coupe-hemerocalle'>Voir en coupe transversale</a>.
 [1291 views] Anémone coronaria, famille des renonculacées - Espèce cultivée.

 [1163 views] Chanvre cultivé (<em>Cannabis sativa</em>).
 [1126 views] Orchis pourpre, <em>Orchis purpurea</em>. [579 views] La salsepareille, ou liseron épineux (<em>Smilax aspera</em> L.) est une plante monocotylédone de la famille des Smilacacées. C’est une liane vivace, épineuse, à feuilles coriaces, commune dans la région méditerranéenne. [979 views] La platanthère à deux feuilles, (<em>Platanthera bifolia< /em>), encore appelée Orchis à deux feuilles, est une orchidée terrestre européenne.
 [528 views] Fruits du cocotier (<em>Cocos nucifera</em>).
 [988 views] Fleur d'edelweiss (<em>Leontopodium alpinum</em>).
 [569 views] Linaigrettes à feuilles larges : <em>Eriophorum latifolium </em>- famille Cypéracées. Photographiées à 1600 m d'altitude dans une tourbière de pente.
Les fleurs hermaphrodites sont regroupées en épillets entourés de soies blanches.
 [863 views] Véronique germandrée (<em>Veronica austriaca</em> L.). Plante vivace, de 10 à 40 cm de haut, de la famille des Scrofulariacées. Elle fleurit de mai à juillet.
 
 [566 views] Cardamine (<em> Cardamine pratensis</em>), famille des Brassicacées.
  
 [519 views] Chicorée sauvage : Dicotylédones, Astéracées, <em> Cichorium intybus</em>. Plante herbacée vivace à forte racine pivot, fréquente au bord des chemins, des routes, dans les lieux cultivés, les prés.
  
 [614 views] Ophrys mouche (<em>Ophrys insectifera</em>).


 [466 views] Orchis pyramidal (<em>Anacamptis pyramidalis</em>).
 
 [460 views] Aconit (<em> Aconitum sp.</em>), famille des Renonculacées. Les fleurs semblent coiffées d'un casque et contiennent des alcaloïdes toxiques, dont l'aconitine, poison mortel pour l'homme et pour de nombreux animaux.

 [562 views] Feuille de grande ciguë (ou ciguë tachetée, <em> Conium maculatum</em> L.), famille des Apiacées (Ombellifères). La plante contient dans toutes ses parties, notamment les fruits, au moins cinq alcaloïdes violemment toxiques, avec principalement la conine (encore appelée coniine, conicine ou cicutine) et la γ-conicéine. Voir la <a href=' http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID= grande_cigue_tige'>tige</a>.
   
 [1244 views] Tige de grande ciguë (ou ciguë tachetée, <em> Conium maculatum</em> L.), famille des Apiacées (Ombellifères). La plante contient dans toutes ses parties, notamment les fruits, au moins cinq alcaloïdes violemment toxiques, avec principalement la conine (encore appelée coniine, conicine ou cicutine) et la γ-conicéine. Voir la <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID= grande_cigue_feuille'>feuille</a>.
 [1376 views] Millepertuis (<em> Hypericum sp.</em>).
 
 [752 views] Pervenche (<em>Vinca major</em>), famille des Apocynacées.
   
 [451 views] Fleur de guimauve officinale (<em>Althaea officinalis</em> L.), aussi appelée guimauve sauvage ou Mauve blanche. Plante herbacée vivace de la famille des Malvacées.

 [697 views] Orchis militaire (<em>Orchis militaris</em>).
 
 [420 views] Fleur de Bleuet (<em> Cyanus segetum</em>).
 [462 views] Tussilage (<em>Tussilago farfara</em>), famille des Asteracées (Composées). Il a la particularité de fleurir bien avant la feuillaison. Le Tussilage est une espèce pionnière des chemins, champs, lisières forestières humides, rives et talus, jachères, toujours sur sols remués ou instables.

