Anatomie, histologie et cytologie animales

Le caryotype est une technique qui permet l’étude des chromosomes d’un individu. Tout prélèvement dont les cellules sont en division in vitro permet l’établissement d’un caryotype (lymphocytes T du sang, fibroblastes de la peau, cellules du liquide amniotique, ...). Les cellules en multiplication sont traitées avec de la colchicine qui empêche la polymérisation de la tubuline et donc la formation du fuseau mitotique. La mitose est alors bloquée au stade de métaphase. Les cellules subissent ensuite un choc hypotonique qui fragilise les membranes, puis les constituants cellulaires sont fixés grâce à un fixateur. On laisse alors tomber quelques gouttes de la suspension de cellules sur une lame de verre ce qui fait éclater les membranes, et libère ainsi les chromosomes qui restent toutefois groupés. Diverses techniques de coloration permettent ensuite d'observer les chromosomes en microscopie optique. Classiquement on réalise ensuite une micro-photographie d’un ensemble chromosomique en vérifiant qu’aucun chromosome ne recouvre son voisin (recherche microscopique de la meilleure disposition). Cette photographie, agrandie sur papier, est découpée, manuellement, afin de trier les chromosomes. C’est l’ensemble, trié, numéroté qui est photographié à nouveau et qui constitue le caryotype présenté.
Caryotype XX : groupe de chromosomes - chromosomes triés
Caryotype XY : groupe de chromosomes - chromosomes triés

Le caryotype est une technique qui permet l’étude des chromosomes d’un individu.  Tout prélèvement dont les cellules sont en division <em>in vitro</em> permet l’établissement d’un caryotype (lymphocytes T du sang, fibroblastes de la peau, cellules du liquide amniotique, ...). 
Les cellules en multiplication sont traitées avec de la colchicine qui empêche la polymérisation de la tubuline et donc la formation du fuseau mitotique. La mitose est alors bloquée au stade de métaphase. Les cellules subissent ensuite un choc hypotonique qui fragilise les membranes, puis les constituants cellulaires sont fixés grâce à un fixateur. On laisse alors tomber quelques gouttes de la  suspension de cellules sur une lame de verre ce qui fait éclater les membranes, et libère ainsi les chromosomes qui restent toutefois groupés. Diverses techniques de coloration permettent ensuite d'observer les chromosomes en microscopie optique. Classiquement on réalise ensuite une micro-photographie d’un ensemble chromosomique en vérifiant qu’aucun chromosome ne recouvre son voisin (recherche microscopique de la meilleure disposition). Cette photographie, agrandie sur papier, est découpée, manuellement, afin de trier les chromosomes. C’est l’ensemble, trié, numéroté qui est photographié à nouveau et qui constitue le caryotype présenté.<br />
Caryotype <strong>XX</strong> : <strong><a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=caryotypeXX_non-trie'>groupe de chromosomes</a></strong> - <strong><a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=caryotypeXX_trie'>chromosomes triés</a></strong><br /> 
Caryotype <strong>XY</strong> : <strong><a href='http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?RollID=images&FrameID=caryotypeXY_non-trie'>groupe de chromosomes</a></strong> - <strong>chromosomes triés</strong>

- 2018 - Vincent Guili
Cette photo a été vue 183 fois

SVT : Biologie : Anatomie, histologie et cytologie animales

Premier | Précédent | Suivant | Dernier

1834 photos dans la base
Une photo au hasard
Les 3 dernières photos référencées
     

   Les photos de cette banque sont libres de droits pour un usage pédagogique non commercial.
Toute autre utilisation devra être soumise à l'accord préalable de l'auteur.
Vous pouvez proposer une photo pour la banque.