Anatomie, histologie et cytologie végétales

Cellules d'épiderme d'oignon rouge plasmolysées. [25167 views] Mitose de méristème terminal de racine d'ail.<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=ail1'>Voir aussi</a>. [21734 views] Asques hybrides chez Sordaria. [17226 views] Protoplaste obtenu avec des cellules d'épiderme interne d'écaille d'oignon plasmolysées puis coupées à la lame de rasoir. On voit le protoplaste quitter son enveloppe rigide. [14990 views] Mitose de méristème terminal de racine d'ail. <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=ail3'>Voir aussi</a>. [14851 views] Cellules d'épiderme d'oignon rouge plasmolysées. [11927 views] Mitose de méristème terminal de racine d'ail. <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=ail2'>Voir aussi</a>. [12284 views] Stomates sur épiderme de feuille (espèce non connue). <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=stomates2'>Voir aussi</a>. [10857 views] Cellule d'épiderme d'oignon ; coloration vert de méthyl acétique. [12728 views] Les cellules du tubercule de <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pomme_terre'>pomme de terre</a> montrent la présence de très nombreux grains d'amidon (amyloplastes) de taille variable. Coupe faite à main levée, montage dans de l'eau. [9809 views] Méristème : bourgeon végétatif de tilleul - CL - Coloration HE. [8002 views] Pollen de guimauve (<em>Althea officinalis</em>) observé au grossissement 400 du microscope optique. [7981 views] Stomates sur épiderme de feuille (espèce non connue). <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=stomates1'>Voir aussi</a>. [8028 views] Tige de Clématite en CT. Coloration CV. [8257 views] Vaisseaux de bois de feuille de poireau en vue longitudinale. [7166 views] Protoplaste de feuille de poireau.
<br /><a href='http://www.snv.jussieu.fr/vie/dossiers/protoplaste/protoplaste.html' target=_blank>Technique.</a> [6399 views] Grains, dispersés, d'amidon de pomme de terre. Montage dans de   l'eau. Les stries de croissance des grains sont visibles. [6498 views] Figures de mitose dans une racine d'ail. Coloration : carmin acétique (5 minutes dans le carmin acétique bouillant, puis montage entre lame et lamelle en écrasant, avec une goutte de carmin acétique froid). [8153 views] Mycélium, périthèce mûr éclaté et bouquet d'asques chez <em>Sordaria</em>. [5580 views] Bouquet d'asques issu d'un périthèce mûr chez <em>Sordaria</em>. Les spores sont haploïdes, si bien que leur couleur est directement le résultat de l'expression du seul allèle qu'elles possèdent. [4837 views] Figures de mitoses (racine d'ail). [5616 views] Figures de mitose dans une racine de jacinthe. [4224 views] Stomates de l'épiderme inférieur du polypode. [5241 views] Racines et tige de jeune cornouiller mâle (2 ans) - <em>Cornus mas</em>. La clé USB donne l'échelle. [3224 views] Diatomées marines :
algues unicellulaires observées au microscope optique à l'objectif x10. 
Il existe de nombreuses espèces de diatomées, certaines sont marines mais on en rencontre également en eau saumâtre et douce. Les frustules (les "coques" qui renferment la diatomée) sont en silice et peuvent présenter une grande variété de formes d'une espèce à l'autre.
Les frustules ne sont colorées d'aucun pigment, c'est la structure de ses dernières qui crée cette iridescence. On peut voir les <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=diatomeeobjx40'>détails de ces structures à l'objectif x40</a>. [2709 views] Diatomée marine :
les frustules des diatomées (sur la photo deux "coques" un peu agencées à la manière d'une lentille) sont entièrement en silice et donc transparentes. Mais les frustules ne sont pas lisses : il y a sur toute leur surface de très petits trous qui renvoient la lumière dans toutes les directions et créent des interférences ce qui donnent les <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=diatomees_marines_objx10'>couleurs observées à de faibles grossissements (en obj x10 par exemple)</a>.
Lorsque comme ici on augmente le grossissement, les trous apparaissent... et l'illusion de la couleur disparaît.