 [479 views] Tussilage (<em>Tussilago farfara</em>), famille des Asteracées (Composées). Il a la particularité de fleurir bien avant la feuillaison. Le Tussilage est une espèce pionnière des chemins, champs, lisières forestières humides, rives et talus, jachères, toujours sur sols remués ou instables.

 [419 views] Le bois-joli ou bois-gentil (<em>Daphne mezereum</em>) est une espèce d'arbustes à feuilles caduques de la famille des Thymelaeacées. 
 
 [436 views] Camerisier, ou Chèvrefeuille (<em>Lonicera sp.</em>), faille des Caprifoliacées.

 [516 views] Cardère sauvage (<em> Dipsacus fullonum </em > L. ), famille des Dipsacaceae.
 
 [438 views] Epilobe hirsute ou épilobe à grandes fleurs (<em>Epilobium hirsutum</em>), famille des Onagracées.
 [448 views] Scille à deux feuilles (<em>Scilla bifolia</em>),  petite plante bulbeuse de sous-bois, de la famille des Hyacinthac ées. [771 views] Epilobe en épi (<em> Chamerion angustifolium</em>).

 [422 views] La lysimaque commune (<em>Lysimachia vulgaris</em>) encore appelée grande lysimaque est une plante herbacée vivace que l’on trouve dans les prairies humides et sur les berges des rivières.

 [478 views] Anémone des bois (<em> Anemone nemorosa</em> L.), famille des Renonculacées.
   
 [598 views] Mauve musquée (<em>Malva moschata</em> L.), famille des Malvacées. 

 [494 views] œillet à bouquet (<em> Dianthus armeria</em> L.).

 [409 views] Vipérine (<em>Echium sp.</em>), famille des Boraginacées.

 [436 views] Gaillet jaune (<em>Galium verum</em>  L.), famille des Rubiacées. 

 [477 views] Asphodèle blanc (<em>Asphodelus albus</em>), famille des Asphodèlacées.
 
 [451 views] Saponaire officinale (<em>Saponaria officinalis</em>), une plante herbacée vivace de la famille des Caryophyllaceae. C'est parce qu'elle contient de la saponine, une substance qui a la propriété de faire mousser comme du savon, que la Saponaire officinale porte aussi le nom d'« herbe à savon », « savon du fossé », « savonnière », « laurier fleuri ». [912 views] Parisette à quatre feuilles  (<em>Paris quadrifolia</em>), famille des Mélanthiacées.
   
 [705 views] Ancolie, <em>Aquilegia vulgaris</em>, famille des Renonculacées. [641 views] Lichen fruticuleux (thalle développé en longueur à partir d'un seul point de fixation). Espèce supposée : <em>Evernia prunastri</em>.  [581 views] Ophrys abeille : <em>Ophrys apifera</em> (Orchidées) est une orchidée très répandue et assez courante en France. D'assez grande taille, elle porte des fleurs bien colorées en une inflorescence assez lâche. Les sépales souvent rabattus vers l'arrière varient du blanc au rouge, et les pétales sont en général, très courts et foncés. Le labelle est trilobé et les lobes latéraux forment des gibbosités poilues souvent bien développées. L'appendice est dirigé vers l'arrière. La macule bleuâtre entoure le champ basal. Elle est elle-même entourée d'une marge jaune bien visible sur le labelle et formant des dessins de formes variées. Cette espèce présente une forte variabilité avec de nombreuses variétés suivant la région ou la forme du labelle. Sa floraison s'étend d'avril à juillet. Comme pour toutes les Ophrys son labelle et son odeur ont pour but d'attirer des mâles de certains insectes afin de favoriser la pollinisation. [612 views] Un retour de la biodiversité : champ de blé avec une belle messicole, le bleuet. Les messicoles (ou plantes messicoles) sont des plantes annuelles à germination préférentiellement hivernale habitant dans les moissons.
 [499 views] Vératre blanc - <em>Veratrum album</em> - famille des Liliacées.
Plante dont toutes les parties sont toxiques, ses feuilles sont alternes ce qui la différencie de la gentiane jaune avant floraison.

