Anatomie, histologie et cytologie animales

Présentation de caryotypes de différents primates :

Le caryotype est réalisé à partir d’une simple prise de sang. On induit des divisions chez les leucocytes du prélèvement sanguin puis ces divisions sont bloquées à un stade qui permet de repérer facilement les chromosomes, bien individualisés (la métaphase). A ce stade de la division, chaque chromosome est constitué de deux parties (bien visibles sur les photographies), les chromatides. Sur une lame de verre pour microscopie, on fait éclater les cellules afin que le contenu chromosomique s’étale sur la lame. On réalise ensuite une micro-photographie d’un ensemble chromosomique en vérifiant qu’aucun chromosome ne recouvre son voisin (recherche microscopique de la meilleure disposition). Cette photographie, agrandie sur papier, est découpée, manuellement, afin de trier les chromosomes. C’est l’ensemble, trié, numéroté qui est photographié à nouveau et qui constitue le caryotype présenté.
NB : les différentes photographies juxtaposées ne sont pas exactement à la même échelle. Le caryotype d’Oran Outang présente des chromosomes anormalement élargis du fait de la préparation réalisée.

Présentation de caryotypes de différents primates : <ul> <li>le singe Capucin (<em>Cebus capucinus</em>)</li>  <li>le Cheirogale (<em>Cheirogalus major</em>)</li>  <li>le Chimpanzé (<em>Pan troglodytes</em>)  <li>le Gorille (<em>Gorilla gorilla</em>)</li>  <li>l'Homme (<em>Homo sapiens</em>)</li><li>l’Oran-Outang (<em>Pongo pongo</em>) </li></ul>   Le caryotype est réalisé à partir d’une simple prise de sang. On induit des divisions chez les leucocytes du prélèvement sanguin puis ces divisions sont bloquées à un stade qui permet de repérer facilement les chromosomes, bien individualisés (la métaphase). A ce stade de la division, chaque chromosome est constitué de deux parties (bien visibles sur les photographies), les chromatides. Sur une lame de verre pour microscopie, on fait éclater les cellules afin que le contenu chromosomique s’étale sur la lame.  On réalise ensuite une micro-photographie d’un ensemble chromosomique en vérifiant qu’aucun chromosome ne recouvre son voisin (recherche microscopique de la meilleure disposition).  Cette photographie, agrandie sur papier, est découpée, manuellement, afin de trier les chromosomes.  C’est l’ensemble, trié, numéroté qui est photographié à nouveau et qui constitue le caryotype présenté.  <br />NB : les différentes photographies juxtaposées ne sont pas exactement à la même échelle. Le caryotype d’Oran Outang présente des chromosomes anormalement élargis du fait de la préparation réalisée.

- - Georges Grousset
Cette photo a été vue 15888 fois

SVT : Biologie : Anatomie, histologie et cytologie animales

Premier | Précédent | Suivant | Dernier

1848 photos dans la base
Une photo au hasard
Les 3 dernières photos référencées
     

   Les photos de cette banque sont libres de droits pour un usage pédagogique non commercial.
Toute autre utilisation devra être soumise à l'accord préalable de l'auteur.
Vous pouvez proposer une photo pour la banque.