 [2299 views] Cyanobactérie du genre <em>Nostoc</em>, communément appelée <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=nostoc'>Crachat de Lune</a>. [2625 views] Il s'agit d'un grain de pollen d'hibiscus observé au microscope optique à l'objectif x40.

Les grains de pollen sont les gamétophytes mâles (c'est à dire qui produisent/ Préparation microscopique de lichen montrant l’association entre le mycobionte hétérotrophe (hyphes du champignon) et le photobionte autotrophe (ici une algue verte). Grossissement x400. [4140 views] Préparation microscopique de lichen montrant l’association entre le mycobionte hétérotrophe (hyphes du champignon) et le photobionte autotrophe (ici une algue verte). Grossissement x400.
 
 [3365 views] Grain de pollen du bouleau commun (<em>Betula pendula</em>). Dans cette espèce le pollen est transporté d'une fleur à l'autre par le vent : il s'agit d'anémophilie, ou encore anémochorie ou anémogamie. [1554 views] Pollen de pissenlit (<em>Taraxacum dens leonis</em>). Le genre <em>Taraxacum</em>  contient de nombreuses espèces, la plupart étant apomictiques. L’apomixie est un mode de multiplication asexuée, sans fécondation. Le pollen n'est donc pas utile à la reproduction.  [1451 views] Grain de pollen d'érable (<em>Acer sp.</em>). On distingue bien les 3 trois apertures (ou <em>colpus</em>) qui sont un caractère dérivé caractéristique du clade des Dicotylédones vraies (ou Eudicotylédones).  [1336 views] Grain de pollen de Prunus. On distingue bien les 3 trois apertures (ou colpus) qui sont un caractère dérivé caractéristique du clade des Dicotylédones vraies (ou Eudicotylédones).  [808 views] Jeune plant de noisetier (<em> Corylus avellana</em>). Cet exemple permet d’illustrer l’organisation générale d’un organisme végétal. Il comprend un appareil végétatif (tige, feuilles, racines) et un appareil reproducteur (fleurs et fruits) non encore développé ici. On peut également distinguer un appareil aérien et un appareil souterrain. L’appareil aérien est constitué de la tige, qui porte un bourgeon terminal et des bourgeons axillaires (à la base des limbes des feuilles) séparés par les entrenœuds. L’appareil souterrain, séparé de la partie aérienne par le collet, est constitué des racines. ici  Dans ce cas il s’agit d’un système racinaire pivotant : les racines latérales se forment à partir d’une racine plus importante appelée pivot. Ce système est typique de la majorité des dicotylédones et des gymnospermes. [789 views] Pollen de <em>Prunus laurocerasus</em>. Prélèvement dans le bouton floral. Coloration bleu de méthylène. On voit un noyau. [782 views] Spore de Polypode. L'image est une pile de 7 photos. [916 views] Sporange de Polypode. L'image est une pile de 20 photos. [907 views] Pollen de Poacée. Pollen anémophile (dispersé par le vent), léger, à ornementations réduites et avec une aperture (pore) unique et ronde (caractère de Monocotylédone). [902 views] Pollen de chêne (<em>Quercus sp.</em>). [1689 views] Pollen de pin sylvestre (<em>Pinus sylvestris</em>). Le grain de pollen porte des ballonnets aérifères qui favorisent le transport par le vent. Ces ballonnets se forment par décollement de la paroi externe ornementée du grain de pollen (exine) de la partie interne mince et cellulosique (intine). [1314 views] Pollen de muguet (<em>Convallaria majalis</em>). [1041 views] Fougère : on voit les frondes et l’ensemble de l’appareil racinaire. [1271 views] L'hépatique à large thalle, <em>Conocephalum conicum</em>, est une hépatique ou marchantiophyte. On peut la rencontrer partout dans le monde, dans des endroits humides.
Les hépatiques sont généralement de petite taille et peu spectaculaires. Elles colonisent des milieux humides et ombragés comme les troncs ou les branches des arbres, milieux pierreux ou sol proches de sources, cours d'eau, mares... L'appareil végétatif est formé d'un large ruban chlorophyllien ramifié dichotomiquement et appliqué au substrat. Il est constitué de deux couches de tissu différenciées. En coupe transversale on y voit plusieurs types de cellules parenchymateuses.