 
 [529 views] Diatomées : <em>Pseudo-nitzschia</em> (diatomée toxique) et <em>Odontella sinensis</em> (diatomée). Le 24 janvier 2013, une inquiétante abondance de <em>Pseudo-nitzschia</em> qui ne laisse place qu'à quelques autres diatomées ou phytoplancton. Cette diatomée libère une toxine qui peut rendre les coquillages impropres à la consommation. Elle était déjà présente le 4 janvier. Le journal « le Télégramme » annonçait d'ailleurs l'interdiction de pêcher la coquille Saint Jacques aux Glénan le 7 janvier. Quelques belles diatomées comme <em>Odontella sinensis</em> se sont laissées photographier. (microscope optique X 100 et Combine ZP) 


 
 [650 views] Une capsule loculicide étonnante : la capsule du Buis (<em>Buxus sempervirens</em> L.). Une capsule est un fruit sec déhiscent : ici la déhiscence se fait par des fentes au milieu de chaque carpelle.

 [977 views] Orchis brûlé, <em>Neotinea ustulata</em>, Orchidée.  [1009 views] Nigritelle, <em>Gymnadenia rhellicani</em>. On trouve cette Orchidée à partir de 1500m d'altitude. [731 views] La pomme de terre (<em>Solanum tuberosum</em> L.) appartient à la famille des <em>Solanacées</em>. Elle produit des tiges souterraines (stolons) à partir des bourgeons latéraux situés à la base des tiges aériennes. Les tubercules de pomme de terre se développent à l’extrémité des stolons. Ce sont des organes de réserve riches en amidon stocké dans des <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=amyloplastes'>amyloplastes</a>.

 [1651 views] Saxifrage granulée (<em>Saxifraga granulata</em>), plante bisannuelle de 20 50 cm, pubescente-visqueuse, à racine produisant des bulbilles nombreux.

 [474 views] Feuille de <em>Ginkgo biloba</em> : famille Ginkgoaeceae, apparue il y a environ 270 millions d'années, retenue ici par un fil d’araignée. [818 views] Polytric (<em>Polytrichum formosum</em>). C’est une mousse (Bryophyte). Elle n’a pas de véritable racine ni de système vasculaire perfectionné, et se rencontre dans les milieux humides. Le gamétophyte porte de petites feuilles. Le sporophyte (sporogone), toujours fixé au gamétophyte, est dressé, rouge orangé ; il porte à son extrémité une capsule qui libère ses spores par temps sec après ouverture d’un opercule. [948 views] Polypode vulgaire (<em>Polypodium vulgare</em>). Il s’agit d’une fougère (Filicophyte). La tige est souterraine et contient des réserves (c’est un rhizome). On voit dessus de nombreuses racines adventives qui donnent son nom à la plante, du grec <em>polus</em> : nombreux, et <em>podion</em> : petit pied. Les feuilles composées, ou frondes, portent des groupes de <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=sporanges'>sporanges orangés</a> à leur face inférieure. Les sporanges contiennent les spores qui, issues de la méiose, donnent après germination le gamétophyte (le prothalle). [848 views] Muscari : plante monocotylédone de la famille des Liliacées.  Coupe transversale dans la fleur.
Technique : objectif d'agrandisseur EL Nikkor 50mm monté en inversé sur soufflet Novoflex. Pile de 20 photos.  [576 views] <em>Cistus x purpureus</em>. Famille des Cistacées.
Arbuste d'origine méditerranéenne, le ciste pourpre est un hybride particulièrement résistant à la sécheresse, il supporte tous les types de sol même les sols calcaires.
Ses fleurs sont stériles, il faut le bouturer. [501 views] Gros cône de pin de Coulter (<em>Pinus coulteri</em>), entier et en coupe longitudinale. Le cône entier pèse environ 2,5 kg, pour plus de 30 cm de long et 18 cm de diamètre. <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pinus_coulteri_graine'>Voir les graines</a>. [673 views] Graine de pin de Coulter (<em>Pinus coulteri</em>). Graine à enveloppe très rigide faisant plus de 1,5 cm de long ; avec l'aile elle dépasse les 5 cm. <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pinus_coulteri_cone'>Voir le cône</a>. [515 views] Ciste à feuille de sauge (<em>Cistus salviifolius</em>) : arbuste buissonnant, supportant bien la sécheresse, particulièrement abondant dans les garrigues.  [544 views] L’orobanche est une plante holoparasite, qui dépend totalement de la plante-hôte. Elle est dépourvue de chlorophylle et de racine normale. Elle est charnue, à feuilles réduites à l'état de bractées. L’orobanche se connecte aux tissus vasculaires de la plante hôte par des suçoirs (haustoriums) et y prélève l'eau, les éléments minéraux et les composés organiques. [379 views] Joubarbe à toile d'araignée - <em>Sempervivum arachnoideum</em>
, famille des crassulacées. [396 views] Digitale à grandes fleurs, <em>Digitalis grandiflora</em>. Plante vivace de 30-120 cm, fleurissant de juin à août, pollinisée par les insectes. Présente dans les montagnes de l’Est de la France jusqu’à 2000 m sans être commune, absente ailleurs. Espèce de demi-ombre ou de pleine lumière. Lisières, coupes forestières et clairières. [265 views] 
L'hépatique à large thalle, <em>Conocephalum conicum</em>, est une hépatique ou marchantiophyte. On peut la rencontrer partout dans le monde, dans des endroits humides.Les hépatiques sont généralement de petite taille et peu spectaculaires. Elles colonisent des milieux humides et ombragés comme les troncs ou les branches des arbres, milieux pierreux ou sol proches de sources, cours d'eau, mares... L'appareil végétatif est formé d'un large ruban chlorophyllien ramifié dichotomiquement et appliqué au substrat. Il est constitué de deux couches de tissu différenciées. En coupe transversale on y voit plusieurs types de cellules parenchymateuses.Les hépatiques à thalles ont leur face inférieure en contact avec le substrat ; elles possèdent des structures unicellulaires, les rhizoïdes, leur permettant de se fixer au substrat. Leur croissance est dichotome et due à des cellules apicales (il n'y a pas de méristème). Ils ne possèdent pas de stomates mais des pores aérifères ouverts en permanence. Ces pores débouchent dans une chambre aérifère permettant ainsi la respiration et la photosynthèse. Il n'y a pas non plus de tissus conducteurs vrais, la conduction a lieu de cellule à cellule. <em>Source : Wikipédia</em><br />