Les hépatiques à thalles ont leur face inférieure en contact avec le substrat ; elles possèdent des structures unicellulaires, les rhizoïdes, leur permettant de se fixer au substrat. Leur croissance est dichotome et due à des cellules apicales (il n'y a pas de méristème). Ils ne possèdent pas de stomates mais des pores aérifères ouverts en permanence. Ces pores débouchent dans une chambre aérifère permettant ainsi la respiration et la photosynthèse. Il n'y a pas non plus de tissus conducteurs vrais, la conduction a lieu de cellule à cellule. <em>Source : Wikipédia</em><br />
<ul>
<li>photos du thalle complet : <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=thale_hepatique_dessus'>vue de dessus</a>, <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=thale_hepatique_dessous'>vue de dessous</a></li>
<li>photos des pores présents sur le thalle (stacking) : <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pores_hepatique1'>photo 1</a>, <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pores_hepatique2'>photo 2</a></li>
<li><strong>photo des cellules chlorophylliennes au microscope, objectif X25</strong></li>
</ul>
 [1730 views] 
L'hépatique à large thalle, <em>Conocephalum conicum</em>, est une hépatique ou marchantiophyte. On peut la rencontrer partout dans le monde, dans des endroits humides.Les hépatiques sont généralement de petite taille et peu spectaculaires. Elles colonisent des milieux humides et ombragés comme les troncs ou les branches des arbres, milieux pierreux ou sol proches de sources, cours d'eau, mares... L'appareil végétatif est formé d'un large ruban chlorophyllien ramifié dichotomiquement et appliqué au substrat. Il est constitué de deux couches de tissu différenciées. En coupe transversale on y voit plusieurs types de cellules parenchymateuses.Les hépatiques à thalles ont leur face inférieure en contact avec le substrat ; elles possèdent des structures unicellulaires, les rhizoïdes, leur permettant de se fixer au substrat. Leur croissance est dichotome et due à des cellules apicales (il n'y a pas de méristème). Ils ne possèdent pas de stomates mais des pores aérifères ouverts en permanence. Ces pores débouchent dans une chambre aérifère permettant ainsi la respiration et la photosynthèse. Il n'y a pas non plus de tissus conducteurs vrais, la conduction a lieu de cellule à cellule. <em>Source : Wikipédia</em><br />
<ul>
<li>photos du thalle complet : <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=thale_hepatique_dessus'>vue de dessus</a>, <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=thale_hepatique_dessous'>vue de dessous</a></li>
<li><strong> photos des pores présents sur le thalle (stacking) : photo 1</strong>, <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pores_hepatique2'>photo 2</a></li>
<li>photo des <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=hepatique_chloroplastes'>cellules chlorophylliennes</a> au microscope, objectif X25</li>
</ul>
 [1017 views] 
L'hépatique à large thalle, <em>Conocephalum conicum</em>, est une hépatique ou marchantiophyte. On peut la rencontrer partout dans le monde, dans des endroits humides.Les hépatiques sont généralement de petite taille et peu spectaculaires. Elles colonisent des milieux humides et ombragés comme les troncs ou les branches des arbres, milieux pierreux ou sol proches de sources, cours d'eau, mares... L'appareil végétatif est formé d'un large ruban chlorophyllien ramifié dichotomiquement et appliqué au substrat. Il est constitué de deux couches de tissu différenciées. En coupe transversale on y voit plusieurs types de cellules parenchymateuses.Les hépatiques à thalles ont leur face inférieure en contact avec le substrat ; elles possèdent des structures unicellulaires, les rhizoïdes, leur permettant de se fixer au substrat. Leur croissance est dichotome et due à des cellules apicales (il n'y a pas de méristème). Ils ne possèdent pas de stomates mais des pores aérifères ouverts en permanence. Ces pores débouchent dans une chambre aérifère permettant ainsi la respiration et la photosynthèse. Il n'y a pas non plus de tissus conducteurs vrais, la conduction a lieu de cellule à cellule. <em>Source : Wikipédia</em><br />
<ul>
<li>photos du thalle complet : <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=thale_hepatique_dessus'>vue de dessus</a>, <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=thale_hepatique_dessous'>vue de dessous</a></li>
<li><strong>photos des pores présents sur le thalle (stacking) </strong>: <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=pores_hepatique1'>photo 1</a>, <strong>photo 2</strong></li>
<li>photo des <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=hepatique_chloroplastes'>cellules chlorophylliennes</a> au microscope, objectif X25</li>
</ul>
 [1085 views] Germination de spore de fougère <em>Asplenium ruta muraria</em>
sur gélose, environ 2 semaines. [730 views] Pollen de noyer <em> Juglans regia</em>. Caractérisé par  une couronne équatoriale de pores. [659 views] Pollen de noyer <em> Juglans regia</em>. Caractérisé par  une couronne équatoriale de pores. [516 views] Empreinte de face inférieure de feuille de lierre. L’empreinte est obtenue par dépôt de vernis à ongle incolore sur la feuille, puis, une fois sec,  montage dans l'eau entre lame et lamelle. On 
observe la face au contact de la feuille. Mots clés : stomates, vaisseaux conducteurs de sève.<br />
Voir image avec objectif 
 <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID= empreinte_de_face_inferieure_de_feuille_de_lierre_02'
>X25</a>, <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID= empreinte_de_face_inferieure_de_feuille_de_lierre_03'
>X40</a>.
 [1228 views] Empreinte de face inférieure de feuille de lierre. L’empreinte est obtenue par dépôt de vernis à ongle incolore sur la feuille, puis, une fois sec,  montage dans l'eau entre lame et lamelle. On 
observe la face au contact de la feuille. Mots clés : stomates, vaisseaux conducteurs de sève.<br />
Voir image avec objectif <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID= empreinte_de_face_inferieure_de_feuille_de_lierre_01'
>X4</a> , 
<a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID= empreinte_de_face_inferieure_de_feuille_de_lierre_03'
>X40</a>.
 [1204 views] Empreinte de face inférieure de feuille de lierre. L’empreinte est obtenue par dépôt de vernis à ongle incolore sur la feuille, puis, une fois sec,  montage dans l'eau entre lame et lamelle. On 
observe la face au contact de la feuille. Mots clés : stomates, vaisseaux conducteurs de sève.<br />
Voir image avec objectif <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID= empreinte_de_face_inferieure_de_feuille_de_lierre_01'
>X4</a> , <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID= empreinte_de_face_inferieure_de_feuille_de_lierre_02'
>X25</a>.
 [1268 views] Coupe d'une greffe obtenue avec la technique de chip-budding. Pôle racinaire du greffon vers le pôle racinaire du porte greffe. Le cultivar est l’espèce d’origine que l’on cherche à greffer sur le porte-greffe, un arbuste déjà existant. <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID= greffe_polarite_legende'
>Voir la photo légendée</a>.

 [659 views] Coupe d'une greffe obtenue avec la technique de chip-budding. Pôle racinaire du greffon vers le pôle racinaire du porte greffe. Le cultivar est l’espèce d’origine que l’on cherche à greffer sur le porte-greffe, un arbuste déjà existant. <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID= greffe_polarite'
>Voir la photo seule</a>.
 [824 views] Evolution du pistil de bouton d'or après fécondation. Comparaison de pistil de fleurs de boutons d'or dont on a enlevé les autres pièces (sépales, pétales et étamines). [1219 views] Toutes les étapes de la fleur au fruit, <em>Fushia</em> à petites fleurs (Onagracées) ramassé dans un jardin. Les fruits sont de petites baies (5 à 25 mm de long) de couleur vert-rougeâtre sombre à rouge. Elles contiennent de nombreuses petites graines.  [963 views] Pollen d'hibiscus. [345 views] Pollen d'hibiscus sur un stigmate. [349 views] Spores et filaments de <em>Penicillum roqueforti</em> pris sur du Roquefort, vus au microscope grossissement x400. Montage réalisé par une élève de 3<sup>ème</sup> entre lame et lamelles avec goutte d'eau, sans colorant.  [681 views] Poils absorbants d'une bouture de Pothos : tige coupée et laissée dans l'eau 3 semaines avec dans l'eau des hormones de bouturage (acide β-indole butyrique, molécule synthétique qui reproduit les fonctions des hormones naturelles et favorise la rhizogenèse). [444 views] Greffe de pommier réalisée le 6 mai 2013 sur une tige en 5<sup>ème</sup> feuille.