<ul>
<li><strong>photos du thalle complet : vue de dessus</strong>, <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=thale_hepatique_dessous'>vue de dessous</a></li>
<li>photos des pores présents sur le thalle (stacking) : <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pores_hepatique1'>photo 1</a>, <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pores_hepatique2'>photo 2</a></li>
<li>photo des <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=hepatique_chloroplastes'>cellules chlorophylliennes</a> au microscope, objectif X25</li>
</ul>
 [736 views] 
L'hépatique à large thalle, <em>Conocephalum conicum</em>, est une hépatique ou marchantiophyte. On peut la rencontrer partout dans le monde, dans des endroits humides.Les hépatiques sont généralement de petite taille et peu spectaculaires. Elles colonisent des milieux humides et ombragés comme les troncs ou les branches des arbres, milieux pierreux ou sol proches de sources, cours d'eau, mares... L'appareil végétatif est formé d'un large ruban chlorophyllien ramifié dichotomiquement et appliqué au substrat. Il est constitué de deux couches de tissu différenciées. En coupe transversale on y voit plusieurs types de cellules parenchymateuses.Les hépatiques à thalles ont leur face inférieure en contact avec le substrat ; elles possèdent des structures unicellulaires, les rhizoïdes, leur permettant de se fixer au substrat. Leur croissance est dichotome et due à des cellules apicales (il n'y a pas de méristème). Ils ne possèdent pas de stomates mais des pores aérifères ouverts en permanence. Ces pores débouchent dans une chambre aérifère permettant ainsi la respiration et la photosynthèse. Il n'y a pas non plus de tissus conducteurs vrais, la conduction a lieu de cellule à cellule. <em>Source : Wikipédia</em><br />
<ul>
<li><strong>photos du thalle complet </strong>: <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=thale_hepatique_dessus'>vue de dessus</a>, <strong>vue de dessous</strong></li>
<li>photos des pores présents sur le thalle (stacking) : <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pores_hepatique1'>photo 1</a>, <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pores_hepatique2'>photo 2</a></li>
<li>photo des <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=hepatique_chloroplastes'>cellules chlorophylliennes</a> au microscope, objectif X25</li>
</ul>
 [697 views] Épipactis pourpre (<em> Epipactis veridiflora</em>), orchidée des bois très ombragés sur sols acides (hêtraies à sols nus).  [263 views] Les clavaires sont des champignons qui ressemblent à un corail ou à un petit arbuste. Espèce supposée : clavaire jolie ou clavaire élégante (<em>Ramaria formosa</em>). Tronc épais, court, blanc, puis rosé, divisé en nombreux rameaux dressés, l'ensemble atteignant 15 cm de hauteur. [644 views] Trémelle, <em>Tremella mesenterica</em> - champignon basidiomycète. Agent d’élagage qui tue et mange les branches basses peu éclairées et affaiblies. [400 views] Les mousses sont de petits végétaux, surtout terrestres, sans fleurs, et dont l'appareil végétatif est un tapis de tiges serrées portant de petites feuilles. Les feuilles de mousses sont toujours alternes et leur  couleur passe avec l'âge du vert au rouge, au brun ou au jaune. A la base de la tige, il y a des rhizoïdes, racines sous forme de filaments très minces qui s’entremêlent et unissent les individus voisins d'une même espèce. L’espèce présentée est un Polytric. Voir un <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=polytric2'>un individu isolé</a>. [633 views] Les mousses sont de petits végétaux, surtout terrestres, sans fleurs, et dont l'appareil végétatif est un <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=polytrics'>tapis de tiges serrées</a> portant de petites feuilles. Les feuilles de mousses sont toujours alternes et leur  couleur passe avec l'âge du vert au rouge, au brun ou au jaune. A la base de la tige, il y a des rhizoïdes, racines sous forme de filanents très minces qui s’entremêlent et  unissent les individus voisins d'une même espèce. L’espèce présentée est un Polytric.  [590 views] Quelques plantes rupicoles (qui poussent dans l'anfractuosité des murs et des rochers). Sur le haut, <em>Asplenium trichomanes</em>  (capillaire des murailles) : petite fougère de 5 à 30 cm, à pétiole et rachis brun foncé. Le limbe est allongé et étroit, à très nombreux petits segments parfois légèrement dentés ou crénelés. Sur le bas, jeunes frondes de polypode (<em>Polypodium vulgare</em>), une des fougères les plus communes. Sur la gauche on distingue une plante de la famille des Crassulassées, à feuilles charnues, possiblement l’Orpin blanc (<em>Sedum album</em>).