La coupe est du 29 juillet 2013, un peu moins de trois mois après la pose du greffon.
Le greffon, petit triangle vers le bas, a été récolté en janvier 2013 et conservé au froid humide.
Ce type de greffe Coupe transversale dans un tronc de Chêne liège (<em>Quercus suber</em> L. de la famille des Fagacées). Le chêne liège est un arbre méditerranéen à feuillage persistant de 10 à 15 m à l'âge adulte. Il a la particularité de produire une très importante couche de liège (suber). Le méristème secondaire subérophellodermique (MSP) est sous épidermique. Il produit au cours des ans, vers l'épiderme une couche importante de liège, et vers le liber quelques couches de phelloderme parenchymateux et chlorophyllien. Le liège est repoussé vers l'extérieur et son élasticité lui permet de rester continu jusqu'au moment où il y a rupture. [477 views] Pommier : greffe réalisée sur le liber du porte-greffe (ce qui ne se fait pas !). Cela montre la capacité des végétaux ligneux à réagir suite à une blessure. La brèche dans le phloème secondaire et le néocambium sont bien visibles. La jonction est retardée d'au moins 40 jours par rapport à une greffe où les cambiums sont en contact. Ceci permet de comprendre la liaison greffon - porte-greffe : initiation de la dédifférenciation du parenchyme, production du cal puis dédifférenciation de certaines cellules du cal de jonction pour initier le néocambium. Ici c'est le parenchyme des rayons du phloème secondaire qui s'est dédifférencié, provoquant la brèche et l'initiation du néocambium. [658 views] Greffe latérale à l'anglaise du 8 mai d'un pommier <em>Malus domestica</em> 'Reinette d'Armorique' sur le liber du porte-greffe 'Président Descours' : aucun contact cambial. Ce n'est pas une façon de greffer mais seulement une expérience, répétée dix fois pour tenter de comprendre la liaison greffon-porte-greffe. Dans ces cas limites, l'entrée en croissance du greffon est retardée d'un peu plus de 40 jours par rapport aux greffes avec contact cambial mais dans tous les cas le passage par le cal est indispensable. Coupe transversale du 15 juillet. Suite à la blessure, une partie du parenchyme des rayons libériens du porte-greffe s'est dédifférenciée, donnant naissance à un cal dans lequel s'est initié un néo-cambium d'où les deux brèches visibles dans le liber du porte-greffe. [919 views] Coupe  transversale à la hauteur du point de greffe en écusson, d'un tronc  de pommier de 7 ans, 'Clozeau' greffé un 20 août sur un porte greffe franc (issu de semis). [762 views] Anastomose : fusion physique et fonctionnelle des organes d'un ou de deux végétaux, en général appartenant à la même espèce, ici entre deux branches du même chêne.  [260 views] Figures de méiose dans de jeunes anthères d'ail des ours (<em>Allium ursinum</em>). Coloration à l'orcéine acétique après fixation selon le protocole proposé par le site <a href='http://planet-vie.ens.fr/content/meiose-plante-a-fleur'>Planet-Vie</a>. Voir aussi : <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=Figures_meioses2'>planche 2</a>. [398 views] Figures de méiose dans de jeunes anthères d'ail des ours (<em>Allium ursinum</em>). Coloration à l'orcéine acétique après fixation selon le protocole proposé par le site <a href='http://planet-vie.ens.fr/content/meiose-plante-a-fleur'>Planet-Vie</a>. Voir aussi : <a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=Figures_meioses1'>planche 1</a>. [385 views]

SVT : Biologie : Anatomie, histologie et cytologie végétales

1848 photos dans la base
Une photo au hasard
Les 3 dernières photos référencées
     

   Les photos de cette banque sont libres de droits pour un usage pédagogique non commercial.
Toute autre utilisation devra être soumise à l'accord préalable de l'auteur.
Vous pouvez proposer une photo pour la banque.