 [762 views] Marchantie (<em>Marchantia sp.</em>). Les marchiantophytes, ou hépatiques, sont des plantes de petite taille, sans racine ni système vasculaire. Elles se développent dans des milieux humides, sur le sol, sur des rochers ou des troncs d’arbre. [429 views] Mélèze, <em>Larix decidua</em>. Il s’agit d’un conifère de montagne, qui présente la particularité unique en Europe d’avoir des aiguilles caduques comme chez les feuillus : à l’automne elles jaunissent, rougissent et brunissent avant de tomber. [251 views] Muscari : plante monocotylédone de la famille des Liliacées. Coupe longitudinale dans la fleur : ovaire, ovules, étamines et pollen sont visibles. [114 views] Le bananier (genre <em>Musa</em>) est une plante monocotylédone de la famille des musacées. Ce n'est pas un arbre mais une plante herbacée géante. Il forme une inflorescence composée de spathes (bractées violettes) à l'aisselle desquelles on trouve les fleurs. Lors de sa croissance, la tige florale se recourbe, laissant pendre verticalement l'inflorescence. Les spathes se recourbent puis généralement tombent, laissant apparaitre les fleurs. Dans la plupart des variétés cultivées, les fleurs mâles sont stériles et les fleurs femelles forment alors des fruits, les bananes, par développement de leur ovaire sans fécondation (parthénogenèse). La tige meurt après la floraison, elle ne produit donc qu'un seul régime à la fois. On la coupe ensuite pour laisser repousser la suivante ; le bananier cultivé a une multiplication végétative.  [178 views] Lisianthus : son pistil et les étamines au milieu des pétales. [89 views] Grande chélidoine, <em>Chelidonium majus</em>, aussi appelée Grande Eclaire ou Herbe à verrues. Cette plante vivace de la famille des Papavéracées produit un latex jaune-orangé caractéristique, traditionnellement utilisé pour traiter les verrues. Elle est considérée comme un indicateur de la présence d'azote (plante nitrophile). Elle fait partie de la pharmacopée traditionnelle en Occident et en médecine chinoise. Elle est très étudiée et de nombreux composés actifs en ont été extraits : alcaloïdes isoquinoléiques (sanguinarine, chélidonine, chélérythrine, berbérine, protopine and coptisine), flavonoïdes, et acides phénoliques. Des extraits bruts de la plante ou des composés purifiés présentent une grande variété d'effets biologiques : anti-inflammatoire, antimicrobien, immunomodulateur, antitumoral, cholérétique, hépatoprotecteur, analgésique, etc. <a href='http://www.karger.com/Article/Pdf/321397'>*</a> [139 views] Maturation des anthères et libération du pollen chez le lys blanc. Les étamines sont constituées d'un filet (vert  ici) au bout duquel s'accroche l'anthère (pourpre). L'anthère contient deux loges , contenant chacune deux sacs polliniques à l'intérieur desquels se différencient les grains de pollen. A maturité, les grains de pollen sont libérés par ouverture des loges polliniques au niveau des fentes de déhiscence.  [122 views] Nymphéa géant d'Amazonie, <em>Victoria amazonica</em> (Nymphéacées). Les énormes feuilles qui peuvent atteindre 2,5 mètres de diamètre ont les pourtours relevés et sont ancrées par de longs pétioles à une tige courant dans la boue au fond des eaux calmes. La face inférieure des feuilles porte de nombreuses épines qui pourraient servir de protection contre les poissons herbivores et les lamantins. On y trouve également un réseau de nervures qui piège l'air et assure la flottaison. Les feuilles flottent si bien qu'elles peuvent supporter le poids d'un enfant, et une feuille à maturité porte sans couler 45 kg uniformément répartis sur sa surface. En une saison, une plante produit 40 à 50 feuilles qui couvrent la surface et bloquent le passage de la lumière, excluant ainsi la croissance de la plupart des autres plantes. [288 views]

SVT : Biologie : Botanique

1733 photos dans la base
Une photo au hasard
Les 3 dernières photos référencées
     

   Les photos de cette banque sont libres de droits pour un usage pédagogique non commercial.
Toute autre utilisation devra être soumise à l'accord préalable de l'auteur.
Vous pouvez proposer une photo pour la banque.